background preloader

Histoire

Facebook Twitter

David Olère, témoin du camp d’Auschwitz. David Olère, Inaptes au travail, sans date.

David Olère, témoin du camp d’Auschwitz

Il y a quelques mois déjà, nous avons étudié en Histoire des arts l’oeuvre de David Olère, peintre français d’origine polonaise qui a survécu à deux ans d’internement dans le camp d’Auschwitz. Il a tiré de cette expérience des dessins et des peintures qui nous restituent l’enfer du camp dans son implacable réalité. Pour réviser ce travail à l’approche de l’épreuve orale d’Histoire des arts fixée à la fin mai, voici tout d’abord le diaporama qui a servi de support à l’étude en classe. Ressources histoire.

"Quatorze récits d'Auschwitz", la force du témoignage. Troisième étape de cette série d'archives consacrée aux retours des camps.

"Quatorze récits d'Auschwitz", la force du témoignage

Quatorze survivants du camp d'Auschwitz livrent le récit de leur déportation. Ces voix, guidées par l’impérieuse nécessité de témoigner, retracent de manière saisissante une histoire aussi singulière que collective. Conférences en histoire. The Auschwitz Album. Exposition Anne Frank & Institut culturel de Google. Amsterdam , 10/10/2012 Avec une nouvelle exposition en ligne, la Maison d’Anne Frank entame une collaboration avec l'Institut culturel de Google.

Exposition Anne Frank & Institut culturel de Google

Archives à l’appui et en partenariat avec des musées renommés, l’Institut présente une collection de récits sur d’importants événements du XXe siècle. Charlotte Delbo (1913-1985) - Arts & Spectacles. Par Ségolène Dargnies Réalisation: Marie-Laure Ciboulet Charlotte Delbo Eric Schwaab © ©Eric Schwaab Issue d'un milieu modeste, Charlotte Delbo est attirée très jeune par l'écriture et la philosophie.

Charlotte Delbo (1913-1985) - Arts & Spectacles

En 1937, elle rencontre par hasard Louis Jouvet qui, ébloui par sa vivacité intellectuelle, son énergie, lui demande de devenir sa secrétaire personnelle, elle qui n'a pourtant jamais reçu aucune formation théâtrale. Femmes Résistantes - Colloque organisé à l'occasion de la première journée nationale de la Résistance - Sénat. Présidence : Mme Rose-Marie ANTOINE, directrice générale de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) Mme Christine BARD, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers : « Des oubliées de l’histoire ?

Femmes Résistantes - Colloque organisé à l'occasion de la première journée nationale de la Résistance - Sénat

» Des résistantes en politique : Memorial de la shoa. LES CAMPS DE CONCENTRATION. Pour bien comprendre le régime nazi et son fonctionnement et pour éviter les confusions, il importe de distinguer camps de concentration et camps d'extermination. 1) Les camps de concentration, organisés sur le territoire allemand depuis 1933 et où ont d'abord été enfermés des Allemands antinazis, ainsi que des Juifs et des prisonniers de droit commun, étaient destinés à interner -provisoirement ou définitivement- des individus jugés dangereux "par mesure de sécurité, par mesure préventive ou par mesure de rééducation".

LES CAMPS DE CONCENTRATION

Entre 1939 et 1945 le nombre des détenus s'est considérablement accru : on y trouvait pêle-mêle déportés politiques, prisonniers de droit commun, homosexuels, témoins de Jéhovah, etc. Par une ordonnance du 7 décembre 1941 a été créé le système NN, Natcht und Nebel ("Nuit et Brouillard") pour certains résistants transférés sans jugement en Allemagne et destinés à disparaître "sans laisser de traces". Camps de concentration. Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques.

camps de concentration

L'expression « camp de concentration » fait son apparition en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers (1899-1902), lorsque les Britanniques ouvrent des camps pour y interner les familles des Boers en révolte. Auschwitz, la mémoire d'un lieu. Auschwitz , le plus grand camp de concentration conçu par les nazis désigne désormais par métonymie la Shoah.

Auschwitz, la mémoire d'un lieu

Dans le cadre de la transmission de la mémoire du génocide, de nombreux voyages scolaires y sont organisés. Auschwitz, est un immense complexe concentrationnaire. Le camp de concentration naît en avril 1940, lorsque Heinrich Himmler décide d'installer un camp de quarantaine pour les Polonais dans les faubourgs d'Owiesciem, petite ville de Haute Silésie, située à un carrefour ferroviaire. Liberté, j'écris ton nom (Paul Eluard) - Liberté Pendant la guerre, engagé dans la Résistance, Paul Eluard participe au grand mouvement qui entraîne la poésie française, et le poème Liberté ouvre le recueil Poésie et Vérité paru en 1942.

Liberté, j'écris ton nom (Paul Eluard) - Liberté

Les textes qui forment ce recueil sont tous des poèmes de lutte. Ils doivent entrer dans la mémoire des combattants et soutenir l'espérance de la victoire : comme on le faisait pour les armes et les munitions, le poème Liberté à été, à l'époque, parachuté dans les maquis. Et par le pouvoir d'un motJe recommence ma vieJe suis né pour te connaîtrePour te nommer : Liberté. Sur mes cahiers d'écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J'écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J'écris ton nom. Dossier Guy Môquet (1) Guy Môquet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guy Môquet

Pour les articles homonymes, voir Môquet. Guy Môquet, né le 26 avril 1924 à Paris et mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant (Loire-Inférieure[1]), est un militant communiste, célèbre pour avoir été le plus jeune des quarante-huit otages fusillés, le 22 octobre 1941, à Châteaubriant, Nantes et Paris en représailles après la mort de Karl Hotz[2],[3].

22 février 1943 - Décapitation de la «Rose blanche» Le 22 février 1943, trois étudiants allemands d'une vingtaine d'années sont guillotinés dans la prison de Stadelheim, près de Munich. Leur crime est d'avoir dénoncé le nazisme dans le cadre d'un mouvement clandestin, «La Rose blanche» (Die Weiße Rose en allemand). Comment, de juin 1942 à février 1943 une poignée de jeunes étudiants chrétiens ont-ils pu défendre les valeurs démocratiques au prix de leur vie ? Comment ont-ils pu diffuser six tracts incendiaires tout en écrivant le soir des slogans pacifistes et antinazis sur les murs de Munich ? Pierre Le Blavec. Histoire. OOo.HG pour OpenOffice avec Cart'OOo, Atlas'OOo,Chron'OOo, Diap'OOo. Libre et gratuit.

Henri Guillemin explique Robespierre et la révolution française (1/2) Henri Guillemin raconte la Commune de Paris. Le récit passionnant de la Commune de Paris, racontée par Henri Guillemin à la Télévision Suisse dans l’émission les dossiers de l’histoire d’Avril à Octobre 1971, en 13 épisodes d’une demi-heure. Un grand merci à la Radio-Télévision Suisse qui a mis ces précieuses archives en ligne : Les dossiers de l’histoire - 17.04.1971 Episode 1 - Durée : 29’59’’ Qu'est-ce qu'une Story Map ? Atlas histoire geographie [Alain HOUOT] Gallica. Visions du monde dans sa globalité ou reflet d’un territoire en évolution, les cartes plongent leurs racines dans l’Histoire et appartiennent à toutes les cultures.

Si elles ont perdu aujourd’hui leur apparence d’objectivité et d’évidence, qualités supposées qui enchantèrent naguère des générations d’utilisateurs de la carte d’Etat-major, elles n’ont en rien perdu de leur pouvoir de séduction. Bien au contraire, elles se sont diversifiées et banalisées avec les outils informatiques mis à la disposition de tout un chacun. Conçue par un cartographe professionnel ou un amateur, la carte est tributaire des connaissances, des outils et des objectifs poursuivis tout autant que des conventions sémiologiques de son temps. Découvrir le fonds des cartes.

Atlas historique. Entretiens, Nietzsche, Michel Foucault, René Char, Scepticisme, Paul Veyne.