background preloader

Dimanche 11 janvier

Facebook Twitter

Machomarche contre la terreur. Où sont les femmes ?

Machomarche contre la terreur

Pas en page 3 du journal juif orthodoxe HaMevasser ("l'annonceur"). Présente dans le cortège de la marche républicaine du 11 janvier à Paris, la chancelière allemande, Angela Merkel, a pourtant disparu de la photographie historique des dirigeants du monde réunis alors. Parce qu'elle est allemande ? , s'interroge d'abord Rue89. Non, parce qu'elle est femme. Crédit : GPO "Tenir les femmes à l’écart des yeux du public n’est pas nouveau dans le monde juif ultra orthodoxe, réagit le quotidien israélien Haaretz. The Independent rappelle d'ailleurs qu'en 2011 Der Tzitung, un journal juif orthodoxe de Brooklyn avait effacé Hillary Clinton et une autre femme de la photographie sur laquelle le président américain Barack Obama et son équipe, à la Maison Blanche, regardent le raid qui a tué Oussama Ben Laden.

Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité. « Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015 », par JMG Le Clézio. Tu as choisi de participer à la grande manifestation contre les attentats terroristes.

« Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015 », par JMG Le Clézio

Je suis heureux pour toi que tu aies pu être présente dans les rangs de tous ceux qui marchaient contre le crime et contre la violence aveugle des fanatiques. J’aurais aimé être avec toi, mais j’étais loin, et pour tout dire je me sens un peu vieux pour participer à un mouvement où il y a tant de monde. Tu es revenue enthousiasmée par la sincérité et la détermination des manifestants, beaucoup de jeunes et des moins ­jeunes, certains familiers de Charlie Hebdo, d’autres qui ne le connaissaient que par ouï-dire, tous indignés par la lâcheté des attentats. Tu as été touchée par la présence très digne, en tête de cortège, des familles des victimes. Tes parents ont tremblé pour toi, mais c’est toi qui avais raison de braver le danger Emue d’apercevoir en passant un petit enfant d’origine africaine qui regardait du haut d’un balcon dont la rambarde était plus haute que lui. Ils ne sont pas des barbares. « Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015 », par JMG Le Clézio.

Contre le terrorisme, un aller-retour République-Nation. Abbas et Nétanyahou défileront tous les deux à Paris. Pour Benyamin Nétanyahou, « c’est une bataille commune » Contre le terrorisme, la plus grande manifestation jamais recensée en France. Des millions de manifestants.

Contre le terrorisme, la plus grande manifestation jamais recensée en France

A 19 heures, selon le décompte du Monde, près de trois millions de personnes avaient défilé tout au long de la journée dans les villes de province. A Paris, même si aucun décompte officiel n'a été communiqué, ils étaient près de deux millions à marcher en hommage aux victimes des attaques terroristes qui ont fait dix-sept morts entre mercredi et vendredi en région parisienne. Selon le ministère de l'intérieur, il s'agit d'un rassemblement « sans précédent ». Suivre ici la couverture des événements en direct Des centaines de rassemblements en province, dans les grandes villes comme dans les petites communes. Un dimanche pour dire non à la terreur et oui à la liberté. Combien de personnes défileront, dimanche 11 janvier, en souvenir des 17 victimes des attentats qui ont frappé Paris ces derniers jours ?

Un dimanche pour dire non à la terreur et oui à la liberté

« Plusieurs centaines de milliers » sont attendues à Paris, à partir de 15 heures, par le ministère de l'intérieur, alors que 700 000 se sont déjà mobilisées en province, samedi. Le rassemblement parisien sera exceptionnel à plusieurs titres, par l'ampleur de la mobilisation, mais aussi par les personnes qui y seront présentes, dont une cinquantaine de chefs d'Etat du monde entier. Outre les dirigeants, partis, syndicats, groupes religieux juifs, chrétiens, musulmans, associations et autres personnalités vont défiler dans les rues de la capitale. Pas moins de 2 200 policiers et militaires seront mobilisés pour sécuriser le cortège et, au total, plus de 5 000 dans toute la capitale. Lire l'éditorial du Monde : Dimanche 11 janvier, une marche pour l’Histoire Qui participera ? Pour Marine Le Pen, « avec l'exclusion du FN, l'union nationale est une manœuvre politicienne »

La presse divisée sur la place du FN dans la marche républicaine de dimanche.