background preloader

André gorz

Facebook Twitter

Au-delà de Gorz Travail et revenu garanti. En guise d’introduction : mort et résurrection du débat sur le revenu minimum et le revenu de citoyenneté Depuis l’essor du capitalisme, le débat sur la thématique du revenu garanti a traversé la dynamique de la lutte de classes, en donnant forme à des propositions dont la nature reflète cet antagonisme.

Au-delà de Gorz Travail et revenu garanti

En guise d’introduction, une brève mise en perspective historique nous permettra d’établir une grille de lecture utile afin de nous orienter et de clarifier les termes des controverses actuelles. En fait, les premières formes de RMG[[RMG : Revenu minimum garanti. furent conçues par le capital durant la phase dite de l’ « accumulation primitive », dans le cadre d’une configuration du rapport capital/travail qui peut, sur bien des points, être significativement rapprochée de celle ouverte par la crise du fordisme, marquée, selon une thèse au centre du débat de la revue Futur Antérieur, par une rupture progressive de la mauvaise dialectique luttes-développement. Où va l'écologie ? - 8 février 2008. C'était en décembre 2006.

Où va l'écologie ? - 8 février 2008

Le fondateur de l'écologie politique et ancien journaliste au «Nouvel Observateur» revenait sur trente ans de réflexion et de combat Le Nouvel Observateur. - «Ecologiste avant la lettre», comment définissez-vous l'écologie? André Gorz.- De toutes les définitions possibles, j'aimerais privilégier d'abord la moins scientifique, celle qui est à l'origine du mouvement écologiste, à savoir le souci du milieu de vie en tant que déterminant de la qualité de la vie et de la qualité d'une civilisation. Les premières grandes manifestations de ce souci se sont développées en Amérique du Nord, puis au Japon, puis en Allemagne, d'où elles ont gagné le reste de l'Europe.

France.attac.org/archives/IMG/pdf/diaporama-gorz.pdf. André Gorz, « dérangeur » ou constructeur d'une nouvelle utopie écosocialiste ? Penser la question des outils avec André Gorz. Gorz, ou la quête du sens. André Gorz, une écologie politique. Le vol du temps de travail. Le travail dans la sortie du capitalisme. La crise du système se manifeste au niveau macro-économique aussi bien qu’au niveau micro-économique.

Le travail dans la sortie du capitalisme

Elle s’explique principalement par un bouleversement technoscientifique qui introduit une rupture dans le développement du capitalisme et ruine, par ses répercussions la base de son pouvoir et sa capacité de se reproduire. J’essaierai d’analyser cette crise d’abord sous l’angle macro-économique [1], ensuite dans ses effets sur le fonctionnement et la gestion des entreprises [2]. [1] L’informatisation et la robotisation ont permis de produire des quantités croissantes de marchandises avec des quantités décroissantes de travail.

Le coût du travail par unité de produit ne cesse de diminuer et le prix des produits tend à baisser. Or plus la quantité de travail pour une production donnée diminue, plus le valeur produite par travailleur - sa productivité - doit augmenter pour que la masse de profit réalisable ne diminue pas. Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC) : Auteurs : Gorz, Illich, Castoriadis. Trois textes de Romain Felli sur trois auteurs phares de l’écologie politique : André Gorz (1923-2007), Ivan Illich (1926-2002) et Cornelius Castoriadis (1922-1997) - le 3ème texte écrit avec Antoine Chollet .

Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC) : Auteurs : Gorz, Illich, Castoriadis

Parus dans LaRevueDurable ( www.larevuedurable.com ) en 2009, reproduits avec l’aimable autorisation de l’auteur. Romain Felli a mis en avant ces trois penseurs dans un petit livre très utile, Les deux âmes de l'écologie. Une critique du développement durable (L’Harmattan, Paris, 2008). Tous trois ont en commun de s’être penchés sur la sphère de l’autonomie individuelle comme source d’émancipation et de capacité à coopérer pour faire face aux dérives liberticides de la « mégamachine » étatique et technique. Romain Felli prépare un doctorat à l’Institut d’études politiques et internationales, à la Faculté des sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne, en Suisse.

Note : pour des articles d’André Gorz et Cornelius Castoriadis, voir le répertoire des articles . Où va l'écologie ? Quelle écologie ? André Gorz. In memoriam - Lieux Communs. Quelle écologie ?

Quelle écologie ? André Gorz. In memoriam - Lieux Communs

André Gorz. In memoriam. Ecologica : la sortie du capitalisme selon A. Gorz. Compte-rendu.

Ecologica : la sortie du capitalisme selon A. Gorz

André Gorz, Ecologica, Galilée, 2008. La publication en 2008 d’Écologica, l’œuvre ultime d’André Gorz, nous offre une mise en perspective de sa pensée en nous présentant des textes écrits entre 1975 et 2007. Ce recueil permet ainsi d’avoir une idée de la trajectoire intellectuelle qu’il a suivie durant sa période de maturité [1]. À des articles originellement publiés dans diverses revues – comprenant deux entretiens de 2005 dont un retranscrit pour EcoRev, faisant office d’introduction – s’adjoignent des passages extraits d’œuvres antérieures : c’est notamment le cas des chapitres III et IV, respectivement repris d’Écologie et politique et Adieux au prolétariat [2]

Www.revuedumauss.com.fr/media/P34. Pour en finir avec le travail ( visite à André Gorz) Pour conclure ce hors-série, nous avons rendu visite à André Gorz.

Pour en finir avec le travail ( visite à André Gorz)

« La personne devient une entreprise » Le 5 mai 2001, à Berlin, le directeur des ressources humaines (DRH) de Daimler Chrysler expliquait aux participants d’un congrès international que « les collaborateurs de l’entreprise font partie de son capital [1] Norbert Bensel, « Arbeitszeit, Weiterbildung, Lebebszeit.... [1] ».

« La personne devient une entreprise »

Il précisait que « leur comportement, leurs compétences sociales et émotionnelles jouent un rôle important dans l’évaluation » de leur qualification. Penser l’exode de la société du travail et de la marchandise. FABRIQUE DES IDEES - Le philosophe André Gorz revient, dans l’un des derniers textes parus avant sa mort, sur la dynamique du capitalisme financier et sur les raisons qui permettent de voir dans le revenu social garanti une occasion de sortir du capitalisme. 25 septembre 2007.

Penser l’exode de la société du travail et de la marchandise

André Gorz, l'écologie et la critique du travail - La philosophie est un sport de combat. « Il faut que le « travail » perde sa centralité dans la conscience, dans la pensée, l’imagination de tous : il faut apprendre à porter sur lui un regard différent ; ne plus le penser comme ce qu’on a ou n’a pas, mais comme ce que nous faisons »[1] affirme André Gorz dans Misères du présent.

André Gorz, l'écologie et la critique du travail - La philosophie est un sport de combat

Richesse du possible dans un passage qui donne à lui seul toute l’ampleur du projet que le polymathe qu’il était, s’était assigné. Emigré autrichien né en 1923 vivant en Suisse, ingénieur chimiste, il s’intéresse rapidement à la phénoménologie sartrienne. Suite à sa rencontre avec Sartre en 1946, il émigre à Paris en 1949 et devient journaliste économique à l’Express en 1955 sous le pseudonyme de Michel Bosquet.

Le cas Gorz. Sur Jean-Marie Vincent - Marx et Max Weber… - Marx après les… - Intégralité du… - « Marx l'obstiné »,… - Quelques citations… Avec d'une part le travail magistral de Moishe Postone, et d'autre part les groupes allemands et autrichiens comme Krisis, Exit ! , Streifzüge avec des théoriciens comme Robert Kurz, Roswitha Scholz, Norbert Trenkle, Anselm Jappe, Gérard Briche, Ernst Lohoff, et plusieurs autres auteurs, de nouvelles lectures de l'œuvre de la maturité de Marx sont apparues durant les deux dernières décennies.

La relecture opérée par Robert Kurz (1943-2012), principal théoricien de la « Critique de valeur » (wertkritik) ou encore appelée théorie critique de la « dissociation-valeur », a cherché avec Marx mais aussi au-delà de Marx, à renouveler les fondements d'une théorie critique radicale de l'économie politique au XXIe siècle. IMG/article_PDF/article_2152.pdf. Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC) : Auteurs : Gorz, Illich, Castoriadis. Les « adieux » d’André Gorz au prolétariat. Extrait du livre de Michel Contat « André Gorz – Vers la société libérée » Editions Textuel/Institut National de l’Audiovisuel 2009 – Chapitre « Les nouveaux prolétaires » pages 41-44. André Gorz, une pensée toujours vivante. Il y a cinq ans, le lundi 24 septembre 2007, une dépêche de l’AFP annonçait en fin d’après midi que le philosophe André Gorz s’était suicidé en compagnie de sa femme. La nouvelle était presque passée inaperçue, même si le suicide d’un couple “ main dans la main” n’est pas chose banale.

Ce qui l’était encore moins, c’est qu’André Gorz avait eu la délicatesse de laisser entrevoir cette issue à ses lecteurs un an auparavant. « Nous aimerions chacun ne pas avoir à survivre à la mort de l’autre », écrivait-il à l’automne 2006 dans Lettre à D. (éd. Galilée), cette longue et poignante lettre d’amour où Gorz disait toute sa reconnaissance à celle qui vivait à ses côtés depuis près de soixante ans. L’expression publique d’une telle gratitude d’un homme pour sa femme est suffisamment rare pour être une fois encore soulignée.

Concilier l'autonomie et les institutions ? La question au coeur du colloque Gorz. Ces 15 et 16 novembre 2012, le nouveau théâtre de Montreuil accueillait un important colloque international en hommage à la pensée d’André Gorz, grand penseur de l’écologie politique. Intitulé « Penser la sortie du capitalisme – Le scénario Gorz », il a proposé plusieurs conférences, sur des thèmes différents, offrant des débats intenses et subtils. Reporterre en était un des parrains, il soumet ici une grille d’analyse des discussions. Gorz et le temps choisi, un débat inachevé.  "Oser l'exode" de la société de travail. Les périphériques vous parlent : Dans votre dernier ouvrage Misères du Présent, Richesses du Possible faisant allusion au livre de J. Un autre monde est possible selon André Gorz (et le logiciel libre)

Avant de se donner la mort en septembre 2007, le philosophe et journaliste André Gorz a transmis un dernier texte à la revue EcoRev’, qu’il avait parrainée lors de sa création, intitulé « La sortie du capitalisme a déjà commencé ». André Gorz, la radicalité discrète du socialisme. Si quelqu'un sous-estime encore la pensée d'André Gorz, philosophe et sociologue planant dans l'ombre de Jean-Paul Sartre, il sera surpris des qualités littéraires de son dernier livre, Lettre à D. Histoire d'un amour, paru en 2006. Du texte à la vie, le final annoncé mit un an à être appliqué, suscitant un vif émoi lorsque, le 24 septembre 2007, André et Dorine décidaient de sortir de scène ensemble, se suicidant dans leur maison de campagne à Vosnon.

Gorz et le temps choisi, un débat inachevé.