background preloader

TICE

Facebook Twitter

L'Agence nationale des Usages des TICE - Améliorer la lecture sur tableau numérique et ordinateur. Par Léa Pasqualotti * Nombreuses sont les études qui se sont penchées sur les différentes dimensions de la lecture électronique que sont la visibilité, la lisibilité et la compréhension. Cependant, pour un même support de lecture, ces aspects ont été étudiés séparément, indépendamment les uns des autres. Or, ils sont très liés puisque la visibilité - qui est notre capacité à voir, à distinguer des formes - influence la lisibilité - qui est notre aptitude à discriminer, à identifier des lettres/caractères. Et, de cette lisibilité dépend notre faculté à comprendre un texte. Autrement dit, si nous ne pouvons pas voir, nous ne pouvons pas lire et donc, nous ne pouvons pas comprendre ce qui est écrit. Dans le domaine des TICE, ces trois dimensions sont d’autant plus importantes qu’elles influencent l’apprentissage des élèves.

Cadre de l’étude La visibilité Résultats : Les élèves de CP détectent plus facilement le signal lumineux sur ordinateur et ceux de 6e sur TNI (cf. Figure 1. La lisibilité. Usages des TIC et pédagogie. Approches pédagogiques et usages des TIC Alain Chaptal a publié plusieurs articles comparant l’usage des TIC en France et aux Etats-Unis. A partir d’analyses de pratiques, il note que l’accès accru aux TIC ne se traduit pas en terme d’usages et que les réactions face à cet écart peuvent être diverses : on accuse les enseignants de conservatisme ; on tente de prouver scientifiquement l’efficacité des TIC ; on évoque un inévitable changement de l’école ; on s’enthousiasme pour les avancées présentes.

Le modèle pédagogique susceptible d’accompagner un changement de l’école, le plus évoqué aux Etats-Unis est le modèle constructiviste (Chaptal, 2003). En France, on évoque la pédagogie active (Tremblay, Torris, 2004). M. Passer d’un enseignement frontal à un enseignement et des apprentissages « contrôlés » par l’élève ne suppose pas uniquement un changement de méthodes mais aussi un changement de culture(Chaptal, 2003).. Les TIC améliorent-t-elles les résultats scolaires? Bibliographie. Grâce aux Tice, une école plus efficace  ? À voir... André Tricot avait fait une intervention remarquée aux Rencontres d’été 2009 du Crap, ainsi qu’au printemps 2010, au forum Retz sur le numérique.

Il nous propose un point sur la question de l’efficacité des Tice. Les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (Tice) sont l’objet de discours enthousiastes, pour ne pas dire prosélytes, depuis un peu plus de vingt-cinq ans. L’argument est généralement le suivant : l’école est améliorable (ou doit être améliorée) ; or, on utilise très peu les Tice ; donc, si on utilisait plus les Tice, l’école deviendrait meilleure. On voit tout de suite qu’il manque un terme à cet argument : la preuve que si elles étaient utilisées, les Tice amélioreraient l’école.

Une réponse différente pour chaque Tice Au sens large, les Tice sont des technologies de la communication que l’on peut utiliser dans des situations d’enseignement, mais qui n’ont pas été conçues spécifiquement pour cela. Impact des TIC sur les résultats scolaires obtenus lors de l’évaluation PISA. 2011. Impact des TIC sur les résultats scolaires obtenus lors de l’évaluation PISA. 1ère édition : 2010 ; Dernière édition : 2011. [1]. Résumé. En tenant compte des différences dans les aptitudes, les intérêts et les attitudes des élèves, un effet positif et significatif de l’utilisation des ordinateurs sur les performances des élèves est mis en évidence.

Cependant, les élèves issus de milieux favorisés ont tendance à obtenir de meilleurs résultats. Cette constatation suggère que des compétences complémentaires sont nécessaires pour utiliser tous les avantages des ordinateurs. Ainsi, les politiques menées, visant à promouvoir l’utilisation des TICE [2] ne seront efficaces que si elles s’accompagnent de mesures visant à améliorer les compétences complémentaires des élèves issus de milieux défavorisés.

L’étude PISA évalue la capacité des élèves de 15 ans à utiliser les connaissances et les compétences essentielles, dans la vie quotidienne. Leçons pour la politique éducative : les TIC suffisant ? Les TIC peuvent améliorer les résultats scolaires des élèves. Les Technologies de l'Information et de la Communication peuvent contribuer à améliorer Robert Bibeau 1. Survivre avec des ordinateurs dans sa classe « Que jamais un micro-processeur ne devienne un micro-professeur. » Francis Meynard Quelles sont les conditions d'intégration réussie des technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation ou si vous préférez comment survivre quotidiennement avec un éléphant dans sa classe ?

En effet, survivre avec des ordinateurs dans sa classe, c'est un peu comme cohabiter avec un éléphant, c'est stressant, c'est encombrant, c'est dérangeant. Il y a 25 ans environ que nous oeuvrons à l'intégration des « nouvelles » technologies dans différents pays. 2. . « La technologie à l'école sera "nouvelle" si la pédagogie qui l'emploie est nouvelle. » Une façon de changer ses pratiques d'enseignement consiste à intégrer les technologies numériques à ses pratiques pédagogiques. Est-ce exact ? L'approche systémique se décline en quatre étapes. 3. 3.1. Utiliser les TICE.

Les TIC dans l'apprentissage scolaire. Les TIC dans l'enseignement. L’enseignement, de nos jours, a beaucoup évolué. Il fut un temps que chaque enseignant donnait des cours magistraux, les élèves étaient en rang d’ognon et ils travaillaient plus souvent qu’autrement individuellement. Avec le temps, certains ont compris l’importance de mettre les enfants dans la pratique plutôt que juste faire de la théorie. Les élèves apprennent tous différemment et à leur rythme. Le simple fait de les impliquer davantage semble plus motivant par l’apprentissage scolaire.

Dans un passé rapproché, il y a également un autre moyen d’apprendre efficacement qui est apparu au début des années 1990. Internet, un nouveau moyen de communiquer et de travailler. Tout d’abord, je crois qu’il y a un fossé technologique entre les enseignants et les apprenants. Pour continuer, un des avantages que je perçois est celui de la relation maitre-élève qui devient à un niveau plus équitable.

Marie-Pier Dufour. ENT : quels environnements et pour quel travail ? - Jean-François Cerisier. Il est des termes qui s’installent rapidement dans le jargon d’une profession ou, plus généralement, trouvent leur place dans les codes langagiers d’un groupe social. Le syntagme nominal environnement numérique de travail (ENT) semble appartenir à cette catégorie. Inconnu dans le milieu professionnel de l’éducation il y a seulement quelques mois, il y joue aujourd’hui un rôle important. Il désigne l’un des éléments les plus visibles de l’action institutionnelle relative au développement de l’usage éducatif des technologies de l’information et de la communication (TICE) dans l’enseignement scolaire et universitaire.

Bien malin qui pourrait évaluer la pérennité d’un tel choix lexical. Une première définition des ENT, à la manière de l’institution, les désigne comme des systèmes d’information intégrés qui proposent aux différents usagers d’une communauté éducative un accès unifié à l’ensemble des ressources et outils d’accès et de traitement de l’information. Notes ALTER Norbert. Quelles TIC dans l'enseignement pour quelles "plus values" Il est courant d’entendre poser la question de la plus value des TIC dans l’enseignement. Cette demande est souvent assortie d’une extension qui concerne l’efficacité des TIC. Ces deux termes « plus value » et efficacité des TIC doivent être explicités afin d’éviter des débats dont la confusion sert aussi bien les zélateurs que les détracteurs de l’usage des TIC dans l’enseignement et la formation.

En premier il faut évoquer le sens donné à l’acronyme TIC. Dans de nombreux cas les TIC sont synonymes d’informatique et d’ordinateur. Par contre les TIC sont rarement utilisées pour désigner l’ensemble des technologies de l’information et de la communication. Cela n’est pas sans poser de nombreux problèmes dont le premier d’entre eux est illustré par le rapport Assouline publié par le Sénat fin octobre 2008 (consultable à l’adresse .

Trop souvent la plus value des TIC est réduite à l’amélioration de la réussite scolaire. A débattre. Quels sont les apports et les limites des TICE en matière d'apprentissage ? TICE et apprentissage. Induire de nouvelles situations pédagoqiques Nouvelles parce qu’en marge de l’enseignement dit traditionnel, dans lequel le maître, détenteur du savoir, transmet ses connaissances à l’élève, formaté pour mémoriser ce qu’il voit et entend. Ces pratiques ne sont évidemment pas nouvelles pour les enseignants engagés dans une pédagogie de type Freinet. Ces situations fournissent des occasions de varier les supports d’apprentissage, pour aborder une notion différemment, avec une autre outil. selon une approche complémentaire.

Elles modifient le rapport Enseignant Enseigné. Elles favorisent la coopération et le tutorat. Elles participent activement au développement de l’autonomie et de la responsabilisation des élèves, qui par ailleurs sont souvent plus motivés et mieux concentrés. APPORT DES NOUVELLES T.I.C. Le développement de diverses habiletés intellectuelles Les technologies nouvelles ont le pouvoir de stimuler le développement des habiletés intellectuelles telles que la capacité de raisonner, de résoudre des problèmes, d'apprendre à apprendre et de créer. La spécificité de l'apprentissage à l'aide des nouvelles technologies Les nouvelles technologies peuvent contribuer de plusieurs façons à améliorer l'acquisition de connaissances dans diverses matières d'enseignement et le développement des habiletés et des attitudes qui sont reliées à ces connaissances. La nature et l'ampleur de ces apprentissages dépendent notamment de l'acquis préalable des élèves et des activités qu'ils accomplissent avec les nouvelles technologies.

De l'intérêt pour une activité d'apprentissage La plupart des élèves manifestent un intérêt spontané plus grand pour une activité d'apprentissage qui fait appel à une technologie nouvelle qu'aux approches coutumières en classe. Le développement de l'esprit de recherche. L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage.

L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires. Les principaux résultats remarquables de l’étude Les élèves habitués à l'usage du numérique en classe comprennent plus vite et mieux ce qu’ils lisent. Allegro moderato Jean Heutte Actuellement : Notes : TUICE_primaire_maternelle. Lintégration des TIC : pour enseigner différemment et apprendre autrement.

Filtrage

La charte d'usage informatique. Les_TICE_un_outil_au_service_des_apprentissages. N°498 Apprendre avec le numérique. Actualités éducatives « Chère université… » Marjorie Vidal et Mathieu Prost Avis de tempête sur les Rased Maryse Charmet L’enseignement du comptage en débat Rémi Brissiaud Quels usages de Pisa ? Le web, c’est pas tout pourri Caroline Jouneau-Sion TechniSchtroumpf grognon Christine Vallin Billet du mois Denis Meuret Dossier - Apprendre avec le numérique Avant-propos D’une autre manière Comment ça marche ? Technologies numériques : un nouveau référentiel pour l’école Éric Sanchez Apprendre à lire en CP sur Twitter Jean-Roch Masson Efficace en classe entière, le numérique ? Suivez ces traces ! La lecture au bout des doigts Michèle Drechsler Communiquer pour de bon Un blog, c’est fait pour apprendre !

Quelques paroles spontanées laissées en commentaires sur le blog. Un humanisme numérique ? ¡ Hola le monde ! Le numérique ? Twitter, un fil rouge pour faire écrire Delphine Regnard Do you tweet English ? Réussite et mat Les élèves de l’école de Crotenay Le virtuel pour apprendre en vrai Comment ça marche ? L’apport des TICE - Blog Unicef Education.

Apport des TICE pour l'apprentissage — éduscol, le site des professionnels de l'éducation.