background preloader

HACKERS & HACKING

Facebook Twitter

Anecdotes du film Hacker. Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Hacker" et de son tournage !

Anecdotes du film Hacker

Lieux de tournage Secret de tournage sur Hacker Thriller d’action emmenant le personnage de Chris Hemsworth jusqu’en Asie, Hacker a été tourné entre Los Angeles, Hong Kong, Kuala Lumpur et Jakarta. Origine du titre Le titre américain du film est "Blackhat", ce qui signifie "chapeau noir". Inspiration Pour le personnage de Nicholas Hathaway incarné par Chris Hemsworth, Michael Mann s’est inspiré du célèbre hacker Stephen Watt qui, après son incarcération, élabora des systèmes pour protéger les boites mails de tout piratage. Inspiré de faits réels L’histoire de Hacker s’inspire directement de faits réels. Mystérieux mondes parallèles Fidèle à sa ligne de conduite, Michael Mann s’attelle à nouveau avec Hacker à décrypter des mondes parallèles et leurs mystérieux fonctionnements.

Prises de conscience et interrogation Michael Mann a eu deux prises de conscience durant la mise en projet de Hacker. Casting Flop. Defcon 22: Dark Mail, l’email qui veut briser la surveillance de masse. 01net le 09/08/14 à 09h01 © Gilbert Kallenborn Stephen Watt et Ladar Levinson, Defcon 22 On sait, depuis l’affaire Edward Snowden, que l’email tel qu’il existe aujourd’hui est une technologie à jeter aux oubliettes.

Defcon 22: Dark Mail, l’email qui veut briser la surveillance de masse

Même s’il est crypté, il ne permet pas de cacher les métadonnées (qui écrit à qui à quel moment). Ladar Levinson et Stephen Watt ont profité de la conférence Defcon 22 à Las Vegas pour montrer qu’il existe désormais une alternative. Des métadonnées moins visibles Pour obtenir une telle simplicité apparente, Dark Mail s’appuie, en réalité, sur une architecture assez complexe qui utilise le chiffrement PGP tout en proposant une nouvelle manière de gérer les clés de chiffrement des utilisateurs. Ainsi, lors d’un échange, le serveur de messagerie de l’expéditeur (gmail.com par exemple) ne connaîtra pas l’adresse destinataire, il ne connait que le domaine du destinataire (yahoo.com par exemple).

Volcano est un fork de Thunderbird La revanche de Ladar Levinson Lire aussi: Hacker. Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

hacker

Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] (Nom) Emprunt à l’anglais. (Verbe) De l’anglais hack (« bidouiller, modifier, bricoler ») régularisé comme verbe du premier groupe par ajout du suffixe -er. Le Blog du Hacker – Ce qui est sécurisé à 99% n'est pas sécurisé. Comment devenir un hacker? Pourquoi ce document?

Comment devenir un hacker?

En tant qu'éditeur du Jargon File, je reçois souvent des emails d'internautes débutants qui me demandent "comment puis-je apprendre à devenir un hacker? ''. Bizarrement, il ne semble pas y avoir de FAQs ou de documents sur le Web qui répondent à cette question vitale. Voici donc ma réponse. Qu'est-ce qu'un hacker? Le Jargon File [traduit en français par Frédéric de SOLLIERS et Christian ROZEBOOM sous le titre Cyberlexis, Editions Masson, NDT] contient un certain nombre de définitions du terme "hacker'', qui sont toutes liées à l'aptitude technique et au plaisir pris à résoudre des problèmes et à dépasser des limites arbitraires.

Il existe une communauté, une culture partagée, de programmeurs expérimentés et de spécialistes des réseaux, dont l'histoire remonte aux premiers mini-ordinateurs multi-utilisateurs, il y a quelques dizaines d'années, et aux premières expériences de l'ARPAnet [le réseau connu aujourd'hui sous le nom d'Internet, NDT]. L'attitude des hackers. Ce hacker s’est implanté une puce NFC dans sa main pour exploiter les téléphones Android ! Defcon 22: Dark Mail, l’email qui veut briser la surveillance de masse.

What Blackhat Gets Right: A Chat With Former Hacker Kevin Poulsen   Kevin Poulsen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kevin Poulsen

Pour les articles homonymes, voir Poulsen. Il s'est depuis reconverti dans le journalisme. Il a notamment écrit des articles portant sur la sécurité informatique pour le journal en ligne SecurityFocus[1] dont la plupart ont été repris par les médias traditionnels. Il a quitté SecurityFocus en 2005 et est actuellement rédacteur en chef du journal en ligne Wired News. Il est également embauché par le gouvernement américain pour la lutte contre les pédophiles sévissant sur Internet.

L'histoire[modifier | modifier le code] Les délits[modifier | modifier le code] Poulsen possédait des connaissances avancées en crochetage de serrures[3]. Criminal hacker 'Iceman' gets 13 years. A former security researcher turned criminal hacker has been sentenced to 13 years in federal prison for hacking into financial institutions and stealing credit card account numbers.

Criminal hacker 'Iceman' gets 13 years

Max Ray Butler, who used the hacker pseudonym Iceman, was sentenced Friday morning in U.S. District Court in Pittsburgh on charges of wire fraud and identity theft. In addition to his 13-year sentence, Butler will face five years of supervised release and must pay US$27.5 million in restitution to his victims, according to Assistant U.S. Attorney Luke Dembosky, who prosecuted the case for the federal government. Dembosky believes the 13 year sentence is the longest-ever handed down for hacking charges. Butler, also known as Max Vision, pleaded guilty to wire fraud charges in June last year. He gained notoriety for hacking into carder forum Web sites, where stolen credit card numbers are bought and sold, and forcing members to conduct their business through his own site -- CardersMarket.com.

Amazon.com: Kingpin: The true story of Max Butler, the master hacker who ran a billion dollar cyber crime network eBook: Kevin Poulsen: Kindle Store. Max Butler. Max Ray Vision (formerly Max Ray Butler, alias Iceman, born 10 July 1972),[1][2][3] a former computer security consultant,[4] is an online hacker charged with two counts of wire fraud and theft of nearly 2 million credit card numbers as well as approximately $86 million in fraudulent charges.[5]

Max Butler