background preloader

Architectures

Facebook Twitter

BlockChain

MapReduce. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les termes « map » et « reduce », et les concepts sous-jacents, sont empruntés aux langages de programmation fonctionnelle utilisés pour leur construction (map et réduction de la programmation fonctionnelle et des langages de programmation tableau). MapReduce permet de manipuler de grandes quantités de données en les distribuant dans un cluster de machines pour être traitées. Ce modèle connaît un vif succès auprès de sociétés possédant d'importants centres de traitement de données telles Amazon ou Facebook.

Il commence aussi à être utilisé au sein du Cloud computing. De nombreux frameworks ont vu le jour afin d'implémenter le MapReduce. Le plus connu est Hadoop qui a été programmé par Apache Software Foundation. Présentation[modifier | modifier le code] Un modèle de programmation[modifier | modifier le code] MapReduce est un modèle de programmation popularisé par Google. MapReduce consiste en deux fonctions map() et reduce().

Hadoop Logo. Supports de Cours niveau MASTER. Tim Berners-Lee. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tim Berners-Lee Tim Berners-Lee en 2010. Compléments Timothy John Berners-Lee, KBE, né le 8 juin 1955 à Londres, est un citoyen britannique, principal inventeur du World Wide Web (WWW) au tournant des années 1990. En juillet 2004, il est anobli par la reine Élisabeth II pour ce travail et son nom officiel devient Sir Timothy John Berners-Lee. Depuis 1994, il préside le World Wide Web Consortium (W3C), organisme qu'il a fondé. Biographie[modifier | modifier le code] Tim Berners-Lee est né le 8 juin 1955 à Londres, en Angleterre. Il est père de deux enfants.

Carrière[modifier | modifier le code] L'invention du World Wide Web[modifier | modifier le code] L'ordinateur NeXT, utilisé par Tim Berners-Lee pour inventer le World Wide Web. En 1980, il intègre l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). Capture d'écran du navigateur World Wide Web C'est en mai 1990 qu'il adopte l'expression de World Wide Web pour nommer son projet. Arbre de Merkle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En informatique et en cryptographie, un arbre de Merkle ou arbre de hachage est une structure de données contenant un résumé d'information d'un volume de données, généralement grand (comme un fichier). Les arbres de hachage ont été inventés par Ralph Merkle en 1979[1]. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Le principe d'un arbre de hachage consiste à décomposer les données d'entrée en un ensemble de blocs de tailles identiques. Ces blocs sont les feuilles de l'arbre.

Ils sont généralement complétés avec des valeurs neutres, comme des zéros, de façon à obtenir des blocs de la taille souhaitée. Les nœuds de niveau supérieur sont ensuite obtenus en compressant les nœuds du niveau courant à l'aide d'une fonction de hachage/compression jusqu'à n'obtenir qu'un nœud : la racine. Utilisations[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Portail de la cryptologie. DPR301 Application Architecture Guide John deVadoss pptx free ebook download from download.microsoft. Design Fundamentals. For more details of the topics covered in this guide, see Contents of the Guide. This section of the guide contains a series of topics that will help you to understand the fundamentals of layered architecture, and provide practical guidance for some of the typical layers used by most applications, such as presentation, business, data, and service layers. This section contains the following chapters: Typically, each layer will contain of number of components.

As you design the components in each layer, you must consider a range of factors that will affect the overall success of your design. This section of the guide contains guidance to help you design your components to avoid the commonly found issues, and to follow best practice. For more details, see the following chapters: The overall quality and the subsequent success and of your application design depends on how well it addresses a range of quality attributes such as security, reusability, performance, and maintainability.

Application Archetypes. Test Driven Development. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Test-Driven Development (TDD), ou développements pilotés par les tests en français, est une méthode de développement de logiciel qui consiste à écrire chaque test, notamment des tests unitaires, avant d'écrire le code source d'un logiciel, de façon itérative. Cycle de TDD[modifier | modifier le code] Une représentation graphique du cycle de la méthode Développements Pilotés par les Tests (TDD) Le cycle préconisé par TDD comporte cinq étapes : écrire un seul test qui décrit une partie du problème à résoudre ;vérifier que le test échoue, autrement dit qu'il est valide, c'est-à-dire que le code se rapportant à ce test n'existe pas ;écrire juste assez de code pour que le test réussisse ;vérifier que le test passe, ainsi que les autres tests existants ;puis remanier le code, c'est-à-dire l'améliorer sans en altérer le comportement.

Ce processus est répété jusqu'à résoudre le problème d'origine dans son intégralité.

Bases de données

Query - Langages de Requêtes. Closure (computer science) Def start(x): def increment(y): return x+y return increment The closures returned by start can be assigned to variables like first_inc and second_inc. Invoking increment through the closures returns the results below: first_inc = start(0) second_inc = start(8) first_inc(3) # returns 3 second_inc(3) # returns 11 # The x value remains the same for new calls to the function: first_inc(1) # returns 1 second_inc(2) # returns 10 In ML, local variables are allocated on a linear stack[citation needed]. Closures are closely related to Actors in the Actor model of concurrent computation where the values in the function's lexical environment are called acquaintances. Closures are closely related to function objects; the transformation from the former to the latter is known as defunctionalization or lambda lifting. ; Return a list of all books with at least THRESHOLD copies sold.

Here is the same example rewritten in JavaScript, another popular language with support for closures: Le Cloud Computing : une révolution de l'IT d'entreprise. L’informatique en nuage [Cloud Computing] Le terme Cloud computing est une rumeur apparue récemment dans la littérature informatique. La plupart des fournisseurs ont immédiatement introduit ce terme à tort et à travers dans leurs offres ce qui n’en simplifie pas la compréhension.

Le but de cet article est de faire le point sur cette technologie et de proposer une expérimentation facile à réaliser en quelques minutes. Cet article a été publié sous la référence H6 020 : Cloud Computing, Informatique en nuage dans la rubrique Architecture des systèmes des Techniques de l'ingénieur. Cet article présente l’architecture de référence proposée par le NIST (National Standard Institute) du gouvernement américain, habituellement utilisée par la plupart des acteurs du domaine. voir ici une présentation en anglais La définition opérationnelle retenue par le NIST est la suivante Les chapitres suivants sont consacrés à l’émergence de standards et à une tentative d’évaluer les avantages économiques des technologies du Cloud computing.

Perspectives. IaaS, PaaS et SaaS. IaaS, PaaS, SaaS: définition des 3 modèles de service du cloud. Nous avons donné dans l’article précédent une définition de ce que l’on appelle “Cloud computing” (tout du moins notre vision de ce domaine ), dans cet article nous allons décrire plus en détails ce que sont les 3 modèles de service du Cloud computing: IaaS, PaaS, SaaS. Définition IaaS: qu’est ce qu’une IaaS? Les IaaS (Infrastructure as a Service) fournissent aux développeurs les briques fondamentales à la base des applications web: serveurs physiques, espace de stockage (disques durs), ressources réseaux (bande passante), mémoire (RAM) qui peuvent en disposer comme bon leur semble. Au lieu de devoir acheter ces ressources physiques pour faire tourner leurs applications, les développeurs les louent et les configurent en temps réel suivant leurs besoins. hébergement propre: nécessité de compétences internes pour gérer les serveurs, coûts fixes élevés. Les plateformes IaaS ont permis aux développeurs de prendre la main sur ces ressources et de les louer à la volée.

Pour le développeur: Google Cloud Storage. Google Cloud Storage is a RESTful online file storage web service for storing and accessing your data on Google's infrastructure. The service combines the performance and scalability of Google's cloud with advanced security and sharing capabilities. It is an Infrastructure as a Service (IaaS), comparable to Amazon S3 online storage service. Feasibility[edit] User activation is resourced through the API Developer Console. Google Account holders must first access the service by logging in and then agreeing to the Terms of Service, followed by enabling a billing structure. Design[edit] Google Storage (GS) stores objects (originally limited to 100 GiB, currently up to 5 TiB) that are organized into buckets (as S3 does) identified within each bucket by a unique, user-assigned key. Features[edit] References[edit] External links[edit]

Big Data - Gestion données de masse. Design Patterns. Métadonnée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un exemple type est d'associer à une donnée la date à laquelle elle a été produite ou enregistrée, ou à une photo les coordonnées GPS du lieu où elle a été prise. Historique[modifier | modifier le code] Tous les établissements qui ont à gérer de l'information, bibliothèques, archives ou médiathèques ont déjà une longue pratique dans la codification du signalement ou des contenus des documents qu'ils manipulent. Avant l'arrivée de l'informatique on utilisait des fiches cartonnées dont la structure a été normalisée en 1954 sous la référence ISBD (International standard bibliographic description). Ces descriptions ont ensuite été informatisées sous la forme de notices bibliographiques et normalisées (voir par exemple les formats MARC en 1964 utilisant la norme ISO 2709 dont la conception a démarré en 1960).

Les bibliothèques numériques ont eu recours aux mêmes dispositifs pour gérer et localiser des documents électroniques. MSDN | Microsoft Development, Subscriptions, Resources, and More. MSDN Library. Structure of the Registry. Each key has a name consisting of one or more printable characters. Key names are not case sensitive. Key names cannot include the backslash character (\), but any other printable character can be used. Value names and data can include the backslash character. The name of each subkey is unique with respect to the key that is immediately above it in the hierarchy. Key names are not localized into other languages, although values may be. The following illustration is an example registry key structure as displayed by the Registry Editor. Each of the trees under My Computer is a key. Each value consists of a value name and its associated data, if any.

A registry tree can be 512 levels deep. Overview of the Windows Registry. CLSID Key (COM) A CLSID is a globally unique identifier that identifies a COM class object. If your server or container allows linking to its embedded objects, you need to register a CLSID for each supported class of objects. Registry Key HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Classes\CLSID\{CLSID} Remarks The HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Classes key corresponds to the HKEY_CLASSES_ROOT key, which was retained for compatibility with earlier versions of COM. The CLSID key contains information used by the default COM handler to return information about a class when it is in the running state. The CLSID is a 128-bit number, in hex, within a pair of curly braces. Related topics. Development Tools and Languages. WPF : 10 bonnes raison. Windows Presentation Foundation. XAML Overview (WPF) XAML is a declarative markup language. As applied to the .NET Framework programming model, XAML simplifies creating a UI for a .NET Framework application.

You can create visible UI elements in the declarative XAML markup, and then separate the UI definition from the run-time logic by using code-behind files, joined to the markup through partial class definitions. XAML directly represents the instantiation of objects in a specific set of backing types defined in assemblies. This is unlike most other markup languages, which are typically an interpreted language without such a direct tie to a backing type system.

XAML enables a workflow where separate parties can work on the UI and the logic of an application, using potentially different tools. When represented as text, XAML files are XML files that generally have the .xaml extension. The files can be encoded by any XML encoding, but encoding as UTF-8 is typical. The following example shows how you might create a button as part of a UI. L'approche Code Behind - Séparation du code et de l'interface utilisateurs. Code-Behind and XAML in WPF. <Page xmlns=" xmlns:x=" x:Class="MyNamespace.MyCanvasCodeInline"><Button Name="button1" Click="Clicked">Click Me! </Button><x:Code><! [CDATA[ void Clicked(object sender, RoutedEventArgs e) { button1.Content = "Hello World"; } ]]></x:Code></Page> Data binding (WPF XAML) ADO Tutorial. Introduction à Visual Studio LightSwitch.

Note: ceci est un résumé d’une session des Microsoft Days, pas mon point de vue. Par Eric Vernié, Microsoft France division DPE Introduction Le développement Windows a été démocratisé par Visual Basic, et a décollé à partir de Windows 3.1. Plus récemment, Access a aussi démocratisé le développement autour des bases de données.

Problème aujourd’hui, le développement s’est complexifié: EntityFramework, RIA Services, Silverlight… cela ne permet plus un accès aisé. LightSwitch permet de masquer la complexité pour les applications simples, tout en gardant la possibilité de faire plus compliqué quand c’est nécessaire. Avec LightSwitch, le développeur réalise des applications 3 tiers pour le bureau et le cloud, basées sur Entity Framework, RIA Services, MVVM, Silverlight 4 Architecture Couche présentation Silverlight 4 MVVM Couche logique WCF RIA Services (ASP.NET 4.0) en déploiement local, IIS ou Windows Azure.

Couche données SQL Server, Express SQL Azure SharePoint WCF RIA Services En pratique. Modélisation Comportements - Réseaux sociaux - Business Intellig.

Ontologies - Applications sémantiques

Plateformes de programmation diverses. Programming Languages - Hyperpolyglot. Programmation par contraintes. La programmation par contraintes. Les décorateurs, ou pourquoi j’aime toujours la programmation « Dr. Goulu. Programmation fonctionnelle. Haskel (functional) programming language. Programming. Web sémantique RDF Data & Metadata. Web Services APIs d'Interconnexion. Web Naming and Addressing (URIs, URLs) URIs, URLs, and URNs: Clarifications and Recommendations 1.0. A *retired index* of WWW Addressing Schemes.