background preloader

Droits d'auteurs

Facebook Twitter

LOI - WET. CELEX%3A32000L0031%3AFR%3ATXT. Le point sur le droit d’auteur. Le droit d’auteur comprend un droit patrimonial et un droit moral.

Le point sur le droit d’auteur

Le droit patrimonial Le droit patrimonial est la composante économique du droit d’auteur, c’est elle qui permet à l’auteur de vivre de l’exploitation de ses œuvres. Toute utilisation d’une œuvre sans accord de l’auteur est interdite. Le point sur le droit d’auteur. Sacd - scam : Prêt public. Par prêt public, la loi entend le prêt organisé dans un but éducatif et culturel par des institutions reconnues ou organisées officiellement à cette fin par les pouvoirs publics.

sacd - scam : Prêt public

L’auteur ne peut interdire le prêt public si certaines conditions sont réunies : il doit s’agit d’un prêt organisé dans un but éducatif et culturel, le prêt doit être organisé par une institution reconnue ou organisée à cette fin par les pouvoirs publics. Le prêt public porte sur les catégories d’œuvres suivantes : Les œuvres littéraires, les bases de données, les œuvres photographiques, les partitions d’œuvres musicales ; pour ce qui concerne les œuvres sonores et audiovisuelles, le prêt ne peut avoir lieu que six mois après la première distribution au public de l’œuvre. La loi prévoit une rémunération équitable pour l’auteur.

GuideSCOLfinal. Le droit d'auteur, des « privilèges » royaux à la gestion des droits numériques. Illustration de Joanna Fux (ActuaLitté / CC BY-SA 2.0) Selon l'INPI (institut national de la propriété industrielle), le droit d'auteur protège les œuvres de l’esprit, et touche aussi bien aux écrits qu’aux photos, aux partitions de musique, aux créations de mode et aux logiciels.

Le droit d'auteur, des « privilèges » royaux à la gestion des droits numériques

Il ne concerne toutefois pas les concepts ou les idées. Petit historique du droit d’auteur Dès la fin du XVe siècle, le pouvoir royal accorde des autorisations exclusives d'imprimer un ouvrage, appelées « privilèges ». FondamentauxDroitAuteur AL Sterin 26092013. Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça ? – – S.I.Lex – Alors que Google vient d’annoncer le lancement de son bouton de partage +1, à l’image du fameux like de Facebook, la juriste Murielle Cahen publie sur le site Avocat Online une intéressante analyse, qui confronte ce type de fonctionnalités avec les principes du droit d’auteur à la française.

Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça ? – – S.I.Lex –

Son raisonnement, finement nuancé, tend à prouver que plusieurs principes du droit d’auteur, et notamment le droit moral, fragilisent ces pratiques de propulsion des contenus en direction des réseaux sociaux. Cela dit, il me semble que son analyse gagnerait à être complétée par la prise en compte du droit de courte citation, ainsi que d’une jurisprudence récente rendue à propos de l’exception de revue de presse. J’aimerais aussi, au delà de la question des boutons de partage et de la propulsion élargir la réflexion au domaine des nouveaux outils de curation des contenus, qui soulèvent à mon avis des questions encore plus épineuses de respect du droit d’auteur. Droit d'auteur - La Libre. Ce site est protégé par le droit d'auteur, tous droits réservés.

Droit d'auteur - La Libre

Toute reproduction et/ou rediffusion de contenu par quelque moyen que ce soit doit faire l'objet d'une autorisation spécifique auprès de Copiepresse au 02/558.97.80 ou via info@copiepresse.be Toutes les informations reproduites sur ce site (articles, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par La Libre.be. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de La Libre.be. Des droits d’auteur pour un service d’agrégation de liens. Autour du lien, point clé de l’Internet, et d’une actualité riche sur la question Dans la très grande majorité des cas (1), demander une autorisation pour faire un lien paraît déjà incongru (2).

Des droits d’auteur pour un service d’agrégation de liens

Mais faire payer les agrégateurs de liens, lorsque le service est commercial, est une question qui pourrait aussi se poser prochainement. Un tribunal britannique vient, en effet, de donner raison à la Newspaper Licensing Agency (NLA), une société de gestion collective représentant plusieurs éditeurs de presse dont deux licences couvrent de tels services lorsqu’ils sont proposés à titre payant [2]. Responsabilité juridique, flux RSS et droit de réponse. Aujourd’hui, de nombreux éditeurs diffusent des informations dont ils ne sont pas les auteurs par agrégation de flux (RSS ou autre format).

Responsabilité juridique, flux RSS et droit de réponse

L’éditeur d’un site peut-il ainsi être tenu pour responsable des propos diffusés par ces contenus agrégés ? Que doit-il répondre à un internaute qui exige un droit de réponse sur un contenu dont il n’est pas l’auteur ? Voici quelques éléments de réponse. Droit d’auteur et droits voisins - Commission européenne. Les droits de propriété intellectuelle (DPI) constituent une incitation à la création et à l’investissement dans de nouveaux travaux et d’autres domaines protégés (musique, films, édition, logiciels, théâtre, émissions de télévision, etc.) et leur exploitation, contribuant ainsi à la compétitivité, l’emploi et l’innovation.

Droit d’auteur et droits voisins - Commission européenne

Ce domaine couvre des aspects culturels, sociaux et technologiques importants, qui doivent tous être pris en considération lors de l’élaboration d’une politique à cet égard. Droits d’auteurs et Marché unique La législation substantielle en matière de droit d’auteur a été considérablement harmonisée afin d’éliminer les entraves aux échanges et d’adapter le cadre à de nouvelles formes d’exploitation.

Il faut aussi s’entendre en ce qui concerne les règles de mise en œuvre des droits, c’est-à-dire l’accès à la justice, les sanctions et les solutions en cas d’infractions. Droits d'auteur sur les flux RSS - Affichage d'un flux RSS sur un site web by kreig. En effet, Le Monde fournit cet avertissement en haut de sa liste de fils RSS Réservé à un usage strictement personnel, privé et non collectif (toute autre exploitation est soumis à redevance : le service commercial du Monde Interactif : Najat ESSARDY : essardy@lemonde.fr) Pas très réaliste, mais ils se blindent ainsi juridiquement en cas de dérive.

Droits d'auteur sur les flux RSS - Affichage d'un flux RSS sur un site web by kreig

A une époque Les Échos interdisaient toute utilisation partielle (par exemple filtrée) de leurs fils. Et demandaient à ce que la source soit clairement visible. Quelques procès ont également mis en cause l'éditorialisation des fils RSS : le fait de rassembler plusieurs flux sous une thématique. Vous utilisez des podcasts. Quels sont vos droits ? Vous utilisez des podcasts. Quels sont vos droits ? Utilisateur de Podcast. Aspects juridiques des podcasts — Enseigner avec le numérique.

Guide juridique du podcast. Propriété intellectuelle. Sur ces pages, vous trouverez de l'information sur la propriété intellectuelle.

Propriété intellectuelle

L'objectif est de vous donner un aperçu général de la réglementation relative aux différents droits de propriété intellectuelle : droit d’auteur, droits voisins, droit des brevets, des marques, des dessins ou modèles, des bases de données, des obtentions végétales, des indications géographiques et appellations d’origine, des topographies de produits semi-conducteurs. Ces pages vous informent également des outils pratiques pour vous aider dans la gestion de vos droits de propriété intellectuelle ainsi que dans vos projets d’innovation : coordonnées d’organismes qui peuvent vous apporter des conseils ou une aide financière, informations sur les subsides et déduction d’impôts en faveur de l’innovation, banques de données des brevets existants, tarifs, formulaires, etc. Les droits de propriété intellectuelle. Propriété intellectuelle. CSA - La numérisation, le développement des contenus sur internet, la gratuité / Quel paysage pour la société des médias ? Nouveaux marchés, nouveaux lecteurs, nouvelles régulations / Interventions publiques.

Date de publication : 24 noviembre 2008 La numérisation, le développement des contenus accessibles sur internet, la gratuité sont autant de phénomènes qui touchent à la fois la presse et l'audiovisuel. Les problématiques qui affectent ces deux secteurs sont en effet très proches, qu'il s'agisse de la concurrence de nouveaux supports, du thème de la gratuité ou de la rémunération des contenus. L'extension de l'offre et l'apparition des nouveaux supports sont la tendance forte de ces dernières années. Le développement de la télévision numérique terrestre, avec une offre gratuite passée de six à dix-huit chaînes nationales, bouleverse le paysage audiovisuel en remettant en cause les modèles des chaînes dites « historiques » - expression malencontreuse - qui étaient diffusées, et qui continuent d' être diffusées, en mode analogique.

Pour la presse, la concurrence s'exprime d'une manière différente. Les exceptions au droit d'auteur. Dans certains cas, la loi dispense les utilisateurs de demander une autorisation aux titulaires de droits pour reproduire ou communiquer au public les œuvres protégées. Les exceptions constituent ainsi des hypothèses dans lesquelles il est autorisé de reproduire ou de communiquer au public une œuvre, sans demander l’autorisation des titulaires de droits sur cette œuvre. Ces exceptions sont applicables dans des conditions précises.

Il y a lieu de vérifier que ces conditions sont bien réalisées si l’on pense pouvoir se dispenser de demander une autorisation en vertu d’une exception. Tr2007 ggaleron. – S.I.Lex – – Carnet de veille et de réflexion d'un juriste et bibliothécaire. 2015-10 Balladodiffusion et Replay en Bibliothèque - Eure et Loir – Google Drive. La mutation numérique des bibliothèques européennes. Des étudiants qui travaillent en groupe, parlent fort, regardent une vidéo ou écoutent un podcast… Situation tout à fait banale à l’université ? Dans les couloirs certainement. C’est nettement plus rare à la bibliothèque. En France du moins car, en Europe, nombreuses sont celles qui ambitionnent de fournir des espaces offrant plus que des connexions à internet et la simple consultation de documents.

C’est que les cursus instaurés par le processus de Bologne (LMD – licence, master, doctorat) ont changé les pratiques des étudiants, analyse Françoise Vandooren, attachée à la direction des bibliothèques de l’Université libre de Bruxelles (ULB) : « Les TP et autres projets en groupe sont plus nombreux et inscrits dans les crédits à valider pour le diplôme. » 52011DC0427. /* COM/2011/0427 final */ LIVRE VERT sur la distribution en ligne d'oeuvres audiovisuelles dans l'Union européenne - Vers un marché unique du numérique: possibilités et obstacles [pic] 1. Introduction 3 1.1. 2015 2012 2029 20BROCHURE 20LEGISLATION 20SUR 20LE 20DROIT 20D 27AUTEUR 2. Scam : Législation belge du droit d’auteur.