background preloader

Tâches ménagères

Facebook Twitter

Belle-mère, quelle Cendrillon es-tu? Why am I the one doing all the chores and making all the social arrangements? The dilemma I work part-time, my partner full-time.

Why am I the one doing all the chores and making all the social arrangements?

We have two small children. I love my partner very much, but I feel daily resentment over the fact that he doesn’t hold in his head the minutiae that actually make our life work – who is looking after whom when, who needs which books/snacks, when school holidays take place and where we might go during them, times of extracurricular activities, our entire social life, friends’/relatives’ birthdays/anniversaries… I am boring myself now.

He does do laundry, take kids to activities, cook etc, but it’s on my instigation. I am sure it was ever thus for women, and that I can be easily written off as a control freak, but these things matter to me. I just wish I didn’t feel so frustrated all the time. Mariella replies I’m not sure I’m qualified to answer this. I married a man altogether more reformed than the many I auditioned in the years before we met. Les luttes pour le salaire ménager : théorie et pratique. À propos de l’ouvrage de Louise Toupin, Le salaire au travail ménager.

Les luttes pour le salaire ménager : théorie et pratique

Chronique d’une lutte féministe internationale (1972-1977), Montréal, les éditions du remue-ménage, 2014, 452 p., 34,95 $. « Les femmes pour le salaire ménager » ont représenté un courant très discuté du féminisme de la deuxième vague. Après avoir suscité polémiques et débats passionnés, ce réseau international est presque tombé dans l’oubli, pour aujourd’hui renaître autour des récents travaux de Silvia Federici et des problèmes féministes contemporains. C’est l’occasion pour Morgane Merteuil de recenser l’étude de Louise Toupin, Le salaire au travail ménager. Chronique d’une lutte féministe internationale (1972-1977), qui revient utilement sur l’histoire de ce mouvement, sur son développement et sa marginalisation dans le féminisme mainstream.

Dans son dernier ouvrage, Le salaire au travail ménager. Nos contenus sont placés sous la licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 3.0 FR). Morgane Merteuil. Fairshare - Shared living made easy. François de Singly, L'injustice ménagère. 1Cet ouvrage collectif, dirigé par François de Singly, porte un regardanalytique original sur un sujet amplement investigué en sociologie : celui des inégalités dans la répartition des tâches domestiques au sein des couples hétérosexuels.

François de Singly, L'injustice ménagère

Cette originalité tient pour partieà l'approche compréhensive des phénomènes observés. Elle rappelle et vient compléter celle que met en œuvre Jean-Claude Kaufmann dans ses travaux. Il s'agit de saisir la manière dont les protagonistes (essentiellement les femmes) relatent et justifient la répartition du travail ménager dans leur couple ; répartition qui reste, malgré les discours égalitaristes, en proie à des logiques inégalitaires. La démarche compréhensive ici proposée n'invite pas à une recherche de causalité mobilisant les notions de socialisation ou de domination masculine. Elle place le « genre » en concept fondamental de la thèse exposée.

Faiscommemaman.tumblr.com. Avec Auchan, vivons mieux, vivons moins cher mais dans les années 50.

faiscommemaman.tumblr.com

“Pour qui ? : Fille” "Ma Cuisine Expert de Rik & Rok, un côté four, un côté lave-vaisselle et tout le nécessaire pour faire de bons petits plats comme Maman ! …" Auchan est de retour “Pour cuisiner comme maman, le four Rik&Rok” Cultura entend mes remarques et va réfléchir. > sur le site Lundi 16 septembre 2013Numéro de ticket : PSZ-18430Titre : Formulaire de contact Duriez Message : Le « travail ménager », son « partage inégal » et comment le combattre. Le fait que le “ travail ménager ” pèse quasi-exclusivement sur les femmes est une question épineuse pour tous les mouvements féministes ; c’est dans ce domaine que l’on constate une absence quasi-totale de changement.

Le « travail ménager », son « partage inégal » et comment le combattre

C’est à la fois une des manifestations les plus flagrantes de l’inégalité entre les sexes, qui devrait, par sa visibilité même, être facilement corrigeable, et un défi pour les stratégies d’égalité, car c’est là aussi que l’action militante trouve sa limite. En effet ce “ partage inégal ” – cet oxymore qui signifie l’absence de partage – ne semble pas contraint, mais le résultat d’arrangements à l’amiable entre deux personnes adultes et libres.

Interrogées, une bonne partie de ces personnes adultes et libres, et surtout les victimes de l’inégalité, se déclare très insatisfaite de cet arrangement, mais ne sait pas non plus comment le modifier sans remettre en question la relation conjugale (Roux et al., 1999). Les différentes analyses du problème.