background preloader

DELACROIX

Facebook Twitter

Sur les traces de Delacroix au Maroc 1/2 : Tanger - Meknès 1832. Détails commentaire d'oeuvre. Noces juives au Maroc. Contexte historique Au début de l’année 1832, Delacroix, qui n’avait guère voyagé jusqu’alors, se joignit à la délégation du comte de Mornay dépêchée par la France au Maroc auprès de Moulay Abd er-Rahman afin de s’assurer des intentions d’un pays que l’intervention française en Algérie avait alarmé.

Noces juives au Maroc

Interrompu brièvement par un séjour dans cet « autre Orient » qu’est l’Andalousie, le voyage au Maroc qui s’acheva en juin 1832 compte parmi les événements les plus marquants de la vie du peintre, qui déploya sur place une immense activité de dessinateur (dont témoignent les fameux Carnets), emmagasinant fébrilement un trésor d’images et de sensations qui allaient nourrir son art sa vie durant. Analyse de l'image Le 21 février 1832, Delacroix put assister à une noce juive à Tanger. Interprétation Étude en partenariat avec le musée d’Art et d’Histoire du judaïsme. Journal de Eugène Delacroix .. Delacroix, peintre voyageur : « les carnets du Maroc  de 1832. Sous la Monarchie de Juillet, il est décidé en octobre 1831 d’envoyer une mission diplomatique française auprès du sultan du Maroc, Muley Abd-err-Rahman conduite par Charles de Mornay (1803-1878) dans le but d’obtenir de l’aide afin de faire face à la résistance algérienne et de mettre fin aux « actes de piraterie » lors de la conquête algérienne entreprise par la France. « L’annexion de l’Algérie est finalement proclamée en 1834 » précise l’article relatif à la « Conquête de l’Algérie » rédigé par Mathilde Larrère et mis gratuitement en ligne sur L’Histoire par l’image.

Delacroix, peintre voyageur : « les carnets du Maroc  de 1832

Ce site internet qui, comme le précise la présentation du projet, a pour « ambition d’enrichir la connaissance du passé à travers les œuvres d’art et les documents iconographiques qui s’y rapportent » dispose d’un Comité scientifique et est rattaché au Ministère de la Culture et de la Communication. . « A neuf heures, nous avons jeté l’ancre devant Tanger. (Corresp., t.1, p. 173). EUGÈNE DELACROIX, Le voyage au Maroc. Ce qui peut apparaître comme un retour à l'ordre se concrétisa, assez paradoxalement, dans le voyage que Delacroix fit au Maroc au cours des six premiers mois de 1832.

EUGÈNE DELACROIX, Le voyage au Maroc

Il y accompagnait un diplomate, le comte de Mornay, venu négocier avec le sultan des arrangements rendus nécessaires par la conquête de l'Algérie voisine. Partie de Toulon, l'ambassade arriva à la fin de janvier 1832, via Gibraltar, à Tanger, qui devait constituer sa base. Elle se rendit à Meknès, pour rencontrer le sultan, en mars-avril, avant de rentrer en France, cette fois-ci par Oran et Alger, en juin-juillet. Une brève escapade avait permis à Delacroix, en mai, de découvrir l'Espagne, c'est-à-dire Cadix et Séville.

Durant ce séjour, il n'arrêta pas de prendre des notes, remplissant carnets et feuilles volantes de brèves indications manuscrites et surtout de croquis au crayon ou à l'aquarelle, plus ou moins rapides, qu'il lui arrivait de reprendre le soir, et où l'on voit en germe nombre d'œuvres futures. Femmes d'Alger dans leur appartement de Delacroix. Contexte historique En 1832, Eugène Delacroix fait un unique voyage au Maroc et en Algérie.

Femmes d'Alger dans leur appartement de Delacroix

Il y accompagne le comte de Mornay, envoyé spécial de Louis-Philippe auprès du sultan Moulay Abd el-Rahman. Il en rapporte des livrets de croquis et d’aquarelles qu’il exploite longtemps. À Alger, il est autorisé à visiter le harem d’un corsaire turc, une révélation qui lui inspire Femmes d’Alger dans leur appartement, chef-d’œuvre qu’il expose au Salon de 1834. Avec son voyage en Afrique du Nord, le répertoire esthétique d’Eugène Delacroix s’enrichit de motifs nouveaux qui deviennent récurrents dans son œuvre au cours des années suivantes. Dans les immenses salles mornes du Salon annuel, le tableau de Delacroix brille d’une lumière nouvelle, que tous ne savent pas voir. Femmes d'Alger dans leur appartement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Femmes d'Alger dans leur appartement

Femmes d'Alger dans leur appartement Femmes d'Alger dans leur appartement est un tableau d'Eugène Delacroix. Ce tableau est à la fois orientaliste et romantique. Delacroix : de l’aquarelle comme aide-mémoire. Delacroix Eugène, Portes et baies d’une maison mauresque, 1832, aquarelle et mine de plomb, 23,5 x 31, 3 cm, Département des arts Graphiques, musée du Louvre, Paris © Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, RMN Il semble qu’une aquarelle intitulée La juive marocaine exécutée par Delacroix et conservée au Musée Fabre de Montpellier a servi à la représentation d’une des figures féminines représentées sur l’huile sur toile.

Delacroix : de l’aquarelle comme aide-mémoire

Toutefois, s’il est possible de consulter la notice de cette aquarelle dans la base de données propre aux Musées de l’Agglomération de Montpellier, il n’y a pas l’image pour le confirmer. La notice de la base Joconde ne dispose pas d’image pour cette aquarelle. Si dans la Noce juive à Tanger, la mariée n’est pas présente c’est que Delacroix représente ce qui lui a frappé l’esprit durant cette cérémonie, comme l’explique le cartel détaillé du Musée du Louvre mis en ligne : Gaëlle Pengloan.