background preloader

Radicalisation et réseaux sociaux : en parler sans censurer

Radicalisation et réseaux sociaux : en parler sans censurer
Les événements du 7 janvier 2015 ont mis au cœur des réseaux sociaux numériques la notion de radicalisation et ceux du 13 novembre 2015 y font écho: les « jeunes » qui ont commis les attentats se seraient radicalisés en ligne et auraient utilisé les réseaux sociaux pour se former et se coordonner dans leurs actions. Le sujet est délicat car il est porteur de risques de censure ou de diminution des libertés en ligne. Il est délicat aussi car peu de recherches existent encore sur le sujet. Il est donc important d’éviter les amalgames et de confondre l’offre de propagande extrémiste avec les médias qui la véhiculent. Il est ainsi urgent de réfléchir à toutes les formes de la violence et à toutes les formes de la propagande, par le biais de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI). Définitions Pour éviter les confusions et les amalgames, il faut bien clarifier les définitions, même si elles ne sont pas stables : Conditions de la radicalisation Lien avec le complotisme La démarche EMI

https://mediasmatrices.wordpress.com/2015/11/16/radicalisation-et-reseaux-sociaux-en-parler-sans-censurer/

Related:  Fake news/ théorie du complot/ désinformationRadicalisation

Attentats : “Le rôle des journalistes n’est plus d’annoncer une information, mais de la confirmer” Systématiquement montrés du doigt au lendemain des tragédies, les réseaux sociaux sont à la fois ceux par qui l'information arrive et ceux par qui elle est déformée, amplifiée, réinventée… Nicolas Vanderbiest, assistant en relations publiques à l’Université catholique de Louvain, analyse, sur son blog Reputatio Lab, les tenants et aboutissants de ces phénomènes médiatiques en ligne. Sémantique, volume de tweets, nœuds et liens entre les comptes utilisateurs : il traite les données en temps réel avant d'observer ce qu'elles révèlent. En étudiant le parcours de l'information lors de l'attentat de Nice, il souligne notamment le rôle primordial des chaînes d'info en continu dans le déploiement des rumeurs.

Comment en parler avec nos élèves ? Cet article se veut utile, son objet n’est pas de dire « comment il faut faire » mais de rassembler en un même endroit des éléments de réflexion et des outils pouvant être utilisés en classe. C’est à chaque enseignant, avec ce qu’il est et en fonction des élèves qu’il a en charge, de déterminer ce qui va le mieux convenir. Cette recension n’est pas exhaustive, elle sera complétée en continu dans les heures et les jours qui viennent… n’hésitez pas à nous signaler les ressources qui n’y figurent pas et qui vous semblent utiles, soit ici en commentaire soit sur notre page Facebook ou notre compte Twitter. De la maternelle au lycée

Charlie Hebdo : comment se développent les théories du complot - 23 janvier 2015 Alors que la machine "complotiste" tourne à plein régime depuis la tuerie de Charlie Hebdo, Najat Vallaud-Belkacem a enjoint vendredi 23 janvier les médias à prendre "une part de responsabilité dans ce qu'ils rapportent", se déclarant "préoccupée" par les rumeurs et thèses conspirationnistes. Lors d'une table ronde au collège Jean Moulin de Pontault-Combault (Seine-et-Marne), la ministre de l'Éducation a dit vouloir "profiter de la présence des médias" venus pour couvrir l'évènement, et a déclaré qu'"il [fallait] qu'ils prennent une part de responsabilité dans ce qu'ils rapportent". "Il faut se rendre compte de ce que les enfants retiennent en voyant les médias. L'imaginaire d'un enfant n'est pas suffisamment structuré (...) ça fait un magma d'information", a-t-elle alors expliqué, s'avouant "préoccupée quand je vois à quel point de vulnérabilité ils en sont".

Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Nouvel empoisonnement à Salisbury : "l'exposition accidentelle" privilégiée En savoir plus Kim Dotcom est extradable, juge la Nouvelle-Zélande En savoir plus Mondial-2018 : ce qui attend les Bleus face à l'Uruguay En savoir plus Elle escalade la statue de la Liberté pour dénoncer le sort des enfants immigrés En savoir plus La mousson menace les enfants thaïlandais "prisonniers" dans une grotte En savoir plus Macron sur France 24 - RFI : "Le sujet des migrations naît d'une crise africaine" En savoir plus Hulot défend son plan de sauvetage pour une biodiversité à l'agonie En savoir plus Recours contre l'État : "Au Bataclan, les soldats n’ont fait qu’obéir aux ordres" En savoir plus Guerre commerciale : le spectre d'une récession digne de 2008 En savoir plus Dmitriev et Titiev, dissidents russes oubliés pour cause de Mondial En savoir plus Drones : la menace vient du ciel pour les prisons françaises En savoir plus

Philippe Meirieu : Aider nos élèves à se sentir pleinement solidaires des autres humains et pleinement libres " Exiger que la barbarie ne se reproduise plus est l’exigence première de toute éducation". Face à la menace terroriste, à la radicalisation et au repli identitaire, l'Ecole a un rôle à jouer. C'est ce que Philippe Meirieu explique dans cet entretien à l'occasion de la publication de son livre "Eduquer après les attentats" (ESF Sciences humaines). L'Ecole peut-elle devenir un laboratoire social ? On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise. Les 7 commandements de la théorie du complot 1.

Un cours « d’autodéfense intellectuelle » pour ne pas se laisser manipuler Prof d'anglais, Sophie Mazet a créé un cours pour aider ses élèves à se méfier des discours manipulatoires... notamment complotistes. Sophie Mazet, prof d’anglais au lycée Blanqui de Saint-Ouen / Crédits : Patrice Normand/ ROBERT LAFFONT Professeure d’anglais au lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen, Sophie Mazet anime des ateliers dont l’objectif est de « développer l’esprit critique et le sens de l’analyse ». Un véritable « kit pour ne pas se laisser manipuler ». Comment en êtes-vous venue à créer un atelier « d’autodéfense intellectuelle » ?

Laïcité – Citoyenneté – Fait religieux L’ap2e est, depuis son origine en 1948, attachée à la laïcité. Elle pense que la loi 1905 de séparation des églises et de l’Etat engage celui-ci à garantir la pratique des religions. L’éducation citoyenne, la laicité, le fait religieux, la prévention de la radicalisation sont des thèmes de réflexion essentiels pour notre association. Cette page vous propose de nombreux documents. Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Comment lutter contre le complotisme ? Alors que N Vallaud Belkacem participe le 9 février à journée d'étude "Réagir face aux théories du complot", comment les enseignants font-ils pour éduquer les élèves face au complotisme ? Lionel Vighier est invité par la ministre à présenter ses pratiques pédagogiques. Mais dès septembre dernier, le Café pédagogique l'avait interrogé sur ce point. Ecoutons le...

Débusquer les photos mensongères et les fausses infos sur internet : Conseils pratiques et méthodologiques Le quotidien Suisse Le Temps a lancé en décembre 2016 une série de vidéos thématiques gratuites consultables en ligne sur la vérification des sources et les photos mensongères sur le Web. 2 vidéos sont déjà disponibles avec analyse, conseils et outils par Catherine Frammery, journaliste qui expose clairement une méthodologie pour exercer son esprit critique sur Internet et dans les productions médiatiques (photos, vidéos, textes…). Des vidéos pour comprendre, apprendre et agir! 3 conseils pour débusquer les photos mensongères sur Internet Vidéo de 3 mn 40 s.

Prévenir la violence et la radicalisation chez les ados Réflexion sur mes croyances, sur les croyancesFiche pour les enseignants et les éducateursLes croyances ne sont pas un vernis superficiel chez les hommes. Elles sont souvent bien implantées, ont leur racine dans l’affectivité, l’enfance, la famille, l’éducation, le type de milieu, de société, de civilisation dans lesquels on vit. Elles forment le terreau de préjugés tenaces (racisme, sexisme, homophobie etc.). Nous avons des raisons solides d’y tenir, souvent peu rationnelles, car elles nous donnent des « explications » du monde, et des repères pour s’y orienter et agir.Elles entretiennent un rapport étroit à une vérité absolue, donnent un sentiment de certitude non interrogé : dogmatique (c’est évident, cela ne se discute pas), anhistorique (çà a toujours été comme çà et çà le sera toujours).

A qui profitent les théories du complot ? Le 11 Septembre serait un coup de la CIA, les attentats de Charlie Hebdo, de la DCRI. A moins d’ailleurs qu’ils n’aient jamais eu lieu. 2015 aura été une année à succès pour les théories du complot. Quand survient un évènement, leurs adeptes refusent de croire les medias ou ce qu’ils nomment les « versions officielles ». Des théories qui ont certain succès chez les jeunes. Devenez incollable sur le pistage Chaque fois que nous nous connectons, nous laissons derrière nous des traces de notre activité. Elles sont parfois appelées nos « empreintes numériques » pour une bonne raison : car le pistage consiste en quelque sorte à suivre nos pas. Cependant, nos empreintes numériques révèlent bien plus que les endroits que nous avons visités. Elles révèlent tout, de nos préférences à nos identités. Le pistage en action Imaginons une journée en ligne classique : vous commencez par consulter vos messages électroniques, vous partagez peut-être un article amusant que vous venez de lire.

#Jedessine Que faire des mètres cubes de dessins d’enfants arrivés à la rédaction de Charlie Hebdo après l’attentat ? Il y en a eu plus de 10 000 : « Pas question de les laisser dans des cartons », assure Agathe André, ancienne journaliste à Charlie Hebdo et présidente de Dessinez, Créez, Liberté, association cofondée par Charlie Hebdo, SOS Racisme et la Fédération indépendante et démocratique lycéenne. Il y a donc un livre, sorti le 7 janvier 2016, et une exposition itinérante et gratuite, à partir de fin janvier. Le livre #Jedessine comprend 150 dessins, accompagnés de textes de Boris Cyrulnik, car, précise Agathe André, dessiner, « c’est un premier pas vers la résilience ».

Sources : https😕/mediasmatrices.wordpress.com/2015/11/16/radicalisation-et-reseaux-sociaux-en-parler-sans-censurer/ Issu d'un blog Médias-matrices Fiabilité : Se base sur Schils, N. &J. Laffineur (2013). Comprendre et expliquer le rôle des réseaux sociaux dans la formation de l’extrémisme violent. Gent et U. Catholique Louvain, BELSPO. http😕/www.belspo.be/belspo/fedra/TA/synTA043_fr.pdf, MOOC DIY session 1 : liberté d’expression et droits de l’homme (https😕/ecolearning.eu ou http😕/www.hub5diyemi), DFM Les réseaux sociaux, continent noir vs continent bleu (https😕/www.scribd.com/doc/262922218/DFM-Reseaux-Sociaux-Continent-Noir-vs-Continent-Bleu) by anaisleguet Nov 9

Related: