background preloader

La Robotique de Google

Facebook Twitter

Les 7 projets les plus incroyables du Google X Lab. Ayant fêté son 15e anniversaire au mois de septembre, le moteur de recherche internet Google n'est plus le même qu'à ses débuts.

Les 7 projets les plus incroyables du Google X Lab

En effet, l'un des fondateurs a même créé un Laboratoire pour effectuer des recherches parfois ahurissantes. Découvrons les sept projets les plus fous du Google X Lab. Avec près de 40 milliards de dollars de profit en 2013, Google ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. En pleine évolution, le moteur de recherche aurait créé un laboratoire dédié à la recherche qui se situe dans la baie de San Francisco. Le Google X Lab est une idée de l'un des fondateurs, à savoir Sergeï Brin, qui dirige de nombreux experts en intelligence artificielle, en robotique et en neuroscience. Le but de ce laboratoire est de travailler sur des projets qui pourront peut être être lancés dans le futur.

Le Brinbot Les robots sont l'avenir et Google semble assez d'accord. L'intelligence artificielle. 5 Things You Need to Know About the Coolest Company Google Owns. What’s cooler than robots?

5 Things You Need to Know About the Coolest Company Google Owns

Robots shaped like adorable puppies, of course. That likely explains why a new video of a robotic dog is making the Internet rounds. The dog, named Spot, is from Boston Dynamics, a robotics company Google acquired in 2013. Google has been relatively quiet about its growing robotics ambitions, but there’s plenty to be gleaned by understanding how Boston Dynamics operates and why Google bought the company. Here’s what you should know: Boston Dynamics has been around for a long time The company was founded in 1992 by Marc Raibert, a former researcher at MIT.

They’ve built a whole robot animal kingdom Spot is not Boston Dynamics’ first animal-like design. Mobility makes their robots special. Boston Dynamics. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Google rachète la société Boston Dynamics. – gythar

Le vendredi 13 décembre 2013, la société Google a confirmé avoir racheté la société Boston Dynamics[1],[2].

Boston Dynamics

Produits[modifier | modifier le code] DI-Guy[modifier | modifier le code] DI-Guy est une gamme de logiciels permettant de simuler en temps réel, de façon réaliste, le comportement des êtres humains. BigDog[modifier | modifier le code] VIDEO. Google dévoile son premier robot-chien à toutes épreuves. Article High-Tech VIDEO.

VIDEO. Google dévoile son premier robot-chien à toutes épreuves

Google dévoile son premier robot-chien à toutes épreuves. Introducing Spot. Google : vers la domination robotique globale. Qui connaît réellement l'empire de Google ?

Google : vers la domination robotique globale

Les grandes choses ont de petits commencements. Il y a dix ans à peine, Google entrait en Bourse. Aujourd'hui, un analyste prédit que l'entreprise fondée par Larry Page et Sergey Brin serait la première a atteindre le billion (1012) de Dollars de capitalisation boursière (NYPost du 10 octobre 2014). Selon l'analyste Colin Gillis employé par BCG Partners, "Google va croître aussi vite qu'une traînée de poudre grâce aux investissements dans des secteurs comme les voitures autonomes et la robotique". Évaluée à l'origine à 23 milliards de Dollars, l'entreprise atteint aujourd'hui 366 milliards, devenant la 4e compagnie au monde, très proche de Microsoft et d'Exxon Mobil. Google rachète un fabricant de robots humanoïdes. Du moteur de recherche au navigateur, puis au système d'exploitation pour mobiles et tablettes, puis aux lunettes intelligentes ou encore à la voiture autonome... et bientôt au robot ?

Google rachète un fabricant de robots humanoïdes

Google a confirmé vendredi 13 décembre l'achat de la société de robotique Boston Dynamics, pour un montant encore inconnu, a rapporté le New York Times. Cette entreprise américaine, créée en 1992, s'est fait connaître récemment pour la conception de robots mobiles à deux ou quatre pattes. Le dernier-né de Boston Dynamics, nommé Cheetah, a battu en mars 2012 le record de vitesse pour un engin robotisé sur pattes en atteignant une allure de 46 km/h – soit plus rapide que l'athlète jamaïcain Usain Bolt, clamait la société américaine. Avant Cheetah, Boston Dynamics avait médiatisé un autre robot quadrupède baptisé Wild Cat (« chat sauvage »). Google vers la domination robotique globale. Les grandes choses ont de petits commencements.

Google vers la domination robotique globale

Il y a dix ans, Google entrait en Bourse. Aujourd’hui, Colin Gillis, de BGC Partners, prédit que l’entreprise fondée par Larry Page et Sergueï Brin serait la première à atteindre le billion de dollars (soit mille milliards de dollars – environ 785 milliards d’euros) de capitalisation boursière. « Google va croître aussi vite qu’une traînée de poudre grâce aux investissements dans des secteurs comme les voitures autonomes et la robotique. » Évaluée à l’origine à 23 milliards de dollars, l’entreprise atteint aujourd’hui 366 milliards. Depuis 2001, Google a acquis 172 entreprises dans des secteurs extrêmement variés. Entre octobre et décembre 2013, huit firmes de robotique étaient rachetées presque coup sur coup. Ensuite, ce furent quatre entreprises spécialisées dans l’intelligence artificielle. Google : un brevet de robot-jouet un peu particulier. Des ingénieurs de Google ont déposé il y a quelques années un brevet relatif à un produit un peu étrange.

Google : un brevet de robot-jouet un peu particulier

On lui appose même le terme « creepy », qu’on peut traduire par « effrayant ». En effet, il s’agit ici d’un objet connecté en forme de peluche ou de jouet, un peu dans l’esprit du Nabaztag. Les deux exemples montrés en image par Google sont d’ailleurs un lapin, et un classique ourson en peluche. Les objets seraient munis de caméras à la place des yeux, de microphone au niveau des oreilles, et de haut-parleurs au niveau de la bouche évidemment.

Tout l’attirail pour pouvoir interagir avec les habitants d’une maison. Ainsi, l’objet pourrait être connecté à plusieurs appareils électroniques, et on imagine aisément son utilisation avec d’autres objets de la maison. Évidemment, le dépôt d’un brevet ne signifie pas que le produit va être commercialisé.