background preloader

La guerre et les femmes

Facebook Twitter

Cynthia Cockburn : Des femmes contre le militarisme et la guerre. Des femmes pacifistes durant les années trente. Des femmes pacifistes durant les années trente 1 .

Des femmes pacifistes durant les années trente

Cf. notre brève présentation ¡n le Mouvement social, n° 1 1 6; juillet-septembre-1 981 , pp. 144-146. 2. G. Bussey, M.Tims, Women's international league for peace and freedom, 1915- 1 965: a record of fifty years work, London, Allan and Unwin, 1965,256 p. 3. Les femmes contre la Première guerre mondiale (1914-1918) - [UNION PACIFISTE] Rosa Luxemburg a été arrêtée en février 1914 pour avoir incité les soldats à se rebeller et avait déclaré : « S’ils attendent que nous assassinions les Français ou n’importe quel autre frère étranger, il faut leur dire : « Non, en aucune circonstance. » Une semaine ou deux après l’éclatement de la guerre, elle a déclaré son désappointement que le Mouvement des travailleurs européens n’ait pas évité la catastrophe.

Les femmes contre la Première guerre mondiale (1914-1918) - [UNION PACIFISTE]

Elle s’est opposée aux directives du Mouvement socialiste international et pensait qu’une fois la guerre terminée, les « traîtres » devaient être poursuivis en justice. Elle a été exécutée en janvier 1919 par des paramilitaires, récemment démobilisés du front de la guerre. Clara Zetkin était une dirigeante du Parti social-démocrate d’Allemagne et avait organisé la section des femmes du parti. Le « Congrès international des femmes pour la compréhension entre nations » a eu lieu en 1917. Les débuts du pacifisme féminin.

La paix qui se déroulent annuellement, entre 1889 et 1913, dans une des grandes villes d'Europe ou d'Amérique.

Les débuts du pacifisme féminin

Plusieurs Européennes prennent également part à ces grandes assises. Citons la plus connue, la baronne autrichienne Bertha von Sutt- ner. Celle-ci fait paraître, en 1890, un roman « A bas les armes », qui connaît un grand succès, et qui est traduit dans plusieurs langues. 141805. Les femmes et la guerre. Tout au long de son histoire, y compris à l’époque coloniale, le Canada prend part à de nombreux conflits, dont les effets se font sentir chaque fois d’une manière différente sur les femmes du pays.

Les femmes et la guerre

Tout au long de son histoire, y compris à l’époque coloniale, le Canada prend part à de nombreux conflits, dont les effets se font sentir chaque fois d’une manière différente sur les femmes du pays. Les femmes participent activement à l’effort de guerre, que ce soit en tant qu’infirmières et ouvrières d’usines d’armement pendant la Première et la Deuxième Guerre mondiale, ou encore en s’engageant toujours en plus grand nombre au sein des Forces armées canadiennes. La guerre touche les Canadiennes de différentes manières, selon leur emplacement géographique et leur statut socioéconomique.

Femmes actrices de non-violence et de paix - Ritimo. Si loin que l’on remonte dans l’histoire, la guerre est représentée comme une affaire d’hommes : des hommes (les chefs) déclenchent les hostilités pour étendre leurs possessions : celles des terres, des richesses, des femmes.

Femmes actrices de non-violence et de paix - Ritimo

Ils décident de la stratégie ; ils décident de la fin de la guerre et mènent les pourparlers de paix. Le rôle dévolu aux femmes, c’est la résignation douloureuse devant les massacres, les viols, la perte des enfants et des pères, la destruction du foyer refuge, l’exil. Dès ces temps reculés, les femmes avaient l’idée qu’une lutte collective contre la guerre était envisageable : le personnage de l’auteur grec Aristophane, Lysistrata persuade les femmes de déclencher une grève de l’amour jusqu’à ce que les hommes cessent leur guerre et négocient la paix. Lysistrata est devenue la figure emblématique du pacifisme et de la force de la non-violence. La prolifération des armes de petit calibre est devenu un moyen de combat dans nombre de conflits actuels.

Wikiwand. Certains monuments aux morts sont qualifiés de « pacifistes » car ils expriment clairement une opinion opposée à la guerre, ils contrastent avec les monuments centrés sur la glorification des héros morts pour leur patrie.

wikiwand

Ces « monuments aux morts pacifistes » apparaissent essentiellement à l'issue de la Première Guerre mondiale qui se déroula principalement en Europe de 1914 à 1918. Cette guerre a mis en jeu plus de soldats, provoqué plus de morts et causé plus de destructions matérielles que toute guerre antérieure. Dfbc818ed01. Expogdesresistantes-extraits. Rôles-modèles : les femmes pionnières du codage informatique. Pour compléter le billet précédent sur l'entre-soi masculin en informatique software, tant dans les écoles que dans l'industrie, et montrer aux filles qu'en codage informatique les garçons ne sont pas plus légitimes que nous, voici quelques modèles de pionnières scientifiques mathématiciennes et cryptologistes qui ont tracé le chemin.

Rôles-modèles : les femmes pionnières du codage informatique

Sans elles, l'informatique et l'électronique, telles que nous les connaissons, ne seraient pas ce qu'elles sont. Adélaïde (Ada) Lovelace - 1815-1852 - Premier programmeur de tous les temps, elle invente le premier algorithme (une suite d'instructions à plusieurs paramètres qui toutes exécutées dans le bon ordre permet d'obtenir un résultat), trouvé dans ses notes, et destiné à être exécuté par une machine. Wikiwand. Jeunesse et éducation Joan Elisabeth Lowther Murray est née le 24 juin 1917 dans le quartier londonien de West Norwood, benjamine d'une fratrie de 3 garçons et de deux filles.

wikiwand

Elle est la fille du révérend William Kemp Lowther Clarke et de Dorothy, née Fulford. Après avoir étudié au lycée pour filles de Dulwich au sud de Londres, elle obtient une bourse pour étudier les mathématiques au sein du Newnham College de l'université de Cambridge où elle obtient d'excellents résultats mais ne peut obtenir un diplôme complet (full degree) à cause du règlement de l'époque. Espionnage et espionnes de la Grande Guerre. 1 Loubier (Jean-Marie), Mata Hari, la sacrifiée, Éditions Acropole, 2000, 163 pages. 1Dans les années 1930, une abondante littérature paraît sur la Grande Guerre et sur un sujet peu connu, les services secrets et les espions.

Espionnage et espionnes de la Grande Guerre

Souvenirs, romans, films plus ou moins véridiques font découvrir la part prise pendant la guerre par ces hommes et ces femmes de l’ombre, aux actions méconnues ou parfois légendaires. La plupart sont oubliés de nos jours mais la vie d’une espionne reste dans la mémoire des Français, celle de Mata Hari 1 dont le passé artistique et sulfureux enchanta la Belle Époque. Devenue agent double H 21 par amour de l’argent, elle est fusillée à Vincennes le 15 octobre 1917 dans une atmosphère empoisonnée par « l’espionnite », en raison de la situation trouble d’une guerre qui n’en finit pas.

La même année, plusieurs espionnes seront fusillées en France et ceci jusqu’en 1919, le contre-espionnage devenant plus performant. L’émancipation des femmes : mythe ou réalité ? - Apocalypse 10 destins. Programmes scolaires français : Histoire - 3e, 1re • Équivalence canadienne : Secondaire, 2e cycle Introduction En France, dès le début de la guerre et de la mobilisation générale, le 2 août 1914, le président du Conseil des ministres René Viviani, qui songe à une guerre courte, lance un appel aux paysannes françaises, les seules dont il pense avoir un besoin urgent dans les campagnes, au moyen d’affiches placardées : Debout donc, Femmes françaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie !

L’émancipation des femmes : mythe ou réalité ? - Apocalypse 10 destins

Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille. Préparez-vous à leur montrer demain la terre cultivée, les récoltes rentrées, les champs ensemencés ! Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la première guerre mondiale - Les femmes et la 1ère guerre mondiale par Jocelyne et Jean-Pierre Husson. Pendant la 1ère guerre mondiale la contribution des femmes à l'effort de guerre a revêtu des formes multiples : - courage des femmes d'agriculteurs qui, dans une France encore à dominante rurale et agricole, ont dû assumer à partir de l'été 1914 les durs travaux des champs ; - dévouement des infirmières qui ont soigné les soldats blessés dans les hôpitaux de guerre et les maisons de convalescence ; - compassion des « marraines de guerre » qui écrivaient et envoyaient des colis aux soldats du front, rendaient visite aux blessés dans les hopitaux ; - courage aussi des femmes des villes qui ont dû pallier le manque de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs d'activités, distribuant le courrier, conduisant les tramways, travaillant plus de 10 heures par jour dans les usines d'armement. 1/ L'appel aux Françaises de Viviani « Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie.

Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur le champ de bataille.