background preloader

Etat d'urgence / Loi "antiterroriste"

Facebook Twitter

Etat hautement pratique...

Droit de manifestation en danger : interpellez E.Macron. Les mesures de l’état d’urgence sont détournées pour restreindre notre droit de manifester pacifiquement.

Droit de manifestation en danger : interpellez E.Macron

Agissez avec nous pour interpeller le nouveau Président de la république. Le candidat Emmanuel Macron s’était engagé, lors des élections présidentielles, à « garantir et protéger activement le droit de réunion pacifique en France ». De nombreuses solutions existent pour faire de cet engagement une réalité . En interpellant directement Monsieur Macron sur Twitter ou par courrier, manifestez votre attachement à ce droit fondamental. Interpeller Emmanuel Macron sur Twitter . Envoyer un mail ou un courrier à Emmanuel Macron > Copier-coller ce message ci-dessous et rendez-vous sur cette page du site de l’Elysée.

Rapport d’Amnesty : Manifester, un droit menacé. Crédit Photo : Qui nous protège de la police ?

Rapport d’Amnesty : Manifester, un droit menacé

«Une atteinte à la séparation des pouvoirs inimaginable dans la quasi-totalité des démocraties» - Page 2. La future loi antiterroriste du gouvernement soulève de vives inquiétudes. Des défenseurs des libertés publiques et le PS ont dénoncé l’avant-projet de loi visant à faire entrer l’état d’urgence dans le droit commun.

La future loi antiterroriste du gouvernement soulève de vives inquiétudes

Droit de manifestation en danger : interpellez E.Macron - Amnesty International France. Etat d'urgence : les interdictions individuelles de manifester déclarées anticonstitutionnelles - Amnesty International France. Droit de manifester en France - Amnesty International France. Les interdictions de manifester contestées. Le Conseil constitutionnel examine cette mesure de l’état d’urgence, dont Amnesty International dénonce l’usage massif et abusif dans un rapport publié le 31 mai.

Les interdictions de manifester contestées

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julia Pascual C’est l’une des dispositions de la loi sur l’état d’urgence qui n’avait pas encore été évaluée par le Conseil constitutionnel. Mardi 30 mai, ce dernier a examiné en audience ce qui a été assimilé à des « interdictions de manifester ». Précisément, l’article 5-3 du texte de 1955 qui donne pouvoir au préfet « d’interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics ». Une décision est attendue le 9 juin.

M. Hollande, levez l’état d’urgence avant de partir. Monsieur le Président,

M. Hollande, levez l’état d’urgence avant de partir

Jean Luc Mélenchon et les libertés : des propositions qui rejoignent nos recommandations - Amnesty International France. Elections 2017 : Info ou Intox ? - Amnesty International France. Violences policières: des témoignages accablants, les autorités tempèrent - Page 2. Depuis un an et demi, la population et les forces de l’ordre jouent à « Je t’aime, moi non plus ».

Violences policières: des témoignages accablants, les autorités tempèrent - Page 2

En novembre 2014, après la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade lancée sur la Zad de Sivens, les gendarmes étaient vilipendés. En janvier 2015, des haies d’honneur et des concerts d’applaudissement accompagnaient militaires et policiers qui avaient mis hors d’état de nuire les assassins de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher et qui, eux aussi, avaient été victimes de la furie terroriste. Samedi dernier, le syndicat Info'Com de la CGT, représentant des salariés du monde de l'information et de la communication, a publié sur son site une affiche sur laquelle on peut voir une matraque et un insigne de CRS près d'une flaque de sang avec le titre suivant : « La police doit protéger les citoyens, non les frapper ». Le gouvernement veut prolonger l’état d’urgence de deux mois.

Le gouvernement souhaite que l’état d’urgence, instauré en France au soir des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, soit prolongé de deux mois à compter du 26 mai, a annoncé Manuel Valls mercredi 20 avril au micro de France Info.

Le gouvernement veut prolonger l’état d’urgence de deux mois

Le premier ministre a expliqué qu’« au vu de la menace », l’exécutif souhaitait que la sécurité soit maximale pour l’Euro de football, qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet, et le Tour de France, du 2 au 24 juillet. « L’état d’urgence ne peut pas être un état permanent, mais à l’occasion de ces grandes manifestations, nous avons considéré qu’il fallait prolonger cet état d’urgence pour assurer pleinement la sécurité » des Français. La mesure sera présentée mercredi en conseil des ministres par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve. Le texte sera transmis au Conseil d’Etat puis au Parlement, qui sera appelé à voter. Violences policières, poursuite de l'état d'urgence et actions citoyennes... Mise à jour sur la pétition 20 avr. 2016 — Bonjour à toutes et à tous, je n'ai malheureusement pas de bonnes nouvelles à annoncer.

Violences policières, poursuite de l'état d'urgence et actions citoyennes...

Les violences policières semblent être plus nombreuses que jamais, et insuffisamment combattues par le gouvernement, lequel gouvernement a annoncé aujourd'hui qu'il souhaitait prolonger d'encore deux mois l'état d'urgence, avec comme argument la nécessaire sécurisation de l'Euro de football. Ne peut-on pas sécuriser un évènement sportif, même de cette ampleur, sans poursuivre encore l'état d'urgence?

Et surtout sans violences policières? Je n'ai pas obtenu de réponses du ministère de l'intérieur, du premier ministre, du président de la république, et les rares retours que nous avons obtenu des préfets et des députés, tout en langue de bois, n'apportent aucune réponse, aucune avancée. Votre sénateur-trice peut stopper la révision de la Constitution. Ils ont voté l’état d’urgence permanent, nous allons répliquer. Crédit Photo : DR Après les sénateurs, les députés ont donc voté, à une large majorité, la prolongation jusqu’au 26 mai prochain de l’état d’urgence.

Ils ont voté l’état d’urgence permanent, nous allons répliquer

Par 212 voix pour, 31 contre (11 PS, 9 Front de gauche, 8 écologistes, 1 Les Républicains et 2 non-inscrits), et 3 abstentions, les députéEs ont voté la prolongation de l’état d’urgence du 16 février au 26 mai. L’opposition dans l’hémicycle s’agrandit par rapport au vote du 20 novembre dernier où 551 députés, y compris ceux du PCF et d’Ensemble, avaient voté en sa faveur, avec seulement 6 voix contre. Les patrons des DGSE et DGSI sceptiques face à la «réponse sécuritaire» L’Assemblée nationale prolonge l’état d’urgence trois mois de plus. L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 16 février au soir la prolongation de trois mois de l’état d’urgence, jusqu’au 26 mai. 212 voix pour, 31 contre (dont 11 députés PS, un député LR, 8 Écologistes et 9 du Front de gauche), et 3 abstentions.

L’Assemblée nationale prolonge l’état d’urgence trois mois de plus

L'état d'urgence prolongé. Mise à jour sur la pétition 18 févr. 2016 — Bonjour à toutes et à tous! Ce 16 février, le parlement a prolongé l'état d'urgence pour 3 mois supplémentaires, jusqu'au 26 mai. Près de la moitié des députés étaient absents pour le vote (!!!!!) Mais les présents ont voté largement pour ce prolongement : 212 voix contre 31 et 3 abstentions. Cet vote est moins massivement pour que le précédent, et de plus en plus de voix critiques se font entendre, je veux croire que notre combat aura contribué à développer une certaine vigilance et une réflexion sur certaines conséquences dangereuses pour nos libertés de l'état d'urgence. Montpellier : il lance une pétition contre le vote inscrivant l’état d’urgence dans la Constitution.

Annuler le vote inscrivant l'état d'urgence dans la Constitution. Non à la déchéance de nationalité des binationaux. En voulant inscrire dans notre Constitution la déchéance de la nationalité des binationaux nés français, notre gouvernement en fait des citoyens de seconde classe parce qu'ils sont nés de parents étrangers et il donne raison à Daech qui cherche à nous diviser. Ne nous y trompons pas, cette mesure n'aurait aucun bénéfice dans la nécessaire lutte contre le terrorisme - le premier ministre l'a lui même avoué. Il ne s'agit que d'un sinistre calcul politique visant à affaiblir le camp adverse à des vues électorales, aux antipodes de l'intérêt général.

Pire, en reprenant une proposition forte du FN, le pouvoir accrédite les thèses de l'extrême droite, et fait sienne la théorie selon laquelle nos maux, quels qu'ils soient, nous viennent de l'étranger, et supposent de chasser l'étranger qui est en nous. Il est écrit dans la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 que nous naissons libres et égaux en droits, égaux devant la Justice, sans différence de traitement ni de peines. Sources : Etat d'urgence : demandez à votre député pourquoi il n'a pas voté lundi.

Oui sûr. C'est facile pour eux de ne pas être là pour ce genre de vote critique (ne se mouille pas en invoquant de vagues excuses). Oui à l'interdiction du cumul de mandats et oui la reconnaissance du vote blanc. Un pays d'Amérique du Sud (le Mexique ?) annule des élections s'il y a une majorité de votes blancs. Eux sont en avance sur notre pauvre, si limité état démocratique ! – alwen

Assigné à résidence, il est arrêté pour être allé au tribunal. Manuel Valls a déclaré vouloir « tout faire » pour notre « sécurité ». L’état d’urgence sera-t-il inscrit dans la Constitution malgré la mobilisation citoyenne ? Alors que les débats sur la révision de la Constitution sont en cours à l’Assemblée nationale ce vendredi 05 février, 381 personnes sont toujours assignées à résidence, pour des raisons plus ou moins justifiées. C’est le cas de Younès. Nous ne céderons pas ! – L’état d’urgence ne peut devenir un état permanent. Nationalité : Élever plutôt que déchoir. Bordeaux – Appel à manifester le 30 janvier – Nous ne céderons pas ! ÉTAT D'URGENCE, LE PEN EN RÊVAIT HOLLANDE L'A FAIT. Vive l’État d’Urgence ! Selon les sondages, les Français sont unanimes. Sauf les cinq que nous recevons aujourd’hui. Trois ont été arrêtés lors de la manif dimanche place de la République et mis en garde à vue. État urgence/Recensement.