background preloader

IA

Facebook Twitter

La 5G : socle de la transformation digitale de l’industrie. Agoria. À propos de ce cours en ligne Si votre entreprise n’a pas encore entamé sa transition vers l’intelligence artificielle (IA) - et que vous vous demandez même pourquoi c’est si important - ce cours est fait pour vous. L’IA n’est pas juste un nouveau mot à la mode. Elle est déjà appliquée dans les soins de santé, l’énergie, l’industrie manufacturière, les assurances et d’autres secteurs. Profitez de l’expérience d’un certain nombre d’entreprises belges ainsi que d’experts dans le domaine pour bénéficier d’un avantage concurrentiel.

En moins de quatre heures, vous comprendrez les bases de l’IA, en apprendrez davantage sur les moteurs d’activité qui y sont liés et recevrez des conseils pratiques sur la façon de vous lancer. Des témoignages vidéo et plus de 30 exemples de cas pratiques ne manqueront pas de vous inspirer pour votre propre transition vers l’IA. Sujets du cours Ce cours a été divisé en 5 modules pour vous permettre de faire des pauses et d’étudier à votre propre rythme. Certificate. L’IA de Google DeepMind surpasse les humains pour déchiffrer les tablettes grecques antiques | Cybercriminalité. Vive l’intelligence artificielle coopérative! | Wolters Kluwer.

Références [1] En 2015, des dizaines d’experts mondiaux en intelligence artificielle ont signé une lettre ouverte invitant les chercheurs à veiller à éviter les pièges potentiels de cette technologie perturbatrice. Parmi les signataires de cette lettre figurent Stephen Hawking, Elon Musk, les cofondateurs de DeepMind (Demis Hassabis, Mustafa Suleyman et Shane Legg), le directeur de la recherche de Google Peter Norvig et le professeur d’informatique de Harvard David Parkes. Entre-temps, cette lettre ouverte a été signée par 8000 personnalités, parmi lesquelles de nombreux professeurs d’universités (Harvard, Oxford, MIT, Berkeley, Cambridge, Stanford, Toronto, Miri, U London, University of Luxembourg, Université de Liège…) et des membres de grandes industries (Google, IBM, Apple, Microsoft, Nvidia, McKinsey, Samsung, Siemens…). M. . [3] M. . [5] A. . [6] B. . [7] N. . [8] L’intelligence artificielle : rêve ou cauchemar du radiologue ? L’intelligence des machines et l’esprit du capitalisme.

1Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? L’intelligence artificielle est d’abord une discipline scientifique qui est née à la suite de la conférence que Marvin L. Minsky, John McCarthy, Claude E. Shannon et Nathaniel Rochester ont organisée en 1956 au collège de Dartmouth. Pour McCarthy, l’intelligence artificielle a pour objet d’étudier la façon dont les différentes dimensions de l’intelligence humaine, par exemple l’apprentissage, peuvent être décrites, de manière à ce qu’une machine soit capable de les simuler (Ganascia, 2007).

Comme le souligne Jean-Gabriel Ganascia (cf. 2Afin de lever toute ambiguïté relative à notre posture de recherche, nous souhaitons d’emblée souligner qu’au cours de son histoire, l’intelligence artificielle a fait l’objet de critiques que nous estimons aussi justifiées que nécessaires. 4D’après nous et de manière plus générale, la pertinence des critiques de l’intelligence artificielle est double. Une architecture de traitement du type fonctionnel… Art : les recommandations en ligne générées par un algorithme arrivent dans la réalité - Société. Deux artistes ont installé dans plusieurs endroits naturels des panneaux avec des recommandations similaires à celles que l'on trouve en ligne. Ils en ont apposé partout en Nouvelle-Zélande. Les suggestions et recommandations générées par l'intelligence artificielle arrivent dans la réalité.

Pour faire réagir le public sur cet algorithme, deux artistes anglais ont décidé de les rendre palpables, afin de montrer leur omniprésence. Ainsi, si vous voyagez en Nouvelle-Zélande, ne soyez pas surpris d'y croiser d'immenses panneaux vous conseillant d'autres lieux à visiter ou activités à pratiquer. Le projet s'appelle « Signs of the times » (les signes du temps) et devrait permettre une réflexion constructive sur l'impact de ces algorithmes dans nos vies. Il a été imaginé par deux londoniens, Scott Kelly et Ben Polkinghorne.

Depuis très récemment, les projets qui utilisent l'intelligence artificielle pour créer de l'art sont en essor. L’intelligence artificielle va-t-elle prendre le pouvoir? Image: Kuo Cheng Liao (found here). Je voudrais répondre dans cette petite entrée de blog à quelques questions qui m’ont été posées par des amis Turcs (du site Çeviri Konusmalar) au sujet de l’intelligence artificielle et de l’autonomie des machines. Voir ici sur Twitter… Un des rôles de la philosophie est de catégoriser l’expérience humaine de façon à réduire le plus possible l’illusion, ou si l’on préfère à trouver les concepts qui vont nous permettre de comprendre notre situation et de mieux guider notre action. Cela amène souvent les philosophes à contredire l’opinion courante. Aujourd’hui cette opinion est propagée par le journalisme et la fiction. Aussi bien les journalistes que les auteurs de roman ou de série TV présentent les robots ou l’intelligence artificielle comme capable d’autonomie et de conscience, que ce soit dès maintenant ou dans un futur proche.

Cette représentation est à mon avis fausse, mais elle fonctionne très bien parce qu’elle joue… Like this: Like Loading... Intelligence artificielle en droit : derrière la "hype", la réalité. [Ce "paper", initialement publié en 2017, est régulièrement mis à jour.] Legal tech, justice prédictive et plus encore "intelligence artificielle" (IA) en droit sont devenus des sujets à la mode depuis 2015-2016 [1]. Mais discours marketing et flou sur les technologies comme sur les performances sont légion dans la majorité des articles disponibles — qui ressemblent souvent plus à de la communication qu’à de l’information. De qui et de quoi parle-t-on exactement : quelles sociétés, quelles fonctions, quelles technologies ? Quels sont les véritables risques pour l’emploi des professionnels du droit (avocats, stagiaires, juristes d’entreprise, magistrats, notaires) et de leurs "paralegals", documentalistes et veilleurs ?

Quels sont, également, les risques de la justice prédictive ? C’est le sujet de ce billet, qui vise à démystifier les fonctionnalités et performances des applications présentées comme des "IA" (intelligences artificielles) en droit, tant pour le présent que pour le futur.