background preloader

Gérer les ressources terrestres

Facebook Twitter

Une photo pour penser les inégalités. Une photo pour penser les inégalités Picturing Inequalities Hervé Théry traduction | translation Claire Hancock La photographie ci-dessous a fait le tour du monde.

Une photo pour penser les inégalités

The picture below has been seen throughout the world. Photo 1 Inégalité Photo 1 Inequality Tuca Vieira écrit [1]: « Récemment, j'ai trouvé une photo de moi sur Facebook, sans mention de l'auteur, mais avec des centaines de commentaires. Tuca Vieira writes [1] : « Recently I found this picture I took on Facebook, with no mention of the author, but with hundreds of comments. Il raconte ensuite que la photo a figuré sur l'affiche, les invitations, la brochure, et la carte postale de l'exposition Global Cities, en 2007 à la Tate Modern de Londres où il avait été invité pour l'ouverture, mais pas au dîner de célébration, sans doute parce que « le gars qui a fait l'image emblématique de l'exposition n'avait pas le statut d'artiste ».

Profitons à notre tour de l'anecdote pour pousser la réflexion. Let’s take the story one step further. INFOGRAPHIE. Comment l'eau se répartit sur Terre. Lacs, fleuves, glaciers, atmosphère, organismes vivants ou calotte glacière : comment se distribuent les réserves d’eau ?

INFOGRAPHIE. Comment l'eau se répartit sur Terre

DAVID McCANDLESS. Pionnier du journalisme de données, ce Britannique est l’un des principaux contributeurs du datablog du Guardian. Son nouveau livre, Datavision 2. Le savoir est un art, vient de paraître aux éditions Robert Laffont : cette infographie en est extraite. Elle détaille la répartition de l’eau sur notre planète. Retrouvez l’interview de David McCandless >>> CARTOGRAPHIE. L’Antarctique grandeur nature. Espace Pédagogique - des sociétés face aux risques. COMMENT NOURRIR L'HUMANITÉ AU XXIème SIÈCLE. De la mer à l’assiette : présentation de la filière halieutique dans le Monde. La pêche et l’aquaculture ont une fonction essentielle, celle de nourrir l'humanité, toujours plus nombreuse.

De la mer à l’assiette : présentation de la filière halieutique dans le Monde

L’originalité du secteur halieutique [1] est qu’il repose sur une activité de cueillette voire de chasse, utilisant les ressources vivantes (animaux et végétaux) de l’hydrosphère (eaux salées, saumâtres ou douces). L’enjeu majeur de l’activité halieutique est de participer à la sécurité alimentaire mondiale, tout en préservant le fragile équilibre entre les ressources et les besoins en protéines animales pour l’alimentation humaine. L’activité de pêche est présente dans toutes les mers du globe, des mers arctiques autour des îles Aléoutiennes (pêche au crabe géant d’Arctique), aux mers australes des îles Kerguelen (pêches de krill). L'aquaculture se pratique essentiellement dans les mers, rades, baies, estuaires, lagunes, proches des zones habitées. Comment s'organise l’activité halieutique dans le monde ?

1. 1.1. 1.2. Complément : le classement des espèces pêchées 1.3. Le potentiel d'énergie renouvelable de l'océan mondial entre contraintes d'exploitation et enjeux de territorialisation. Qui n’a pas, un jour de tempête, été frappé par la furie des éléments ?

Le potentiel d'énergie renouvelable de l'océan mondial entre contraintes d'exploitation et enjeux de territorialisation

Qui en même temps, ne s’est pas interrogé sur les difficultés de maîtriser une telle débauche d’énergie, en mettant en comparaison cette brutalité de la nature avec d’autres formes d’énergie, plus secrètes, plus constantes ou plus faciles à domestiquer ? Il est vrai que l’énergie contenue dans ces mouvements de l’air et de l’eau arrive la plupart du temps à s’exprimer de manière moins violente que pendant de telles phases paroxystiques, grâce à des flux d’intensité variable, qu’ils soient liés aux courants ou aux ondes animant les masses d’eau, ou qu’ils soient engendrés par des mouvements atmosphériques, dépendant eux-mêmes des échanges entre les eaux de surface et l’air sus-jacent. 1.

A la recherche des environnements favorables aux EMR Les différentes énergies marines renouvelables et leur stade technologique 2. Droits, juridiction et obligations de l'État côtier dans la zone économique exclusive. Image à la une : eau pure, eau polluée, le Gange à Varanasi (Inde) Ablutions religieuses et séchage d’habits sur les ghâts de Varanasi Date de la prise de vue 21 novembre 2014 Auteur de l'image Perrine Vincent Localisation Shivala Ghât, Varanasi, Inde Le regard de la géographe Varanasi, dont l’existence est attestée au VIIIe siècle avant J-C, compte aujourd'hui 1.2 millions d'habitants.

Image à la une : eau pure, eau polluée, le Gange à Varanasi (Inde)

Les ghâts sont les escaliers de pierres qui plongent dans le Gange et sur lesquels se côtoient des usages contrastés : nettoyage et séchage d’habits, ablutions et rituels hindous nommés pujas, toilettes corporelles d’hommes (doc. 1) ou lavage d’animaux tels que les buffles, pêche et balades en bateaux, crémations de cadavres (doc. 1). Varanasi accueille environ 40 000 visiteurs par jour. Ceci conduit à réfléchir au paradoxe suivant : comment le Gange peut-il être à la fois pollué et pur ? [1] La trinité hindoue, nommé Trimurti, qui domine la hiérarchie des dieux est constituée de Brahma (le Créateur), Vishnu (le Conservateur) et Shiva (le Destructeur).

Documents complémentaires.