background preloader

Sources informelles

Facebook Twitter

Sitographie. Vers une Intelligence Artificielle éthique - Julie Desk. Devant la présence croissante des agents autonomes dans notre quotidien, des spécialistes de l’Intelligence Artificielle proposent de mettre en place des règles éthiques pour leur permettre de rendre compte de leurs actions. D’autres souhaitent l’instauration d’un droit des robots pour résoudre les problématiques juridiques qui s’annoncent. Parmi les nombreux articles aujourd’hui consacrés aux véhicules autonomes, on voit souvent resurgir une vieille expérience de pensée, le dilemme du tramway. Adapté aux voitures sans chauffeur, il se présente en général sous la forme suivante : un véhicule autonome avec une personne à bord voit cinq piétons surgir brusquement devant lui.

Le seul moyen de les éviter consiste, pour la voiture, à s’envoyer dans le décor, sacrifiant du même coup la vie de son passager. Face à ce dilemme cornélien, quel choix le logiciel d’Intelligence Artificielle, aux commandes du véhicule, doit-il effectuer ? Une Tesla Une approche pragmatique Un robot dépourvu d’éthique. IA et robots : un besoin d'éthique et de démystification. Les spécialistes de la robotique, mais aussi de l'intelligence artificielle, se réunissent cette semaine aux Docks de Paris à l'occasion du salon Innorobo 2017.

Et ces sujets, les politiques eux-mêmes s'en sont saisis, par exemple en proposant, comme Benoît Hamon, une taxation des robots. A cette proposition, les industriels ont répondu fraichement. Ces derniers sont-ils pour autant repliés sur la seule dimension technique et hermétiques à des questions par exemple d'éthique, de responsabilité sociétale et juridiques ? L'éthique un bienfait, et non un obstacle économique Sans doute pas. D'ailleurs Innorobo 2017 s'est ouvert sur un débat consacré à l'éthique et au droit dans la robotique et l'IA. "L'éthique doit être présente dès le départ si nous voulons concevoir des robots en prenant en compte certains garde-fous. Or, le débat autour de l'intelligence artificielle se révèle déjà loin d'être serein. Démystifier les représentations biaisées Du "business responsable et éthique" Pourquoi ?

The Future Computed: Artificial Intelligence and its role in society. Today Microsoft is releasing a new book, The Future Computed: Artificial Intelligence and its role in society. The two of us have written the foreword for the book, and our teams collaborated to write its contents. As the title suggests, the book provides our perspective on where AI technology is going and the new societal issues it has raised. On a personal level, our work on the foreword provided an opportunity to step back and think about how much technology has changed our lives over the past two decades and to consider the changes that are likely to come over the next 20 years. In 1998, we both worked at Microsoft, but on opposite sides of the globe. Technology – including mobile devices and cloud computing – has fundamentally changed the way we consume news, plan our day, communicate, shop and interact with our family, friends and colleagues. Beyond our personal lives, AI will enable breakthrough advances in areas like healthcare, agriculture, education and transportation.

Des algorithmes peuvent-ils être éthiques ? Encore discrets il n’y a que 20 ans, les algorithmes sont désormais devenus des objets du quotidien. Peuplant le monde à nos côtés, l’espace qu’ils occupent et les actions qu’ils y mènent ne sont pas sans susciter des questionnements et des réflexions quant à leur éthique. Cet article a été rédigé par Aurélien Grosdidier, chercheur indépendant fondateur de Latitude77, un espace de réflexion et de prospective à la confluence de l’anthropologie, de la sociologie et de la philosophie appliquées au questionnement technoscientifique et aux enjeux numériques. Contact: Latitude77, LinkedIn, Twitter. Cet article est également disponible sur Usbek & Rica.

Lors de cette exploration, la première difficulté rencontrée est ontologique: les algorithmes sont idéels, l’éthique relève d’une pratique. Ces deux univers se croisent rarement, et s’ils se rencontrent, ce n’est la plupart du temps que lorsqu’ils s’opposent et nous contraignent à devoir réagir. Le contexte d’exécution des TAIs est primordial. Les neuf questions d’éthique majeures soulevées par l’IA | Forum Économique Mondial. Optimiser la logistique, détecter la fraude, produire des œuvres d'art, mener des recherches, traduire : les systèmes informatiques intelligents transforment nos vies pour le mieux. À mesure qu’ils deviennent plus performants, notre monde gagne en efficacité, et, par conséquent, s’enrichit. Des géants de la technologie comme Alphabet, Amazon, Facebook, IBM et Microsoft, ainsi que des personnalités comme Stephen Hawking et Elon Musk, croient de leur devoir d’alerter au sujet d’une intelligence artificielle qui serait sans limites.

À bien des égards, il s’agit d’une nouvelle frontière, qui concerne tout autant l'éthique et l'évaluation des risques que les nouvelles technologies. Alors, quels sont les sujets qui troublent le sommeil des experts en intelligence artificielle ? 1. Chômage. Que faire après la fin du travail ? L'automatisation concerne au premier chef la hiérarchie du travail. Se pose alors la question de savoir comment nous allons occuper notre temps. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.