background preloader

WhatsApp

Facebook Twitter

Au fait, pourquoi WhatsApp s'appelle WhatsApp ? Vous vous servez sans doute de WhatsApp, mais connaissez-vous la provenance de son nom ?

Au fait, pourquoi WhatsApp s'appelle WhatsApp ?

C’est l’application de messagerie instantanée la plus utilisée au monde, selon des chiffres qui datent de février 2021, avec 2 milliards de membres. C’est aussi le service qui a coûté le plus cher à Facebook, car il a fallu débourser 19 milliards de dollars pour mettre la main dessus. Même les autres géants de la tech, comme Google, Apple, Amazon ou Microsoft, n’ont pas dépensé autant d’argent en une fois pour une telle prise. Vous l’avez reconnue : c’est de WhatsApp dont il s’agit.

Lancé en 2009 par Jan Koum et Brian Acton, le programme s’est imposé comme un incontournable de la discussion pour un très grand nombre de personnes — même si, ces derniers temps, des voix se sont élevées contre les plans de Facebook visant à resserrer ses liens avec sa filiale, avec une polémique qui est en cours sur les futures conditions du service. Aujourd’hui Jan Koum et Brian Acton ne travaillent plus chez WhatsApp. Pour WhatsApp, le profit aux dépens de la confidentialité des données.

Vous quittez WhatsApp ? Les 4 meilleures alternatives pour le remplacer. Oui, vous pouvez arrêter d’utiliser WhatsApp, mais ne faites pas cette erreur ! Le récent désastre de WhatsApp en matière de relations publiques a vu des dizaines de millions de personnes affluer vers d’autres plateformes.

Oui, vous pouvez arrêter d’utiliser WhatsApp, mais ne faites pas cette erreur !

Des millions d’autres envisagent maintenant de faire de même, après un retour de bâton concernant le partage de données avec Facebook. Mais attention : toutes les messageries ne sont pas les mêmes et vous pourriez prendre un risque plus « dangereux » que vous ne le pensez. Alors, que faire ? « Utiliser WhatsApp est dangereux », a mis en garde Pavel Durov, fondateur de Telegram, en janvier dernier, en citant les cyber-attaques contre WhatsApp fonctionnant sur des téléphones appartenant à des cibles clés, dont Jeff Bezos. Un an plus tard, Pavel Durov célèbre « la plus grande migration numérique de l’histoire de l’humanité », écrivant que « la première semaine de janvier, Telegram a dépassé les 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels – 25 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram au cours des 72 dernières heures seulement ». Transfert de données vers Facebook : WhatsApp est menacé par une amende record en Europe. Une amende importante pourrait être infligée à Facebook et WhatsApp en Europe, à cause d'un manque de transparence concernant le partage de données entre le réseau social et la messagerie instantanée.

Transfert de données vers Facebook : WhatsApp est menacé par une amende record en Europe

La sanction pourrait atteindre des sommets. Détenu par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), qui l’a infligée à Google pour des infractions commises avec Android, le record de l’amende la plus élevée prononcée au nom du Règlement général sur la protection des données (RGPD) pourrait bien revenir à son homologue irlandaise. C’est en tout cas une éventualité qu’évoque Politico, dans son édition du 22 janvier. Selon trois sources que la publication a pu consulter, la messagerie instantanée WhatsApp pourrait devoir régler une sanction financière de 30 voire de 50 millions d’euros pour avoir enfreint les exigences de transparence imposées par le RGPD.

La suite en vidéo. WhatsApp : numéros, messages personnels, Google affiche les données des utilisateurs en clair. D'après le chercheur en sécurité informatique Rajshekhar Rajaharia, une faille de sécurité touche actuellement la version Web de WhatsApp.

WhatsApp : numéros, messages personnels, Google affiche les données des utilisateurs en clair

Pour une raison inconnue, Google est en mesure d'indexer sur son moteur de recherche les numéros et les messages des utilisateurs. Comme le rappelle le chercheur, c'est la troisième fois que des données personnelles se retrouvent sur Google. WhatsApp cède sur sa politique, craignant l’exode vers Signal. La semaine dernière, un gigantesque exode vers Telegram et Signal s’est manifesté pour les utilisateurs de WhatsApp.

WhatsApp cède sur sa politique, craignant l’exode vers Signal

En cause : une nouvelle politique de confidentialité choisie par Facebook, donnant l’accès aux données de la messagerie instantanée vers le réseau social du même nom. Aujourd’hui, WhatsApp annonce dans un communiqué de presse que le changement n’aura finalement pas lieu. La semaine avait été difficile pour WhatsApp qui avait décidé, tout d’abord, de la jouer transparent avec des communiqués expliquant de sa protection de la vie privée et des messages chiffrés. La stratégie n’avait pas fonctionné, et Signal continuait à voir grossir son nombre d’utilisateurs, avec une première position au classement des applications les plus téléchargées. Comme un aveu de faiblesse, WhatsApp s’est résolu à dire non : sa nouvelle politique ne sera pas mise en place.

Renoncer, plutôt que temporiser La mise à jour concernait tous les utilisateurs WhatsApp. WhatsApp : vos groupes privés et vos numéros sont peut-être accessibles sur Internet. « Échange de messages fiable.

WhatsApp : vos groupes privés et vos numéros sont peut-être accessibles sur Internet

Simple. Sûr. » Vraiment, WhatsApp? Contrairement à ce qu'affirme le géant de la messagerie instantanée sur sa page d'accueil, vos groupes ne sont peut-être pas vraiment privés lorsque vous utilisez l'application. Par conséquent, vos numéros non plus. En quelques recherches Google, les journalistes de Vice ont pu accéder à des groupes de discussions hébergés par la messagerie chiffrée de Facebook, révèlent-ils dans un article publié le 21 février. 470 000 liens d'invitation à des conversations privées étaient encore accessibles sur Google vendredi.

Mais ces groupes privés sont toujours visibles lorsqu'on utilise d'autres moteurs de recherche : Bing recensait ainsi 697 000 résultats ce samedi après-midi. Ce que Signal va faire avec les 50 millions de dollars du créateur de WhatsApp. En 2018, Signal prend son envol.

Ce que Signal va faire avec les 50 millions de dollars du créateur de WhatsApp

La messagerie qui sécurise vos communications devient une fondation, financée à hauteur de 50 millions de dollars par le créateur de WhatsApp. Signal est un projet que vous connaissez. Si vous ne le connaissez pas et que vous avez un smartphone sous Android, vous devriez aller tout de suite sur le Google Play et remplacer la messagerie par défaut de votre téléphone par Signal. WhatsApp dépose une plainte contre l’entreprise israélienne NSO Group, accusée d’espionnage. WhatsApp, l’une des applications de messagerie les plus populaires au monde, propriété de Facebook depuis 2014, a annoncé, mardi 29 octobre, avoir déposé plainte contre NSO Group, une société israélienne spécialisée dans les logiciels d’espionnage.

WhatsApp dépose une plainte contre l’entreprise israélienne NSO Group, accusée d’espionnage

WhatsApp l’accuse d’avoir contribué au piratage, à des fins d’espionnage, d’une centaine d’utilisateurs de WhatsApp, notamment des journalistes et des militants des droits de l’homme. En mai dernier, WhatsApp avait annoncé qu’une faille de sécurité critique avait pu être exploitée par un logiciel espion. Ce dernier pouvait être installé à l’insu de l’utilisateur de l’application grâce à un appel vocal infecté par un pirate : le logiciel espion était installé même si l’utilisateur ne décrochait pas. Virulent, le cofondateur de WhatsApp dévoile les raisons de sa rupture avec Facebook. C'est un portrait très instructif sur les rapports qu'entretenaient les fondateurs de WhatsApp avec leurs nouveaux patrons chez Facebook.

Virulent, le cofondateur de WhatsApp dévoile les raisons de sa rupture avec Facebook

Brian Acton, dans un entretien à Forbes, lâche ses coups contre le réseau social. Et exprime ses regrets. Alors que le réseau social américain vient d’encaisser le départ des deux fondateurs d’Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger, officiellement pour changer d’air mais officieusement en raison de tensions croissantes avec les dirigeants du site, Forbes publie les confidences de Brian Acton, l’un des deux fondateurs de WhatsApp. Et autant dire que celui qui a le plus profité du phénomène Facebook n’y va pas de main morte. Si Brian Acton a pu devenir milliardaire grâce à l’entreprise américaine (Facebook a acquis en 2014 la messagerie instantanée pour 22 milliards de dollars, en cash et en actions), c’est d’après lui au prix du sacrifice de la vie privée de sa communauté : « en fin de compte, j’ai vendu mon entreprise. Mensonge à l’Europe. Le co-fondateur de WhatsApp quitte le navire. Messages payants et publicité: Facebook lance la monétisation de WhatsApp.

Mark Zuckerberg l’a toujours assuré: Facebook a bien l’intention de rentabiliser le rachat de WhatsApp.

Messages payants et publicité: Facebook lance la monétisation de WhatsApp

Mercredi 1er août, le réseau social a officiellement lancé le processus de monétisation de l’application de messagerie, qu’il a rachetée en 2014 pour 19 milliards de dollars (16,3 milliards d’euros). Il a dévoilé de nouvelles options payantes pour les entreprises souhaitant communiquer avec les utilisateurs de la plate-forme. Et annoncé la prochaine arrivée de publicités. Cette annonce intervient une semaine après un plongeon boursier historique. Comment Facebook peut-il gagner de l'argent avec WhatsApp? Aucune bannière, pas de lien sponsorisé. Dans le monde du web où la publicité est reine, l'application WhatsApp détonne.

Pourtant, Facebook a mis 19 milliards de dollars sur la table pour se payer l'application de messagerie instantanée. Les deux créateurs de WhatsApp sont des antipubs farouches. A eux deux, ils ont travaillé 20 ans chez Yahoo, et cela les a vaccinés. Lorsqu'on télécharge l'application, on a même droit à leur profession de foi en la matière. Gratuit la première année. Pour 16 milliards de dollars, Facebook rachète WhatsApp.