background preloader

Free culture/Culture libre (Musique gratuite)

Free culture/Culture libre (Musique gratuite)
C'est quoi la "Free culture" ? La Free culture correspond à la culture libre, appelée aussi le libre, qui s'appuie sur la notion de bien public et qui, de fait, est d'accès gratuit = libre = free. Musique Écoute libre Deezer : La majorité des titres en écoute sur ce site ont été fournis par les internautes eux-mêmes. L'écoute est gratuite et légale (en accord avec la SACEM). Il existe d'autres sites du même genre, mais certains sont encore en discussion/conflits avec la SACEM et organismes équivalents. Musique libre Sur ces sites, la musique est en écoute gratuite, et leur diffusion ne dépend pas des majors. Labels "équitables" Ces labels de musique en ligne vendent les créations d'artistes qui ont signé chez eux, à l'instar des grandes maisons de disque (EMI, Sony-BMG, Universal...). Selon les sites, l'écoute intégrale des albums avant leur achat est possible. Divers Les Artistes avec nous !! Un site officiel celui de Elliot Murphy : et puis : Pour les nostalgiques des grandes années du rock:

http://www.commentcamarche.net/faq/2810-free-culture-culture-libre-musique-gratuite

Related:  Internet culture de la gratuitémcdesgagnes

Google, géant controversé de la culture... gratuite En février 2011, la nouvelle avait fait du bruit : Google s'ouvrait à la culture et lançait sa plate-forme « Art Project ». L'entreprise de Larry Page, forte de 17 partenaires et non des moindres - le Met, le MoMA (New York), le musée du château de Versailles, la Tate Britain (Londres) ou encore le musée de l'Hermitage (Saint-Pétersbourg) -, publiait ainsi près de 1.000 reproductions d'oeuvres en ligne. Dès 2012, plus de 150 musées étaient déjà partenaires d'Art Project et 32.000 oeuvres pouvaient être consultées. Aujourd'hui, Google annonce posséder un « musée virtuel » de 57.000 oeuvres, en partenariat avec 400 institutions. Et bien sûr, l'entreprise a considérablement innové : une centaine d'oeuvres sont disponibles en « gigapixels », 100 musées sont visibles via la technologie Street View et la plateforme propose également des expositions d'archives afin que les musées puissent dévoiler leurs collections invisibles au public.

La gratuité est-elle l’avenir de l’économie La gratuité est l’avenir de l’économie clame Chris Anderson (blog) qui prépare dans cet article pour la revue Wired, dont il est rédacteur en chef, son prochain livre intitulé Free. Chris Anderson rappelle tout d’abord que la gratuité s’inscrit dans un processus commercial classique, comme l’a exploré avec succès Gillette, en offrant ses rasoirs et en faisant payer ses lames. Mais avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée, fondée sur des coûts de reproduction nuls du fait de la numérisation, et sous la pléthore de l’offre qui tire encore plus les prix vers le zéro absolu. Un peu comme si Gillette devait maintenant offrir le rasoir et la lame et percevoir son argent sur autre chose. « Il n’y a jamais eu un marché plus concurrentiel que l’internet, et chaque jour le coût marginal de l’information devient plus proche de rien du tout », explique le brillant éditorialiste. La gratuité est inexorable

Mode d’emploi pour démarrer une civilisation Et si l'esprit du libre qui est déjà en place dans la société de la connaissance et de la créativité pouvait se propager à l'univers du matériel, des outils du fermier, de l’ouvrier, de l’entrepreneur ou du producteur. Dans un récent billet intitulé Open Source Ecology ou la communauté Amish 2.0 nous nous faisions l’écho d’un projet assez extraordinaire consistant à placer sous licence libre les spécifications d’une cinquantaine de machines agricoles permettant théoriquement à un village d’accéder à l’autosuffisance. Un projet qui méritait bien les honneurs d’une conférence TED que nous avons choisi de vous reproduire ci-dessous. Soit dit en passant, les conférences Ted, au format court caractéristique et de plus en plus souvent sous-titrées en français, constituent avec le temps une véritable mine d’or pour tout internaute curieux de mieux comprendre et appréhender les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

La Culture doit-elle être libre et gratuite Mardi soir, le magazine Usbek et Rica organisait une conférence à la Gaîté Lyrique sur le thème de « La Culture doit-elle être libre et gratuite ?« . Il s’agissait de la cinquième édition du Tribunal pour les générations futures, dont voici le pitch : Parce que l’avenir n’est pas encore mort, nous avons plus que jamais besoin de l’explorer ! Chaque trimestre, accusé, procureur, avocat, témoins et jury populaire statuent sur un enjeu d’avenir… pour identifier les bouleversements d’aujourd’hui et les défis de demain.La culture doit-elle être libre et gratuite ? La philosophie hacker dessine une nouvelle société du partage, dans laquelle la culture doit trouver un modèle économique à la fois stable et ouvert.

L'essentiel du piratage de musique se déroule hors ligne, selon la RIAA Lorsque est abordée la vaste question du piratage, les industries du divertissement concentrent habituellement leur feu sur trois vecteurs d'appropriation de contenus culturels : les réseaux peer-to-peer comme eMule et BitTorrent, les sites spécialisés dans le streaming et les plates-formes d'hébergement similaires à MegaUpload. Les plus populaires d'entre eux sont d'ailleurs inscrits sur des listes noires. Or, le rôle de ces espaces serait en fin de compte assez limité. C'est en tout cas ce que révèle une étude réclamée par l'association en charge des intérêts de l'industrie du disque aux États-Unis, la RIAA. Battant en brèche certaines idées reçues, un document confidentiel publié par Torrentfreak montre que l'essentiel du piratage de musique se déroule hors ligne, c'est-à-dire sans recourir à Internet. Selon l'étude réalisée pour la RIAA, la musique s'acquiert d'abord illégalement (65 %).

20 commandements pour une société autofabriquée Pour accompagner la révolution des FabLabs, permettant à chacun de produire des objets grâce à des imprimantes 3D et autres CAO, un rapport américain recommande 20 mesures au gouvernement pour se préparer à un tournant de l'histoire industrielle. Un certain nombre de forces convergentes vont faire passer la fabrication personnelle, ou autofabrication, du statut de technologie marginale utilisée par les seuls pionniers et passionnés à un outil quotidien pour le consommateur et l’entreprise lambda.Dans quelques années, on trouvera des technologies de fabrication dans les petites entreprises et établissements scolaires.Dans dix ou vingt ans, tous les foyers et bureaux posséderont leur machine d’autofabrication.Dans une génération, on sera bien en peine d’expliquer à ses petits-enfants comment on a pu vivre sans son autofabricateur, et qu’on devait commander des biens préfabriqués en ligne et attendre qu’ils nous arrivent dans notre boîte au lettre livrés par la Poste. Recommandations

Body percussions - lesmusiterriens Diane Villanueva est chanteuse, percussionniste corporelle & danseuse. Elle se produit aux côtés de la compagnie Stomp et Hip Tap Project aux côtés de Leela Petronio ou encore accompagne la chanteuse Camille. Elle lance des ateliers de Percussions Corporelles, pratique musicale ludique encore trop peu méconnue en France,alliant les percussions, la voix et la danse. Utilisation du corps comme instrument de musiqueApprentissage des techniques de percussions corporellesExploration du ‘human beat box’ et du chant collectif rythmique LA MÉTHODEMaîtrise des différent schémas rythmiques et vocauxCoordination et équilibre du corpsPrécision rythmiqueDécouverte des différentes caisses de résonanceInitiation à l’écoute, la spontanéité et l’expression musicale en groupeImprovisation et création collective de sonsCompréhension du groove dans la musique actuelle, urbaine et pop Acquisition des différentes techniques de travail

Le mythe de la gratuité d Ceci est le texte de la conférence que j’ai donnée au Périscope le 21 mai 2008. Cette conférence a été suivie d’un débat avec le public et d’une offrande musicale proposée par le trio de David Bressat. De manière assez paradoxale, jamais notre économie marchande n’a autant baigné dans la gratuité. Les publicités n’arrêtent pas de nous proposer des produits et des services gratuits : trois mois d’abonnement gratuit, 20 % de produit gratuit en plus, un exemplaire gratuit pour deux achetés. Usages d'internet et comportement de consommation Analyses-études Les parcours client digitaux, quelles sont les stratégies gagnantes ? Etude permettant de mieux comprendre le consommateur digital, son comportement vis-à-vis des médias numériques et son expérience client.

Related: