background preloader

Hacking Ethics

Facebook Twitter

I'm an Anonymous hacker in prison, and I am not a crook. I'm an activist. Here in prison, I am asked a lot about hacking and especially about Anonymous, because of course there is interest in new technologies like Bitcoin for money or darknets for fraud.

I'm an Anonymous hacker in prison, and I am not a crook. I'm an activist

After all, convicts – like hackers – develop their own codes and ethics, and they are constantly finding ways to scam and exploit cracks in the system. The anti-government message of Anonymous rings true among prisoners who have been railroaded, condemned and warehoused. So when they hear about hacked government websites and cops getting doxed, my fellow inmates often tell me things like, “It’s good to see people finally doing something about it.” That rejection of established, reformist avenues for achieving social change is why Anonymous continues as a force to be reckoned with, made all the more obvious by the presence of Guy Fawkes masks at the protests in Ferguson, Missouri – and beyond. Keren Elazari: Hackers: the Internet's immune system.

Against the Smart City. On November 6th, we will co-host a talk by writer and urbanist Adam Greenfield at the New Museum entitled “Another City is Possible: Alternatives to the Smart City.”

Against the Smart City

The event marks the release of Greenfield’s new pamphlet, “Against the smart city,” the first installment of his forthcoming book The City is Here for You to Use, in which he challenges the prevalent cultural understanding of the current deployment and proposed possibilities of networked information technology. The potential of the devices and information now available is rich, but our awareness of the powerful ways in which these systems and their use will alter our world — our policies, economies, built environment, and, in Greenfield’s words, “the structure and content of our own psyches” — is limited.

What follows is an excerpt from “Against the smart city.” The smart city pretends to an objectivity, a unity and a perfect knowledge that are nowhere achievable, even in principle. Ubisoft, l’effet boomerang. Quel que soit le degré des affinités que l’on développe avec les charmes souvent irrésistibles de Watch Dogs (lire ci-contre), il y a de fortes chances pour qu’à un moment de sa partie, le joueur le plus engagé en éprouve les étranges limites.

Ubisoft, l’effet boomerang

Disons pour résumer que Watch Dogs est facile à admirer mais difficile à aimer. Pas pour des raisons affectives ni même ludiques, puisque le jeu est constant dans les plaisirs qu’il distille, mais peut-être bien pour des raisons philosophiques. «Code is law» (le code fait loi) : dans son célèbre article de 2000 (1), Lawrence Lessig ouvrait une brèche importante dans la réflexion cybernétique, en pointant le péril que représente la «régulation incontrôlable» qui sous-tend internet. Who are the hackers? Researcher reveals how “Computer Geeks” replaced “Computer Girls”

Internet : outil de collaboration ou de domination. Il y a un an, l’enquête Ipsos « France 2013 : les nouvelles fractures » faisait l’effet d’un coup de tonnerre médiatique, soulignant combien la crise avait exacerbé la tentation du repli national et le rejet du politique.

Internet : outil de collaboration ou de domination

Le Monde titrait sur « les crispations alarmantes de la société française ». « Le poujadisme s’est enraciné en France », estimait-elle. L’idéologie anti-autoritaire des années 60-70 a reflué de manière spectaculaire. 87 % des Français estiment qu’on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre et 86 % (toute tendance politique confondue) estiment que l’autorité est une valeur qui est souvent trop critiquée. Et la nouvelle édition que vient de relayer Ipsos ne fait que renforcer cette tendance. Certes, ce sondage, encore plus que d’autres, est à prendre avec beaucoup de précautions, tant il semble chercher à faire démonstration. Le logiciel libre : un dispositif méritocratique ? 1 Selon l’étude du MERIT (2006), on estime que le logiciel libre était à l’époque, utilisé par 40 % d (...) 1Le monde de la production logiciel est très mondialisé et concentré autour de quelques acteurs.

Le logiciel libre : un dispositif méritocratique ?

Que l’on pense à Microsoft ou Apple, c’est grâce à la fermeture du logiciel et à sa protection par des droits de propriété intellectuelle qu’a pu émerger le marché du logiciel à proprement parler et la formation de l’empire industriel que l’on connaît. L’histoire du marché du logiciel commence plus précisément en juin 1969, lorsque la firme IBM prend une décision dite de « unbundling », qui correspond à une dissociation entre le logiciel et le matériel, qui auparavant étaient systématiquement vendus conjointement. Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais, par Richard Stallman.

Richard Stallman a publié un article important dans le magazine Wired à l’occasion des 30 ans du projet GNU.

Pourquoi le logiciel libre est plus important que jamais, par Richard Stallman

Article que nous avons traduit collaborativement avec la relecture attentive du groupe de travail « trad-gnu » de l’April et l’accord final de Richard himself. Pour l’anecdote Stallman commence désormais toujours ses emails ainsi : « À l’attention des agents de la NSA ou du FBI qui liraient ce courriel : veuillez envisager l’idée que la défense de la constitution des États-Unis contre tous ses ennemis, étrangers ou nationaux, nécessite que vous suiviez l’exemple de Snowden. » (cf ce tweet) Learning by hacking — Thoughts on creativity.

My general principle for how I spend my time is Create Something Every Day.

Learning by hacking — Thoughts on creativity

"Les hackers participent à créer le monde de demain" (crédit : Pierre Le Bruchec) Widoobiz / We Demain : Dans votre livre, vous démystifiez l'image que l'on pouvait avoir des hackers.

"Les hackers participent à créer le monde de demain"

Qui sont-ils vraiment ? Le Hacking : une Renaissance façon 21ème siècle? Quelle injustice!

Le Hacking : une Renaissance façon 21ème siècle?

Quand on parle des hackers, ces bidouilleurs informatique, on pense au détournement, au piratage, aux virus et à toutes sortes de comportements illégaux. Pourtant le hacking est bien plus que cela. On lui doit les plus belles entreprises, les technologies les plus utiles. Apple, la plus importante capitalisation boursière au monde, les jeux vidéo, première industrie culturelle de la planète et l’internet, un réseau qui représente 20% de la croissance économique mondiale sont des enfants du hacking.

Sans parler tout simplement du micro ordinateur. How 'Aaron's Law' Is Good for Business - Doc Searls. By Doc Searls | 11:00 AM February 5, 2013 I knew Aaron Swartz since before he could shave, and I regard his loss as one beyond reckoning.

How 'Aaron's Law' Is Good for Business - Doc Searls

Les hackers dans la cité arabe. Geeks are the New Guardians of Our Civil Liberties. A decade-plus of anthropological fieldwork among hackers and like-minded geeks has led me to the firm conviction that these people are building one of the most vibrant civil liberties movements we’ve ever seen. It is a culture committed to freeing information, insisting on privacy, and fighting censorship, which in turn propels wide-ranging political activity. In the last year alone, hackers have been behind some of the most powerful political currents out there.

What is a 'Hacktivist'? The Stone is a forum for contemporary philosophers and other thinkers on issues both timely and timeless. The untimely death of the young Internet activist Aaron Swartz, apparently by suicide, has prompted an outpouring of reaction in the digital world. YGAW : à la recherche du Saint Graal de l’innovation. Imaginez deux parisiennes en quête de la pierre philosophale de l’innovation. À les voir, on pourrait se dire que ce qu’elles cherchent c’est la couleur de rouge à lèvre parfaite. Mais, il faut se méfier des jolies filles et des préjugés genrés. Alice et Nirina sont allées jeter un coup d’œil du coté des lieux atypiques, ceux qui ont su favoriser l’innovation avec des recettes peu conventionnelles. Des lieux capables de rassembler art et technologies. Le Parti Pirate, la démocratie du troisième millénaire  Suite à ses récents succès en Allemagne, où il pourrait devenir la troisième force politique nationale, le Parti Pirate fait beaucoup parler de lui.

Mais comment considérer sérieusement un parti qui est né sur le désir de télécharger de la musique et qui, à première vue, n’est qu’un parti de défense des droits des internautes ? En fait, réduire le parti Pirate au téléchargement reviendrait à considérer que les partis écologistes ne cherchent qu’à protéger les pandas d’Asie. Caricaturer le Parti Pirate en un groupuscule de geeks barbus est également mensonger: j’en connais deux qui se rasent. Précisons tout d’abord que chaque citoyen est un internaute de fait. Que ce soit directement ou indirectement, toute personne est appelée à utiliser internet ou, tout au moins, à y avoir des données personnelles. La révolution des hackers. La révolution des hackers est en marche. Ce mardi soir, nos amis de l'excellent magazine Uzbek & Rica organisent à la Gaîté lyrique à Paris un Tribunal pour les générations futures avec, à la barre, la révolution qui vient. Celle d'une société de l'information libre et gratuite, en opposition à une société construite par des industries dites culturelles.

Thème du procès de ce soir: "la culture doit-elle être libre et gratuite ? " Dès à présent, récit de la genèse de cette cooool révolution. Utiliser le web pour changer le monde ? Libérez le réseau. Les hackers sont désormais constitués à 58% de militants. Hacktivisme : les voies du pouvoir ne sont plus impénétrables. Le vrombissement incessant des ordinateurs dissipe les nuées âpres des gaz lacrymogènes, le clapotis furieux des claviers atténue le fracas des cocktails Molotov, et la révolte larvée d’esprits embrumés par l’opacité du pouvoir se présente à nouveau, l’œil résolu, le poing fermé, la transparence à la boutonnière.

L’envie d’en découdre ne cache plus rien d’autre que le besoin de conquérir un savoir trop longtemps dissimulé. Internet a fait d’une révolte une révolution, et la liberté est à portée de clavier. L'un des premiers serveurs de l'infrastructure de Telecomix. Un processeur SPARC tournant sous Debian Lenny. source: Wikimedia commons Le hacker répond à cette question par un savoir technique avancé de la programmation informatique qu’il tâche de mettre en pratique sans suivre les règles établies. Les liens entre savoir et pouvoir. L'histoire interdite du piratage informatique. Ce samedi, les enfants ont cours de hacking. HacKIDemia fait partie de ces chouettes projets qui entendent renouveler la pédagogie des sciences et de la technologie en mettant au centre le (savoir-)faire, et qui puisent leur inspiration dans les valeurs des hackers, ces bidouilleurs créatifs et partageurs.

Après une première édition à Paris en juin, HacKIDemia a bougé à Bucarest en Roumanie en septembre. À l’HacKIDemia, on n’apprend pas aux enfants à cracker le code de l’ordinateur de leurs géniteurs, non, on leur enseigne les sciences et la technologie par la pratique, en vertu du learning by doing cher aux hackers, ces bidouilleurs créatifs. Ce samedi, dans le cadre de l’Open World Forum (OWF), la deuxième édition française, co-organisée avec La Cantine/Silicon Sentier, proposera plusieurs ateliers pour mettre les menottes dans le cambouis, et aussi les grandes mimines des parents : conception de jeux vidéo, introduction à l’électronique avec le processeur Arduino et de la soudure, robot, graffiti, etc.

Une bêta “magique” BBC: Code Breakers Bletchley Parks lost Heroes. Le Parti Pirate a sa première commune dirigée par un Pirate ! Ca y est, le Parti Pirate est aux responsabilités. A une échelle très locale. Le Welt raconte que le maire de la petite commune de Eixen, dans l'extrême nord de l'Allemagne, a décidé de s'afficher sous la bannière du Parti Pirate. André Bonitz, 41 ans, avait été élu sans étiquette dans sa commune de 764 habitants. 20 commandements pour une société autofabriquée. Pour accompagner la révolution des FabLabs, permettant à chacun de produire des objets grâce à des imprimantes 3D et autres CAO, un rapport américain recommande 20 mesures au gouvernement pour se préparer à un tournant de l'histoire industrielle.

Un certain nombre de forces convergentes vont faire passer la fabrication personnelle, ou autofabrication, du statut de technologie marginale utilisée par les seuls pionniers et passionnés à un outil quotidien pour le consommateur et l’entreprise lambda.Dans quelques années, on trouvera des technologies de fabrication dans les petites entreprises et établissements scolaires.Dans dix ou vingt ans, tous les foyers et bureaux posséderont leur machine d’autofabrication.Dans une génération, on sera bien en peine d’expliquer à ses petits-enfants comment on a pu vivre sans son autofabricateur, et qu’on devait commander des biens préfabriqués en ligne et attendre qu’ils nous arrivent dans notre boîte au lettre livrés par la Poste. Recommandations. How Linux is Built. Le bon parti Pirate. Le Parti Pirate continue sa progression et entre dans la cour des grands.

En Allemagne, le parti politique militant pour une société de l'information ouverte est sur le point de remporter des sièges dans de nombreux länder. Sa présence au parlement régional de Berlin n'est pas un accident. TEDxBasqueCountry - César Harada - Protei drone open source pour nettoyer la mer. Frédéric Bardeau : « l’hacktivisme doit changer de posture »

Frédéric Bardeau s’est fait connaître du grand public après la parution fin 2011 de son bouquin-enquête « Anonymous, peuvent-ils changer le monde ? », co-écrit avec Nicolas Danet. Bardeau est un entrepreneur du web, co-fondateur de l’agence Limite, pure-player spécialisé en communication, mais n’est pas pour autant un « cyber-béat ». Everything is a Remix. Le logiciel de téléphonie mobile qui défie le contrôle des Etats. Detroit redémarre en mode DIY.

Let Your Ideas Go - Nilofer Merchant. There are two ways of holding an idea. One is with a closed fist, and one is with an open palm. When you hold an idea in a closed fist, you control it. It is yours. Sue Teller Mashes It Up. LibraryBox, boîte à merveille des bibliothèques, inspirée de la PirateBox. Téléphones ouverts, libertés numériques... et poulpes. Grands témoins / Serge Soudoplatoff, "penseur 2.0" : "Sur Internet, l’intelligence et la bêtise sont transportées de manière équivalente." - ATTYPIQUE.COM (avec 2 T) TOUTES LES NEWS ET INTERVIEWS ATYPIQUES ET INEDITES POUR COMPRENDRE L'ACTU VITE ET AUTREM. Xin Che Jian: a Hackerspace in Shanghai. Hackerlands: Est-ce que les hackerspaces représentent une alternative de fonctionnement possible dans l'espace rural? Richard Stallman, précieux radoteur. Drones d’intérêt général. iPad contre Arduino: la révolution du matériel open source.

Guillaume Kosmicki : « Cette utopie collective n'est pas morte, les yeux brillent encore » Comment devenir un hacker en 9 leçons » Hervé Bah - les systèmes d'information en Afrique. La consommation collaborative. Meet The Hackers Who Sell Spies The Tools To Crack Your PC (And Get Paid Six-Figure Fees)