background preloader

Transhumanisme - AI

Facebook Twitter

IA-ecosysteme sophia

Stéphane Mallard, Blu Age : “99% des startups de l’IA ne font pas d’IA” | kiss my frogs. H+ MAGAZINE ⋆ Robots ⋆ Drones ⋆ Intelligence Artificielle. Darpa : un implant cérébral pour restaurer la mémoire. La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) travaille ainsi actuellement sur la conception d'un implant cérébral qui permettrait à des soldats blessés au combat de récupérer leur mémoire. L'idée derrière l'implant serait de le positionner suffisamment tôt dans le cerveau du soldat pour qu'il enregistre l'ensemble des souvenirs au moment où ils sont créés. En cas de traumatisme amenant à la perte de mémoire, l'implant effectuerait une sorte de restauration système comme sur un ordinateur pour permettre à son porteur de récupérer l'ensemble de sa mémoire.

Le projet, baptisé RAM ( Restoring Active Memory) cherche actuellement des partenariat auprès de sociétés spécialisées dans le domaine, notamment Medtronic qui a récemment lancé la phase de test d'un implant qui permettrait de traiter la maladie de Parkinson en envoyant des signaux électriques directement au cerveau. Bien sûr, la tâche est complexe, et les scientifiques partiront de rien ou presque.

La ruée de la Silicon Valley vers l'intelligence artificielle. XEnvoyer cet article par e-mail La ruée de la Silicon Valley vers l'intelligence artificielle XEnvoyer cet article par e-mailLa ruée de la Silicon Valley vers l'intelligence artificielle Syndicated articles from Financial Times La dernière “next big thing” en date par Richard Waters, FT - Très à la mode, les start-ups d'intelligence artificielle doivent cependant encore prouver qu'elles peuvent produire des applications utiles, et utilisables.

La Silicon Valley adore les modes. “C’est la ‘hot place’ où être en ce moment” pour Stephen Purpura, dont la propre entreprise d’intelligence artificielle, Context Relevant, a levé plus de 44 millions de dollars depuis sa création en 2012. Les nouveaux venus dans l’intelligence artificielle pensent que la technologie a finalement atteint ce que l’on attendait d’elle et apporte un surplus d’intelligence aux ordinateurs. “Technologiquement, c’est un changement de paradigme. Pourquoi espère-t-on que l’IA sera plus que juste une nouvelle mode ? Le transhumanisme n'est pas un humanisme. FIGAROVOX/TRIBUNE - A l'occasion du 1er colloque international sur le transhumanisme en France, Théophane le Méné s'interroge sur les dérives de la volonté humaine de toute-puissance.

Théophane Le Méné est journaliste. Il écrit pour Causeur et FigaroVox. C'est aujourd'hui que s'ouvre 1er colloque international sur le transhumanisme en France, sous la houlette de l'Association Française Transhumaniste. Il aura pour but de réfléchir aux multiples façons par lesquelles les progressions technologiques peuvent permettre une «augmentation humaine» en même temps qu'elles serviront la justice sociale.

Loin de se vouloir un témoignage attentif, alerté et lucide du possible devenir du genre humain, cette rencontre entend exposer l'avènement d'un nouveau type d'humanité - sans jamais acter une contradiction évidente: celle, précisément, de la modernité contre elle-même - où ce n'est plus l'erreur qui est humaine mais l'humain qui est une erreur. Et cette erreur, ils veulent la supprimer. Un Américain équipé de deux bras bioniques : quand la machine devient le futur de l'homme. FIGAROVOX/TRIBUNE - Amputé au niveau des épaules après un accident, Leslie Baugh est devenu le premier homme équipé de bras bioniques. Pour Paul Piccarreta, cette prouesse technique pourrait ouvrir la voie d'une humanité augmentée. Paul Piccarreta est journaliste.

L'histoire se raconte comme un conte. Il s'appelait Leslie Baugh, il était américain. C'était un ouvrier «ordinaire» du Colorado. Il y a une quarantaine d'années, un accident par électrocution lui a fait perdre ses deux bras. Amputé, l'homme a vécu sans l'usage de ses deux membres toute sa vie. Alors que pouvons-nous dire de spécifique du cas de Leslie Baugh? Il est une piste de réflexion prodigieuse et décisive pour interpréter cette évolution. C'est l'intuition de certains philosophes. Registration » 1st International Conference on Mathematical NeuroScience. Un robot face à un dilemme. INFOGRAPHIE - Invité à décider lequel sauver entre deux humains, un robot est resté tétanisé.

La machine capable de choix « éthiques » n'est pas encore née. Imaginez un robot devant un grand trou. S'il avance, il tombe ; s'il part à gauche, il est sauf ; s'il part à droite, il se cogne contre un humain qui se précipite vers le trou mais l'empêche ainsi de tomber. En menant cette expérience avec de petits e-pucks (des robots reprogrammables conçus pour la recherche), Alan Winfield, du laboratoire de robotique de Bristol, et ses confrères de l'université de Berlin ont poussé la machine à risquer ses circuits pour sauver la peau d'autrui. Ont-ils inventé un robot éthique? «Imaginer» les conséquences de ses actes Placé seul dans un environnement donné avec pour objectif de rejoindre un point situé de l'autre côté du trou, un robot A (comme Asimov) savait sans problème contourner ce trou. Entre deux maux, la machine avait su choisir le moindre.

Robots militaires éthiques. 1000 robots Pepper "embauchés" par Nestlé pour vendre ses machines à café au Japon. Joli coup de communication pour la division japonaise de Nestlé, qui va mettre 1 000 robots Pepper directement dans les grandes surfaces, pour vendre des machines à café à ses clients. Ces appareils à l'apparence très humaine ont été conçus par le français Aldebaran et sa maison-mère Softbank. L'initiative n'est toutefois pas neuve : le conglomérat nippon utilise depuis juin 2014 Pepper pour accueillir la clientèle à l'entrée de deux de ses magasins à Tokyo. Vous poussez la porte d'un magasin d'électroménager pour acheter une machine à café Nestlé et là... Surprise ! En lieu et place du traditionnel vendeur, c'est le robot humanoïde Pepper, conçu par la société française Aldebaran et sa maison mère nippone Softbank, qui s'approche de vous sur ses petites roues et vous conseille.

Une tablette tactile sur le ventre De la science-fiction ? Un beau coup de com' Il pourra conseiller les clients de Nestlé sur les différents produits proposés en fonction de leurs désirs. Lélia de Matharel. "Avec l'intelligence artificielle, on invoque le démon", alerte Elon Musk. S'exprimant lors du centenaire du département Aéronautique et Spatial du Massachusets Institute of Technology, Elon Musk, fondateur de SpaceX et Tesla, a mis en garde contre les dangers de l'intelligence artificielle. Elon Musk était l'un des invités vedettes des festivités liées aux 100 ans du département aéronautique et spatial du MIT (Massachusetts Institute of Technology) du 22 au 24 octobre.

L'homme d'affaires et ingénieur visionnaire s'est exprimé pendant 80 minutes sur de nombreux sujets : la création de colonies sur Mars (qu'il juge "probable" tout en estimant qu'elle ne "changera pas le monde"), la construction d'ascenseurs spatiaux ("irréaliste" selon le président de Space X) ou encore la relance du secteur industriel aux Etats-Unis. l'iA dangereuse pour l'humanité ? Mais c'est sur l'intelligence artificielle qu'Elon Musk s'est fait particulièrement remarquer. Au Vanity Fair New Establishment Summit, au début du mois d'octobre, Elon Musk avait tenu le même discours. Comprendre les mécanismes de l’apprentissage humain grâce aux bébés robots.

Par Séverine Fontaine publié le à 10h18 , mise à jour le 23/10/2014 à 12h14 Fabriquer des bébés robots et leur offrir les outils nécessaires pour apprendre, découvrir et réaliser leur propre expérience peut nous permettre de décrypter comment nos propres enfants découvrent le monde. En analysant l'évolution de ces bébés robots, on peut déterminer quels sont les mécanismes permettant le processus d’apprentissage. C’est ce qu’explique notamment Pierre-Yves Oudeyer, directeur de recherche à l’Inria de Bordeaux, lors d’une intervention au TEDxCannes.

Comment un nouveau-né entre-t-il en interaction avec le monde ? Pour y répondre, l’équipe Flowers de Pierre-Yves Oudeyer, directeur de recherche à l’Inria Bordeaux, a réalisé des expériences avec des robots capables d’apprendre par eux-mêmes. La curiosité au centre des mécanismes d’apprentissage Selon ce spécialiste en robotique développementale et sociale, l’enfant utilise sa curiosité comme un mécanisme d’apprentissage. Les robots prendront-ils aussi le job des cadres ? Watson, le programme d’intelligence artificielle, remplace déjà en partie les médecins. Quill, le logiciel de rédaction, les journalistes. Le robot Matilda pique leur place aux recruteurs en entretien d’embauche. Quant à l’algorithme Vital, il aide les grands patrons à prendre les bonnes décisions. Et ce n’est pas fini. « Un emploi sur trois sera remplacé par un logiciel, des robots ou des machines intelligentes, d’ici à 2025 ».

C’est l’annonce faite par Peter Sondergaard, vice-président du cabinet de conseil américain Gartner lors de sa conférence Symposium/ITxpo (début octobre 2014 à Orlando, en Floride). Plus personne ne travaillera sans robot Plus l’homme créé de robots, plus il créé d’emplois Les jobs intellectuels vont évoluer grâce aux robots. 2 à 3 millions d’emplois déjà dus aux robots Le cabinet Gartner n’est pas le premier à le signaler.

Pour aller plus loin : Les meilleurs recruteurs sont des robots Elodie Buzaud © Cadremploi. Pibot, le robot capable de piloter un avion. VIDÉOS - Une équipe de scientifiques coréens a mis au point un robot capable de piloter un simulateur d'avion sur ordinateur. Une performance que doivent savoir réaliser les pilotes débutants. À l'heure où les pilotes d'Air France sont en grève depuis maintenant dix jours, un nouveau pilote a fait son apparition dans l'actualité. Il s'agit de Pibot, un robot de type humanoïde créé de toutes pièces par des scientifiques coréens, qui dispose de toutes les compétences pour piloter tout seul un avion.

Si ce robot est pour le moment seulement capable de maîtriser un simulateur de vol, rien n'empêche de penser qu'il puisse un jour piloter des vols longs courriers. «Pibot va permettre de mettre au point un système de vol entièrement automatisé qui pourra, éventuellement remplacer un jour les pilotes humains», a estimé le progfesseur David Hyunchul Shim, qui est l'un des créateurs du robot.

Les robots sont intrinsèquement liés à notre carrière professionnelle. 8 domaines où les robots prennent de plus en plus de place. Flash mob de robots à Harvard. Ils sont malhabiles, leur intelligence est limitée, ils ne communiquent qu’avec leurs voisins immédiats, mais ensemble ils se débrouillent pour s’assembler en créant une forme relativement complexe comme une étoile ou la lettre K. Les 1024 mini robots créés à l’université d’Harvard démontrent comment un grand nombre de robots très simples peuvent réaliser une tâche complexe grâce à un comportement coopératif.

En un sens, les chercheurs d’Harvard n’ont rien inventé : ils ont pris exemple sur la nature, où l’on trouve de nombreux exemples de systèmes organisés qui résultent de l’auto-assemblage de milliers ou millions d’individus très simples : la croissance des cristaux, les organismes multicellulaires, mais aussi les colonies de fourmis qui fabriquent des ponts...

Sur ce principe de l’intelligence coopérative, plusieurs laboratoires ont testé des petits robots qui réalisent ensemble des opérations, sans intervention humaine. Thierry Lucas. Cécité : un œil bionique pris en charge à 100% La rétinopathie pigmentaire se manifeste par une perte progressive de la vision périphérique, jusqu'à la cécité. Quelques 40.000 personnes seraient touchées en France par les différentes formes de cette dégénérescence rétinienne. Aucun traitement n'existe, mais la Sécurité sociale prend désormais en charge un outil innovant appelé Argus II, grâce auquel quelques malades, répondant à des critères précis, peuvent récupérer une partie de leur vision. Développé par la société américaine Second Sight, la prothèse bionique se compose de lunettes munies d'une micro-caméra, d'un petit ordinateur portable à la ceinture et d'un implant rétinien.

L'ordinateur permet de traduire les images perçues par la caméra en instructions transmises à l'implant rétinien, où elles sont retraitées en signaux électriques à destination du cerveau par le nerf optique. Cela induit la reconstruction cérébrale de formes visuelles, que le patient apprend à interpréter. L'œil artificiel fait ses preuves. "Expérimenter sur les gens : c'est ainsi que fonctionnent les sites Web," selon le fondateur du site de rencontre OKCupid. Devant l’émotion suscitée par Facebook manipulant les émotions de ses utilisateurs, le créateur du site de rencontres OKCupid aux Etat Unis, revendique le fait de réaliser des expériences. Selon lui, les internautes sont soumis à des expérimentations, car c’est le seul moyen de fonctionner du Web. Facebook a défrayé la chronique en révélant qu’il avait manipulé les émotions de milliers de personnes lors d’une expérience sur l’affichage des nouvelles sur leur fil de news.

Des centaines d’expérimentations Ce lundi, c’est un des fondateurs du site de rencontres (gratuit) OKCupid, Christian Rudder, – en réaction à l’émotion soulevée par Facebook – qui revendique le fait que les internautes sont sujets à des centaines d’expérimentations chaque jour sur internet. Selon lui, il s’agit de l’un des modes de fonctionnement des sites Web. Par exemple, OKCupid a évalué l’importance de la photo que l’on publie sur un site de rencontre par rapport au texte de présentation que l’on rédige. Google veut connaître les secrets d'un corps humain en bonne santé. Google a lancé un vaste programme de recueil de données biologiques et génétiques afin de déterminer les caractéristiques d’un corps humain en bonne santé.

L’objectif est d’identifier les risques de maladies au plus tôt afin d’intervenir en mode prévention. Le programme devrait toucher plusieurs milliers de personnes. Google accélère sur la connaissance du corps humain. Le projet s’intitule « Baseline Study » et il entre dans sa phase visible du public. Un corps humain en bonne santé Pour cela, une équipe Google amasse actuellement les données génétiques anonymes de 175 personnes – et des milliers par la suite – afin de créer ce que Google espère être l’image complète de ce que doit être un corps humain en bonne santé.

Le programme a débuté cet été. Le projet est mené par Andrew Conrad, un biologiste moléculaire âgé de 50 ans, qui a été le pionnier des tests HIV à petit prix. Identifier ce qui rend en bonne santé Google connaîtra chacune de nos cellules Une enquête plus large. «Notre but n’a jamais été d’imiter l’être humain» | Sciences et santé. Satoshi Shigemi San est chef ingénieur senior chez Honda R&D, c’est l’un des pères d’Asimo. Nous l’avons rencontré à Bruxelles, dans un lieu discret, où les Asimo européens (il y a environ dix Asimo 3 dans le monde) ont leurs quartiers. Asimo paraît amical, mais ne pas le doter d’une face expressive est un choix étrange. Vous vous trompez : notre but n’a jamais été d’imiter l’être humain. Un robot, c’est un robot et cela doit le rester, exécuter des tâches spécifiques réservées à une machine. Qu’est-ce qui est préprogrammé dans Asimo ? Nous lui avons évidemment dit que la marche d’escalier avait 16 centimètres, et pas 17.

Quelles seront les prochaines frontières, à 5 et 20 ans ? La prochaine, c’est la multiplication des tâches complexes. Transhumanity.net. Faire l'amour avec des robots pourrait augmenter l'espérance de vie selon des futurologues du mouvement transhumaniste. Google doit-il communiquer sur son véritable objectif, le transhumanisme? L'Homme simplifié. 10 ruptures technologiques prophétisées par le MIT. Darpa : un implant cérébral pour restaurer la mémoire. Pierre-Yves Oudeyer (Inria) : « Les robots vont avoir des impacts sociétaux énormes », Interview. Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé. PENSER L'HUMAIN - SA DIGNITÉ - LES "CYBORGS"… - FAIRE L'AMOUR EN… - CYBORG ET…

Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques. Le transhumanisme: ce qui est possible n’est pas toujours souhaitable | Humanités numériques. Association Française Transhumaniste | TECHNOPROG ! Daniel Wilson : « Les machines font partie de nous » La fin programmée des classes moyennes, Livres. Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste. NeoHumanitas: Pensons notre futur. La technologisation du corps. Les robots s’apprêtent à envahir les restaurants. A quoi ressemblera l'homme dans 100.000 ans ? - insolite. En 2018, le téléphone pourra goûter, sentir et toucher - technologie. Neuro-informatique : demain, des objets commandés par la pensée ? - technologie.