background preloader

INTELLIGENCE COLLABORATIVE_CONNECTIVISME

Facebook Twitter

Connective Knowledge 19May2012. Jan05_01. Les 10 compétences-clés du monde de demain. Aucun doute, le futur nous intéresse.

Les 10 compétences-clés du monde de demain

Et comme le dit Woody Allen, nous avons plutôt intérêt… puisque c’est là que nous allons passer le reste de notre vie. Le Peoplesphere de février 2016 vous emmène dans les méandres des impacts de l’évolution socio-démographique sur nos organisations à l’horizon 2030. Le Forum Economique Mondial quant à lui a publié ce 10 mars un article particulièrement intéressant sur les compétences-clés dans le monde de demain. Les conclusions résultent de l’analyse de 213 enquêtes sur les nouveaux modes d’apprentissage des étudiants et de la mise en perspective avec les enseignements du dernier Forum Economique de Davos qui a eu lieu en janvier 2016. Morceaux choisis. L'intelligence collective au service de la science - Sydologie. Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (3/3) Par Pascal Desfarges. Nous achevons cette réflexion sur la nouvelle figure de "bibliothèque spéculative" et les enjeux d'innovation et de co-construction des savoirs qu'elle porte pour les bibliothèques par ce troisième et dernier épisode.

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (3/3) Par Pascal Desfarges

Au terme de son analyse, Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de la médiation numérique, explicite quels sont les points de convergence et de vitalité entre un modèle culturel alternatif, celui des tiers-lieux de fabrication et le modèle institutionnel en pleine mutation des bibliothèques. « Un Fablab dans la bibliothèque » : potentialités et convergence Le tiers-lieu de fabrication est un laboratoire social où s’expérimentent et se réalisent des projets dans une conception centrée sur l’utilisateur et ses usages. L’espace de fabrication au sein de la bibliothèque doit pouvoir répondre aux projets concrets des publics sur le territoire de proximité et constituer une communauté contributive. Cette dimension touche le vécu quotidien des publics. Travail collaboratif et mémoire transactive : revue critique et perspectives de recherche. What makes a team smarter? More women. Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres ?

Anita Wooley, spécialiste de l’étude des comportements de groupes, Thomas Malone, directeur du Centre pour l’intelligence collective du MIT et le psychologue Christopher Chabris, nous expliquent dans une tribune pour le New York Times ce qui fait la qualité d’un groupe sur un autre.

Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres ?

Pour cela, ils convoquent une étude de 2010 menée par Alex Pentland du MIT (cf. « Big Data : vers l’ingénierie sociale ? ») qui montrait que certaines équipes réussissaient mieux que d’autres, même si elles n’étaient pas spécialistes des sujets qu’elles devaient traiter. La qualité d’une équipe ne repose donc pas tant sur l’intelligence de chacun de ses membres que sur sa capacité à faire équipe (enfin, pour autant que la tâche à réaliser nécessite une collaboration profonde pas seulement de résoudre un problème précis : si vous demandez à un groupe de résoudre un calcul différentiel, il vaudrait mieux qu’il y a ait des mathématiciens autour de la table !). Modelo de Aprendizaje Colaborativo en el ambiente ACI. Livre blanc icvc. Sainte-Anne et la technopédagogie - Réseaux sociaux et connectivisme. CNIRE Rapport Pour une ecole innovante La fabrique de la cooperation 633690. Les 5 points clés d’un Social Learning réussi.

Histoire de toujours contribuer à l’acculturation digital learning, voici, sous une forme différente des articles habituels du blog, la reprise des points clés d’un article paru dans « Cadres et Dirigeants »: « Les 5 pratiques incontournables pour un social learning réussi ».

Les 5 points clés d’un Social Learning réussi

Une infographie et hop! Vous voyez tout ! Pour ce que j’observe de cette #TransfoDigitalLearning dans l’entreprise… c’est que les entreprises qui mettent en place les éléments du social learning dans leurs dispositifs, œuvrent plus en profondeur à la transformation de l’approche « Learning ». Elles mettent réellement en mouvement l’un des paradigmes majeur : décentrer de l’approche « savoirs » pour centrer sur l’approche « utilisateur-apprenant » … Donc même si l’idée séduit… dans la vraie vie …l’acculturation des apports du social learning c’est pas fini ! Veille et Analyses de l'ifé. Dossier de veille de l'IFÉ : La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques N° 114, décembre 2016 Auteur(s) : Reverdy Catherine Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)

Veille et Analyses de l'ifé