background preloader

Abandon de l'euro

Facebook Twitter

Euro et reconstruction de l’économie française – RussEurope. Une sortie, ou une dissolution, de la zone Euro marquerait une rupture fondamentale avec le contexte économique, mais aussi le contexte institutionnel qui domine en France depuis le début des années 1990.

Euro et reconstruction de l’économie française – RussEurope

Si l’Euro a eu des effets directs extrêmement nocifs sur l’économie française, ses effets indirects ont été probablement encore plus nocifs et ont été multipliés par l’effet dépressif général joué par la zone Euro[1]. La France n’a pas été épargnée par le second choc des années 1990, choc qui correspond à la mise en place de l’Union économique et monétaire symbolisée par l’euro. Il a été marqué par la stagnation des salaires réels liées au chômage de masse de la fin de cette première phase, qui sera relayé par la politique dite du « franc fort[2] » pour réunir les conditions d’entrée dans la zone euro. Cette politique a provoqué environ un million de chômeurs supplémentaires en France et ce avant même que l’Euro ne devienne une réalité.

« L’Europe doit abandonner l’euro » Si tout se passe bien, nous assistons au commencement de la fin de l’union monétaire européenne. « Si l’euro échoue, l’Europe échoue », disait Angela Merkel.

« L’Europe doit abandonner l’euro »

Aujourd’hui, c’est exactement l’inverse. L’euro est en train de détruire l’Europe. Si l’euro échoue, il se pourrait quand même que l’Europe finisse par ne pas échouer. Ce n’est pas certain : les blessures qu’a causées l’union monétaire sont trop profondes. Avec l’arrivée au pouvoir en Grèce du parti de gauche Syriza, en alliance avec un parti groupusculaire d’extrême droite, le projet monstrueux consistant à greffer une monnaie commune à des sociétés ayant des économies différentes semble devoir connaître la fin qu’il mérite. On en avait pourtant fait, des tentatives !

Sortir de l’Euro – RussEurope. Les dangers que l’Euro fait courir à la France mais aussi à l’Europe sont désormais évidents.

Sortir de l’Euro – RussEurope

Ils sont reconnus par des dizaines d’économistes, tant français qu’étrangers, dont un certain nombre de titulaires du Prix Nobel. La liste ne fait d’ailleurs que s’allonger avec les mois qui passent[1], et elle compterait désormais plus de 175 noms. European Solidarity Manifesto. Les gains d’une sortie de l’Euro. Un document de travail, co-écrit par 4 économistes du Fond Monétaire International[1], dont Daniel Leigh qui avait déjà été le co-auteur du document de travail avec Olivier Blanchard sur la valeur réelle du multiplicateur budgétaire[2], vient jeter un nouveau regard sur les conséquences d’une dépréciation de la monnaie sur les exportations.

Les gains d’une sortie de l’Euro

Très clairement, ces auteurs montrent que le taux de change a une importance considérable sur le commerce international, et qu’une forte dépréciation peut avoir des effets bénéfiques. Les résultats de ce papier confirment les calculs qui avaient servis de base à la rédaction de la note de la Fondation ResPublica, Les Scenarii d’une dissolution de l’Euro[3]. Rappelez moi quelle était la question ? Depuis les années 1990, des doutes s’étaient fait jour parmi certains économistes sur l’efficacité réelle de dépréciations monétaires pour relancer les exportations d’une économie. Impact du taux de change sur les flux commerciaux Graphique 1 Implications. Jean-Marie Harribey » Blog Archive » "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles". Difficile d'y voir clair après la défaite de la Grèce qui est aussi la nôtre.

Le récent texte de Jacques Sapir « Réflexions sur la Grèce et l’Europe » (21 août 2015), appelant à un rapprochement avec le Front national en vue de gagner la bataille pour sortir de l’euro, a surpris beaucoup de monde et déclenché une avalanche d’indignations justifiées mais bien tardives.

Jean-Marie Harribey » Blog Archive » "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles". Difficile d'y voir clair après la défaite de la Grèce qui est aussi la nôtre

Tardives et donc assez peu crédibles car elles se dispensent de faire la genèse et de suivre la progression de cette dérive, commencée il y a plusieurs années, principalement au moment du déclenchement de ladite crise de l’euro et du bruit médiatique autour de la « démondialisation ». Pris au piège de cette dérive, Frédéric Lordon se démarque vivement de son collègue en démondialisation dans un texte intitulé « Clarté » (26 août 2015). Tutto quello che bisogna sapere sulla fine dell'Euro e dell'unione monetaria - Parlamento europeo 5 Stelle Europa - MoVimento 5 Stelle Parlamento Europeo - Gruppo EFDD. Da RussEurope, di Jacques Sapir La questione dell'uscita dall'Euro ha una dimensione tecnica.

Tutto quello che bisogna sapere sulla fine dell'Euro e dell'unione monetaria - Parlamento europeo 5 Stelle Europa - MoVimento 5 Stelle Parlamento Europeo - Gruppo EFDD

Ma ha assunto una dimensione politica. Sappiamo che molti francesi, soprattutto tra gli ultra 50enni, sono ostili a questa soluzione perché temono di doverne pagare il prezzo. L'opinione pubblica è attualmente convinta che l'Euro rappresenta un ostacolo alla crescita e allo sviluppo del Paese, ma è ostile all'uscita dall'Euro, a causa di questa preoccupazione che viene sfruttata dalla stampa che diffonde predizioni catastrofiche. Ecco perché questo problema deve essere affrontato pubblicamente. LA CONSTATAZIONE E' dunque importante poter avere un dibattito sulla questione dell'Euro fuori da qualsiasi contesto catastrofista. DISOCCUPAZIONE Ricordiamo che l'Euro è direttamente responsabile del 30% del tasso di disoccupazione attuale, a causa dell'effetto di frenatura che ha esercitato sulla domanda e sull'attività della Francia, a partire dalla seconda metà degli anni Novanta.

Fonte: FMI.