background preloader

Culture Pro du Prof-Doc

Facebook Twitter

De la sérendipité. Accueil. Le concept d'information. Le concept d'information a des implications fondamentales en physique, biologie, économie, politique, philosophie, robotique, etc.

Le concept d'information

L'information est un concept qui ne désigne pas une qualité simple mais une structure composée, complexe et de nature biologique, qui se distingue fondamentalement du signal physique et de l'énergie par un ensemble de propriétés : L'information se définit objectivement comme improbabilité (physique et quantitative) et subjectivement par une réduction de l'incertitude (cognitive et qualitative).

Au niveau d'un signal (téléphonique par exemple ou sonnerie), une information constitue une improbabilité par rapport au bruit de fond considéré comme purement aléatoire (mouvement brownien). On peut sans doute dire de toute existence qu'elle est improbable dans sa contingence (voir l'improbable miracle d'exister). L'improbabilité ne suffit donc pas à définir l'information, même si on a ainsi l'assurance de pouvoir traiter toute existence comme une information. La Réforme du Collège 2016 en Clair.

Repères de progression EMI de la 6e à la 3e.

BCDI

La formation des élèves à l'info-documentation à l'heure des ressources numériques. Veille Bambou. Développer la médiation documentaire numérique. Les éléments de la notice bibliographique. Les comptes incontournables. Sfsic - Accueil. Site internet du Centre national du Livre. Numeribib. Bibliofrance.org. Association des Bibliothécaires de France. Bulletin des bibliothèques de France. Accueil — Conférence 2013 "Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information" ADDNB.

Zoupic.jpg (Image JPEG, 1008x627 pixels) - Redimensionnée (93%)

Réseau

Le web 2.0 et l’infopollution. sources : Eric Sutter et Alexandre Serres. La publicité devient de plus en plus difficile à discerner pour l’usager non formé qui ne distingue pas toujours les liens publicitaires des résultats lors de requêtes sur les moteurs.

Le web 2.0 et l’infopollution. sources : Eric Sutter et Alexandre Serres

La pratique du référencement payant et de la publicité contextuelle ne cesse de s’affirmer si bien que l’internaute est de plus en plus confronté a des publicités ciblées que ce soit à l’intérieur de sa messagerie (Googlemail) ou lors de son surf (les publicités étant ciblées grâce à l’adresse IP) Les sites web 2.0 n’échappent pas aux nouvelles stratégies publicitaires notamment le buzz marketing ou marketing viral qui consiste à diffuser une information publicitaire par le « bouche à oreille » via les plateformes de diffusion de vidéos comme youtube ou dailymotion. La vidéo est généralement comique et est relayée via les mails et les blogs. Face à ces infopollutions croissantes autant par son nombre et que dans leur diversité, quelles formations peut-on mettre en place ?

Littératie médiatique: quelles compétences. Par Pierre Fastrez , FNRS Research Associate sur Université catholique de Louvain on 3,126 vues Présentation donnée à la table ronde "pratiques, cultures médiatiques, quels enjeux pour la formation?

Littératie médiatique: quelles compétences

" du Colloque"Eduquer aux (nouveaux) médias, ça s’apprend ? ", à Strasbourg le 16 novembre ... Présentation donnée à la table ronde "pratiques, cultures médiatiques, quels enjeux pour la formation? " Statistiques Vues Total des vues Vues sur SlideShare. [sic_00363239, version 1] Questions autour de la culture informationnelle.

ASPECTS JURIDIQUES

Numérique. Politique documentaire. Blogs. Du livre enchaîné aux DRM. Les DRM, ou « Digital Rights Management » – en français « Gestion des droits numériques » –, consistent selon le Journal officiel en la « mise en œuvre des différents procédés destinés à protéger les droits afférents à la diffusion de contenus sur supports numériques ».

Du livre enchaîné aux DRM

Les DRM représentent un ensemble de mesures techniques ou logicielles de protection destinées à contrôler la distribution et la diffusion de produits numériques et leur accès, qu’ils soient fixés sur un support (CD, DVD) ou accessibles en ligne. Les DRM ont pour objet par exemple de restreindre l’utilisation des produits à une zone géographique donnée, de restreindre ou d’interdire la copie privée, d’identifier grâce des systèmes de « tatouage » les œuvres et les équipements de lecture pour décourager le piratage, etc. Les contrôles sont principalement destinés à préserver les droits commerciaux et intellectuels des ayants droit des œuvres concernées. Petit historique D’Amazon à Google Ambiguïté du livre numérique ePub.

Bibliothéconomie

Une certaine vision de la culture informationnelle. Ce texte reprend et développe une intervention faite lors du séminaire « Enseignement et médias », organisé le 16 mai 2009 à Paris par Ars Industrialis, le CIEM et la revue Skhole.fr.

Une certaine vision de la culture informationnelle

Avant de présenter ma propre approche de la culture informationnelle, il convient peut-être de donner quelques repères sur cette expression ambiguë, qui connaît une certaine vogue actuellement et fait l’objet de débats et de recherches de plus en plus nombreuses. Pendant plusieurs années, « culture informationnelle » pouvait être considérée comme l’une des traductions possibles en français de l’expression anglo-saxonne, presque intraduisible, d’information literacy. Certes, en France « maîtrise de l’information » a été longtemps préférée et reste la traduction la plus répandue, mais au Canada francophone, les Québécois utilisent « culture de l’information» comme équivalent de l’information literacy. Penser le numérique, ensuite. R. B. . [17] Stiegler, Bernard. Accueil.

Veille et pratiques en documentation. De la culture de l’information aux cultures de l’information. Par Dino Herde et Justine Margherin.

De la culture de l’information aux cultures de l’information

Conférences-séminaires Culture de l'information

Urfist.