background preloader

GENERALITES SUR L'EDUCATION

Facebook Twitter

ORIENTATION SCOLAIRE – Note de synthèse n°5. Les transactions paradoxales. - Un paradoxe, d’après l’étymologie (du grec paradoxos, « παράδοξος » : « contraire à l’opinion commune », de para : « contre », et doxa : « opinion »), désigne une idée ou une proposition à première vue surprenante ou choquante, c’est-à-dire allant contre le sens commun.

Les transactions paradoxales. -

Le paradoxe en est venu à désigner plus tard, de façon plus restrictive, une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore une situation qui contredit l’intuition commune. Une injonction est un ordre, un commandement ; le verbe correspondant est enjoindre. Injonction paradoxale - Ordre incongruent plaçant le récepteur dans une situation angoissante. Un ordre tel que « ne fait pas ceci » implique deux processus chez celui qui le reçoit : premièrement, la chose à ne pas faire va être imaginée.

La Boite à M.E, la boîte à outils du ____ Moniteur Educateur ______ » Double-Contrainte (injonction paradoxale) : Ecole de Palo Alto. Double-Contrainte (injonction paradoxale) : Ecole de Palo Alto - école de Palo-Alto, double contrainte et pathologies mentales des paysans 1) École de Palo-Alto L’École de Palo-Alto est un courant de pensée et de recherche ayant pris le nom de la ville de Palo Alto en Californie, à partir de 1950.

La Boite à M.E, la boîte à outils du ____ Moniteur Educateur ______ » Double-Contrainte (injonction paradoxale) : Ecole de Palo Alto

SUR LE DECROCHAGE

INEGALITES ET DISCRIMINATIONS. Mémoire et histoire. L'histoire, c'est la recherche de la vérité.

Mémoire et histoire

La mémoire, c'est le respect de la fidélité. Pour les enseignants, la mémoire est enseignée comme objet d'histoire, avec les regards croisés d'une méthode historique qui permet de distinguer les mémoires, individuelles et collectives, selon les espaces et les temps historiques. Le rôle de l'École L'École a un rôle essentiel à jouer dans l'enseignement de l'histoire et la transmission de la mémoire comme objet d'histoire, auprès des enfants et des jeunes. En complément des enseignements, en particulier celui de l'histoire, à l'école et au collège ainsi qu'au lycée, les journées commémoratives, les visites des sites mémoriels et, plus globalement, toutes les actions éducatives menées dans le domaine de la mémoire constituent des moyens privilégiés pour mener ce travail pédagogique visant notamment à faire acquérir aux élèves les repères de l'histoire à laquelle ils appartiennent et valeurs de la République qui fondent leur École.

Partenaires. Les théories de l’apprentissage : enseigner / apprendre (Pascal Ourghanlian) Enseigner, transmettre, construire Les théories de l’apprentissage : enseigner / apprendre.

Les théories de l’apprentissage : enseigner / apprendre (Pascal Ourghanlian)

Connaissances ou compétences, que transmettre ? La question de la transmission scolaire a toujours fait débat.

Connaissances ou compétences, que transmettre ?

Le vieil affrontement entre tenants de l’instruction et ceux de l’éducation resurgit aujourd’hui, à travers de virulentes critiques de la notion de compétences. Il n’est guère de question plus centrale pour l’école que de définir ce que l’on juge bon et nécessaire d’y transmettre aux élèves. Depuis plusieurs décennies, les débats autour de ce que l’école doit transmettre sont marqués par une opposition polémique : faut-il transmettre aux élèves des compétences – savoir prélever une information dans un texte, par exemple, ou des savoirs – ou leur faire connaître une récitation par cœur ? Cette opposition recouvre sans nul doute des positions idéologiques, mais elle soulève aussi de vraies questions pédagogiques et philosophiques. La transmission est à la racine de tout acte d'enseignement. Nous sommes aujourd'hui arrivé à un stade de développement (je mets en italique parce que je ne suis pas sûr qu'il s'agisse là d'un terme véritablement adéquat comme vous allez le constater) plutôt étonnant.

La transmission est à la racine de tout acte d'enseignement

Certaines personnes s'opposent en effet à ce que les jeunes générations soient instruites par le biais de la transmission. Pour ces personnes, il ne doit plus être question de transmettre quoi que ce soit. Dans la foulée, elles proposent donc de substituer au phénomène transmissif des méthodes où les élèves construisent leurs savoirs appelées méthodes actives ou (socio-)constructivisme. Piaget, Vygotski, Freinet... tous coupables ? Avant toute chose, il faut s’entendre sur le sens des mots.

Piaget, Vygotski, Freinet... tous coupables ?

Transmettre, oui... mais comment ? On s'accorde aujourd'hui à penser que les apprentissages scolaires ne relèvent pas d'une simple inculcation.

Transmettre, oui... mais comment ?

Pourtant, l'accès à une culture universelle est un impératif des sociétés démocratiques. C'est sur ce paradoxe que se bâtit la réflexion pédagogique... Noam Chomsky, Le bien commun. 1Le bien commun regroupe une série d’entretiens réalisés par le journaliste américain David Barsamian avec Noam Chomsky.

Noam Chomsky, Le bien commun

Ils traitent essentiellement de l’approche politique et critique de Chomsky à travers les différents écrits qu’il a publiés et les conférences qu’il a données. Ainsi, nous retrouvons dans cet ouvrage les questions principales qui irriguent la pensée de l’auteur : l’économie capitaliste est-elle synonyme de liberté ? Les États-Unis - et plus largement les pays se caractérisant par une économie de marché - sont-ils réellement des démocraties comme cela est prétendu de manière systématique ? Comment se fabrique l’opinion publique ? Quel est le rôle des médias ? 1 Sur ce point, nous renvoyons au documentaire réalisé par Olivier Azam et Daniel Mermet en 2008 : « (...) 2 Chomsky Noam, Herman Edward, La fabrication du consentement : de la propagande médiatique en démocr (...) Dossiers et notes de veille en éducation.

Autour des recherches en éducation et formation. Site de l'Institut Français de l'Education - ifé. Abécédaire. Ce mot, composé du nom des quatre premières lettres de l'alphabet, désigne le petit livre dont on se sert pour apprendre à lire les lettres.

Abécédaire

BO 36 ActionsEducatives.