background preloader

Colonialisme

Facebook Twitter

Françoise Vergés : « L’Etat colonial s’est immiscé jusque dans la gestion du ventre des femmes » — L'Autre Quotidien. "Le ventre des femmes" de Françoise Vergés raconte une affaire méconnue.

Françoise Vergés : « L’Etat colonial s’est immiscé jusque dans la gestion du ventre des femmes » — L'Autre Quotidien

En juin 1970, on découvre que des milliers d’avortements sans consentement ont été pratiqués à l’île de la Réunion par des médecins qui ont prétexté des opérations bénignes pour se faire rembourser par la Sécurité sociale. Derrière ces violations de la loi et les fraudes massives, on découvre les politiques antinatalistes de l’Etat français dans les Outre-mer. Nous avons souhaité interviewer l’auteure, Françoise Vergés, pour comprendre comment des faits aussi graves ont pu se produire sans provoquer un scandale au niveau national. L’Autre Quotidien : Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire ce livre ? Françoise Vergès : J’ai eu envie d’étudier ces événements, pour deux raisons. Qu’est-ce qui a rendu possible des faits aussi graves ? Souvenons-nous qu’à la sortie de la deuxième guerre mondiale, la surpopulation du tiers-monde, comme menace, prend une importance démesurée.

Histoire, mémoire et actualité post-coloniale. La guerre d’Algérie a commencé à Sétif le 8 mai 1945, par Mohammed Harbi (Le Monde diplomatique, mai 2005) Désignés par euphémisme sous l’appellation d’« événements » ou de « troubles du Nord constantinois », les massacres du 8 mai 1945 dans les régions de Sétif et de Guelma sont considérés rétrospectivement comme le début de la guerre algérienne d’indépendance.

La guerre d’Algérie a commencé à Sétif le 8 mai 1945, par Mohammed Harbi (Le Monde diplomatique, mai 2005)

Réparations historiques et justice globale. Ce soir, Frédéric Worms reçoit Louis-Georges Tin, président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) Peut-il y avoir reconnaissance d’une injustice sans exigence de réparation ?

Réparations historiques et justice globale

La réponse semble aller de soi. Mais elle pose un tout autre problème lorsqu’il s’agit de l’esclavage, ou de la colonisation. Françoise Vergès : "Il y a dans les Outre-Mer le sentiment d'un profond mépris" Colonisation: un crime aux effets inépuisables. Sur le tableau intitulé Chafariz D'EL Rei (« La fontaine du roi »), au milieu d’une scène de rue de la Lisbonne de la Renaissance, figure un chevalier de l’ordre de Santiago, à la monture richement harnachée.

Colonisation: un crime aux effets inépuisables

L’homme à cheval, au port noble, est un Noir. Une autre figure africaine du même tableau représente le plus bas de l’échelle sociale : un serviteur, certainement un esclave, couvert d’excréments qu’il portait sur la tête dans un seau dont le fond a rompu. [vidéo] Françoise Vergès : « Il y a dans les Outre-mer le sentiment d'un profond mépris. Il y a 70 ans, le soulèvement malgache contre le colonisateur français. La colonisation de l’île est assez tardive, à la fin du XIXème siècle.

Il y a 70 ans, le soulèvement malgache contre le colonisateur français

La nouvelle administration met alors en place le travail forcé. Un racisme post-colonial. À la question « Peut-on parler d’un racisme post-colonial ?

Un racisme post-colonial

», nous répondons par une autre question : Comment peut-on ne pas en parler ? Comment peut-on parler des formes contemporaines du racisme sans évoquer deux de ses principales généalogies : les systèmes esclavagiste et colonial ? Comment peut-on nier qu’existe aujourd’hui un profond racisme qui trouve son fondement dans des institutions, des pratiques, des discours et des représentations qui se sont élaborées dans le cadre de l’empire colonial français ?

Ndongo Samba Sylla : "Le franc CFA est la preuve de la survivance des liens coloniaux" Entretien inédit pour le site de Ballast Samedi 7 Janvier 2017 : des manifestations ont lieu dans plusieurs grandes villes africaines et européennes.

Ndongo Samba Sylla : "Le franc CFA est la preuve de la survivance des liens coloniaux"

De Dakar à Paris, en passant par Abidjan, Bamako, Kinshasa ou Bruxelles, un front commun se mobilise pour exiger la fin du franc CFA. Un fait inédit qui questionne de nouveau les enjeux politiques et économiques autour de cette monnaie : les billets du franc CFA sont imprimés en France, à Chamalières, petite ville du Puy-de-Dôme ; son cours est fixé sur celui de l’euro ; 50 % des réserves de change des Banques centrales des États de l’Afrique de l’Ouest et Centrale sont déposées sur un compte du Trésor français.

Le franc CFA — qui signifiait, à son origine en 1945, franc des colonies françaises d’Afrique — est le nom des deux monnaies communes à plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale. AIMÉ CESAIRE - DISCOURS SUR LE COLONIALISME - TEXTE INTÉGRAL (...) - socialgerie. Aimé CESAIRE Discours sur LE COLONIALISME [1] Première publication 1950éditions Reclame Quatrième édition - 1955Editions PRESENCE AFRICAINE42, rue DescartesParis (Ve)

AIMÉ CESAIRE - DISCOURS SUR LE COLONIALISME - TEXTE INTÉGRAL (...) - socialgerie

Jules Ferry: La supériorité de la race blanche, justification du colonialisme - Actualités du droit. Le racisme en France, comme une maladie de notre société, inquiète devant les bouleversements de la mondialisation ?

Jules Ferry: La supériorité de la race blanche, justification du colonialisme - Actualités du droit

Non, le racisme revendiqué et raisonné est permanent dans notre histoire. Voici, à la tribune de la Chambre des députés, le 28 juillet 1885, un éloge de la supériorité de la race blanche : « Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». Mais quel est ce rat, juste bon pour la correctionnelle ? Are Soas students right to ‘decolonise’ their minds from western philosophers? “They Kant be serious!”

Are Soas students right to ‘decolonise’ their minds from western philosophers?

, spluttered the Daily Mail headline in its most McEnroe-ish tone. “PC students demand white philosophers including Plato and Descartes be dropped from university syllabus”. “Great thinkers too male and pale, students declare”, trumpeted the Times. The Telegraph, too, was outraged: “They are said to be the founding fathers of western philosophy, whose ideas underpin civilised society. Aimé Césaire : "Le racisme commence avec la colonisation car il a fallu légitimer cette entreprise" Dans cette émission enregistrée en 1966 par José Pivin, "Aimé Césaire et l'Afrique", l'homme politique, poète et dramaturge explique comment il conçoit les différences entre les noirs et les blancs : celles-ci ne sont pas biologiques mais résultent de la culture.

Celui qui fait partie des fondateurs du mouvement de la négritude analyse, enfin, son passage de la poésie au théâtre : Si j’écris des poèmes c'est précisément pour essayer de prendre possession de ce moi intime, de ce moi profond à côté duquel je ne peux passer. Mais enfin il y a des obsessions, il y a des désirs, des souvenirs... et si je l'exprime poétiquement c'est parce que je le sens profondément, mais confusément. En Algérie, une guerre de cent ans contre la colonisation, par Alain Ruscio (Le Monde diplomatique, septembre 2014) Si l’on en croit bien des livres d’histoire, la guerre d’Algérie débute le 1er novem­bre 1954, lorsque sont échangés les premiers coups de feu et qu’apparaît un groupe inconnu auparavant : le Front de libération nationale (FLN).

En réalité, la résistance du peuple algérien commence… dès le début de la colonisation française, lors du débarquement de 1830. Inventer une mémoire coloniale commune, par Alain Gresh (Le Monde diplomatique, juillet 2001) «Nulle philanthropie ou théorie raciale ne peut convaincre des gens raisonnables que la préservation d’une tribu de Cafres de l’Afrique du Sud… est plus importante pour l’avenir de l’humanité que l’expansion des grandes nations européennes et de la race blanche en général » écrivait Paul Rohrbach, responsable de l’immigration allemande en Afrique du Sud-Ouest, dans son best-seller publié en 1912, La Pensée allemande dans le monde.

Il ajoutait : « Qu ’il s’agisse de peuples ou d’individus, des êtres qui ne produisent rien de valeur ne peuvent émettre aucune revendication au droit à l’existence. » « Supériorité » européenne, « retard » de l’Afrique, « hiérarchie » des civilisations, la théorie de l’évolution appliquée aux sociétés humaines servit de soubassement idéologique à la colonisation.

Tuer pour civiliser : au cœur du colonialisme. Texte inédit pour le site de Ballast « Halte à la repentance ! » piaffent-ils en chœur de leurs perchoirs. « Les Français » n’auraient qu’une passion : « la haine de soi » pour mieux expier un passé dont ils ne sont plus fiers. Le siècle dernier fut celui des luttes d’indépendance ; l’affaire, puisqu’entendue, serait donc à classer — à l’heure où Eric Zemmour, jurant à qui veut l’entendre de l’évidence du « rôle positif » de la colonisation, caracole sur les étals des librairies ; à l’heure où Alain Finkielkraut, assurant que les autorités hexagonales ne firent « que du bien aux Africains », est sacré à l’Académie ; à l’heure où l’auteur de Vive l’Algérie française ! , nous nommons Robert Ménard, a transformé la ville de Béziers en sujet d’actualité, les « vieilles lunes » n’ont-elles pas encore certaines choses à dire ?

« Quelle drôle façon de civiliser : pour apprendreaux gens à bien vivre, on commence par les tuer. »Hô Chi Minh, 1925. Le colonialisme et la révolution : quand Fanon rencontre Bourdieu – CONTRETEMPS. En ce jour anniversaire de la mort de Pierre Bourdieu, le 23 janvier 2002, nous publions le troisième volet des « conversations avec Bourdieu » du sociologue marxiste Michael Burawoy. Après avoir fait dialoguer Bourdieu avec Marx puis avec Gramsci, Burawoy confronte les œuvres du sociologue et de l’auteur des Damnés de la terre, autour notamment du colonialisme et de la révolution algérienne. « Mais je voulais surtout sortir de la spéculation – à l’époque, les livres de Franz Fanon, notamment Les damnés de la terre, étaient à la mode et ils me paraissaient à la fois faux et dangereux » (Pierre Bourdieu, « Fieldwork in philosophy », in Choses dites, 1987, p. 17).« Ce que Fanon dit ne correspond à rien.

Il est même dangereux de faire croire aux Algériens ce qu’il leur dit. Cela les conduirait à une utopie. L’assassinat de Lumumba devrait être une leçon pour nous tou-te-s. Il semble que le nom du continent africain soit encore et encore associé aux guerres, à la famine, au nettoyage ethnique et aux dictatures corrompues brutales. Voilà ce que nous ne cessons d’entendre dans les médias traditionnels occidentaux et voilà ce que nous sert le discours politique occidental. Sortir du colonialisme. Fillon face à Elie Domota : retour sur un clash. Les dix penseurs africains qui veulent achever l’émancipation du continent. Felwine Sarr: «En Afrique, le défi est celui de la reconquête de l’estime de soi» Felwine Sarr : "L'urgence est de se réinventer avec nos héritages" Afrique 50 Rene Vautier. Au Cameroun, la guerre qui enfanta la Françafrique. Mohamed Saïl, ni maître ni valet. Aminata Traore et le Forum Social de Dakar 2011.

Aminata Traoré á Berlin 2013. Aminata Traoré, future patronne de l'ONU. Fillon, à l’aise dans le cambouis identitariste ! France : pour François Fillon, la colonisation s'apparente à un "partage de la culture" Bolloré au Cameroun, un bilan en images (Les blogs du Diplo, 16 juin 2009) Le conflit social gronde dans les plantations de Vincent Bolloré. Des hommes cueillent des noix de palme à l’aide de longues perches qui semblent si lourdes. Pour Houria Bouteldja, lettre ouverte à Serge Halimi. « Ahmadinejad, mon héros », par Serge Halimi (Le Monde diplomatique, août 2016) Colonialisme, néocolonialisme et balkanisation : les trois âges d’une domination.

Rompre avec le paradigme central de « l’abolition  dans l’histoire de l’esclavage occidental. La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945. L’islam, cette si commode grille d’analyse du monde musulman. La séparation. CAPITAINE THOMAS SANKARA - Bande Annonce. Révélation : les 22 présidents africains assassinés par la France depuis 1963. CESAIRE. Lecture du discours sur le colonialisme: Aimé Cesaire - vidéo Dailymotion. Aminata Traoré et Boubacar Boris Diop parlent du Mali : « Un sentiment de trahison»

Thomas Sankara. 17 octobre 61 / Ludovic Janvier / Médine. Exhibit B : ne pas se tromper d'adversaires. Amzat Boukari-Yabara : « L’identité africaine est basée sur la volonté d’émancipation d’un ordre oppressif » Israël / Palestine.

Frantz fanon

Ces zoos humains de la République coloniale, par Nicolas Bancel, Pascal Blanchard et Sandrine Lemaire (Le Monde diplomatique, août 2000) Zoos humains : ce qu’il en reste et la douloureuse question des dépouilles. Seuls 22 pays au monde n’ont jamais été attaqués par le Royaume-Uni. Et le Paraguay découvrit le libre-échange. Trombinoscope_pour_le_chapitre_sur_la_decolonisation. Thomas Sankara ou la dignité de l’Afrique, par Bruno Jaffré (Le Monde diplomatique, octobre 2007)

Colonialisme. Idéologie coloniale française. Afrique-Histoire : le colonialisme. Colonisation. Webdocumentaire - Neuf regards sur l'indépendance. Carte et histoire coloniale : colonisation Afrique et Asie, empire colonial français, empire britannique.

Propagande pendant la guerre d'Algérie. Guerre d'Algérie : de la colonisation à l'indépendance - francetv é. » Teaching Materials Zinn Education Project. Ressource pédagogique - La colonisation française 1920-1939 - Jalons pour l'histoire du temps présent. Discours sur le colonialisme. Post-colonial. 17 octobre 1961 : les archives bâillonnées de la guerre d’Algérie, par Claude Liauzu. Imaginaires coloniaux. Victor Hugo et l'Afrique ou le mépris paternaliste.

Le siècle de Glissant, poète du Tout-Monde. La séance du dimanche: Afrique 50. Dans l'intimité du colonialisme - Idées. Henri Alleg, auteur de "La Question", est mort. Thème 4: Colonisation et décolonisation. Colonialism. Vacance de la colonie.