background preloader

v2ijeudi

Facebook Twitter

V2i jeudi

[HowTo] Utilisation de clonezilla pour le déploiement d’images via pxe « Anthonix.fr – High Tech/Informatique : Tutoriels & actualité, insolite, geek ! [HowTo] Utilisation de clonezilla pour le déploiement d’images via pxe Cette documentation a été rédigée par mes soins lors de mon stage au sein de l'IUT de Metz.

[HowTo] Utilisation de clonezilla pour le déploiement d’images via pxe « Anthonix.fr – High Tech/Informatique : Tutoriels & actualité, insolite, geek !

Cette solution est actuellement utilisée dans un parc de 850 machines. Objectifs Les objectifs au terme de ce projet sont de pouvoir : - Démarrer depuis le serveur un ou des postes à distance (utilisation de WOL) - Pouvoir choisir à distance depuis le serveur sur quel partition l’on veut démarrer (utile pour une maintenance) - Pouvoir à distance faire une image d’un ou de plusieurs clients en multicast via PXE - Pouvoir restaurer une image précédemment créée toujours via PXE (en multicast) Installation du serveur Pour commencer, nous allons installer le serveur, dans notre cas, nous allons prendre la netinstall Debian 5.0 (Lenny/stable) sur kernel 2.6.26-2-686. Pas à pas de la netinstall - Booter sur le cd de netinstall Debian - Choisir install - French (langue) - France (pays) - Français (clavier) - DHCP => annuler puis « continuer » Créer un formulaire avec Google Drive.

Google propose à travers son service Google Drive (service de stockage et de partage de fichiers en ligne) un outil pratique permettant de créer des formulaires.

Créer un formulaire avec Google Drive

Questionnaire de satisfaction, formulaire de contact, formulaire de réservation, formulaire de sondage sont facilement réalisables grâce à Google Formulaire. L’utilisation de ce service Google nécessite au préalable la création d’un compte Google. Une fois le formulaire créé, il est possible de recueillir les résultats dans une feuille de calcul Google Sheets. Il est également possible de recevoir un mail contenant les réponses lors de chaque validation du formulaire ou encore de fermer automatiquement un formulaire en fonction du nombre de réponses reçues. Enfin, le formulaire peut être partagé ou encore affiché sur un site Internet.

5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous. Google vous connaît mieux que certains de vos proches, et ce grâce aux traces que laissent vos actions sur ordinateur ou sur smartphone, collectées par défaut.

5 tests faciles pour voir tout ce que Google sait sur vous

Et si vous ne nous croyez pas, vous n'avez qu'à vérifier en 5 étapes ce que le géant du web sait sur vous (pour cela, il vous faudra sans doute vous connecter à votre compte Google) : 1. Ce que Google sait de vos centres d'intérêt Les sites sur lesquels vous surfez, les recherches effectuées sur Google ou encore les vidéos que vous visionnez sur YouTube... Toute votre activité aide Google à déterminer quels sont les sujets qui vous intéressent. Pour voir ce que Google sait de vos centres d'intérêt, cliquez-ici.

Astuce : Sachez qu'il vous est possible de désactiver la proposition d'annonces basées sur vos centres d'intérêt, mais pas de les supprimer totalement. 2. Le GPS installé dans votre smartphone, Google Maps, est une mine de renseignements pour Google, qui garde ainsi une trace de tous vos déplacements. Le billet de Nicole Ferroni : "Métadonnées, mais t'as donné tes informations". Comment les métadonnées permettent de vous surveiller (expliqué en patates) Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales. A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ).

Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales

Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye. Image : illustration de l’unicité de nos parcours repérés via des antennes mobiles.

Et Yves-Alexandre de nous inviter à retrouver un de ses collègues du Media Lab. Hubert Guillaud.