background preloader

L'information est-elle gratuite ? 

Facebook Twitter

Tout ne peut pas être gratuit. • Il a été demandé à chaque auteur de rassembler dans sa contribution l’ensemble des arguments à charge ou à décharge sur le sujet considéré.

Tout ne peut pas être gratuit

En l’occurrence, il convient de lire ce texte en regard de : « La gratuité, ça paye », N’est-ce pas donner une image faussée de la situation réelle que de faire croire – notamment aux jeunes générations – que tout est gratuit sur les réseaux de l’information numérique ? Qu’en est-il, parmi d’autres questionnements, du droit d’auteur ? Il est évident qu’il n’est pas question de remettre en cause ici les réseaux de l’information tels qu’ils existent et se développent actuellement, bien au contraire.

Simplement, il est bon de rappeler quelques éléments que même certains professionnels semblent avoir oubliés, lancés comme ils le sont dans des combats très louables pour la « gratuité à tout prix » de l’information en général. Une approche économique de l’information et des bibliothèques Ces remarques de F. Pourquoi la gratuité est une mauvaise idée. Je n'ai rien contre les voisins ou les tuyaux, comprenez-moi bien.

Pourquoi la gratuité est une mauvaise idée

S'ils veulent faire briller leur asphalte, c'est leur droit. Sauf que pendant que la poussière s'écoule vers la rue, l'eau potable chèrement filtrée est gaspillée. Et c'est bibi qui paye. La raison de ce comportement est bien simple: dans la plupart des municipalités, l'eau est gratuite, du moins en apparence.

En fait, les citoyens paient l'eau dans leur facture d'impôts fonciers, mais comme il n'y a généralement pas de tarifications en fonction du volume consommé, les citoyens peuvent la gaspiller sans conséquence. C'est un peu ce qui se passerait avec un système gratuit à l'université, comme le propose l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ). Comme l'eau du tuyau, cette gratuité aurait nécessairement des conséquences: les étudiants pourraient étirer leurs études, changer de programmes ou abandonner, le tout sans impact financier. Bien sûr, un étudiant a droit à l'erreur. La Culture doit-elle être libre et gratuite.

Mardi soir, le magazine Usbek et Rica organisait une conférence à la Gaîté Lyrique sur le thème de « La Culture doit-elle être libre et gratuite ?

La Culture doit-elle être libre et gratuite

« . Il s’agissait de la cinquième édition du Tribunal pour les générations futures, dont voici le pitch : Parce que l’avenir n’est pas encore mort, nous avons plus que jamais besoin de l’explorer ! Chaque trimestre, accusé, procureur, avocat, témoins et jury populaire statuent sur un enjeu d’avenir… pour identifier les bouleversements d’aujourd’hui et les défis de demain.La culture doit-elle être libre et gratuite ? La philosophie hacker dessine une nouvelle société du partage, dans laquelle la culture doit trouver un modèle économique à la fois stable et ouvert. Le principe de ces soirées est qu’un jury, composé de personnes choisies au hasard dans la salle, est invité à se prononcer sur une question à l’issue du réquisitoire d’un procureur, de la plaidoirie d’un avocat et de la déposition des témoins. Mesdames, messieurs les jurés.

La libre diffusion de la culture est-elle compatible avec l’exclusivité ? Wikipédia est-elle fiable ? L’information en ligne est-elle vraiment gratuite ? La gratuité de l’information est au coeur de plusieurs questions.

L’information en ligne est-elle vraiment gratuite ?

La remise en question des journaux au modèle économique traditionnel face à l’émergence des "gratuits" ; la place de la publicité dans les supports de diffusion de l’information ; ou encore, le virage opéré par les sites d’information vers le gratuit. Quels sont les coûts d’un journal traditionnel ? Presse en ligne : « Snow Fall », le modèle de demain ? Le projet multimédia du New York Times « Snow Fall » sorti en décembre dernier symbolise tous les défis de la presse en ligne.

Presse en ligne : « Snow Fall », le modèle de demain ?

C'est en tout cas ce que nous explique Marie-Catherine Beuth dans un billet publié sur le blog Etreintes Digitales. C'est une véritable perle éditoriale qui nous a été offerte le New York Times en décembre dernier. A l'aide de vidéos, d'infographies animées, de photos et d'un récit bouleversant, Snow Fall retrace au travers de six chapitres captivants l'histoire de six skieurs pris dans une avalanche. Internautes vs journalistes : concurrence dans la production de l'information. La nouvelle est tombée jeudi 12 décembre, le journal « 20 minutes » prévoit jusqu’à 11 licenciements en supprimant son service photo.

Internautes vs journalistes : concurrence dans la production de l'information

Un coup dur supplémentaire pour le secteur médiatique qui tente encore de stabiliser ses modèles économiques à l’ère du numérique. Les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs sont aujourd’hui envisagés avant tout comme des internautes et des mobinautes. Lors de l’Assemblée des médias qui se tenait le 2 décembre dernier dans l’Espace Cardin à Paris, les professionnels n’ont pas manqué de souligner ce nouveau rapport à l’audience désormais productrice de contenus médiatiques. Pour Thierry Happe, fondateur et Président de Happening Co : « Le journaliste n’a plus le monopole de l’information. Aujourd’hui selon les professionnels, ce sont les images qui jouent un rôle majeur dans la circulation d’une information. Données personnelles : quel contrat de confiance entre les internautes et les acteurs du web ?

Le livre numérique, c'est pour bientôt ? Internet est un monde merveilleux. Le web social est un univers merveilleux : sur nos timelines, que de bons moments s'affichent !

Internet est un monde merveilleux

« Voyez un peu comme ma vie est cool », semblons-nous vouloir dire à la face du monde. Et à en juger par leurs statuts sur les réseaux sociaux, nos anciennes connaissances, elles aussi, semblent toujours se porter à merveille. Sauf, quand, parfois, un tweet de détresse vient à percer cette profusion de sentiments positifs.

C'est alors que se crée le malaise : que dire, comment réagir ? Est-ce qu'un statut négatif mérite d'être « liké », partagé, commenté ? Internet va-t-il (vraiment) sauver le monde ? Fracture numérique : l'accès à Internet ne fait pas tout. Pierre Haski : « Sur Rue89, nous publions une vingtaine d’articles par jour, il en faudrait cinquante… » Verbatims : choses entendues en marge de notre enquête sur l'info numérique. « Mieux informer grâce au web, c'est … possible ! » (visuel : représentation des termes les plus fréquemment utilisés par nos experts, générée via wordle) L'info sous toutes les coutures … sauf une.

« Mieux informer grâce au web, c'est … possible ! »

Nous vous avons largement parlé ici, et dans un numéro papier (PDF) de RSLN, de l'info, et de sa révolution numérique. Nous avions alors parlé modèles économiques, désintermédiation, et autres réseaux sociaux. Mais nous n'avions pas abordé frontalement la question de la qualité de cette info made in internet. Nick Bilton : quand le geek-en-chef du New York Times se penche sur l’avenir de l’info. Imaginez la scène.

Nick Bilton : quand le geek-en-chef du New York Times se penche sur l’avenir de l’info

Sur le plateau en openspace du New-York Times, un journaliste appelle le service de la diffusion de son propre titre. Et leur demande, la voix masquée, et en prenant bien garde de ne pas être entendu par ses voisins, de … résilier son abonnement au New York Times. Argument avancé : « Je suis désolé, mais en fait, je ne le lis plus ». L'info est-elle prête pour sa révolution ? Enquête : l’info est-elle prête pour sa révolution ? (3/3) Enquête : l’info est-elle prête pour sa révolution ? (2/3) Enquête : l’info est-elle prête pour sa révolution ? (1/3) Making-of : pourquoi RSLN s’intéresse à l’info en ligne.