background preloader

Burn Out

Facebook Twitter

Nos enfants sauront-ils ce qu est une entreprise. De nouvelles organisations émergent : plus ouvertes, plus agiles, plus collaboratives… Le monde du travail de demain n’aura plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui.

Nos enfants sauront-ils ce qu est une entreprise

Portrait-robot de l’entreprise du futur… De nouveaux métiers existent aujourd’hui, qui n’existaient pas il y a dix ans : social Media Manager, développeur d’applications, expert de la Génération Y… Et la mutation des descriptions de poste ne va pas s’arrêter là. D’après le département américain du travail, 65 à 70 % des métiers qu’exerceront les enfants actuellement en classe de maternelle n’existent pas encore ! Ces transformations auront bien entendu un impact sur le futur de l’éducation : de nouvelles compétences devront sans doute être acquises dès le plus jeune âge, comme le fait de savoir coder ; De nouveaux contrats de travail se développent rapidement : le CDI est loin d’être mort, mais les autoentrepreneurs ou freelances par exemple sont de plus en plus nombreux.

Source : Equancy. Burn out: 30 000 ou 3 millions, combien de victimes ? Everystockphoto/Marzie Combien de personnes sont-elles en France en situation de burn out ?

Burn out: 30 000 ou 3 millions, combien de victimes ?

Dans un avis rendu récemment, l’Académie de médecine se garde bien de répondre à la question. Pour une raison simple : ce terme, pourtant utilisé par de nombreux spécialistes, ne correspond selon elle à rien de précis ! Les salariés qui en sont victimes ne seraient donc que des malades imaginaires ? … Dès 1959 pourtant, le psychiatre français Claude Veil introduit la notion d’« épuisement professionnel » comme « le fruit de la rencontre d’un individu et d’une situation ». Un écart de 1 à 100 C’est d’ailleurs tout l’intérêt du travail de l’Académie de médecine : se limiter à une vision strictement médicale, quand l’approche du sujet est, chez la plupart des spécialistes, « sociétale et psycho-sociale », remarque justement Jean-Pierre Olié, rapporteur de l’avis. Un burn-out n'est ni un épuisement, ni une dépression : sa prise en charge est spécifique.

Qu'est-ce que le burn-out ?

Un burn-out n'est ni un épuisement, ni une dépression : sa prise en charge est spécifique

(Nick DeMarco/Sipa) Depuis 2012, le cabinet Technologia, qui a participé à l’évaluation et la gestion des risques psychosociaux à France Télécom, a lancé une campagne pour la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle. Il a reçu l’appui de responsables politiques dont le socialiste Benoît Hamon, auteur d’un projet de loi sur le sujet. Le dimanche 21 février 2016, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé la mise en place d’un groupe de travail réunissant médecins, experts et chercheurs pour définir "médicalement le burn-out et la manière de le traiter". Le burn-out n’est pas un simple épuisement Mais qu’est-ce que le burn-out, parfois traduit en "syndrome d’épuisement professionnel" ? C’est le cas de Christina Maslach dont les travaux sur le burn-out des soignants dans les années 1970 ont eu un grand impact.

Le difficile équilibre entre trop et pas assez d'engagement La nécessité d'une mission claire et définie. Un rapport de l’Académie de Médecine - Le diagnostic du burn-out reste difficile. Burn-out: un groupe d'experts chargé de trouver une définition médicale. Après un burn-out, l’étape du retour au travail est cruciale. « J’ai fait tellement d’heures que j’étais à bout.

Après un burn-out, l’étape du retour au travail est cruciale

Un samedi, je suis parti de chez moi sans rien dire à personne. On m’a retrouvé en larmes, garé au bord de la route, au milieu de la campagne. Burn-out », se souvient Jean-Luc (les témoins ont souhaité rester anonymes), agent de maîtrise. Huit mois d’arrêt plus tard, le médecin de la Sécurité sociale lui a fait reprendre le travail contre l’avis de sa psychologue. Au bout de quatre mois, il « repète un câble ». En France, 12 % de la population active présente un risque élevé d’épuisement professionnel, selon le cabinet Technologia.