background preloader

Violences policières et état d'urgence

Facebook Twitter

Un pouvoir hors la loi, un Etat hors contrôle. Police = Ennemi – Le blog flegmatique d’Anne Archet. Si la police au Québec vous semble en ce moment hors de contrôle, c’est que vous n’avez visiblement jamais eu affaire à eux.

Police = Ennemi – Le blog flegmatique d’Anne Archet

Elle est parfaitement en contrôle et ce, plus que jamais. Elle fait ce que la police a été conçue pour faire. Si vous pensez qu’il faut réformer la police et purger les têtes brûlées et les pommes pourries de ses rangs pour que cessent sa brutalité inouïe et ses abus de pouvoir, pour que cessent le harcèlement des femmes autochtones, le matraquage des étudiants et la surveillance des journalistes ainsi que tous les autres fauteurs de trouble dont nous faisons vous et moi probablement partie, vous n’avez visiblement pas compris ce qu’est la police et quelle est sa fonction sociale.

En ce qui me concerne, je suis assez d’accord avec les situationnistes lorsqu’ils disent que toute bonne critique peut se résumer à un slogan – et il n’y a pas meilleurs slogans que All Cops Are Bastards et Fuck the police. Je ne réclame pas une réforme de la police. WordPress: Assigné - Télérama. “On se retrouve dans un fichier sur la base d’une simple présence dans une manif, contre le nucléaire par exemple.”

Assigné - Télérama

Joël est militant. Il fait partie des trois cent cinquante-quatre personnes assignées à résidence par la police au nom de l’état d’urgence. Pendant une journée, nous avons partagé sa routine imposée de détenu sans cellule. Récit. “J’ai trouvé une convocation dans ma boîte aux lettres, je me suis rendu au commissariat.” Le risque ? Six mois de prison ferme et 7 500 euros d’amende. État urgence/Recensement. Recensement des joies (ou pas) de l'état d'urgence en France Avertissement Cette page contient des liens, des situations et des récits comportant de l'islamophobie et faisant état de violences policières.

État urgence/Recensement

Objectifs de cette page Recenser les articles de presse qui parlent de possibles abus / dérapages liés à l'état d'urgence. Il sera utile notamment lorsqu'on aura à traiter la modification constitutionnelle annoncée par le gouvernement pour une extension / pérennisation de l'état d'urgence. État d’urgentisme. Le carnage perpétré à Nice le 14 juillet a été revendiqué par Daech…par la voix de François Hollande, Manuel Valls et les autres d’abord puis par Daech, deux jours plus tard, après réflexion sans doute pour faire plaisir à ses meilleurs alliés.

État d’urgentisme

À notre connaissance, François Hollande n’a pas encore revendiqué pour Daech le crash de l’avion de la German Wings. Contre l'état d'urgence : ce que nous pouvons, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 30 novembre 2015) S’il existait quelque chose comme une jauge de la faute et de la vertu des peuples, on pourrait dire que le corps social n’a jamais que « ce qu’il mérite ».

Contre l'état d'urgence : ce que nous pouvons, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 30 novembre 2015)

Mais rien de tel n’existe sauf dans la vision moraliste du monde qui passe tout au tamis du jugement et de la rétribution. Nous avons cependant le recours de dire autre chose : de dire que le corps social fait, à chaque instant, la démonstration en actes de ce qu’il peut — de son degré de puissance. "Il n'y a pas de 'bavures', mais un système de domination policière" Amadou Koumé, 33 ans, père de deux enfants, est mort dans la nuit du 5 au 6 mars dans le commissariat du Xe arrondissement.

"Il n'y a pas de 'bavures', mais un système de domination policière"

Nous ne l’avons su que le 20 avril, et les circonstances de son décès demeurent troubles. Selon Le Parisien, qui cite une source judiciaire, “quand les policiers ont voulu le menotter, il s’est débattu. Ils ont dû procéder à une manœuvre d’étranglement pour lui passer les menottes. A l’arrivée au commissariat à 0 h 25, ils se sont rendu compte qu’il était amorphe. Le Samu a tenté de le ranimer, en vain”. Le 25 avril, Pierre Cayet, un Guadeloupéen de 54 ans, s’effondrait devant le commissariat de Saint-Denis. >> Lire aussi notre article “Violences policières à caractère raciste : sujet tabou et peines symboliques” << Tandis que les violences policières à caractère raciste défrayent la chronique aux Etats-Unis, ces faits-divers bénéficient d’un silence éloquent en France. « Tout est mis en place pour que ça dégénère.

Comment analysez-vous les violences policières qui ont marqué les dernières manifestations contre la loi El Khomri ?

« Tout est mis en place pour que ça dégénère

La "nasse", ou l'importation du "kettling" Malgré les discours plaintifs des syndicats policiers concernant les ordres peu clairs, voire contradictoires, qu’ils recevraient, on peut noter depuis le début du mouvement contre la loi travail, en tout cas à Paris, une volonté de roder un dispositif de maintien de l’ordre relativement nouveau à cette échelle en France : le kettling (ou la « nasse »). A plusieurs reprises, lors des manifestations, les unités de maintien de l’ordre (CRS ou Gendarmes mobiles) ont essayé d’encercler les manifestants.

FLICOPOLIS.