background preloader

Biagui76

Facebook Twitter

Kafunel Sopanacom

S'informer, se documenter avec un regard critique [Info-doc, B2i. A l’occasion de la semaine de la presse et des médias à l’école, nous avons demandé à une vraie journaliste, Marièke Poulat, quelles seraient ses recommandations pour s’informer sur le Web. Eh oui ! Marièke, que vous connaissez, en plus de vous donner régulièrement de bonnes nouvelles, est aussi journaliste à Educationmagazine.fr. Elle a tenu à mettre l’accent sur la nécessité de s’informer et de se documenter avec un regard critique, et a créé une activité où elle nous invite à se mettre dans la peau d’un vrai journaliste : « Cette activité vise à te donner des pistes pour apprendre à regarder les informations sur Internet avec précaution.

Il s’agit notamment de questionner les sources de l’info et les recouper. » Et cela tombe bien, cela correspond aux items B2i que tu dois valider pour le brevet des collèges 2014, notamment au domaine de compétences 4 : S’informer, se documenter : Identifier, trier et évaluer des ressourcesChercher et sélectionner l’information demandée 1. Vous pouvez : Valider l'info. Conseils pour enquêter sur le web.

Travail sur la Presse. EMI séquences. Les piranhas, la presse et moi. L’article de Ruee89 Partager 14 réflexions au sujet de « Les piranhas, la presse et moi. » « Mangeur de testicules »? Sérieusement ? Je le dis officiellement, je suis amoureuse de Klaire ! Les commentaires sont fermés. Chercher l’info sur le Net : ne croyez pas les images sur parole ! Les graphiques et images trouvés sur le Net ne vous disent pas toujours la vérité. Petit exemple avec un graphique repéré sur Scoop it… Le Net, ce sont des milliards d’images, de graphiques, de texte, de vidéo, etc. Mais c’est aussi un nombre invraisemblable de plagiat, de duplication, de copie plus ou moins sauvage.

Parfois, c’est de la copie intégrale, parfois, c’est de la duplication partielle. Méfiez-vous d’une image isolée, sortie de son contexte ! Et une information partielle peut parfois se révéler trompeuse. Magnifique ! Graphique isolé sur Scoop it Le curateur insiste : Un vrai cadeau de fiançailles, je vous dis ! Oui mais voilà, en cliquant sur le lien, rien ne se passe : le graphique est une image isolée, sans aucun article associé… Tineye, un incroyable outil de traçage des images Travaillant dans les médias depuis quelques années, familier d’Internet et documentaliste de formation de base (eh oui, personne n’est parfait !)

Mon sixième sens m’avertit de prendre mes précautions. Les agences de presse - Vidéo la semaine des médias. D'où viennent les informations que les journalistes traitent et que nous lisons ? A la rubrique Monde du Matin Bleu, Sébastien Repond nous réserve quelques surprises : il écrit un article sur la Somalie.... sans sortir de son bureau. Et puis direction le Palais fédéral, à Berne. Philippe Flück est un journaliste très particulier, puisqu'il travaille... pour les autres journalistes. Semaine de la presse : la UNE de presse. Contexte Dans le cadre de la semaine de la presse 2014, j'ai eu l'occasion de travailler avec deux collègues de français.

Deux travaux totalement différents qui avaient tout de même un point commun : aborder la UNE de presse. Avec la première collègue, j'avais des élèves de 4ème. L'objectif de leur professeur était de créer un 4 pages par groupe. Dans chaque groupe, il faudrait réaliser la UNE de presse, écrire un article sur une double-page et écrire une interview. Avec la deuxième collègue, j'avais des élèves de 5ème. Critères d'évaluation de la UNE de presse Moyen-Age - Avoir un nom de journal - Indiquer le prix, la date, la ville - Avoir 1 gros - titre avec chapeau - Avoir 2 sous-titres avec chapeaux - Avoir 1 publicité - Illustrer ses titres - Respecter les parties de UNE de presse : manchette, tribune, ventre, pied - Respecter l'époque "Moyen-Age" La séance sur la UNE de presse Pour les recherches sur le Moyen-Âge, j'ai fourni une fiche-guide aux élèves : télécharger la fiche. Trouver des sources d'informations pertinentes sur internet.

La recherche de sources d'informations originales et fiables sur internet est un exercice de plus en plus complexe et chronophage : du fait de l'encombrement des moteurs de recherche, les pages web contenant les informations les plus pertinentes ne sont pas nécessairement les plus visibles. Une difficulté pour les professionnels qui cherchent des informations dignes de confiance pour appuyer un argumentaire, réaliser des présentations, organiser des séminaires et des formations, ou encore faire des choix stratégiques.

Pourtant, il existe un ensemble d'outils donnant accès à toutes sortes de documents de référence, et régulièrement actualisés, dans des domaines techniques très variés. Alors, comment chercher et trouver des informations de première main sur internet ? Les bibliothèques en ligne : références techniques et bibliographiques de qualité Trois bibliothèques gratuites en ligne : Les sites de diffusion de présentations et de documents originaux en ligne On peut citer notamment : Six conseils simples pour démasquer les fausses infos sur internet. Tout le monde, y compris de grands médias et des grands reporters aguerris, s'est déjà fait avoir un jour par une fausse information. L'objectif est bien sûr que cela n'arrive jamais.

Mais à l'heure des réseaux sociaux et des rumeurs qui se propagent à toute vitesse, il n'est pas toujours facile de trier instantanément le vrai du faux. Surtout pour les journalistes qui cherchent des nouvelles croustillantes, à même de "faire le buzz" et d'attirer le lecteur. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Recevoir Voici quelques conseils pour éviter de relayer de fausses informations et pour débusquer les canulars qui circulent sur la toile. A l'heure du copier-coller, certains médias prennent de moins en moins le temps de vérifier les informations qu'ils diffusent. Ce genre de méprise arrive très souvent. Mieux vaut aussi se méfier des propos rapportés par un tiers. Le moteur de recherche Google possède un outil très utile : Google Image.

"Les gars, j'ai fait une gaffe. Social web: comment l'agence Storyful trouve "le signal au milieu du bruit" - Dublin Notes. Agence de presse branchée sur Twitter, YouTube ou Instagram, Storyful vend un flux vérifié de “contenus utilisateurs” aux rédactions du monde entier.

Elle partage aussi outils et méthodes pour guider les journalistes dans la jungle du “social web.” Visite dans les bureaux de Dublin. Tempête de neige, chaton mignon ou scène de guerre… Le recours aux photos et vidéos amateurs a fait du chemin dans les rédactions. A la fin des années 2000, on réalisait qu’un anonyme avec un smartphone serait presque toujours plus rapide, plus proche et plus “authentique” que le plus réactif des reporters. Twitter doit ainsi son décollage – au moins chez les journalistes – à l’atterrissage d’un avion sur l’Hudson à New York. Désormais, on accepte même que les “contenus produits par les utilisateurs” (User generated content ou UGC) puissent servir un journalisme ambitieux.

“Finding the signal…” Elle a été créée en 2010 par Marc Little. Des flux Twitter dans le fil d’agence “Mieux vaut un retard qu’une erreur”” Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant » Paul Horner possède un petit empire de sites qui lancent des canulars en ligne. Il pense que la différence, après l’apparition du catalyseur Trump, est que les gens croient tout ce qu’ils lisent, même quand on leur prouve que c’est faux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff On a beaucoup parlé ces dernières semaines des « fake news », de faux articles contenant de fausses informations publiés sur des sites obscurs qui sont partagés sur Facebook autant, voire parfois plus, que les articles de médias traditionnels. On sait que de plus en plus de gens partagent ces articles, ce qui ne veut pas forcément dire qu’ils y croient ou même qu’ils les lisent.

Leur véritable influence est sujette à caution, mais leur prolifération est indéniable. Qui écrit ces articles ? Qui perd son temps à inventer des canulars dans l’espoir qu’ils se retrouvent sur le mur d’un inconnu ? Le Washington Post en a rencontré un. Paul Horner est un ancien du milieu. . « Les gens sont clairement plus bêtes » L’accès à l’information : comparer un producteur d’information sur Twitter et sa version Web. Lors de la semaine de la presse (mais cette séance peut être menée n’importe quand, notamment en lien avec les collègues d’Éducation Civique), j’ai proposé une séance permettant de comprendre le rôle des pages et comptes des réseaux sociaux des médias « traditionnels » d’actualité (presse papier, télé et radio) par l’observation d’un média de presse par deux de ses canaux de diffusion : le fil Twitter et le site Web.

S'informer, se documenter avec un regard critique [Info-doc, B2i.