background preloader

-

Facebook Twitter

Ceci ne doit pas être pris pour du conspirationnisme de ma part :
un certain nombre d'évènements (récents ou moins récents) tendent à bien s'intégrer dans la théorie de Brandon Smith ... et cela m’interpelle !



De plus, des sites et blogs de ré-information très connus et sérieux relayent souvent ses articles depuis des lustres et les traduisent en français.

Brandon Smith lui-même tâtonne car ce qu'il décrit ne fait l'objet d'aucune communication, et il est donc évident qu'il ne peut pas prévoir la date et l'heure d'un effondrement (comme il le dit dans l'un de ses article en réponse à un bidochon goguenard) S’il y a une bataille entre Trump et la Réserve fédérale, qui va vraiment gagner? Par Brandon Smith – Le 23 février 2017 – Source alt-market.com Dans le cadre de la mise en avant de plus en plus évidente de mouvements conservateurs par les intérêts bancaires internationaux et les think tanks globalistes, j’ai remarqué une campagne de désinformation croissante, qui semble conçue pour laver la Réserve fédérale de toute culpabilité pour le crash de 2008 qui continue à nous faire souffrir jusqu’à ce jour, malgré les nombreuses affirmations de « reprise » économique.

S’il y a une bataille entre Trump et la Réserve fédérale, qui va vraiment gagner?

Je crois que ce programme est destiné à préparer le terrain pour un conflit à venir entre l’administration Trump et la Fed. Mais quelles seraient les conséquences ultimes d’un tel événement? Ma principale préoccupation avant l’élection de 2016 était que Trump serait autorisé à gagner, parce qu’il représente le bouc émissaire parfait pour une crise économique que les banques centrales brassent depuis des années. Mondialisation 2.0 : Pourquoi le Système peut jouer la carte Marine Le Pen ? Par Emmanuel Leroy – Février 2017 Avant de répondre à cette question, faisons l’état des lieux de l’agenda de la mondialisation et tentons d’y voir plus clair dans le maelström planétaire qui a été déclenché depuis le vote du Brexit et l’élection de Donald Trump.

Mondialisation 2.0 : Pourquoi le Système peut jouer la carte Marine Le Pen ?

En guise de préambule et d’avertissement, je préviens tout de suite le lecteur qu’il s’agit d’un article profondément anticonformiste susceptible de modifier un état de conscience habitué à ingérer quotidiennement sa dose de désinformation massive des médias de grand chemin selon l’excellente formule utilisée par Slobodan Despot et son très décapant site de réinformation. Comment un Français, un Italien, un Portugais ou un Luxembourgeois deviennent-ils « Anglo-Saxons » ? Les globalistes veulent détruire les principes conservateurs – mais ils ont besoin de notre aide. Par Brandon Smith – Le 8 février 2017 – Source alt-market.com Depuis des mois, bien avant les élections de 2016, j’ai mis en garde contre une dynamique sociale spécifique susceptible de mener à une forme de guerre civile aux États-Unis : à savoir la réalité que les gens du côté gauche du spectre politique seraient déprimés par la défaite inévitable de leur candidate, Hillary Clinton, et qu’ils réagiraient en devenant beaucoup plus militants.

Les globalistes veulent détruire les principes conservateurs – mais ils ont besoin de notre aide

Dans mon article L’ordre sort du chaos : la défaite de la gauche aura un coût, publié en novembre après l’élection, j’ai déclaré : La destruction de la classe politique dirigeante a commencé par Liliane Held-Khawam. Nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle phase de la mise en place du nouveau système mondial (cf notre dossier sur la réorganisation du monde).

La destruction de la classe politique dirigeante a commencé par Liliane Held-Khawam

La destruction de la classe politique traditionnelle semble enclenchée. Le nouveau système n’en a plus que faire et le fait savoir. Elle est devenue inutile et non recyclable au vu de son efficacité plutôt limitée. Les nouveaux patrons de la planète que sont les dirigeants de la haute finance vont la donner en pâture aux peuples après l’avoir copieusement utilisée comme interface.La classe politique, aidée des médias dominants, a longtemps tenté de masquer les réels décideurs: la haute finance.

À Davos, les élites poussent encore et toujours pour le bannissement du cash. « L’un des thèmes centraux du forum économique de Davos est le bannissement de l’argent liquide.

À Davos, les élites poussent encore et toujours pour le bannissement du cash

Hier, nous avons mis en exergue comment l’économiste lauréat du prix Nobel Joseph Stiglitz exhorte les États-Unis à se débarrasser du cash. Aujourd’hui, le CEO de PayPal Dan Schulman nous ressert les mêmes plats, à la différence que, selon lui, l’élimination de l’argent liquide servira à mettre un terme aux « fuites » (Stiglitz et les autres élites suggérant habituellement que l’élimination de l’argent liquide mettra un terme au blanchiment ou aux activités criminelles) : « La révolution numérique facilite et démocratise les transactions pour des millions de gens à travers le monde. Elle finira tôt ou tard par supplanter les formes traditionnelles de paiement, comme le liquide », a déclaré Dan Schulman à CNBC ce mercredi. Ces arguments sont fatigants. . « L’argent papier dispose de deux propriétés très distinctes qui devraient attirer notre attention.

'Beyond Cash' Identifies Barriers and Solutions to a Digital, Inclusive Economy in India. NEW DELHI – The United States Agency for International Development (USAID) today released a report (link is external) identifying key ways to ensure the success of Prime Minister Narendra Modi's national mission for financial inclusion.

'Beyond Cash' Identifies Barriers and Solutions to a Digital, Inclusive Economy in India

The report, Beyond Cash, highlights the current behaviors and perceptions of digital payments in low-income communities in India, and suggests ideas on how policy makers can accelerate the adoption of digital payments in the country. The study was conducted by strategic advisory firm Dalberg in six locations across four states. Market data indicate that across India 97 percent of retail transactions are conducted in cash or check. Surprisingly, only 29% of bank accounts in India have been used in the last three months, only 6 percent of merchants accept digital payments, and just over 10 percent of consumers have used a debit card for payments in the last year. Create opportunities for consumers to make digital contributions to micro-savings products. USAID Launches Catalyst to Drive Cashless Payments in India. New Delhi: The U.S.

USAID Launches Catalyst to Drive Cashless Payments in India

Agency for International Development (USAID) announced today the launch of a new initiative “Catalyst: Inclusive Cashless Payment Partnership” (www.cashlesscatalyst.org (link is external)). This multi-stakeholder partnership is designed to scale digital payments systems in India, catalyzing an exponential increase in cashless payments in select geographic locations. These locations will be selected based on criteria such as smartphone penetration, the local economy, and administrative feasibility. This launch marks the next phase of partnership between USAID and India’s Ministry of Finance to help catalyze the rapid adoption of digital payments in India as a step toward achieving Prime Minister Narendra Modi’s vision of universal financial inclusion to end “economic untouchability” in India. Ambassador Jonathan Addleton, USAID Mission Director to India, lauded India’s efforts to expand financial inclusion and build an inclusive digital economy.

Un secret de polichinelle bien gardé. Washington est derrière la brutale expérience indienne d’abolition de l’argent liquide.

Un secret de polichinelle bien gardé

Par Norbert Häring – Le 1er janvier 2017 – Source norberthaering.de Début novembre, sans préavis, le gouvernement indien a déclaré invalides les deux billets de banque de plus grande valeur, abolissant plus de 80 % de la valeur d’argent en circulation. Malgré toute l’agitation et l’indignation qui en ont résulté, personne ne semble avoir pris conscience du rôle décisif qu’a joué Washington dans cette décision. C’est surprenant, car ce rôle a été à peine dissimulé.

Le faux récit de la reprise économique mourra en 2017. Par Brandon Smith – Le 6 janvier 2016 – Source alt-market.com Oui, le récit de la « nouvelle normalité » existe depuis si longtemps que beaucoup de gens se sont simplement habitués à cela.

Le faux récit de la reprise économique mourra en 2017

L’hypothèse est que la « nouvelle normalité » financière est devenue la « normalité » financière, et bien que les facteurs fondamentaux continuent à se déprécier, sous le poids de la faible demande mondiale et de la dette historique en lévitation par la grâce des stimuli externes de monnaie fiduciaire, les masses éprouvent beaucoup moins de peur que ce qui serait justifié. Eh, pourquoi devraient-elles? Nous avons réussi depuis environ huit ans à patiner sur une mince couche de glace, pourquoi ne pourrions-nous pas nous attendre à huit autres années du même genre? Pourquoi? Les globalistes (dans leur vision tordue) cherchent à transformer le plomb ou le contrôle en or et, comme dans l’alchimie, ces éléments sont une métaphore de l’évolution psychologique. Mais ce n’est pas une création. Trump est exactement là où les élites le veulent. Par Brandon Smith – Le 31 décembre 2016 – Source alt-market.com La dissonance cognitive est une drogue puissante.

Trump est exactement là où les élites le veulent

Cela rend des gens très intelligents dans un autre contexte, maladroits et incohérents dans leur pensée et aveugles à certaines réalités qu’ils devraient normalement voir juste sous leur nez. Je suis tout le temps témoin de ce phénomène dans le domaine de l’économie, devant un élément clé de la logique, un fait majeur que certaines personnes refusent absolument de prendre en compte, simplement parce qu’elles ont une idée particulière de la façon dont le monde fonctionne et qu’elles ne peuvent pas permettre à cette idée de venir remettre ce dogme en question.

Elles préfèrent se lancer dans une gymnastique mentale digne d’une médaille d’or olympique, plutôt que d’examiner la vérité. Et si vous les confrontez à cette idée, elles vous accusent VOUS d’être dans le déni. C’est ainsi que nous avons fini par avoir la crise du crédit et l’effondrement des marchés en 2008/2009. Vers où va-t-on ?: Flashback en 1988 : Préparez-vous à une monnaie mondiale en 2018. Article original publié le 1er Septembre 1988 sur le site The Economist Traduit par le blog Note du traducteur Voici un extrait d'un article du magazine The Economist, propriété de la famille Rothschild. C'est une des sources d'analyse de Brandon Smith à laquelle il fait référence dans son article Le pire est que les banquiers centraux savent exactement ce qu'ils font, pour expliquer que ce projet de gouvernance mondiale est inscrit dans le temps long et avance dans l'ombre car nos médias et nos politiques n'y font que de rares allusions alors que le projet n'est pas secret.

Comprendre le mal : du globalisme au Pizzagate. Par Brandon Smith – Le 8 décembre 2016 – Source alt-market.com J’ai passé la plus grande partie des dix dernières années à travailler avec diligence pour enquêter et relier des informations sur l’économie et le discours géopolitique pour le mouvement de la Liberté. Cependant, bien avant d’avoir approfondi ces sujets, mes principaux intérêts d’étude étaient l’esprit humain et l’âme humaine (oui, j’utilise un terme spirituel). Ma fascination pour l’économie et les événements sociopolitiques a toujours été enracinée dans l’élément humain. Comment savoir quand votre société est au milieu d’un effondrement? Par Brandon Smith - LE BLANC ET LE NOIR. Comme la crise économique dans le monde devient de plus en plus apparente, je reçois des messages de lecteurs exprimant certaines préoccupations sur la perception publique de l’effondrement. Cela revient à dire qu’on peut se poser des questions sur le concept de l’effondrement perçu par une personne moyenne par rapport à la réalité de cet effondrement.

C’est une question vitale dont j’ai parlé brièvement dans le passé, mais cela mérite une analyse plus en profondeur. Qui contrôle l’argent ? Une banque centrale du monde, responsable devant personne et dont les membres ne sont pas élus. Un article de Michael Snyder (The Economic Collapse), traduit de l’anglais par Résistance 71. « Une organisation internationale immensément puissante dont la plupart des gens n’a jamais entendu parler contrôle secrètement toute la source monétaire mondiale. Elle est appelée la Banque des Règlements Internationaux (ou BRI, BIS en anglais pour Bank for International Settlements) et elle est la banque centrale des banques centrales. Elle est localisée à Bâle en Suisse et possède des succursales à Hong Kong et à Mexico City.

Elle est essentiellement une banque centrale du monde dont les membres ne sont pas élus et ne sont responsables devant personne ; elle possède une immunité totale contre toute imposition que ce soit ainsi que contre les lois nationales. Même Wikipedia admet “qu’elle n’est responsable devant aucun gouvernement”. Ces réunions firent l’objet d’un article récent du Wall Street Journal (in the Wall Street Journal…) Cela ne semble pas très “démocratique”. Rien. Brandon Smith : Les élites ne veulent pas la guerre nucléaire mais une nouvelle monnaie de réserve mondiale.

L’opposition Est/Ouest (monde libre, multipolaire contre Empire du chaos) n’est qu’un leurre, une mise en scène des élites mondialistes pour favoriser la fin du dollar américain et l’avènement de leur nouveau système monétaire totalement centralisé. C’est la thèse de Brandon Smith, un brin “complotiste” et désespérant, qui pense que Trump sera élu président le 8 novembre mais que cela ne changera rien.

Au contraire même, sa victoire pourrait hâter le processus de redistribution des cartes. OD « La chose intéressante quand vous travaillez dans l’économie alternative est qu’inévitablement, vous deviendrez la Cassandre désignée. Brandon Smith : « L’objectif de la Fed est de détruire les marchés américains et le dollar  Brandon Smith (déjà mentionné ici) développe des analyses originales, à contre-courant de ce qu’on entend généralement concernant la politique monétaire des banques centrales, mais qui ont le mérite de la clarté et de la cohérence… d’autant que pour le moment elles semblent plutôt corroborées par les faits.

OD « Il y a une réalité prédominante qui doit être comprise avant que quiconque puisse saisir la nature de la Federal Reserve et des décisions qu’elle prend, et cette réalité est la suivante : l’objectif de la Fed n’est pas de défendre ou d’étendre les marchés américains ou le dollar ; la tâche finale de la Fed est de détruire les marchés américains et le dollar.