background preloader

« Hackez la ville ! » – Les conseils d’un pirate en colère » Article » OWNI, Digital Journalism

« Hackez la ville ! » – Les conseils d’un pirate en colère » Article » OWNI, Digital Journalism
Le projet "Dead Drops" propose de partager des fichiers de pair à pair via des clés USB disséminées dans les murs de la ville. L’artiste berlinois Aram Bathollen critique ainsi les opposants à la culture du partage en pleine expansion grâce au numérique. Ne parlez plus de Génération Y, mais de “Génération G” comme Généreuse. C’est ce que nous explique trendwatching.com, relayé par l’excellente newsletter de Curiouser qui y voit “l’émergence d’une culture digitale du partage, où les individus échangent, donnent, s’engagent, créent, collaborent. Selon une récente étude “The new sharing economy“, les médias sociaux seraient le catalyseur d’une économie de partage offline“, annonçant le passage “d’une économie de la propriété vers une économie de l’accès“. Tous ? “Dead Drops” is an anonymous, offline, peer to peer file-sharing network in public space. Traduction approximative : La première clé USB a été installée à New York en octobre dernier. Et maintenant, à nous/vous de jouer !

http://owni.fr/2010/11/29/%c2%ab-hackez-la-ville-%c2%bb-%e2%80%93-les-conseils-d%e2%80%99un-pirate-en-colere/

Related:  HAck UrbainHacking UrbainzascoFree Internet

Hacker la ville : une bonne idée ? Arthur Devriendt, doctorant en géographie spécialisé sur les dimensions spatiales des TIC, revient sur l'intervention de Saskia Sassen consacrée aux « villes intelligentes » lors de Lift 2011 et met en garde contre une lecture trop rapide. Dès sa mise en ligne, le compte-rendu, écrit par Hubert Guillaud, de la communication réalisée par Saskia Sassen lors de la Lift 2011 qui s’est tenue à Marseille le 7 juillet dernier, a connu un grand succès, fortement relayé (retweeté en l’occurence) par les « geeks », « explorateurs du web » et autres technophiles en tous genres. Face à cet engouement, j’ai bien sûr eu envie de jouer les empêcheurs de tourner en rond… L’objectif de ce petit article n’est évidemment pas d’émettre un jugement catégorique sur la réflexion que mène actuellement S. Une nouvelle forme de ségrégation ?

Un fils rusé ! Jeudi 11 novembre 2010 4 11 /11 /Nov /2010 09:55 Un vieux musulman vit depuis plus de 40 ans à Chicago. Il aimerait bien planter des pommes de terre dans son jardin. La propriété c’est Google Texte initialement publié en avril 1996 L'intelligibilité va avec l'immatérialité. Thomas d'Aquin Il faut se rendre à l'évidence: nous vivons un véritable Cyber-Bang, aux conséquences imprévisibles. L'économie du virtuel commence à façonner en profondeur une nouvelle société, en accélérant la dématérialisation des flux, en augmentant les court-circuits informationnels, en restucturant les marchés du traitement de l'information, en généralisant la "désintermédiation", mais aussi en provoquant de nouvelles inégalités culturelles entre "info-riches" et "info-pauvres". A.

Hacktivisme Urbain Détourner la ville de ses fonctions premières. Voilà la définition que donne le dictionnaire urbain, lexique web participatif, du « hacking urbain ». En d’autres termes, hacker la ville, c’est bidouiller la rue et les éléments qui la composent. Si certains le font de façon imprévue, involontaire, d’autres ont l’envie, le projet de détourner les codes urbains, de forcer les limites, pour se réapproprier, parfois illégalement, l’espace public. C’est sur eux, ces « hacktivistes urbains » que ce site s’est penché.

Claude Mossessian Claude Mossessian a réalisé plusieurs courts métrages vidéo, dont une commande du Centre National des Arts Plastiques sur le peintre Jean-Pierre Pincemin, un film sur le couvent de Le Corbusier ainsi que de nombreux films événementiels, d'architecture et plus récemment de portraits d'artiste : - Galerie Baudoin Lebon : Alain Clément, Henri Foucault, Joel Ducorroy, Shim Moon-Seup, Lauréats HSBC Prix 2011 de la photographie: Alinka Echeverria & Ziao Zhang, Vladimir Skoda & Keiji Uematsu, Peter Knapp & Rafael Navarro, Charles Chistopher Hill & Francis Limérat, Joel-Peter Witkin, Bernard Moninot, Piotr Klemensiewicz, Patrick Bailly-Maitre-Grand & Chrystèle Lerisse, A-Sun Wu, Christian Courrèges, Famille Bauret, Alain Clément 2013, Kim Tschang-Yeul, Ayana V.Jackson; Gilles Desrozier, Josep Riera i Aragó, Ivan Messac - Musée d'art moderne de Céret : Jean Pierre Pincemin, Dominique Gauthier, Hervé Fischer, Josep Maria Riera I Aragó, Miguel Chevalier External Links

Des rues appropriables pour des villes vivantes « Vers un renouveau territorial Permis de conduire en accéléré : possible mais au prix fort Monde académie Style et Vous Le délai d'attente pour passer l'examen du permis B ne cesse d'augmenter. Pour y pallier, de nombreuses auto-écoles proposent des stages intensifs de deux semaines. En Italie, Matteo Renzi renonce à un match de football de bienfaisance Campagne d'Italie Le Mouvement 5 étoiles estimait que la participation du président du conseil a un tel événement remettait en cause l'égalité du temps de parole pendant la campagne européenne. Qu’est-ce qu’une Parisienne ?

Chroniques des villes agiles #2 - Éloge du hacking urbain Suite des chroniques consacrées aux villes plus "agiles", c'est-à-dire évolutives et adaptatives en fonction des besoins, ressources et usages qui y fluctuent. Chronos évoquait à propos des parklets "l'aggiornamento" d'un système urbain fort de sa capacité de "résilience"... Ce n'est pas toujours aussi simple. Emmaüs lance la maison écolo à 25.000€ {*style:<a href='javascript:void(0);'>*} 1 / 5 2 / 5 3 / 5 4 / 5 La communauté Emmaüs Pau-Lescar vient d'inaugurer son premier quartier d'éco-habitat. Après deux ans et demi de travaux, six maisons viennent de sortir de terre. Bigarrées, aux formes géométriques peu communes, elles détonnent dans le paysage.

Un site sur l'éthique du hacking Suite à l’essor des nouvelles technologies et de l’utilisation de l’informatique de plus en plus courante chaque citoyen se retrouve un jour confronté au phénomène du hacking. Mais loin de toute considération technique la question porte désormais sur le fait de savoir en quoi le hacking vient à transformer nos sociétés. Pour notre étude, le hacking sera considéré comme le fait de bidouiller, de porter sa curiosité sur les nouvelles technologies et innovations, pour les détourner de leurs utilisations premières et effectuer des tâches autres que celles prévues par leurs concepteurs. Mais alors, que le hacking a su s’intégrer dans notre société, son « idéologie » s’est aussi modifiée.

La réhabilitation des friches industrielles: un pas vers la ville viable? 1Dans le contexte actuel d’urbanisation, où la ville prend de l’expansion à une vitesse accélérée, des formes d’aménagement du territoire innovatrices sont développées pour s’inscrire à l’intérieur du concept de ville viable. Cependant, les traces du passé subsistent et posent des contraintes à la planification municipale. Par exemple, on rencontre dans la majorité des grandes villes des pays développés des espaces industriels désaffectés, qui représentent un fardeau pour les municipalités qui n'arrivent pas à les "rentabiliser" ou un potentiel pour celles qui entrevoient leur potentiel de réutilisation. 1 Plusieurs termes sont utilisés pour identifier les friches industrielles. En français, le terme fr (...) 2Ces espaces déstructurés, héritage du déclin de certaines activités industrielles dans la ville, sont identifiés par le terme « friche industrielle ».

KheOps : « Hacker, un citoyen qui cherche à améliorer la société avec sincérité. » Hacker : le mot est vague, et l’on pourrait même aller jusqu’à dire qu’il n’a plus de sens aujourd’hui. Après une définition très large que nous vous proposions la semaine dernière, nous continuons ce cycle sur les hackers par un entretien très concret. Comment mieux définir la pratique qu’en discutant avec quelqu’un qui la vit de l’intérieur ? KheOps est membre du collectif Telecomix qui a participé de manière décisive, à l’échelle numérique, aux révolutions au Maghreb et continue d’œuvrer en Syrie. Urba, TIC & Vidéotape Dans le cadre du colloque EURAU 12, un article et une vidéo ont été réalisé dans le cadre de travaux de recherche pluridisciplinaire sur le quartier Gare du Flon – Interfaces à Lausanne : Retrouvez l’intégralité de l’article et des vidéos sur le blog (réalisé par mes soins ;)) Usage de la vidéo comme outil d’analyse de site et de compréhension des phénomènes urbains contemporains dans l’espace public : cas d’étude appliqué au site de la Interface-Gare du Flon réalisé par Bernard Tschumi Dominique Bouillier évoque l’émergence d’une "troisième ville", qu’il appelle "la ville silicium" ou "la ville de la connaissance", marquée par la multiplicité des échanges et des circulations non plus seulement physiques mais aussi numériques. Peut-on penser de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pour développer une analyse urbaine de cette "troisième ville" ?

Related:  lugares secretosDécoration d'interieur