background preloader

Z-machine

Facebook Twitter

Z machine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Z machine

La Z machine est un générateur de rayons X pulsés, ultra-compact à cadence élevée, le plus puissant au monde dans les années 2010[1]. Elle est implantée dans les locaux des laboratoires Sandia à Albuquerque au Nouveau-Mexique, États Unis d'Amérique. Conçue pour soumettre des matériaux à des conditions extrêmes de température et de pression, elle est principalement utilisée dans le but de rassembler les données nécessaires à la simulation informatique des armes nucléaires.

Elle ouvre de nouvelles perspectives dans l'étude de la fusion nucléaire car elle crée des températures de plusieurs milliards de degrés. Principe de fonctionnement[modifier | modifier le code] Fer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fer

Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. Révolution scientifique : physique quantique. Dans l'infiniment petit, les physiciens découvrent que la matière se comporte étrangement.

Révolution scientifique : physique quantique

Un problème banal mais insoluble À la fin du XIXe siècle, aucune des lois connues ne peut l'expliquer et tous les physiciens se cassent les dents sur un problème a priori banal : du fer chauffé devient rouge, puis jaune, mais jamais vert ou violet. Or, si le changement de couleur est lié à l'augmentation de température, il devrait donner graduellement tout le spectre des couleurs, à mesure que le fer se réchauffe.

Pourquoi cela ne se produit pas ? Supernova. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Supernova

La supernova SN 1994D (le point blanc brillant en bas à gauche de l'image), dans la partie externe du disque de la galaxie spiraleNGC 4526 (photo datant de 1994). Fusion nucléaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fusion nucléaire

Le Soleil, siège de nombreuses réactions de fusion nucléaire. Physique des plasmas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Physique des plasmas

Pour les articles homonymes, voir Plasma. La transformation d'un gaz en plasma (gaz ionisé) ne s'effectue pas à température constante pour une pression donnée, avec une chaleur latente de changement d'état, comme pour les autres états ; mais il s'agit d'une transformation progressive. Lorsqu'un gaz est suffisamment chauffé, les électrons des couches extérieures peuvent être arrachés lors des collisions entre particules, ce qui forme le plasma. Tesla et cinétique. Nikola Tesla. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nikola Tesla

Nikola Tesla vers 1893. Nikola Tesla (en serbe cyrillique Никола Тесла), né le à Smiljan, dans l'Empire d'Autriche (aujourd’hui en Croatie), et mort le à New York, aux États-Unis, est un inventeur et ingénieur serbe de la Croatie[1],[2],[3], également citoyen américain, ayant principalement œuvré dans le domaine de l’électricité. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la technologie, pour avoir déposé quelque 300 brevets couvrant au total 125 inventions[4] (qui seront pour beaucoup d’entre elles attribuées à tort à Thomas Edison)[5],[6] et avoir décrit de nouvelles méthodes pour réaliser la « conversion de l’énergie », Tesla est reconnu comme l’un des ingénieurs les plus créatifs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Quant à lui, il préférait plutôt se définir comme un découvreur. Ses travaux les plus connus et les plus largement diffusés portent sur l’énergie électrique. Textes de Nikola Tesla Biographies. Magnétohydrodynamique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Magnétohydrodynamique

Pour les articles homonymes, voir MHD. C'est une généralisation de l'hydrodynamique (appelée plus communément mécanique des fluides, définie par les équations de Navier-Stokes) couplée à l'électromagnétisme (équations de Maxwell). Entre la mécanique des fluides « classique » et la magnétohydrodynamique, se situe l'électrohydrodynamique ou mécanique des fluides ionisés en présence de champs électriques (électrostatique), mais sans champ magnétique. Le plasma - La Fusion Nucléaire. Après l'état solide, l'état liquide et l'état gazeux, il y a... le plasma.

Le plasma - La Fusion Nucléaire

C'est le quatrième état de la matière. On l'obtient en chauffant la matière à très haute température. Les atomes se détachent de leurs électrons formant ainsi un gaz ionisé. Lorsque ce gaz est parcouru par un courant, les électrons se dirigent vers la borne + et les noyaux vers la borne -. Le mystère de la Z machine de Sandia. Il faut reprendre toute cette affaire.

Le mystère de la Z machine de Sandia

En France, les échos ont été quasi-inexistant, si on excepte quelques lignes dans Science et Vie et Science et Avenir. Le top départ a été donné dans le site Silence radio complet dans la grande presse. Rien dans "le Monde des Sciences". Reprenons les faits à leur source. Dans Google faites : Les Z-machines permettent d'envisager une fusion nucléaire pratiquement sans déchets. Jean-Pierre PETIT, bonjour, que reprochez vous à des projets comme ITER ou au laser Mega-Joule ? Jean-Pierre PETIT – Sensibilisé par la catastrophe de Fukushima, j’ai réalisé, en participant à une manifestation à Aix en Provence en 2011, que j’étais le seul scientifique présent. J’ai pris conscience de l’absence en général de la communauté scientifique sur ce terrain du nucléaire, si on excepte quelques anti-nucléaires traditionnels (déjà âgés maintenant), se limitant au domaine de la fission, militant, à juste titre, contre ce projet dément de surgénérateur à neutrons rapides (Superphénix).

Jean Pierre Petit - Conférence Z Machine. National Laboratories: Z Pulsed Power Facility. National Laboratories: Z Pulsed Power Facility: Z Research: Fusion.