background preloader

Semaine d'intégration

Facebook Twitter

Les arts à l’école. Traiter des arts à l’école, c’est aborder à la fois des disciplines d’enseignement obligatoires pendant une partie de la scolarité, et des pratiques artistiques qui trouvent leur place dans des projets pluridisciplinaires ou des ateliers hors temps scolaire : c’est donc un champ très hétérogène.Les enseignements artistiques entrent dans une période de turbulence.

Les arts à l’école

Une fois de plus, faudrait-il peut-être dire : depuis la reconnaissance officielle de la nécessité des partenariats avec des artistes et des institutions culturelles, encourageant les projets, créant les « classes à PAC », les réorientations se sont succédé sans toujours être formulées. Un discours officiel réaffirmant régulièrement le rôle éminent de l’art à l’école était parfois en contradiction avec des choix en matière de programmes, horaires, budgets... À la suite des préconisations du rapport Gross [1], des évolutions fortes et discutables se mettent en place. Formation 2011 DEF. Activités et projets 2012-2013 ... - Art et Prison. - Les deux journées de la rencontre interactive de cette année abordaient les rapports entre « image » et « prison », selon une triple approche : Quelles images les détenus consomment-ils en prison ?

Activités et projets 2012-2013 ... - Art et Prison

Quelles images produisent-ils en prison ? Les arts communautaires : des pratiques de résistance artistique interpellées par la souffrance sociale. 1Depuis une dizaine d’années, certains artistes nord-américains s’investissent au sein de communautés ou de collectivités marginalisées afin d’explorer, par le biais de la création artistique collective, la souffrance et la violence (symbolique ou réelle) vécues par leurs membres.

Les arts communautaires : des pratiques de résistance artistique interpellées par la souffrance sociale

Un double objectif est visé : permettre au moyen de la création une mise à distance de cette souffrance et favoriser une prise de parole créatrice visant à contester les cadres culturels, sociaux, politiques et économiques l’engendrant. Porteuses d’un processus de subjectivation, qui peut devenir politique, ces pratiques artistiques sont particulièrement présentes dans les luttes sociopolitiques menées par les femmes, les Autochtones, les réfugiées, les immigrants et les personnes vivant des difficultés économiques ou atteintes de problèmes en santé mentale. 2 Ces formes inventives se situent à la croisée du témoignage et du recours à l’art (cinéma, peinture, performance, etc.) comme mode de résistance.

0910 page mediation projet cattpsubs 09. Art et handicap. Quel est le rôle de l'art et de l'expression artistique dans les lieux de vie et les dispositifs de soin s'adressant aux personnes en situation de handicap à tous les âges de la vie ?

Art et handicap

Comment le handicap apparaît-il dans différents domaines artistiques : littérature, arts plastiques, danse, théâtre, cinéma ? Que nous enseigne l'art des personnes handicapées quant aux processus de création ? Les pratiques artistiques dans les institutions sont-elles un moyen de modifier les représentations sociales souvent dévalorisantes et stigmatisantes suscitées par le handicap ? Quel est le statut de l'artiste handicapé ? Cet ouvrage témoigne du rapprochement actuel entre le monde de l'art et celui du handicap. Page 2 à 6 Pages de début Page 7 à 19 Introduction. I. Page 21 à 34. Références bibliographiques. Les enjeux de la créativité dans les soins. Histoire d'une rencontre réussie du handicap mental et de l'art. Sous un vaste ciel annonciateur de côte maritime, de part et d’autre de la route, quelques champs de lin en fleur, graciles, soyeux et bleus mauves.

Histoire d'une rencontre réussie du handicap mental et de l'art

À l’entrée de Dieppe, une banderole annonce le singulier festival. Les supports locaux — radios, presse, télé — relaient de plus en plus volontiers l’annonce de l’atypique festival. En 1997 — date de la première édition de l’âme de fond qui se renouvelle depuis, tous les deux ans — une trentaine d’établissements avaient répondu présents. Quand l’art s’installe à l’hôpital. À 14h pile, les participants à l’atelier « arts plastiques » sont tous là.

Quand l’art s’installe à l’hôpital

Ils attendent Cécile Guieu. Une fois tous les quinze jours, cette plasticienne de 27 ans met à leur disposition ses connaissances, ses techniques et ses savoir-faire. Aujourd’hui, avec quatre patients et autant de soignants, elle poursuit le travail démarré en janvier dernier sur la récupération. Et en intervenante soucieuse de l’attention des auditeurs, comme à chaque séance, elle introduit une nouvelle technique, ce jour-là, celle du papier mâché. « C’est vous qui choisissez mais j’ai envie de vous aider à faire des trucs volumineux. Il faut que les objets prennent de l’ampleur.

Que le malade retrouve une place de sujet « Le centre hospitalier est un lieu social. Une démarche au long cours Participant à l’atelier « musique » animé comme les autres par un musicien, Jean-Jacques Martinez apprécie l’apport des professionnels. « Il est arrivé que je n’entende qu’une cacophonie. Toxicomanie : quand la prévention passe par la création musicale. Vers 20 heures, les habitués se pressent au comptoir de Step à la recherche de seringues neuves ou seulement d’un café, d’un moment de convivialité, d’une oreille attentive.

Toxicomanie : quand la prévention passe par la création musicale

Ce lieu d’accueil pour usagers de drogues, ouvert du lundi au vendredi de 17h 30 à 22h 30, propose du matériel stérile, une orientation vers des lieux de soins ou un accompagnement social [1]. Les usagers de drogues peuvent y rencontrer une éducatrice, une assistante sociale, une infirmière et un médecin. Textes sur le crack La répétition commence dans le gymnase de la Goutte d’Or.


  1. emilieliegeois Aug 17 2016
    Pourrais-tu trouver un nouveau document?