background preloader

Open data

Facebook Twitter

Open data et numérique au service d’une démocratie plus citoyenne. 2 oct 2012 La dynamique d’open data n’est pas une fin une soi, d’où les réflexions sur l’avenir de ce mouvement.

Open data et numérique au service d’une démocratie plus citoyenne

En s’interrogeant sur « l’ouverture des données publiques et après ? », la FING a par exemple réalisé trois scénarios prospectifs : radieux, décevant et sombre. Les promesses d’e-démocratie ne sont pas toutes réalisées, mais l’euphorie retombée a déjà permis une prise de recul avec la sortie d’un ouvrage pédagogique de Simon Chignard sur le sujet en avril dernier. D’autres, à l’image d’Alban Martin qui s’est exprimé au Village Numérique de Viva-Cités ce lundi, s’interrogent sur les perspectives politiques de l’open data et de la transparence. Les évolutions de la démocratie : du théâtre classique à « l’arène de cirque » Alban Martin a ouvert son intervention par une métaphore originale s’appliquant au système traditionnel : « l’imaginaire de la représentation démocratique est un théâtre ».

Open data : libérons toutes les données publiques, et dans de bonnes conditions de réutilisabilité ! En fin de semaine dernière, la mission Etalab, en charge de l’ouverture des données publiques sous la direction d'Henri Verdier, et le Conseil National du Numérique, présidé par Benoît Thieulin, ont organisé durant deux jours une première « Conférence de Paris sur l’open data et le gouvernement ouvert ».

Open data : libérons toutes les données publiques, et dans de bonnes conditions de réutilisabilité !

Dans son discours de clôture, Axelle Lemaire, la nouvelle secrétaire d’État chargée du Numérique, a pris une position très forte en position de l’ouverture des données publiques. Amplification de l’ouverture des données publiques En effet, selon la jeune femme, l’open data est désormais « un mouvement d’ampleur mondiale, radical sinon révolutionnaire », et « l’information, la donnée n’est plus considérée comme un pouvoir à conserver jalousement mais bien comme une ressource à partager, un bien commun, un vecteur aussi de création de richesses citoyennes, sociales et économiques ». Open Data (1/3) : la technique a-t-elle pris le pas. La seconde édition de la semaine européenne de l’open data se tenait cette année à Marseille du 25 au 28 juin 2013 (voir notre compte-rendu de la première édition qui se tenait à Nantes en mai 2012).

Open Data (1/3) : la technique a-t-elle pris le pas

Et l’impression d’ensemble est très différente de l’année dernière. Si la semaine était plus européenne (certainement du fait du partenariat avec le projet Homer, un projet européen qui travaille à l’harmonisation des politiques de réutilisation des données publiques), elle était aussi plus technique : la plupart des intervenants, porteurs de projets Open Data pour des collectivités publiques, étaient venus évoquer comment ils mettent en place leurs portails de données publiques. En parlant d’harmonisation, qui était le thème de la journée de conférence, l’Open Data est apparu sous un angle particulièrement austère : celui de spécialistes parlant à d’autres spécialistes. Comme si les problématiques techniques avaient pris le pas sur toutes les autres questions qui découlaient de ce sujet.

Open data: "Pour les citoyens, les données publiques sont souvent inaccessibles" Vous voulez connaître les coûts de fonctionnement des hôpitaux?

Open data: "Pour les citoyens, les données publiques sont souvent inaccessibles"

Géolocaliser les ambassades de France? Acteurs publics. Acteurs publics. Etalab annonce La Conférence de Paris Open Data / Open Gov les 24 et 25 avril prochains. Lundi 24 mars 2014 1 24 /03 /Mars /2014 18:27 Les 24 et 25 avril prochains, Etalab organise, en partenariat avec le Conseil National du Numérique, une grande Conférence sur les thémes de l'Open Data et de l'Open Government.

Etalab annonce La Conférence de Paris Open Data / Open Gov les 24 et 25 avril prochains

Premier événement de cette envergure à être organisé à Paris, la Conférence de Paris sur l'Open Data et le Gouvernement Ouvert, placée sous le Haut-Patronage du Premier ministre, rassemblera des acteurs nationaux et internationaux de ce mouvement pour deux journées exclusives d'échanges et de débat : Entrecoupée de "data stories", cette journée permettra de découvrir les talents, les initiatives et la créativité d'entreprises et de tous horizons, qui font la puissance de ce mouvement. La matinée du vendredi 25 avril, accueillie au Ministère de l'Economie et des Finances, sera l'occasion d'approfondir ces réflexions sous forme d'ateliers ouverts aux administrations, aux citoyens et à la société civile. “Les administrations publiques ont pris le virage de l’open data” Vous présidez une structure rattachée au Premier ministre en charge du conseil sur la mise à disposition des données publiques.

Comment jugez-vous le mouvement Open data en France, les administrations jouent-elles le jeu ? Oui. L’évolution est assez claire depuis quelques mois. Les ministères sont davantage présents sur le portail d’Etalab et vivent moins la mise en ligne de données comme une contrainte. Le portail Etalab “version 2” a une dimension d’échange et de coproduction, très intéressante pour l’administration. Vers une autre utilisation des données Open Data. Avec des phénomènes tels que le big data ou l’Open Data, un des enjeux de demain sera l’utilisation des données qui nous entourent.

Vers une autre utilisation des données Open Data

Si l’exploitation des données Open Data passe la plupart du temps par des applications mobiles, elle peut aussi passer par une visualisation graphique de ces données. Un nouveau mouvement journaliste est même né : le data-journalisme. L'Open Access s'impose aux USA pour la recherche publique. Le mouvement du libre accès (Open Access) dans l'édition scientifique se renforce aux États-Unis.

L'Open Access s'impose aux USA pour la recherche publique

La semaine dernière, le Congrès a adopté une loi de finance qui impose le respect des principes de l'Open Access pour les travaux scientifiques ayant été financés par des fonds publics. Dès le lendemain, celle-ci a été signée par le président américain. C'est un pas important qu'a fait l'Amérique, puisqu'elle fragilise la mécanique sournoise du système actuel. En effet, les chercheurs doivent payer les maisons d'édition pour obtenir la publication de leurs travaux dans les revues scientifiques. Open Data, Open Government, vers une démocratie contributive ? En quoi les Big Data sont-elles personnelles. A l’occasion du colloque “la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel “ organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf.

En quoi les Big Data sont-elles personnelles

“D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données” ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. La politique des données personnelles : big data ou contrôle individuel ? Streaming: 21 novembre 2013, Amphithéâtre Descartes, ENS de Lyon (M° Debourg) Organisé par l’IXXI (ixxi.fr), l’ENS de Lyon et la Villa Gillet (Festival Mode d’Emploi) Les effets sociaux de l’explosion de la puissance numérique commencent juste à se faire sentir.

La politique des données personnelles : big data ou contrôle individuel ?

Mais les choix que nous ferons aujourd’hui marqueront les technologies qui construiront la société de demain. Pour caricaturer, il existe deux directions possibles : soit renforcer les pouvoirs calculateurs de quelques centres qui prétendent piloter la société, soit développer des outils qui permettent de coordonner les intelligences éparpillées. Jusqu’à maintenant, l’approche « Big Data » s’impose car elle favorise les intérêts des grandes firmes qui contrôlent le développement des technologies numériques. Open data : cachez ces données que l’on ne saurait voir. La scène s’est passée devant un élu en charge des TIC dans une région.

Open data : cachez ces données que l’on ne saurait voir

Il examine la liste de jeux de données candidats à l’ouverture, préparée par l’équipe de l’administration qui porte le projet open data : - « Les données de transports ? Pas de souci, il n’y a pas d’enjeux. Les marchés publics ? Ca va être tendu… Par contre ce n’est pas la peine d’anonymiser le nom des entreprises que la région aide, ça permet de faire connaitre notre travail. » L’anecdote montre que toutes les données ne sont pas relâchées avec le même empressement ni sous la même forme, en fonction de leur sensibilité présupposée. Www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/plan-action-france_version_francaise.pdf. Observatoire de l'Open Data et de la concertation - Décider ensemble. 3ème réunion : « Quelle utilisation de l'open data et de la data-visualisation pour améliorer les pratiques de démocratie participative ? »- mardi 15 octobre 2013 Intervenants : - Sébastien KEIFF (Mission Agend@21) et Pascal ROMAIN (Direction des Systèmes d'Information) du Conseil général de la Gironde.

Open Data : la France rend une copie imparfaite. En arrivant au pouvoir en 2012, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a manifesté très tôt son intérêt pour les données ouvertes. L'ancien maire de Nantes, qui a eu une action significative sur la ville dans ce domaine, a ainsi poussé les ministres à signer une charte de déontologie insistant sur l'importance de l'Open Data. Le document stipule ainsi que "le gouvernement a un devoir de transparence", doit s'engager à respecter "scrupuleusement les dispositions garantissant l'accès des citoyens aux documents administratifs" et mener "une action déterminée pour la mise à disposition gratuite et commode sur internet d'un grand nombre de données publiques".

Un an plus tard, l'engagement de l'État dans le domaine de l'Open Data a été réaffirmé lors du G8 en Irlande. Mais entre les discours et les actes, le décalage est parfois criant. Open Data (3/3) : et les gens. Nous l’avons déjà dit plusieurs fois, l’ouverture des données publiques ne suffit pas. La participation et l’animation sont essentielles. Mais la recette n’est pas magique. Et nombreux sont les projets qui s’interrogent sur comment faire levier auprès du plus grand nombre… La semaine européenne de l’Open Data a été l’occasion d’un retour sur quelques projets d’animation ou de coproduction de données afin d’apprendre des expériences de chacun (voir la première partie de notre dossier : “La technique a-t-elle pris le pas ?”

; la seconde : “dépasser l’Open Data ?”). Expliquer, animer, proposer… la médiation n’est toujours pas si simple. Open Data (2/3) : dépasser l’Open Data. Au quotidien, le travail est difficile pour les responsables des services Open Data des administrations publiques. Il faut faciliter la possibilité de trouver des données, poursuit Hadley Beeman (voir la 1re partie du dossier).

Il faut les harmoniser. Bien souvent par exemple, les données de géolocalisation dont disposent les administrations sont imparfaites et rares sont celles qui proposent des adresses géocodées c’est-à-dire avec des coordonnées géographiques précises. Les adresses de mise à disposition des jeux de données doivent rester stables et ne pas se superposer. “On a besoin de vocabulaires communs dans la description des données, de catégories utilisées d’une administration à l’autre… et l’internationalisation ne fait que renforcer ces questions d’interopérabilités.” L’impossible interopérabilité ? Open Data (1/3) : la technique a-t-elle pris le pas. 18109 de M. Thierry Solère (UMP - Hauts-de-Seine) L’open data, véritable voie de modernisation pour les administrations. Trouver les restaurants qui rejettent leurs huiles usagées dans les égouts en croisant une poignée de jeux de données : le travail de la « geek squad » de New York illustre les perspectives ouvertes par l’utilisation, par les administrations, en interne, des données, une des promesses de l’open data.

En France, des réutilisations aussi poussées et spectaculaires se font toujours attendre dans les administrations de l’Etat ou des collectivités territoriales. L’ouverture récente des données, depuis 2010, soit trois ans après les pionniers anglo-saxons, explique cette timidité. Et peut-être aussi une absence de vision aussi forte qu’à New York, ville qui se pense comme « une plate-forme » . Sans aller jusque-là, Datalocale , le portail du conseil général de Gironde, s’est fixé comme objectif « de structurer le traitement des données au sein de la collectivité et d’orienter et de construire [leur] système d’information en faveur des usages internes. »

Le livre. Obama questions décret présidentiel en faveur des données ouvertes. Timothy Vollmer, May 10th, 2013 Yesterday President Barack Obama issued an Executive Order requiring federal government information to be open and machine-readable by default. This Order is the latest in a series of actions going back to 2009 in support of increasing access to and transparency of government information.

L'open data, une mine pour l'économie sociale et solidaire. Le big data fait beaucoup parler de lui depuis quelques temps. Etalab lance le CoDesign de la plateforme Data.gouv.fr. Mercredi 10 avril 2013 3 10 /04 /Avr /2013 11:32. Open data santé : l’Assemblée nationale se saisit du sujet. « Ouverture et utilisation des données publiques de santé », tel est le titre de la table ronde organisée le 23 avril prochain à l’Assemblée nationale à laquelle le député de la Nièvre Christian Paul a convié récemment une petite dizaine de personnalités. « Plusieurs initiatives récentes, des prises de positions venues de nombreux horizons ont interpellé justement les pouvoirs publics », indique le député.

Open Data et Data Visualisation. L'Internet libre et ouvert est-il menacé ? La longue marche vers l'“open data” Open Data : comment les collectivités s'y mettent. Pourquoi le dogme de la gratuité des données publiques freine la diffusion de l’open data. Données publiques Publié le 11/01/2013 • Mis à jour le 14/01/2013 • Par Auteur associé • dans : Dossiers d'actualité, France, Opinions Denis Berthault, ,Directeur du développement des contenus en ligne, LexisNexis.

Census - Open Government Data Dashboard. Charles Nepote - Services urbains: Open data et modernisation des collectivités. Auteur : Charles NEPOTE, chef de projet « partage des données publiques » à la FING, Fondation Internet Nouvelle Génération. Propos recueillis par Anne-Caroline Jambaud en novembre 2012 On observe une accélération du mouvement open data depuis deux ans, avec une sorte de « course à l’échalote » que se livrent les collectivités publiques. Quelle est selon vous la part des obligations réglementaires et celle des motivations d’image, de transparence ou de développement économique qui entrent en compte dans cette accélération ? Je ne crois pas qu’on puisse parler de « course à l’échalote ». Sauf peut-être quand certaines collectivités publiques jouent clairement sur des dimensions de communication et d’effets d’annonce. Pour ce qui est des motivations, des collectivités ont constaté que leurs services passaient un peu de temps à répondre à des demandes ponctuelles d’accès à certaines données ; en publiant les données, elles ont souhaité gagner du temps.

C’est tout à fait vrai. Où en est l’open-data gouvernemental ? Le 5 décembre prochain, le portail de données publiques français soufflera sa première bougie. Depuis un an, des données publiques comme la liste des biens immobiliers de l'Etat, les coordonnées géographiques des commissariats ou des bureaux de poste, ou encore le budget de l’Etat sont proposées dans un format lisible sur data.gouv.fr. L'Open Data, un renouveau démocratique ? C’est quoi l’Open Data ? Vol noir de corbeaux sur l’Open Data français. "Etalab a mis l'open data au coeur du débat public" Qu’est-ce que l’Open Data change aux processus de concertation ? ”Mettre à contribution l'intelligence de 3 millions de voyageurs” - Gestion de Contenus. Data, Data Viz, Open Data et Big Data, faisons le point ! Présentation opendata poitiers v3. Open Data, de quoi parle-t-on ? Huitièmes « Rencontres de Décider ensemble » sur l’open-data, Décider ensemble, Paris.

Le datajournalisme lab expérimente le traitement de données. Open data : la France pas si transparente ! Ouverture des données publiques : l’avis du CNNum. Le Département de Saône-et-Loire libère ses données. #opendata. ETALAB. OpenData : La moyenne pour un data.gouv.fr sous formats propriétaires. OpenData & Étalab : La guerre française des licences s’achève ! Public Data Sources. Un portail des données publiques pour quoi faire? Données publiques / Open Data. Public Data Explorer. Linked Data and why we (librarians) should care.

L’Open Data est-il une idée de gauche ? Open Data et citoyenneté : pharmakon moderne. Une certaine idée de l’open data.  DÉCLARATION SUR L'OPEN DATA EN FRANCE. On the Full and Open Exchange of Scientific Data. La gratuité des données publiques ne doit pas être virtuelle. Quelle sera la première ville open source du monde ?

Réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses. Open Data #OpenData. Open Data Orange Labs Sofrecom 2009 - Powered by Google Docs. Un état des lieux de l’Open Data. Open data : le chemin vers une vraie démocratie citoyenne. Ouverture des données du web – usages – dream Orange. Nouvelle technologie 2.0. Espagne : les données publiques seront ouvertes et libres par défaut.

La transparence gouvernementale se joue en quatre étapes. Parisemantique. L'OpenData, c'est bien plus que de la communication politique ! Public Data Sources. Public Data Sources. Data journalisme. Rethinking Open Data.

A Site for Data Scientists to Prove Their Skills and Make Money. Exemples villes open data. Data.gov. Open data, numérique, startups : l'administration Obama accélère. Innovation municipale: quelles leçons tirer de la Ville d’Ottawa? « INNOVACLASS Blog. REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Data.gov, un premier bilan en demi-teinte RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique.. 16 propositions pour une politique ambitieuse des données publiques.

Bonnes pratiques Open data : lancement de l'atelier. Open data : dix questions pour tout comprendre. Etat lab : une stratégie nationale pour l’Open data ? Détail d'un texte. Fillon entrouvre les données publiques. Open Data : le gouvernement favorable aux formats libres et ouverts. Open data « Search Results. L’avenir de la réutilisation des données publiques.

Réutilisation des données publiques. Résultats de la recherche open data. Guide pratique de l’ouverture des données publiques territoriales en version beta, à commenter et enrichir. Data Publica en notre Res Publica ! Assises des données publiques ouvertes : l'Aquitaine suit la Bretagne.