background preloader

30 ans de bidouille politique

30 ans de bidouille politique
Le Chaos Computer Club, célèbre et influente organisation de hackers allemands, fête ses trente ans cet automne. Pour comprendre sa trajectoire, rencontre avec Andy Müller-Maguhn, membre du bureau, et longtemps porte-parole. Andy Muller Maghun à Berlin en novembre 2011, (cc) Ophelia Noor pour Owni Trente ans de hack et tous ses bits : depuis septembre 1981, le Chaos Computer Club [en] rassemble des hackers, ces adeptes passionnés de la bidouille et du détournement de finalité, en particulier dans l’informatique. Le petit groupe créé à Hambourg a ensuite migré à Berlin avant de faire des petits dans tout le pays, et même à l’étranger, au point de devenir la première organisation de ce type en Europe. Ils sont parvenus à acquérir, à coup de hacks restés dans les mémoires, une véritable influence politique dans le domaine des libertés numériques et de la protection de la vie privée. Le CCC vient de fêter ses 30 années d’existence. Quand je suis arrivé, il y avait 300 personnes. Regret ? Related:  web

Les données personnelles d'un millier de cadres UMP piratées Infosignalée par un internaute Adresses privées, numéros de portable, âge de leur(s) enfant(s)... Les coordonnées et données personnelles de cadres de l’UMP ont été piratées et sont librement disponibles sur Internet – Rue89 a choisi de ne pas mettre de lien vers le site d’origine, de partage de documents, ni vers leurs reproductions. Députés, sénateurs, députés européens, membres de cabinets, chargés d’études, collaborateurs de ministre... près de 1 000 personnes (1 330 adresses e-mail) sont concernés par cette fuite. Quatre fichiers texte mis en ligne samedi Des données relativement précises sur les parlementaires UMP sont disponibles sur le site de l’Assemblée (voir, par exemple, la fiche de Bernard Accoyer) mais les données piratées atteignent un niveau de profondeur bien plus important. Quatre fichiers texte ont été mis en ligne samedi 5 novembre et comportent un grand nombre de données sensibles : Les données (anonymisées par nos soins) du secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé

Hackers, pirates, cyberpunks : la résistance du web L'avènement des nouvelles technologies dans les années 1970, la démocratisation du micro-ordinateur, l'accès à une information toujours plus large, ont permis l'émergence d'une autre culture de masse. Cet essor a engendré l'accès à de nouveaux savoirs, à une pluralité d'informations. Cependant la quasi-totalité de la toile étant gérée par quelques multinationales surpuissantes, il existe une frange qui se détache de cette information, la considérant comme tronquée. Qu'est ce qu'un hacker? Hacker : nom masculin (de l'anglais to hack into, entrer par effraction) Personne qui, par jeu, goût du défi ou souci de notoriété, cherche à contourner les protections d'un logiciel, à s'introduire frauduleusement dans un système ou un réseau informatique. Voici la définition qu'on peut trouver dans le Larousse édition 2009. Le Hacker Space Festival 2009 A l'origine, hacker est un mot anglais signifiant bidouilleur, bricoleur. Aux origines du hacker : le phreaker John Draper (DR) Origine du cyberpunk

anonbox :: Chaos Computer Club Telecomix Censorship-proof DNS wikistream Télécoms: Un FAI associatif au chevet des zones blanches C'est un câble noir qui court le long d'un mur couvert de graffiti, passe sous les grillages et les herbes folles pour rejoindre, à 300 mètres, un centre de traitement de données, porte d'entrée vers Internet. À l'autre bout de ce câble de fibre optique, dans un entrepôt toulousain devenu résidence d'artistes, quelques passionnés ont branché des ordinateurs et des antennes pour créer Tetaneutral.net, un fournisseur d'accès à internet (FAI) associatif. Ces «bidouilleurs», ainsi qu'ils se définissent, proposent des connexions Internet pour les particuliers et les entreprises afin d'«éclairer le débat sur la neutralité du réseau» et d'apporter des solutions aux communes situées en «zones blanches», qui ne sont pas raccordées à Internet. «Mis à part l'échelle, on a la même structure que les gros opérateurs, au point de vue légal et technologique. «Le FAI a un gros pouvoir» «On ne veut pas grossir indéfiniment. «Notre vocation est davantage pédagogique et citoyenne. Marché de niche

anonyme Contourner la censure |  Le livre Contourner la censure et échapper à la surveillance n’est pas chose aisée et vous demandera, pour le faire correctement et en minimisant les risque éventuels, d’apprendre et de comprendre quelques fondamentaux techniques. Afin de vous faciliter la tâche, nous avons édité un manuel exhaustif, rédigé par les plus grands experts, qui se destine à tous les utilisateurs de niveau intermédiaire ainsi qu’aux experts. Ce manuel est disponible en version PDF et ePub, il est également consultable en html. Pour les utilisateurs débutants, nous avons édité à leur intention un court guide leur permettant de maitriser les outils fondamentaux rapidement. Celui-ci est téléchargeable en PDF, vous pouvez également le consulter sur ce site. English | عربي Vous pouvez également télécharger un mini guide pratique au format PDF vous permettant d’être rapidement opérationnel ou le consulter en ligne.

Blogs Jacob Appelbaum says that a number of Tor's development projects are inspired by the needs of the people that Tor works with around the world. Many of these people are working on the front lines of human rights and political activism. “When working with Laura Poitras it became clear that there were key areas where improving her ability to use anonymity and encryption software would greatly strengthen her ability to continue her work. "This is all a team effort - many of our prototypes go on to become full fledged projects. Both Appelbaum and Tor co-founder Roger Dingledine have taught activists around the world to use Tor. Appelbaum and colleagues have also worked with hundreds of people from around the globe who are fighting for basic human rights in their respective countries, including lawyers, politicians, human rights activists, technologists, medical doctors, journalists and academics. Please join Jacob in supporting the Tor Project today!

Anonymous dans le pré de WikiLeaks Des collectifs d'Anonymous aussi ont leur propre plateforme de diffusion d'informations confidentielles, leur WikiLeaks sauce masque de Guy Fawkes. De vifs échanges sur Twitter entre l'organisation de Julian Assange et un groupe d'Anonymous ont fait ressurgir l'un de ces sites, ouvert en mars dernier : Par:anoia. De premières fuites commencent à être diffusées. Le torchon brûle. Réplique d’AnonymousIRC : Nous avons toujours admirer l’idée [de WikiLeaks, NDLR] mais votre égo l’a tuée. Suivent plusieurs tweets critiquant le nouveau mode de diffusion des fuites par WikiLeaks : “Fuck votre diffusion au compte-gouttes (…)”, “Honnêtement @WikiLeaks, diffusez TOUS les mails syriens. Avec de faux airs de représailles, AnonymousIRC diffuse en suivant l’adresse d’une autre plateforme de whistleblowing – le lancement d’alerte. La liste des griefs Là s’arrête le parallèle avec WikiLeaks. “On n’est pas en compétition avec WL, plutôt une alternative” avance l’un des fondateurs de la plateforme. Innodata

GPG — Wikilivres Un livre de Wikilivres. Bien que la méthode décrite se déroule sous Gnu/Linux, c'est la même que sous les autres systèmes. Attribuer une signature numérique à vos documents, mails et projets secrets ? Chiffrer (= Crypter, mot franglais incorrect) un document encore plus secret, ou alors des photos qui montrent l'existence de votre frère jumeau caché ? En effet GPG (lisez : GNU Privacy Guard) est un outil multi-fonctions, libre et gratuit, qui permet de signer et de chiffrer à peu près tout ce qui se présente sous forme numérique (tout ce qui a un bit, si vous me passez l'expression). Je vous propose un petit didacticiel “in the Molière's language”, pour être un pro du chiffrement, impressionner vos collègues et vous faire aimer de votre boss sur vos incroyables et nouvelles connaissances sur la certification de données. Vous trouverez un excellent didacticiel à cette adresse : Une autre documentation, au format HTML : Introduction à GnuPG [archive] Citation :

SoShare - Send Up To A Terabyte For Free! Mitch Altman: The Hacker Lifestyle Mitch Altman at Chaos Communication Camp, Berlin, August 2011 When he was young, Mitch Altman didn’t like himself. Too much of an introverted geek, too ugly, too queer, in every sense of that word. Today, the first thing that strikes you when you meet him in person is the serenity that emanates from the man. These days Mitch is a respected figure in the hacker community. Blue hackers Before discovering the confidence and infectious enthusiasm he exudes today, Mitch Altman had lived through a long and difficult period. I lived the first half of my life in total and utter depression. “Many know him as the guru of the soldering iron, but he is also warm and a laid-back spokesman for people who struggle with their unhappiness. It has taken Mitch years to find the solution to his unhappiness: live a life he loves and therefore make a living doing what he loves, the hacker ethic as described by Pekka Himanen. I realized that I don’t actually like television! Virtual reality in Silicon Valley

Internet **activisme? | window Du médiactivisme au « journalisme citoyen ». Dans leur livre Médiactivistes, les chercheurs Dominique Cardon et Fabien Granjon l’affirment dès la première ligne : « La production de l’information est un enjeu de lutte ». Jusqu’à présent, la remise en cause des médias dominants « et/ou la mise en œuvre de dispositifs alternatifs d’information » pouvait être définie par le néologisme « médiactivisme ». Force est de constater que les expériences de médias d’information alternatifs sur internet ont subi plusieurs échecs. Pourtant, « l’alternative » semble avoir gagné du terrain : les images amateurs se trouvent en première pages des grands journaux, la parole du témoin ou du blogueur a gagné en légitimité, et les « lanceurs d’alerte» et les pratiques de vérification de l’information et de contre-expertise des internautes font désormais trembler les plus grands médias. L’évolution est sans doute principalement dans l’objectif de ces pratiques : s’agit-il encore d’ « être le média »,

Related: