background preloader

Permaculture

Facebook Twitter

Peu de gens le savent, mais voici l'origine réelle de ces aliments qui font pourtant partie de notre quotidien... La 10 a changé ma manière de voir ce légume ! Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passerait si vous vous retrouviez catapulté à l'époque de la préhistoire, et forcé de trouver votre dîner dans la nature ? Vous iriez sans doute fouiller les buissons, à la recherche de salade, de racines comestibles (genre carottes ou navets), de fruits... Problème : même si vous tombiez nez-à-nez avec une superbe carotte sauvage, il y a très peu de chances pour que vous la reconnaissiez !

Et pour cause, certains végétaux ont tellement changé au cours du temps qu'ils sont devenus complètement méconnaissables. En fait, depuis des millénaires, l'homme transforme son environnement par l'agriculture et l'élevage. Les animaux et végétaux qu'il a domestiqués ont donc évolué, non pas à cause la sélection naturelle comme ce serait normalement le cas, mais bien par la sélection humaine. À force de garder ce qui l'intéressait le plus pour le replanter/le faire se reproduire, l'homme a créé de toutes pièces de nouveaux fruits, légumes et animaux. 1. 2. 3. 4. La violente répression contre la Confédération paysanne tranche avec la mansuétude à l’égard des actes de la FNSEA.

Le leader du deuxième syndicat agricole français plaqué au sol puis, quelques heures plus tard, arrêté violemment au moment où il montait en train avant d’être emmené, menotté et contusionné, pour une garde à vue de deux jours : c’est l’étrange événement qui s’est produit jeudi 29 mai, dans la quasi-indifférence médiatique. Le crime de M. Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne ? Avoir apporté des pièces d’une salle de traite, démontée - illégalement - par d’autres paysans dans une ferme-usine. Celle-ci, dite des Mille vaches, est vivement contestée parce qu’elle amorce un processus, selon le syndicat, qui entraînerait "la mort des paysans". Une justice clémente à l’égard de la FNSEA Mais toutes les manifestations d’agriculteurs ne bénéficient pas de la même rigueur de la part de l’Etat.

Voir la vidéo : En 2004, c’est l’hôtel des impôts de la ville de Morlaix qui subit le courroux des producteurs de légume de la FNSEA. De la quenelle au jardinage : JeVeuxNiquerLeSysteme.com. Hier entrepreneur de porno sur Internet, puis partisan de Dieudonné et résistant autoproclamé au « système », Pierre Harlaut est passé à un nouveau credo : l’autonomie alimentaire.

Pierre Harlaut a 29 ans, des lunettes Ray-Ban de style aviateur, une belle maison avec jardin dans la région de Reims et au moins trois vies derrière lui : Dans la première, cet entrepreneur a fait fortune dans le Web et en particulier dans le porno en ligne (une boutique de sextoys en marque blanche ou des centaines de sites de vidéos comme Salopesdelevage.com). Dans la deuxième, celle qu’il appelle sa « période quenelle », il a tourné des sketchs complotistes puis lancé le site « Porno Quenelle ». Il réalisait et jouait dans des films montrant le viol d’une banquière qui a refusé un prêt ou une actrice jouant la collégienne rom Leonarda transformée en « vide-couille » par « une milice de dissidents » (attention ces images peuvent choquer). Premier porno politique de l’Histoire Un trou béant et un pneumothorax. « On a la meilleure agriculture du monde et elle est en train de crever »

Des paysans bretons s’en sortent bien… en changeant l’agriculture. Fercé (Loire-Atlantique), reportage "Mes parents sont arrivés ici en 1966, j’avais dix ans", commence Patrick Baron. "On avait cinquante hectares et trente vaches. " Il montre une vieille bâtisse de pierres : "Au début, on habitait là. Le pré arrivait au pied de la maison et il y avait une mare, comme dans toutes les fermes de l’époque. Les bêtes venaient boire dedans. " Désormais, la petite maison de pierres est cernée de grands hangars de tôle et de parpaings. A 57 ans, patrick est toujours resté fidèle à son village : Fercé (Loire-Atlantique), situé à cinquante kilomètres de Rennes. « Ce qu’on a vécu ici, la Bretagne a connu la même chose. » Il se souvient des débuts de ses parents dans les années 1960 : « C’était le tout début de la politique agricole commune. . « Comme tout le monde, on a suivi », raconte-t-il. « Chaque année, on augmentait le nombre de vaches.

Puis Patrick se rembrunit. « C’est là qu’on a commencé à travailler pour les autres. Mais il y a encore mieux, selon lui. Ma poule, ma jardinière préférée. Depuis qu’Amélie a adopté une poule, elle est devenue sa meilleure partenaire du potager. On vous présente ses 4 plus grandes qualités ? 1/ Des fientes défiant toute concurrence Madame la poule, permettez-nous de vous féliciter. Vos selles sont exceptionnelles. En effet, le fumier de poule est un engrais écologique de qualité. 2/ Championne du gobage de limaces Qu’est-ce qu’on vous sert madame la poule ? 3/ Experte en défense du territoire Venons-en maintenant à l’œuf. 4/ Semeuse de bons plants La coquille, non cuite, peut également servir à recevoir vos semis. Hackez votre supermarché : Voici 11 fruits et légumes que vous ne devriez acheter qu'une seule fois dans votre vie, si vous connaissez ces astuces !

Si vous pensez que faire pousser vos propres légumes, c’est compliqué et que ça demande d’avoir un jardin, voici quelques trucs et astuces qui pourraient bien changer votre perception des choses. Et peu importe que vous vivez en ville, dans un petit T2 sans balcon, ou que vous ayez une ferme avec 120 hectares de terres : n’importe qui peut le faire chez soi et très facilement ! Faire pousser de la salade, des carottes, même un ananas (!) , ce n’est pas aussi compliqué que vous ne le pensez : il suffit de manger vos légumes comme vous le faites d’habitude, d'utiliser les restes pour les recycler… pour en faire pousser d’autres ! Du coup, plus besoin d’acheter une nouvelle fois ces aliments, ni même de vous en occuper constamment. @Via Upsocl Pas besoin d’être un pro du jardinage, il faut juste suivre ces quelques étapes et prendre en compte certains facteurs pour que ça marche. 1.

@via upsocl Après avoir acheté un ananas, en général, on retire la peau et les feuilles, puis on le mange. 2. Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ? Tribune Je ne suis inscrit dans aucun parti ni syndicat, je ne suis pas un électeur bobo-écolo EELV, je ne travaille pas dans le secteur agricole ; je suis travailleur social. Rien à voir. Je suis un Mayennais qui a emménagé en Bretagne, dans le Coglais voisin. Depuis plusieurs semaines, je lis dans les journaux locaux que des actions quasi simultanées sont organisées par les éleveurs devant des grandes surfaces de villes que je connais bien, comme Laval ou Fougères. Je tenais à vous dire que vos actions ne suscitent absolument pas l’empathie d’un citoyen comme moi. Je m’explique. Je viens vous parler du fond et non de la forme. Making of Notre riverain Tibokaya est travailleur social, issu d’une famille paysanne.

C’est souvent la forme de vos actions qu’on vous reproche. Cependant, si la violence ne se justifie pas dans un contexte quelconque, elle peut toujours s’expliquer. L’incohérence de vos positions C’est donc sur le fond que je porte ma critique de vos positions. Chers agriculteurs en colère, de quoi vous étonnez-vous ? Agriculture : de la liberté au servage. Leur ministre de tutelle, Stephane Le Foll, l’affirme sans ambages, « je me refuse à désigner les coupables ». En qualité de petit-fils d’agriculteur, il semblerait que les différents strapontins politiques qu’il a occupés ont sérieusement altéré sa mémoire. La crise agricole, telle que le perçoit le Français de la ville serait dû à la simple cupidité des intermédiaires entre eux et le consommateur. S’il fallait remonter à la source du mal, c’est sans aucun doute vers le traité de Rome de 1958 qu’il faudrait tourner les yeux.

Son application, à partir de 1962 avait pour but de régenter l’agriculture européenne dans des domaines aussi variés que l’agriculture performante, un modèle agricole européen, la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement. La mécanisation a permis de multiplier la productivité par deux, trois, voire quatre selon les secteurs avec deux à trois fois moins de besoins en main d’œuvre. La France compte environ 500 000 exploitations agricoles. La maison autonome, indépendance énergétique et alimentaire, écoconstruction, traitement des déchets et récupération de l’eau. | Le 4ème singe. Utilisations des coquilles d'oeufs dans le jardin. Au coeur de la « vallée de la mort », une ferme bio s'installe sur un site industriel.

Depuis janvier, Joseph Robert est le premier paysan installé sur une ferme longtemps abandonnée, située sur les terres d’un ancien site industriel, dans l’Orne. Les salariés de l’équipementier automobile Faurecia, ses voisins, seront bientôt ses premiers clients. D’autres paysans sont attendus à ses côtés, au cœur de celle que l’on surnomme la vallée de la mort, pour ses anciennes usines d’amiante.

Au début, il y a le Ciriam (Campus industriel de recherche et d’innovation appliquées aux matériaux), implanté à Caligny, au Nord-Ouest de l’Orne, sur une superficie de 61 hectares. Il est porté par un syndicat mixte composé du Conseil régional de Basse-Normandie, du Conseil général de l’Orne et de la communauté d’agglomération du Pays de Flers. La zone acquise se compose de trois tranches et accueille diverses entreprises, essentiellement industrielles, en particulier Faurecia, équipementier automobile.

Favoriser l’agriculture bio périurbaine L’appel reçoit une vingtaine de réponses. Crise de l'élevage : Lidl fustige les industriels. Michel Biero est en charge des achats au sein de l'enseigne de distribution Lidl France. Alors que ses magasins sont régulièrement pris pour cible par les éleveurs, il réaffirme son soutien auprès d'une profession en crise, tout en pointant du doigt la responsabilité des industriels qui ne joueraient pas le jeu. À quelques minutes de regagner le chemin du ministère pour une nouvelle réunion, Michel Biero a répondu aux questions de Challenges.fr.

Réaffirmez-vous votre soutien aux éleveurs en cette période de crise ? Depuis le 17 juin, date à laquelle nous avions tenu cette réunion avec le Ministre, nous réaffirmons notre soutien aux éleveurs. On comprend tout à fait leur colère, mais on commence un peu à fatiguer de voir tous nos magasins vandalisés. C'est une situation compliquée car on aimerait que cette colère soit re-dirigée vers les industriels. Qu'avez-vous à répondre face à la colère des éleveurs qui s'en prennent à vos enseignes et plus largement aux distributeurs ? À Paris, les habitants vont pouvoir cultiver sur la voie publique.

La Mairie de Paris lance le permis de végétaliser. Une autorisation qui permettra aux habitants de la capitale de verdir l'espace public en s'appropriant jardinières, façades et carrés de terre. Il semble que Paris veuille voire la vie en vert. Le 2 juillet, la Mairie annonçait l’ouverture 24h/24 de quatre parcs municipaux parisiens plusieurs jours par semaine jusqu’à la fin du mois d’août. Une semaine plus tôt, Anne Hidalgo lançait le permis de végétaliser pour les habitants de la capitale. Délivré par le Conseil de Paris, ce permis permettra à ses détenteurs de verdir leur environnement urbain. La création du permis de végétaliser s’inscrit dans la démarche de verdissement de la ville souhaitée par Anne Hidalgo et ses équipes. Seul impératif : s’engager via la signature d’une charte à utiliser des espèces locales et des plantes mellifères (dont le nectar est récolté par les abeilles) afin de promouvoir la biodiversité et de protéger les abeilles.

Au jardin sans pétrole, l’alliance entre maïs, courge et haricot résiste bien à la sécheresse. La sécheresse et la canicule ont eu raison de nos framboisiers qui cette année ne donneront pas de fruit. Les noisetiers souffrent aussi, perdant leurs feuilles pour faire face au stress hydrique. Les artichauts fleurissent sans avoir eu le temps de grossir un peu. Ils sont piquants, pleins de pucerons et nous ne regrettons pas d’avoir à les laisser aux insectes pollinisateurs. Nos soins hebdomadaires ne sont pas suffisants, d’autant que nous passons beaucoup de temps à arroser. L’eau s’infiltre dans les galeries des rats taupiers et se perd on ne sait où sans vraiment profiter à nos plantes potagères.

Ces drôles de rongeurs semblent aussi jardiner à leur façon. Depuis plus de trois mois que nous avons mis en terre des plants de betteraves, ces derniers ne grossissent ni ne meurent. Un système millénaire venu d’Amérique Latine Ce qui se porte bien - pour l’instant - ce sont nos associations de maïs, haricots verts et courges. Source : Christine Laurent pour Reporterre . Au jardin sans pétrole, l’alliance entre maïs, courge et haricot résiste bien à la sécheresse. Apiculture alternative. Nous sommes en droit, vu la crise quasi mondiale dans le secteur de l'apiculture, de nous demander si les progrès dans les techniques apicoles ne nous ont pas menés dans une régression, et ce depuis la découverte de l’espace à abeille.

En effet, suite à cette découverte l’apiculture dite ‘fixiste’ en rapport aux rayons fixés naturellement par les abeilles sur les parois de ruches rustiques (pots en terre, troncs d’arbres creusés, paniers de paille, …) a alors été abandonnée par une majorité d’apiculteurs pour une apiculture dite ‘mobiliste’ sur cadre, le rayon de miel étant inscrit à l’intérieur du cadre, la distance entre les montants et les faces de la ruche ainsi que la distance entre la traverse basse d’un élément de ruche avec la traverse haute d’un autre élément de ruche, étant conforme à cette espacement.

Avantage de la ruche avec barrettes traditionnelles : - Favorise la cohésion de la colonie, les abeilles ayant à former des figures de chaines cirières pour construire les rayons. Crise des éleveurs : trois graphiques pour comprendre le prix d'un kilo de viande. Par Florian Delafoi Mis à jour le , publié le La viande reste un produit apprécié des Français.

Ils en consomment à peu près 32 kilos chaque année et par personne. Mais, une fois dans les rayons des supermarchés, il n'est pas simple de deviner ce qui se cache derrière les étiquettes. >> Crise des éleveurs : suivez les manifestations en direct Comment savoir qui touche l'argent dépensé pour une côtelette de porc qui finira dans notre assiette ? Les agriculteurs dénoncent l'opacité des prix fixés par les autres acteurs de la filière. Francetv info détaille la composition des prix de la viande, histoire d'y voir plus clair au moment de faire les courses. 1Le prix de la viande a augmenté Ce n'est pas une suprise, la viande est un produit de plus en plus onéreux. La viande a tendance à être boudée par les Français depuis une dizaine d'années. 2Les marges de la grande distribution ont progressé Les éleveurs dénoncent des prix de vente qui sont plus bas que les coûts de production.

Marc Dufumier : "Il faut revenir à une agriculture artisanale" Le ministère de l’Agriculture souhaite les recevoir jeudi. Mais c’est sur le terrain que les éleveurs attendent la venue de Stéphane Le Foll. Dans la nuit de dimanche à lundi 20 juillet, les agriculteurs ont manifesté et déversé des tonnes de déchets devant des centres commerciaux en Normandie, en Bretagne et dans les Pays de la Loire.

En cause : les prix de vente de la viande, des céréales et du lait qui sont inférieurs aux coûts de production des agriculteurs. Ces derniers demandent donc un partage des marges réalisées par la grande distribution. Le gouvernement a tenté d’apaiser le conflit et a annoncé des mesures. Pour Marc Dufumier, agronome et professeur émérite à l'AgroParis Tech, la grande distribution n’est qu’un bouc émissaire parmi d’autres. Quelles sont les raisons de la colère des agriculteurs ?

- Au cours de ces cinq dernières années, les prix des produits agricoles étaient anormalement élevés. . - Il faut arrêter de chercher des boucs émissaires. Les Français vont-ils laisser détruire l'agriculture française ? « L’agriculture biologique peut nourrir le monde » « L’agriculture biologique peut nourrir le monde » On a fait tomber les deux tours... - Fermes d'avenir. Combien gagnent réellement les agriculteurs français? Le chemin de l'autonomie alimentaire.

La barge méduse: ce système aquaponique géant | Aquaponie France. Hubert Reeves: "L’écologie, c’est aussi une affaire de morale" | Ethique, Philosophie, Art. « L’école de la Permaculture » réconcilie l’humain et la nature. La butte, combine épatante du jardinier bio et paresseux. Comment construire une pompe à eau qui fonctionne sans électricité!

10 choses à faire avant d’acheter un terrain | Habitat Impact Positif. How To Build A Rocket Stove For Earth Friendly Cooking. Un viticulteur bio français va planter 10.000 arbres au nom de la biodiversité | Mr Mondialisation. La climatisation solaire, l’arme écolo contre la canicule. La Maquette - Permamap. Cette voiture est capable de rouler un siècle sans faire une seule fois le plein. Une cabane autosuffisante en conteneurs de transport | Mr Mondialisation.

Le sourcing local, une stratégie gagnante. Les jours de marché en France - Jours-de-Marché.fr. Droit aux buttes | Prise de Terre. Programme Paysage Développement Durable. Chômeurs et paysans, à Couëron, ils mettent la terre en commun. « La "croissance verte" est une mystification absolue » Une paysanne bio exclue de la couverture sociale des agriculteurs. Nantes : la plante tueuse du frelon asiatique découverte au jardin des plantes - France 3 Pays de la Loire. La batterie d’Elon Musk peut-elle tout changer. Il transforme la décharge sauvage d’une Favela de Rio de Janeiro en une oasis verte et écologique - Insolite. Sans argent, il mange bio tous les jours et souhaite réaliser un projet fou.

Le plus grand viticulteur bio de France va planter 10.000 arbres en agroforesterie pour sauvegarder la biodiversité. Le compost magique de Jean Pain, invention française (presque) oubliée. 60 ans que l'agriculture a tout faux. Creuse. Une scierie qui «travaille autrement» - Economie. Désherber en permaculture ? - Fermes d'avenir. Séligonia, le Permacamp du Bouchot présenté par Le Bouchot. L'homme qui fertilise les déserts.