background preloader

Burn out

Facebook Twitter

Trentenaires au bord du burn out. Un sujet sur la fatigue des femmes ?

Trentenaires au bord du burn out

Il s’est imposé après un constat simple. Depuis six mois, plus un entretien ne commence sans que l’interviewée ne souffle : « Je suis épuisée » – variante : « Vous dormez bien, vous ? » Celles qui parlent sont le plus souvent des femmes jeunes, dynamiques, avec enfants en bas âge. Pour cette enquête, celles qui ont accepté de témoigner – de façon anonyme évidemment – ont d’abord proposé de planifier la rencontre… après 19 h 30. Ou le week-end – « pas une minute avant ».

Sommeil fractionné, to do lists en boucle Alors, que se passe-t-il « en vrai » dans la vie de ces trentenaires et jeunes quadras pour qu’une génération entière semble ainsi se retrouver près de l’implosion ? Les raisons de cette grande fatigue ? Les femmes restent l’ordinateur central du foyer L’obsession de la perfection Vide, trop-plein ? Autre injonction contradictoire : l’obsession de la perfection.

Le burn-out. Le travailleur victime de burn-out pourra être indemnisé. Cette loi est saluée comme une bonne chose.

Le travailleur victime de burn-out pourra être indemnisé

Désormais le stress, le burn-out les tensions relationnelles pourront être indemnisées au même titre que le harcèlement moral, sexuel ou les faits de violences. Ces indemnités peuvent aller de 3 à 6 mois de salaire. Pierre Firket, fondateur de la Clinique du stress à Liège réagit à cette avancée législative : "Je pense que l'évolution est là. Là où on parlait peut-être de harcèlement moral avec toute la connotation péjorative qui est autour de ce terme, on voit maintenant émerger quelque chose de plus porteur dans le sens où on met ici en jeu la responsabilité dans le sens ‘se soucier de’, la responsabilité de l'entreprise de prendre en considération des signaux de souffrance au travail, des signaux individuels par exemple mais dans une démarche plus collective.

Pour Pierre Firket, "c'est un point de départ parce qu'on est dans des considérations très complexes où la causalité travail-souffrance psychologique n'est pas facile à faire. Burn-out: les entrepreneurs sévèrement touchés. Certains l'appellent déjà le nouveau "mal du siècle": le "burn-out", ou syndrome d'épuisement professionnel, touche de plus en plus d'actifs en France.

Burn-out: les entrepreneurs sévèrement touchés

D'après une étude du cabinet de prévention des risques psycho-sociaux Technologia publiée mercredi 22 janvier 2013, plus de trois millions d'entre eux pourraient un jour "craquer" au travail, submergés par le stress lié à l'intensification du travail et à sa surcharge. Les chefs d'entreprises, artisans et commerçants sont loin d'être épargnés. D'après l'étude de Technologia, 20% se disent soumis à un travail excessif et compulsif, un des indicateurs pour mesurer le risque de burn-out.

Ce chiffre ne surprend pas Olivier Torrès, enseignant-chercheur à l'université de Montpellier I et à l'EM Lyon. L'observatoire Amarok, qu'il a créé pour étudier la santé des dirigeants, a suivi pendant un an une cohorte de 400 patrons de PME. Des causes spécifiques aux dirigeants Autre facteur de risque propre aux PME, les soucis de trésorerie. Plus de 3 millions de Français au bord du burn-out. Plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un burn-out, selon une étude publiée mercredi 22 janvier par le cabinet Technologia.

Plus de 3 millions de Français au bord du burn-out

A l'occasion de cette étude, ce cabinet de prévention des risques professionnels lance un appel pour la reconnaissance par les autorités de ce syndrome d'épuisement professionnel. Lire notre enquête (édition abonnés) : L'inquiétante banalisation du dopage des cadres Technologia s'est fondé sur un sondage mené auprès de 1 000 actifs. Il en ressort que 12,6 % d'entre eux encourent un burn-out, ce qui, rapporté à l'ensemble de la population, porte le nombre de personnes concernées à 3,2 millions d'actifs.

Le burn out frappe 38 % des dirigeants ! Le chiffre paraît énorme.

Le burn out frappe 38 % des dirigeants !

Pourtant, 38 % des 161 chefs d'entreprise* ayant répondu à l'enquête en ligne de la CGPME 77 affirment avoir subi un burn out... « Ce chiffre est à prendre avec des pincettes », souligne Sandrine Pilon, administratrice de l'Aract IDF (Association régionale de l'amélioration des conditions de travail) pour la CGPME 77 qui a coordonné cette étude. « Premièrement, l'enquête a été basée sur la spontanéité des répondants, ce qui nous amène à penser que l'intérêt particulier que les dirigeants ont eu pour ce sujet a constitué une réelle motivation pour participer, mais est aussi probablement constitutif d'un biais dans les résultats. Deuxièmement, parce que le terme “burn out” a pu être interprété par les répondants comme un synonyme de grosse fatigue.

Alors que le burn out, c'est bien plus que cela : c'est une fatigue excessive qui ne permet plus de travailler. En cause ? Le burn-out peut-il être reconnu comme accident du travail ? - Faits de société. Le « burn out », ou syndrome d’épuisement professionnel, guette les salariés soumis à d’intenses pressions et un stress permanent, un phénomène des temps modernes qui inquiète notamment médecins du travail et syndicalistes.

Le burn-out peut-il être reconnu comme accident du travail ? - Faits de société

Se consumer au travail Au Japon, le « karoshi », ou « mort par surmenage » de salariés se tuant littéralement à la tâche, est reconnu comme accident du travail depuis les années 70. En France, le syndrome n’est pas, lui, reconnu comme une maladie professionnelle et, faute de statistiques, son ampleur exacte n’est pas identifiée. Mais les spécialistes le connaissent bien. Pascal Chabot: Le burn-out est global. VIE PROFESSIONNELLE - Au départ, je voulais écrire un livre sur l'âme, cette notion essentielle et désuète.

Pascal Chabot: Le burn-out est global