background preloader

Sexualité, prostitution

Facebook Twitter

L’âge de la sexualisation de la femme… et de la fille. Une question épineuse et ambiguë Il y a peu, j’ai mené une micro enquête sur le réseau social Twitter.

L’âge de la sexualisation de la femme… et de la fille.

J’ai demandé aux femmes de répondre à la question suivante : « Les filles, vous vous souvenez à quel âge vous avez été draguée/klaxonnée pour la première fois par un homme adulte ? ». Comme on me l’a justement fait remarquer, la question était très vaste et c’est ce que j’ai trouvé intéressant, même si vous allez sans doute penser que c’est une erreur de ma part, puisqu’elle m’a permis d’analyser les choix de réponses qui ont été faits par les femmes.

Dossier prostitution : Lilian Mathieu (sociologue) : « L'abolitionnisme contemporain commet une double erreur » Lilian Mathieu est sociologue au CNRS et a étudié la prostitution pendant dix ans.

Dossier prostitution : Lilian Mathieu (sociologue) : « L'abolitionnisme contemporain commet une double erreur »

L'Irlande et l'IVG : quelles options pour les femmes ? En France, 209 269 femmes ont eu recours à une interruption volontaire de grossesse en 2009, selon les chiffres de l'INSEE.

L'Irlande et l'IVG : quelles options pour les femmes ?

En Irlande, officiellement, aucune. En effet, à moins que la vie de la femme ne soit gravement menacée, l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) est interdite par la constitution irlandaise, que seul un référendum pourrait modifier. Or, les valeurs de l'Eglise catholique sont toujours profondément ancrées dans les mentalités : l'avortement est un sujet dont on ne parle pas. L'Irlande reste le pays qui n'a autorisé la vente de préservatifs qu'en 1978 (et il a fallu attendre 1985 pour que ceux-ci soient disponibles sans ordonnance).

La mort en octobre 2012 de Savita a certes mis en lumière l'absence de législation concrète en la matière. L'interdiction de l'IVG n'est pas seulement un fait juridique, il s'agit d'une réalité sociale et sociétale : parler d'avortement en public est polémique voire grossier, et les femmes ne peuvent pas avorter. Celinextenso – Assistance sexuelle non merci : baisez-nous sans formation. Le 16 mar.

celinextenso – Assistance sexuelle non merci : baisez-nous sans formation

Handivagations Ca fait un petit moment que le sujet gronde dans le petit monde du handicap, et moi aussi je gronde dans mon coin, en entendant toutes ces conneries. Ces jours-ci le débat sur l’assistance sexuelle est relancé par le film « The sessions » qui vient de sortir (et ne va pas tarder à rentrer à mon avis), alors je crache ma Valda. Comme à mon habitude, je ne suis pas d’accord avec plein de choses. Alors je vais commencer par ce qui nous met d’accord. The cult of pornography – a black feminist perspective. Dure à avaler. La chance de bien des jeunes femmes d’aujourd’hui, c’est d’avoir eu une mère féministe.

Dure à avaler

Pilules de 3e et 4e génération: vers la fin du «tout pilule» en France? S’il y a une conséquence positive à la polémique médicale et judiciaire autour des pilules de 3e et 4e génération et à la médiatisation des débats sur la contraception qui l’entoure, ce sera peut-être de remettre enfin en cause le dogme du «tout pilule» qui règne en France.

Pilules de 3e et 4e génération: vers la fin du «tout pilule» en France?

Ce qui arrive aujourd’hui est entre autres la conséquence du refus du corps médical à lâcher prise et à laisser les femmes gérer seules leur corps et leur fécondité: le «tout pilule» sans discernement, sans réel droit au choix, est un des facteurs qui a entraîné la prescription quasi systématique des contraceptif hormonaux, y compris ceux de troisième génération. publicité Médecins tout-puissants, propagande pro-pilule En France, la démarche contraceptive a toujours été fortement médicalisée, et rigoureusement encadrée. Ce qui se passe actuellement avec les pilules de troisième génération semble plaider pour un contrôle médical accru de la prescription des contraceptifs par les médecins.

Contraception: La pilule pour hommes, une cause perdue? - News Savoirs: Sciences. Contraception A l'heure où les pilules féminines de 3e et 4e génération subissent un flot de critiques, qu'en est-il de la contraception masculine?

Contraception: La pilule pour hommes, une cause perdue? - News Savoirs: Sciences

Le point avec Brenda Spencer, doctoresse au CHUV. Un jour peut-être, les femmes ne seront plus les seules à prendre la pilule.Image: Keystone. STRASS - Désintox. Que ce soit de la part des personnes prohibitionnistes ou de celles qui pensent défendre la cause des travailleurSEs du sexe, beaucoup de clichés et de faux arguments circulent sur le travail sexuel.

STRASS - Désintox

Cette page a pour but de déconstruire ces idées reçues, afin de recadrer le débat sur le travail sexuel, d’un côté comme de l’autre. Désintox SPECIAL « modèle Suédois » par Pye Jakobsson, à lire en PDF ici « c’est le plus vieux métier du monde, on ne peut pas l’interdire » Ce n’est parce qu’une activité ou institution existe depuis longtemps qu’elle en est pour autant « légitime ». Le viol, le droit de cuissage, la violence de manière générale sont, malheureusement, des phénomènes également vieux comme le monde. Escort boy : « Ma tenue de travail, c’est nu » Bug Powder (Ava du Parc) Sa première passe, il s’en est tiré avec quelques morsures.

Escort boy : « Ma tenue de travail, c’est nu »

Bug Powder – un pseudo tiré du roman « Le Festin nu » – a 27 ans, le regard doux et un strabisme qui lui donne l’air rêveur. Pas de cernes. Pourtant, le jeune homme ne dort pas beaucoup, et depuis longtemps : pendant huit ans, il a passé ses nuits au téléphone rose, à faire jouir des clients. "Repensons la prostitution" Désintox : les mythes des abo. Prostitution: oui, on peut être féministe et non abolitionniste. La proposition de Najat Vallaud-Belkacem d’abolir la prostitution fait ressurgir un débat prégnant chez les féministes.

Prostitution: oui, on peut être féministe et non abolitionniste

De nombreux articles sont consacrés à la position abolitionniste, le nôtre vise à expliquer le raisonnement égalitaire qui incite une partie des féministes à défendre la position non abolitionniste. Nous ne nous prétendons pas réglementaristes. Prostitution masculine : gros plan sur les "garçons de joie" "Garçons de joie", couverture du livre de Nicole Canet. Pour le commander, cliquer ici. L'un des premiers points communs qui me vient en tête lorsque je pense aux débats classiques sur la prostitution et la pornographie, c'est l'invisibilité des hommes. Évidemment, pas les horribles consommateurs qui objectivent, marchandisent et stigmatisent le corps des femmes, non, ceux qui, eux aussi, mettent leur corps à disposition de cet affreux commerce.

Oui, l’orgasme féminin est mécanique, et alors? N'en déplaise aux sexologues qui nous expliquent que tout se passe dans la tête des femmes, les derniers travaux de Pierre Foldès sur la reconstruction du clitoris le prouvent. À quoi sert l'orgasme féminin. Orgasme (jayne vidheecharoen/CC/Flickr.com). Chez les spécialistes de l'évolution de la sexualité humaine, la question de l'orgasme féminin est peut-être la plus problématique. Si, du côté masculin, l'équation orgasme = éjaculation = reproduction est on ne peut plus évidente, chez les femmes, les scientifiques s'écharpent gentiment depuis plusieurs dizaines d'années.

L'orgasme féminin a-t-il été sélectionné par l'évolution ? Ici, l'orgasme féminin n'aurait donc aucune fonction évolutive en lui-même, mais existerait simplement parce que les femmes partagent certains stades précoces de leur ontogenèse avec les hommes, chez qui l'orgasme correspond à une réelle adaptation. La masturbation : témoignages et réflexions. La masturbation, c’est le sujet de Brigitte Lebuysson (avec encore et toujours la participation de nos fantastiques lectrices). Publié initialement le 3 août 2012 Avant de commencer les festivités, laissez-moi vous raconter une petite anecdote qui est arrivée à quelqu’un dont les initiales sont BLB (c’est-pas-moi-c’est-une-amie) et qui témoigne à la première personne du singulier (parce qu’en fait, c’est pas une amie, c’est moi) : Quand j’étais en quatrième, je me masturbais de temps en temps depuis deux ou trois ans.

Je le vivais mal, parce que même si j’avais bien lu dans les livres d’éducation sexuelle qu’on m’avait filés que ce n’était pas sale et que c’était une très bonne façon d’apprendre à connaître son corps. L’impossible porno pour femmes. Pas de clitoris dans l’encyclo des filles « Anne Bert Impermanence. Décidément les filles, on doute parfois d’avoir réellement avancé dans la difficile perception du sexe féminin….