background preloader

BYOD

Facebook Twitter

Le BYOD : un atout pour les classes numériques. Le Bring Your Own Device ou BYOT (Bring Your Own Technology) recueille la faveur des milieux enseignants outre-Atlantique mais sous certaines conditions.

Le BYOD : un atout pour les classes numériques

Pourquoi les enseignants sont-ils favorables au BYOD ? Le premier argument mis en avant, entre autres, par la NEA (National Education Association) concerne la limitation des investissements dédiés à l’acquisition d’équipement par les établissements scolaires. Le BYOD permet d’introduire les nouvelles technologies dans l’enseignement sans grever les budgets des établissements. En marge des aspects purement financiers, un autre argument, et de taille, mis en avant concernent les vertus pédagogiques des terminaux mobiles, testées lors de programmes pilotes dans plusieurs états. Les élèves accèdent aux cours magistraux par podcast qu’ils consultent en ligne à la maison, au titre de leurs devoirs. ©Getting Smart. Pratiques : En classe avec le BYOD.

Qui a dit que Facebook avait mauvaise presse dans l’Education nationale ?

Pratiques : En classe avec le BYOD

Peut-on utiliser le smartphone en classe pour faire de l’anglais ? En poste au collège des Rives du Léman à Evian, Rafika Selmi fait travailler ses élèves sur Facebook en utilisant leurs outils personnels de connexion. Elle partage avec nous ce projet. Dans le cadre d’un travail avec mes classes de 3èmes portant sur l’apartheid « From Oppression and Revolution to the Rainbow Nation » (qui s’articule autour de ces trois mouvements : L’Oppression, la (les) Révolte(s) et l’aboutissement des espoirs de la population Noire et la fin de la ségrégation raciale légale), mes élèves ont été amenés à recueillir des informations sur l’Afrique du Sud auprès d’une journaliste sud-africaine. Mon projet pédagogique intégrait les activités langagières traditionnelles (CO, CE, EE, EOC, EOCI) auxquelles j’ai ajouté une expression écrite en interaction et en continu. Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe.

1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ».

Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe

Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre. . - Réflexion sur la citoyenneté et le numérique : Le numérique et les objets connectés qui en sont le support font partie de notre quotidien.

. - Carences matérielles et gain de temps : l’utilisation des BYOD offre un gain de temps considérable sur une séquence courte. . - Assurer la continuité de l’usage des BYOD sur la scolarité : Il est en effet important d’envisager l’utilisation des BYOD en classe, non pas sur une année, mais sur un continuum. 3- Quelques exemples d’arguments « contre » BYOD SMARTPHONES en classe - Académie-Toulouse. L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? Par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ».

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ?

Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Concrètement, il s’agit pour l’individu de recourir à ses équipements propres, en contexte professionnel ou scolaire, afin de poursuivre des objectifs professionnels ou scolaires (Alberta Education, 2012). Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement. Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif.

Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement

Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. (Édition Québec) Michael G. Shoaf et Dianna R. Foley, d’un établissement dans l’Ohio témoignent sur le sujet dans un article d’eSchoolnews, Crafting a Successful BYOD Policy. Aux Etats-Unis, plusieurs écoles font le même constat : le manque de moyens évident qui ne permet plus d’équiper tous les élèves et d’envisager une politique efficiente de développement du numérique en classe. The Rocky River Schools a déjà investi dans de l’équipement informatique pour les élèves, mais dresse aussi le constat que souvent, ces élèves préfèrent travailler sur leur propre matériel.

Cela doit se faire en plusieurs étapes, comme l’expliquent le Dr. Ensuite, il faut s’assurer de l’état du réseau des établissements : bande passante, WI-FI et sécurité Internet.