background preloader

Sauvetage des enfants

Facebook Twitter

Le sauvetage des enfants juifs pendant l’occupation « Oeuvre de secours aux enfants. Le sauvetage des enfants juifs pendant l’occupation (dans les maisons de l’OSE 1938-1945) Des milliers d’enfants en France ont échappé à la déportation et à l’extermination grâce à l’extraordinaire organisation de caches mise en place par l’Œuvre de secours aux enfants (OSE), dès 1938 : les maisons d’enfants de l’OSE. 1939-1944 Le sauvetage des enfants juifs Avec la déclaration de guerre en septembre 1939, le programme de l’OSE prend une autre dimension.

Le sauvetage des enfants juifs pendant l’occupation « Oeuvre de secours aux enfants

Il faut non seulement mettre à l’abri les enfants allemands et autrichiens devenus « ressortissants ennemis », mais également organiser l’évacuation des enfants de la région parisienne pour les protéger des bombardements, accueillir le flot des réfugiés et repenser l’action sociale en fonction de la situation politique du pays. Enfants cachés, enfants retrouvés. K. Hazan, 2007. Mr et Mme Landeau. Sarthe. Fiche YV.

Marie Legout. Sauvetage Loiret. Fiche YV. L'histoire Marie Legout Elle était veuve de guerre.

Marie Legout. Sauvetage Loiret. Fiche YV

Entre 1929 et 1938 elle est gouvernante dans des familles à l’étranger dont une en Allemagne. A la déclaration de guerre, elle s’engage comme auxiliaire médicale volontaire sur le front de Lorraine. Démobilisée le 14 juin 1940, elle est rapatriée à son domicile le 25 juillet 1940. Sa maison fut réquisitionnée par les allemands de juin à décembre 1940 et de janvier à juillet 1941. Elle est mise en relation avec le Père DEVAUX (N.D. de SION ) par l’intermédiaire probable d’une assistante sociale Mlle HUE. De 1942 à 1944, plusieurs personnes juives isolées ou en famille vont trouver asile chez elle. Arrêtée en août 1944 et détenue jusqu’en février 1945 par les FFI, elle est suspectée d’avoir dénoncée la gouvernante de l’abbé PASTY (résistant). De décembre 1945 à février 1947, elle dirige une maison d’enfants du COSOR (Comité des œuvres sociales de la Résistance) à Chateldon.

Témoignage de Bernard BIRKAN. Paulette, Liliane... ces enfants cachés en France  Ils ont changé de noms et de prénoms, ils ont appris à faire le signe de croix et comment suivre une messe, ils sont devenus de parfaits petits chrétiens et puis, la guerre finie, Adolf Hitler réduit en cendres, ils sont redevenus de petits juifs.

Paulette, Liliane... ces enfants cachés en France 

Quand ils ont retrouvé leurs parents -pour ceux qui n'avaient pas été assassinés-, ce ne fut pas sans douleur. Jamais dans la joie simple. Certains sont très célèbres: Boris Cyrulnik, Serge Klarsfeld, André Glucksmann, ou encore Pavel Friedlander, changé en Paul-Henri Ferland, et devenu Saül Friedlander en Israël. Le plus illustre d'entre eux fut un nourrisson né en esclavage, condamné à mort par Pharaon, un bébé que sa mère confia aux eaux du Nil et qui fut recueilli par la princesse fille de Pharaon. L'enfant et la Shoah. Yad Layeled France. Au travers de témoignages poignants, ce documentaire revient sur l’action du réseau qui a permis d’arracher à la déportation et à la mort de nombreux enfants juifs internés durant l’Occupation à l’hôpital Rothschild.

L'enfant et la Shoah. Yad Layeled France

Découvrez en particulier dans ce documentaire le témoignage du Dr Colette Brull-Ulmann, dernière survivante d’une histoire héroïque et méconnue. Celle d’une équipe de soignants qui a dépassé le cadre de ses fonctions et qui, au prix de sa vie, a tout mis en œuvre pour sauver d’une mort certaine des dizaines d’enfants juifs. Le réseau Abadi - Juifs en résistance - Exposition virtuelle - Mémorial de la Shoah. Moussa Abadi est né en 1910.

Le réseau Abadi - Juifs en résistance - Exposition virtuelle - Mémorial de la Shoah

Fin 1942, il décide de créer à Nice avec Odette, sa femme, un réseau pour sauver les enfants juifs. Il rencontre Maurice Brener, délégué du Joint, qui assure le financement de son réseau. Moussa Abadi se met à la recherche de planques pour abriter ces enfants à Nice et dans les Alpes-Maritimes. Il prend contact avec Monseigneur Rémond, évêque de Nice, qui lui donne deux titres, celui de professeur de diction au petit séminaire et celui d'inspecteur principal de l'enseignement catholique, ce qui lui ouvre les portes des pensionnats religieux. Monseigneur Rémond lui donne un bureau à l'évêché où Moussa Abadi fabrique de faux papiers. En 1943, après la fermeture de l'OSE à Nice, Moussa Abadi trouve d'autres relais où les parents amènent leurs enfants qui sont ensuite conduits par ses soins dans les caches prévues, pensionnats religieux et familles d'accueil. Les Carmes d'Avon. Musée de la résistance en ligne.

La Sarthe en 1939-1945. AJPN. La France est découpée en zone annexée : à nouveau l'alsace lorraine, interdite côtière, occupée et dite libre.

La Sarthe en 1939-1945. AJPN

La Sarthe sera placée sous une double autorité : le régime de Pétain à qui une assemblée de députés et sénateurs (dont des Sarthois) a donné les pleins pouvoirs à Vichy le 10 juillet 1940 et l'autorité d'occupation. L’administration de l’état français en Sarthe La moitié du corps préfectoral peu sûrs est aussitôt écarté (décret du 17 juillet 1940) et, un an après, beaucoup sont limogés ou mis à la retraite. Trente-six préfets et sous-préfets moururent en déportation ou dans les combats de la Résistance.

Marie Arnol. Comité Français Yad Vashem. Les Justes Mme Marie Arnol Date de naissance : 25/03/1881 Date de décès : 16/06/1952 Profession : Religieuse, Directrice de l'institution religieuse Sainte Madeleine Particularité : Catholique Localisation.

Marie Arnol. Comité Français Yad Vashem

Les Juifs des Deux-Sèvres. Projet lycéen. Jean-Marie Pouplain précise que Gentée Waldkirch, née Miodownik, (44 ans), mère des enfants " a été hospitalisée en psychiatrie à l'Hôpital de Niort, sur prescription du Docteur Epagneul "6, un médecin dont l'épouse est juive.

Les Juifs des Deux-Sèvres. Projet lycéen

Ils seront arrêtés le même jour, le 3 mars 1944, Jacqueline parce qu'elle est juive et son mari pour son engagement dans la Résistance. Ils échapperont tous les deux à la déportation. Le médecin est transféré au camp de Compiègne-Royallieu sans être envoyé en Allemagne. Denise-Paulin-Aguadich. Notice Louis* et Joséphine Paulin* habitent à Chapareillan dans l'Isère.

Denise-Paulin-Aguadich

Lorsque la guerre éclate, deux de leurs trois enfants vivent encore avec eux. Denise Agadich-Paulin. Sr Joséphine. Fiche YV. Les Justes Mme Denise Aguadich-Paulin Date de naissance : 27/04/1913 Date de décès : 08/10/2010 Profession : Religieuse Notre Dame de Sion Particularité : Information non disponible Localisation.

Denise Agadich-Paulin. Sr Joséphine. Fiche YV

Emma Navarro. Sr Agnes. Fiche YV. Les Justes Emma Navarro Date de naissance : 15/03/1900 Date de décès : 12/11/1998 Profession : Religieuse Particularité : Information non disponible Localisation Localite : Paris Département : Paris Région : Ile-de-France Pays : France Cérémonies de reconnaissance Information non disponible L'histoire Emma Navarro en 1931 Mademoiselle Agnès Navarro, Sœur Agnès en religion, dirigeait un établissement situé 37 rue Sainte Croix de la Bretonnerie dans le quartier du Marais à Paris.

Sr Magda Grenoble. Fiche Yad Vashem. L'histoire Mère Magda source photo : © 2011 Sœurs de Sion - Rome, Italie crédit photo : D.R Née le 24 septembre 1879 à Soignes (Hainaut, en Belgique), Marthe Zech est issue d’une famille de huit enfants. Elle a une sœur jumelle, Madeleine, qui entrera aussi dans la congrégation des soeurs de Sion sous le nom de Mère Marie Guillaume. Mère Marie Magda prononce ses premiers vœux en 1908, quatre ans après sa sœur. Elle voyage beaucoup : Prague, Istanbul, Marseille, Tunis…En 1936-1938, elle se trouvait à Oradea Mare (aujourd’hui en Roumanie), et en 1938-1940, à Strasbourg, comme première assistante. Lors de l’évacuation de la ville au début de la guerre, la communauté de Strasbourg dût se disperser : un groupe se réfugia à Gérardmer, tout proche ; un autre, conduit par Mère Odile, partit pour Grandbourg ; tandis qu’un dernier groupe, conduit par Mère Magda*, part à Grenoble fonder une nouvelle maison : elles y parvinrent en septembre 1940.

Informa Sion No 18 Janvier Fevrier 2007. NDS - Juste parmi les Nations. List Télécharger PDF - 2,5 MB « Quiquonque sauve une vie sauve l’univers tout entier » Phrase extraite du Talmud, et figurant sur la médaille des Justes Le titre de Juste parmi les Nations a été créé en 1953 par l’Etat d’Israël, afin d’honorer la mémoire des non-juifs qui ont aidé des Juifs menacés pendant la deuxième guerre mondiale. Pour bénéficier de ce titre, le sauveteur ne doit avoir exigé aucune récompense en échange de l’aide apportée. Polémique autour des enfants juifs baptisés sous l'Occupation. Pendant l'occupation allemande, des enfants juifs avaient été cachés par des institutions ou des familles catholiques.

La guerre terminée, vint le temps de les restituer à leurs familles, ou aux institutions juives chargées des orphelins. Sauf que certains avaient été baptisés, pour les protéger, et que la question se posa de leur retour à leur milieu d'origine. L'Église en avait certes sauvé plus d'un, mais sa logique la poussait alors à garantir aux baptisés une éducation catholique. Un document publié la semaine dernière par le quotidien italien Corriere della Sera pourrait en apporter un nouvel exemple. Selon ce texte, daté du 23 octobre 1946, les enfants juifs ayant reçu le baptême ne devaient pas être confiés à des «institutions qui ne seraient pas à même d'assurer leur éducation chrétienne». L'historien italien Alberto Melloni, qui publie ce document dans le Corriere, affirme qu'il s'agit d'une instruction du Saint-Office transmise à la nonciature apostolique de Paris.

L'Église de France et les enfants juifs: Des missions vaticanes à l’affaire ... - Catherine Poujol. L'Église de France et les enfants juifs. Catherine Pujol. L’Église catholique de France s’est retrouvée dans une situation inouïe, après guerre, à laquelle rien ne l’avait préparée : rendre des enfants juifs par milliers après les avoir sauvés. L'ouvrage Après la Libération, la discussion fait rage, en France, sur la validité des baptêmes administrés pendant la guerre par l’Église catholique pour sauver les enfants juifs. « Une enfance volée : l’affaire Finaly » de Fabrice Génestal. France 2 diffusa Une enfance volée : l'affaire Finaly, téléfilm de Fabrice Genestal (2008) avec Charlotte de Turckheim et Pierre Cassignard. L’histoire de Robert et Gérald Finaly, deux enfants juifs cachés pendant l’Occupation par un réseau catholique dont est membre Mlle Antoinette Brun. A la libération, et pendant des années, Mme Brun refusa de rendre à la famille Finaly ces enfants Juifs devenus orphelins par la Shoah (Holocaust), et qu’elle fit baptiser.

MAISON D'ETUDE. Le grand rabbin Jacob Kaplan et l'affaire Finaly : guide, porte-parole et négociateur de la communauté juive. Notes.