background preloader

Intersectionality

Facebook Twitter

Les afroféministes sortent du bois et envahissent Twitter. Mise aux points sur les I et aux barres sur les T. Ceci est ma troisième et dernière mise au point.

Mise aux points sur les I et aux barres sur les T

[Pouce levé] « Tellement vrai » En s'appuyant sur les études de genre, les activistes féministes, LGBTQQIA, anti-racistes, m'ont aidé à me transformer et, j'aime le croire, à m'améliorer.

[Pouce levé] « Tellement vrai »

Harder, better, faster, stronger. Ce mois-ci, je compte réfléchir à la manière dont les études sur le genre, les activistes m'ont transformé. Je compte me demander pourquoi j'ai été aussi sensible à tous ces discours. Ce premier billet donne d'une manière un peu décousue les raisons qui m'ont amené à croire que l'empathie est une piste intéressante. Partage des tâches et cheminement vers l’égalité : comment j’ai bidouillé mon petit coin de parité.

J’ai lu avec intérêt le dernier article de Valérie concernant les tâches ménagères et l’appropriation du travail des femmes.

Partage des tâches et cheminement vers l’égalité : comment j’ai bidouillé mon petit coin de parité

Et les commentaires sous l’article m’ont également paru très intéressants. J’ai un peu hésité à apporter un témoignage personnel au sujet de cette fameuse répartition des tâches et plus globalement de la vision de la parité et de l’économie domestique, car je ne pense pas détenir une solution générale et universellement applicable. Mais sur les encouragements de Valérie, qui estime que toute proposition et retour d’expérience (y compris en termes de difficultés rencontrées) peut être utile et éventuellement répondre à des interrogations, je me lance. Situons le contexte dans lequel j’évolue : concrètement, je suis une espèce de « cliché de normalité ». Quand j’ai emménagé avec mon compagnon, j’avais une très forte envie de nid. « Les femmes musulmanes sont une vraie chance pour le féminisme ». Entretien avec Zahra Ali.

“What’s Arabic for Intersectionality?” Hierarchy of Oppressions. By Audre Lorde I was born Black and a woman.

Hierarchy of Oppressions

I am trying to become the strongest person I can become to live the life I have been given and to help effect change toward a livable future for this earth and for my children. Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques. Can You Love Your Body AND Want To Change It? The Body Love Conundrum. Gradient Lair. Whites Who Oppose Racism: Here’s How To Stop Doing It Wrong. In the tradition of my first very similarly-titled blog post on how to be a better anti-misogyny ally, I am simply going to copy/paste the privilege-conscious disclaimer portion of that entry here.

Whites Who Oppose Racism: Here’s How To Stop Doing It Wrong

Some other sections of this blog post are also copy/pasted portions of that same blog post, because a lot of what I had to say there applies here as well. I’ve been working really hard for years now, to understand privilege and oppression, and how it plays into my own day-to-day life. The time has come, it would seem for me to try to share some of this knowledge. Constance Cooper: How my 8-year-old daughter got some sexist kids' books yanked from the bookstore. Our family was browsing in a bookstore when my daughter called out, “Mama, you have to look at this!”

Constance Cooper: How my 8-year-old daughter got some sexist kids' books yanked from the bookstore

Usually this is a happy cry, but not this time. Noir-e-s et en colère. Cases Rebelles est un collectif politique de femmes et d’hommes noir-e-s, africain-e-s et caribéen-ne-s.

Noir-e-s et en colère

Il existe depuis Janvier 2010. L’une de nos principales activités est la web-émission radiophonique mensuelle du même nom. Mais est-ce qu’il n’y a pas plus important ? Dans l'intimité du colonialisme - Idées. De passage en France, Ann-Laura Stoler, Historienne et anthropologue américaine est l'invitée de "La Suite dans les Idées" aujourd'hui.Spécialiste de l'Histoire coloniale et du "genre" aux USA, elle enseigne à la New School for Social Research à New-York.Elle évoque son dernier ouvrage traduit en français "La chair de l'Empire : savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial" (La découverte, mars 2013).

Dans l'intimité du colonialisme - Idées

Par ailleurs elle est l'auteur aussi (avec Frederick Cooper) de "Repenser le colonialisme" (Payot, janvier 2013) «L'homme reste homme tant qu'il est sous le regard d'une femme de sa race.» Dans les colonies, cette phrase n'a rien d'un paisible constat. Alliance : concept important et inutile à la fois. Qu’est-ce qu’un allié?

Alliance : concept important et inutile à la fois

Dans le langage courant, on désigne par allié toute personne avec qui on a conclu une certaine entente engageante. Lorsqu’on parle de justice sociale, de lutte contre les oppressions, il s’agit de personnes dominantes qui souscrivent au combat des personnes dominés, comme par exemple un blanc antiraciste, un hétéro contre l’homophobie, un homme contre le sexisme… Un allié donc s’engage à prendre part à une lutte pour que d’autres personnes que lui obtiennent des droits/avantages dont lui et son groupe bénéficient déjà exclusivement. Concrètement, cela veut dire quoi? Pour moi, je résumerais cela en quelques points : écouter lorsque les opprimés parlent de leur oppression : c’est la chose la PLUS importante à faire, la BASE.

Bref, c’est l’essentiel pour moi à propos de l’alliance. Q.U.E.E.N, A Feminist Anthem? Le disempowerment: Savoir quand fermer sa gueule. A peu près tout ce que je sais de la Justice Sociale, je l’ai appris sur tumblr.

Le disempowerment: Savoir quand fermer sa gueule

Les concepts de dominants, d’alliés y sont utilisés à profusion pour symboliser les rapports de force de l’oppression (ceux-ci étant bien évidemment des catégories glissantes). En effet, étant blanche, je ne subirai jamais le racisme, institutionnel ou isolé. Je n’ai jamais subi de discrimination sur la base de ma couleur de peau dans le domaine de l’éducation, du travail, de la justice ou encore de l’accès aux soins médicaux. Je suis en revanche lesbienne, ce qui signifie que je subis au quotidien à la fois l’homophobie/la lesbophobie (deux oppressions que je préfère distinguer) et le sexisme. La liste ne s’arrête pas là, je suis également physiquement valide (mentalement, c’est moins évident), cisgenre, relativement mince (mais j’ai eu des périodes de fort surpoids, donc j’ai connu la grossophobie) j’ai grandi en ville, sans oublier dans la classe moyenne, etc.