background preloader

L'homme et la machine

Facebook Twitter

Transhumanisme. Blue Brain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blue Brain

Le projet Blue Brain, littéralement « cerveau bleu », a pour objectif de créer un cerveau synthétique par processus de rétroingénierie. Fondé en mai 2005 à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, ce projet étudie l'architecture et les principes fonctionnels du cerveau. Objectifs[modifier | modifier le code] En 2002, Henry Markram s'installe à l'EPFL ; en 2005, il convainc IBM de constituer une équipe internationale de 35 informaticiens, mathématiciens, biologistes et physiciens.

En 2008, les chercheurs ont achevé la première étape du projet : ils sont parvenus à traduire sous forme de données mathématiques les propriétés biologiques d'un fragment de cerveau de rat ; ils ont modélisé 10 000 neurones virtuels connectés entre eux par 30 millions de synapses et quelques kilomètres de fibres. Progrès[modifier | modifier le code] Technologies[modifier | modifier le code] Financements[modifier | modifier le code] Interface neuronale directe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Interface neuronale directe

Pour les articles homonymes, voir IND et BCI. Schéma d'une interface neuronale directe Une interface neuronale directe - aussi appelée IND ou BCI[1] (Brain-Computer Interface : Interface Cerveau-Machine, ou encore Interface Cerveau-Ordinateur) est une interface de communication directe entre un cerveau et un dispositif externe (un ordinateur, un système électronique, etc.). Ces systèmes peuvent être conçus pour assister, améliorer ou réparer des fonctions humaines de cognition ou d'action défaillantes. L'IND peut être unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Ce type de périphérique est fondamentalement différent de toute autre interface homme-machine : une telle liaison ne requiert en effet aucune transformation préalable du signal électrique émis par l’activité cérébrale en activité musculaire (psychomotrice), cette dernière étant usuellement traduite en signal d’entrée pour la machine.

Principe[modifier | modifier le code] Un rapport conclu : Singularité technologique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Singularité technologique

De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good. Selon Ray Kurzweil[5], cofondateur de la Singularity University[6], cette notion de singularité technologique aurait été envisagée par John von Neumann dans les années 1950[7]. La possibilité et la date de survenue de cet évènement hypothétique soulèvent des débats entre scientifiques. Émergence du concept[modifier | modifier le code] L'idée de présenter l'évolution exponentielle de la technologie remonte au moins à 1932, avec John B. Même s’il est communément admis que le concept de singularité s’est développé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, l’origine du terme remonte en fait aux années 1950 : — Stanislaw Ulam, mai 1958, au sujet d’une conversation avec John von Neumann Cette citation fut à plusieurs reprises extraite de son contexte et attribuée à John von Neumann lui-même, probablement du fait de sa réputation et de son influence.

Humains augmentés, robots humanoïdes et choses connectées : de la nécessité d’une anthropologie pacifique. L'Homme 2.0. Parmi les notions qui nous deviennent familières, il y a celle de la "réalité augmentée".

L'Homme 2.0

Il s'agit d'incruster des objets virtuels de façon réaliste de façon à ce que nous percevions le réel et les objets virtuels comme faisant partie d'une même "réalité". Cette technologie trouve ses applications dans les films, les applications pour smartphone ou les simulateurs. Mais les entreprises et gouvernements se penchent désormais sur une autre notion, celle de l'Homme augmenté. Bienvenue dans un monde qui pense la post-humanité. Ce que l'on appelle "l'Homme augmenté" est un Homme qui, après utilisation sur lui-même d'une ou plusieurs technologies, voit ses capacités modifiées ou augmentées. L'Homme augmenté est plutôt à rechercher du coté de l'Homme 2.0, connecté à tout, capable de tout et surtout....possiblement immortel.

Dans l'Antiquité, on s'attachait à prévenir ou restaurer un ordre naturel. Quelle incorrigible romantique que cette Mary Shelley. Qu'est-ce qu'on téléchargera ?