background preloader

LECTURES

Facebook Twitter

A ceux qui me répètent qu’on ne peut pas accueillir “toute la misère du monde”. Parce que je n'en peux plus d'entendre, à chaque fois que je dis que je travaille dans l’accompagnement des demandeurs d’asile “Mais il sont vraiment trop nombreux, non ?”

A ceux qui me répètent qu’on ne peut pas accueillir “toute la misère du monde”.

“Déjà que la France est un des pays les plus généreux en Europe ...” et autres “La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde"... j'ai décidé d’écrire ce texte, pour contenir ma frustration, mon indignation qui croît chaque jour en entendant les politiques nous abreuver de chiffres hors contexte censés nous démontrer que nous sommes une forteresse assiégée, et contenir ma tristesse de voir notre gouvernement de “gauche” si tétanisé par l’influence de l’extrême droite dans le champ politique qu'il finit par rentrer dans son jeu ...Je comprends que les gens finissent par s'y perdre et par se demander si, vraiment, on accueille trop de demandeurs d’asile en France. La plage de Beauduc : entre communitas et utopie.

Guide de navigation pour affronter le grand marché transatlantique. (Note : en complément de ce petit guide, n’hésitez pas à consulter notre vidéo Le traité transatlantique expliqué en quelques minutes) Le 8 juillet 2013, l’Union européenne et les États-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord commercial bilatéral, le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI/TAFTA).

Guide de navigation pour affronter le grand marché transatlantique

C’est l’aboutissement de plusieurs années de lobbying des groupes industriels et financiers, européens et états-uniens. Le partenariat transatlantique serait un des accords de libre-échange et de libéralisation de l’investissement les plus importants jamais conclus, représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux. « Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle. Basta !

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle

: Un livre sur l’effondrement, ce n’est pas un peu trop catastrophiste ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens : [1] La naissance du livre est l’aboutissement de quatre années de recherche. Nous avons fusionné des centaines d’articles et d’ouvrages scientifiques : des livres sur les crises financières, sur l’écocide, des ouvrages d’archéologie sur la fin des civilisations antiques, des rapports sur le climat… Tout en étant le plus rigoureux possible. Mais nous ressentions une forme de frustration : quand un livre aborde le pic pétrolier (le déclin progressif des réserves de pétrole puis de gaz), il n’évoque pas la biodiversité ; quand un ouvrage traite de l’extinction des espèces, il ne parle pas de la fragilité du système financier… Il manquait une approche interdisciplinaire.

C’est l’objectif du livre. Au fil des mois, nous avons été traversés par de grandes émotions, ce que les anglo-saxons appellent le « Oh my god point » (« Oh la vache ! How to learn 30 languages. Out on a sunny Berlin balcony, Tim Keeley and Daniel Krasa are firing words like bullets at each other.

How to learn 30 languages

First German, then Hindi, Nepali, Polish, Croatian, Mandarin and Thai – they’ve barely spoken one language before the conversation seamlessly melds into another. Together, they pass through about 20 different languages or so in total. Back inside, I find small groups exchanging tongue twisters. Others are gathering in threes, preparing for a rapid-fire game that involves interpreting two different languages simultaneously. It looks like the perfect recipe for a headache, but they are nonchalant. It can be difficult enough to learn one foreign tongue. With a modest knowledge of Italian and some rudimentary Danish, I feel somewhat out of place among the hyperglots.

When you consider the challenges for the brain, it’s no wonder most of us find learning a language so demanding. Speaking extra languages delays dementia by five years or more Cultural chameleons How come? La Finlande prête à expérimenter la fin du travail? Une première en Europe, la Finlande veut expérimenter une forme de revenu universel.

La Finlande prête à expérimenter la fin du travail?

Le nouveau gouvernement de centre droit évoque une allocation de base pour tous les citoyens. Si son montant devait atteindre les 1000 euros mensuels, le travail deviendrait alors «un choix de vie». La Finlande en a peut-être les moyens (voir en bas de p.) mais certains hésitent devant cette révolution culturelle. On ne connaît pas encore les détails de ce projet de loi annoncé au Parlement par le nouveau Premier ministre Juha Sipilä, mais tous les citoyens finlandais, quel que soit leur âge ou leur situation sociale, auraient le droit à un revenu de base garanti. Tour Alternatiba pour le climat : Incident surréaliste à Fessenheim. Scandaleux : la France demande à la police allemande de bloquer le Tour Alternatiba, en représailles à une prise de parole anti-nucléaire devant la centrale de Fessenheim !

Tour Alternatiba pour le climat : Incident surréaliste à Fessenheim

Ironie de l’histoire, la ministre de l’écologie venait d’attribuer le label COP21 à cette “initiative ambitieuse et innovante”. Le Tour Alternatiba est arrivé à Fessenheim ce lundi 20 juillet, après être parti le matin de Mulhouse où 600 personnes avaient accueilli son arrivée la veille dans une ambiance de fête populaire et dans le cadre d’un Alternatiba qui a rassemblé plus de 3000 personnes tout au long d’un beau dimanche ensoleillé. En Grèce, des jeunes inventent leur mode de vie.