background preloader

Anti Loi

Facebook Twitter

Untitled. « Redécouvrir le code du travail » D’où vient cette force qui pousse des salariés à faire grève dans la durée ? Par Danièle Linhart, sociologue du travail Malgré les discours de nos dirigeants politiques – « Nous ne renoncerons pas à la loi travail » –, les opposants ne désarment pas.

D’où vient cette force qui pousse des salariés à faire grève dans la durée ?

Ils ont la conviction chevillée au corps que cette loi n’est pas juste, qu’elle ne tient pas compte de la réalité, qu’elle n’améliorera pas le sort de chômeurs et des précaires, qu’elle dégradera celle de tous les salariés, qu’elle ne devrait pas être portée par un gouvernement socialiste, qu’elle fait la part trop belle aux revendications du Medef. Ce qui semble le plus choquer dans cette loi, c’est l’inversion de la hiérarchie des normes, qui prévoit que la négociation locale, où le rapport de force entre patrons et salariés est moins favorable peut prévaloir sur celle de branche et nationale. Beaucoup y voient la porte ouverte au moins-disant, au dumping social qui risque de tirer vers le bas et de conduire à une dégradation des conditions d’emploi.

Startups de merde, vous devriez avoir honte. - MARIE & JULIEN. Coup de gueule. Je tombe sur un article du monde intitulé “De jeunes geeks craquent les codes de l’entreprise” dans mon feed twitter. Un article enjoué qui ne choquera quasiment plus personne, et pourtant. Dedans on y lit par exemple : Agés de 19 ans à 26 ans, ils partagent une maison et leurs compétences au service de Seed-Up, une start-up créée à la fin de 2015, spécialisée dans le développement de sites Internet, d’applications et autres nouvelles technologies.

Jusque là tout est normal, des jeunes (parfois à peine majeurs) qui partagent leurs compétences sur un projet commun, c’est beau. « dans l’horrible situation où nous sommes, faire entendre la voix de la vérité » La théorie janséniste d’un dieu caché a fait de la voix de Dieu un pur silence.

« dans l’horrible situation où nous sommes, faire entendre la voix de la vérité »

Le peuple prête alors sa voix à ce Dieu devenu muet. Vox populi, vox Dei. Ainsi la voix du peuple devient l’expression même de la voix de Dieu, voix de la Vérité. 1. Loi travail: quand l'état d'urgence justifie les interdictions de manifester. [Mise à jour : lundi à 9 heure, c’est au moins 25 interdictions qui ont été délivrées à des manifestants en puissance] Jusqu’où ira Bernard Cazeneuve ?

1. Loi travail: quand l'état d'urgence justifie les interdictions de manifester

Personnalité modérée et discrète au sein du Parti Socialiste, M. Cazeneuve se retrouve depuis deux mois dans un corps-à-corps extrêmement brutal avec le mouvement de protestation contre la Loi El-Khomry. Italie, Espagne, Allemagne : les réformes qui généralisent la précarité. Nouvelles contributions de chercheuses et chercheurs. Après leur prise de position, largement soutenue et relayée, des chercheurs et chercheuses du LEST poursuivent leurs contributions au débat public autour de la loi travail : Charles Berthonneau, doctorant en sociologie : Un droit du travail trop contraignant ?

Nouvelles contributions de chercheuses et chercheurs

Entre arrangements et arbitraire patronal : un accès au droit problématique pour les salariés des TPE Paul Bouffartigue, directeur de recherche & Jacques Bouteiller, chercheur associé : Temps de travail Le danger d’une subordination accrue du temps humain au temps des marchés Vanessa di Paola & Stéphanie Moullet, maîtres de conférence en sciences économiques : Quels sont les freins à l’accès à l’emploi des jeunes ? Baptiste Giraud, maître de conférence en science politique : Privilégier la négociation d’entreprise ? Nous aussi nous voulons réformer le Code du travail. Nous avons réalisé 6 fiches d’analyse du projet de Loi Travail.

Nous aussi nous voulons réformer le Code du travail

Ces fiches peuvent être diffusées auprès des équipes syndicales, des collègues de travail, servir pour animer des réunions : Fiche n°1 : Les grands principes Fiche n°1_Loi Travail_grands principes_SUD Travail.

Alain Supiot

Occupé. Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre ! Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre !

Le collectif OnVautMieuxQueCa n’a publié aucun livre !

Mercredi 27 avril sort dans vos librairies et sur internet, un livre intitulé #OnVautMieuxQueCa édité par Flammarion. Le collectif OnVautMieuxQueCa n’est pas à l’origine de ce livre et a pris connaissance de son existence très exactement le mardi 26 avril dans l’après-midi, par le plus grand des hasards. Le collectif n’a été ni consulté, ni mis au courant de la sortie de cet ouvrage. Loi Travail : enjeux et répertoires d’action. Sophie Béroud est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Lyon 2, membre du laboratoire Triangle.

Loi Travail : enjeux et répertoires d’action

Parmi ses articles ou chapitres d’ouvrage les plus récents : « Crise économique et contestation sociale en Espagne : des syndicats percutés par les mouvements sociaux », Critique internationale, n°65, 2014 ; « Perspectives critiques sur la participation dans le monde du travail : éléments de repérage et de discussion », Participations, n°5, 2013 ; « Sur la pertinence heuristique du concept de champ syndical » in Maxime Quijoux, dir., Bourdieu et le travail, Rennes, PUR, 2015. La vie des idées : Le projet de loi de réforme du droit du travail a été critiqué notamment pour l’inégalité entre les femmes et les hommes qu’il introduirait ou renforcerait. Quelles sont les dimensions mises en cause et les effets anticipés des changements envisagés ? Les PME n'ont pas besoin de la loi El Khomri (et c'est un patron qui le dit)

La loi El Khomri est au mieux inutile, au pire néfaste pour une PME comme la mienne.

Les PME n'ont pas besoin de la loi El Khomri (et c'est un patron qui le dit)

Je dirige une PME de 80 salariés, nous développons des logiciels sous licences libres et proposons des services aux collectivités locales pour mettre en œuvre ces logiciels. Mon entreprise existe depuis 1981 et a connu des périodes fastes et des périodes difficiles. Notre principal capital, ce sont nos collaborateurs qui ont acquis notre culture d’entreprise, maîtrisent nos technologies et connaissent les besoins de nos clients. Contre le chômage, un absurde pacte de précarité. On connaît bien le "chantage à l’emploi".

Contre le chômage, un absurde pacte de précarité

Localement, il permet de faire accepter des conditions dégradées aux salariés d’une entreprise en échange d’un maintien de l’emploi souvent illusoire. À un niveau plus global, il sert à imposer un abandon des droits et des protections afin, prétend-on, de faire baisser le chômage. Car la baisse du chômage devient un objectif tellement impérieux (à ce niveau, on le comprend) qu’il anéantit tout débat sur les moyens d’y parvenir – et leurs conséquences. De la « démocratie sociale » à la domestication syndicale. On a surtout critiqué le projet El Khomri pour ses effets sur les conditions de travail et les rémunérations.

De la « démocratie sociale » à la domestication syndicale

C’est sous l’angle du détricotage des 35 heures et de la dégradation de la condition salariale qu’on a dénoncé l’inversion de la hiérarchie des normes sociales. Mais on a moins prêté attention à l’ensemble des procédures qui rendent ces remises en cause possibles et encore moins au type de syndicalisme que ces règles présupposent. Or, c’est littéralement un changement de nature du syndicalisme que précipiterait l’adoption de cette réforme. Mettre les syndicats au service du « dialogue social » plutôt que des salariés. Le mythe des accords “gagnant-gagnant” « Licencier plus pour embaucher plus » LE MONDE | | Par Hervé Defalvard (Economiste, université Paris-Est-Marne-la-Vallée) Par Hervé Defalvard, économiste Il y eut le célèbre « travailler plus pour gagner plus » du candidat à la présidence Nicolas Sarkozy, qui avait au moins annoncé la couleur dès son programme électoral.

Aissatou Dabo, Coordination Nationale Étudiante. « Quelque chose se lève » Par François Cusset, écrivain Il y a des signes qui ne trompent pas. Au fil des défilés de ces dernières semaines comme de ces premières Nuits debout passées par quelques milliers de veilleurs sur les places d’une cinquantaine de nos villes (avant l’évacuation rituelle à l’aube), il y a des signes auxquels on reconnaît qu’il se passe quelque chose de neuf, que ce qui a lieu n’est qu’un début ou encore, comme le philosophe Frédéric Lordon le lançait à la foule de la place de la République, à Paris, le soir du 31 mars, que « nous sommes en train de faire quelque chose ».

Signes épars, mais clairs. Mars attaque ! Mai ce sera trop tard ! Loi travail, assurance-chômage, état d’urgence, crimes policiers... Tout leur sera permis tant qu’on ne saura les en empêcher Appeler « loi travail » la dernière attaque en date contre nos conditions d’existence, il fallait oser. Les socialistes au pouvoir ont au moins le mérite d’être clairs et résument le comique « travailler plus pour gagner plus » de Sarkozy en un mot d’ordre plus explicite : travaille !

[1] La terre se chauffe, les catastrophes se multiplient, les guerres créent de la croissance, des milliers de personnes sont enfermées aux frontières, en prison ou en centre de rétention, les emplois sont aberrants, mais il faudrait continuer, travailler, travailler, travailler. Loi travail - Mutu.mediaslibres.org. Quelle est la meilleure réponse à l’ubérisation ? Les collectifs ! Les algorithmes sont devenus nos nouveaux patrons, nos nouveaux collègues de travail, non sans créer de nouvelles tensions dans les rapports de travail… On peut s’en prendre aux algorithmes ou aux limites de l’économie collaborative (voire notre dossier). À Franchement parler, le travail ne nous intéresse pas. Des étudiants de l’université de Rennes 2 nous ont transmis ce 4 pages distribué ce 22 mars. On peut y lire divers textes, notamment le communiqué de l’assemblée générale de Rennes 2. Allemagne, Espagne, Italie : ce n'est pas la flexibilité qui fait la différence.

Faut-il enterrer la loi travail ? Nous ne revendiquons rien. Quel avenir pour le travail ? #LoiTravail : que peuvent les mobilisations en ligne ? Le mercredi 9 et le jeudi 17 mars, les manifestations contre la loi El Khomri ont fait l’objet d’une attention toute particulière de la part des médias : la mobilisation d’ampleur qui avait pris sur Internet les semaines précédentes allait-elle se traduire dans la rue ? Pétitions en ligne, vidéos de YouTubeurs à succès ou groupes Facebook appelant à la grève, la contestation s’est fait entendre sur de nombreux supports, et a suscité différentes interrogations quant à ses objectifs et ses impacts potentiels. Les manifestations de rue et les mobilisations en ligne partagent le même attrait pour le chiffre.

La loi El Khomri « atomise le syndicalisme » Le Monde | • Mis à jour le | Propos recueillis par Anne Rodier Jean-Marie Pernot, chercheur à l’Institut de recherches économiques et sociales, spécialiste de la représentation salariale et des négociations collectives analyse les conséquences du projet de loi El Khomri sur l’efficacité du dialogue social. La « première ambition » du projet de loi El Khomri est « de donner plus de place à la négociation collective » déclarait, le 14 mars, le premier ministre, après sa rencontre avec les partenaires sociaux. Ce texte marque-t-il une étape dans l’histoire du dialogue social en France ? Jean-Marie Pernot. - Cette loi présente beaucoup de continuités, mais aussi quelques ruptures. En finir avec le régime de l’« autorisation de travail », discriminatoire à l’égard des étrangers. Des millions d’étrangers ressortissants de pays non européens travaillent en France.

Comme en Espagne, la « loi travail » est « vouée à l’échec » Par Josep Borrell (économiste, ancien ministre et président du Parlement européen, 2004-2007), Antonio Gonzalez, Alfonso Prieto, Ignacio Pérez Infante, Borja Suarez et Alberto del Pozo (économistes et juristes membres d’Economistas Frente a la Crisis) Dans le débat qui a lieu en France actuellement à propos du projet de « loi travail », le gouvernement dit s’être inspiré de la réforme du gouvernement conservateur espagnol du marché du travail [adoptée en février 2012], et ses défenseurs citent les effets prétendument positifs que celle-ci aurait eus sur l’augmentation des embauches et des emplois stables.

Téléchargement du fichier Contre-projet loi travail. Spirale suicidaire. Le Monde | • Mis à jour le | Par Danièle Blondel (Professeur émérite d’économie à l’université Paris-Dauphine, membre fondateur de l’Académie des technologies) Par Danièle Blondel, Professeur émérite d’économie (université Paris-Dauphine) Sous couvert de commisération à l’égard des nombreuses PME écrasées par la concurrence internationale, le patronat français presse le gouvernement de flexibiliser le marché du travail pour diminuer les coûts salariaux pesant sur la compétitivité, afin de relancer la création d’emplois. Loi travail : une radicalisation néolibérale. Les réformes du droit du travail généralisent la précarité partout en Europe. « L’emploi et l’emploi durable passent par la négociation » Oui, il faut normaliser les licenciements ! Miracle de l’emploi en Espagne et en Italie ? Ah bon ! Où ça ? Le « modèle allemand », pas aussi flexible que l’on pense.

La réforme de la médecine du travail dénoncée par des professionnels. On isole bien les citoyens. Pourquoi le projet de loi dit « El Khomri » est nuisible aux victimes de harcèlement sexuel. Et donc aux femmes. Débâcle jubilatoire des éléments de langage. La loi El Khomri, intox à gogo. Loi El Khomri : d'où viennent les 1,1 million de pétitionnaires. On vaut mieux que ça ! Sophie Binet, CGT : « la droite n’avait jamais osé… la gauche l’a fait ! » Le projet de loi Travail réduit les droits des salarié·e·s. Béroud, Sophie. La loi El Khomri ou comment en finir avec le Code du travail. «Eco à contre-courant»: Les réformes du marché du travail vont contre l’emploi.

La réforme du code du travail. Sophie Béroud : « Le programme du Medef est appliqué » La ministre répond. Loi travail : des ressources pour aller plus loin. Le Vrai/Faux qui démonte le Vrai/Faux du gouvernement sur la Loi Travail. [Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri. Notre réponse à la ministre. Loi Travail : non, merci ! Loi travail : non, merci ! Attentat contre un siècle de code du travail.