background preloader

Coût du nucléaire

Facebook Twitter

Nucléaire, arrêtons les frais ! Nucléaire, arrêtons les frais !

Nucléaire, arrêtons les frais !

Je refuse que mes impôts participent au financement de projets dangereux, imposés et très coûteux. Le nucléaire est à bout de souffle, nous en voyons des exemples au quotidien : accidents à répétition sur les centrales, impossible gestion des déchets radioactifs, mises en garde de l’ASN concernant un accident majeur en France… Pourtant, le lobby nucléaire, soutenu par l’Etat, cherche toujours à mettre en route des projets injustifiables et néfastes.

Devant la nécessité de redorer le blason d’une industrie qui bat de l’aile, l’Etat et le cartel du nucléaire se lancent dans des projets délirants dont ils prétendent faire des vitrines de leur savoir-faire. Une stratégie qui montre clairement ses limites, notamment à travers les cas de quatre programmes particulièrement préoccupants et coûteux : Pièces à conviction du 17-02-2016 à 23:25 - Areva, dans les secrets de la faillite en replay. Communiqué de presse : Avec le nucléaire, les milliards valsent... Et les français trinquent. Chacun en a pris l'habitude, dans un projet nucléaire, il ne faut pas confondre le prix « avant » et le prix « après ».

Communiqué de presse : Avec le nucléaire, les milliards valsent... Et les français trinquent

Ainsi, l'EPR de Flamanville a commencé à 3 milliards d'euros (2007), il en est à près de 10 milliards (2015) et n’est toujours pas fini...Le scénario se répète avec le projet d'enfouissement des déchets hautement radioactifs à vie longue à Bure : le projet Cigéo, programmé sur plus d'un siècle d'exploitation (140 ans!) Et porté par l'ANDRA, futur exploitant. Pourtant, en 2013, il y a eu un débat public sur Cigéo. Nuclear power? In this economy? You must be drunk, world leaders.

Have you ever gotten really drunk and committed to doing something that you have no idea how to do?

Nuclear power? In this economy? You must be drunk, world leaders

Maybe you downed a few beers and told your friend that you’d build a website for his artisanal jerky startup. Or maybe you took one too many shots at the office holiday party and told your boss you’d have 3,000 words on the history of fusion technology by Monday. Well, this weekend, the world got drunk on a strong cocktail of fear and solidarity and semi-promised itself to keep global temperatures from rising more than 1.5 degrees C.

Now, it’s the morning after, and everyone’s frantically Googling “How to keep global temperatures from rising more than 1.5 degrees C.” One result that seems to keep coming up is nuclear power, aka the Walter Sobchak to solar power’s The Dude. Once built, nuclear plants don’t cost that much to operate. Currently, there are more than 100 nuclear plants in the U.S., providing about 19 percent of electricity needs, Gizmodo reports. EDF prévoit des hausses de tarifs pour rénover son parc nucléaire. EDF va réclamer ces prochaines années des augmentations "acceptables" des tarifs réglementés de l'électricité, car l'entreprise a besoin d'argent pour rénover son parc nucléaire, a indiqué dimanche son PDG Jean-Bernard Lévy.

EDF prévoit des hausses de tarifs pour rénover son parc nucléaire

"Le parc nucléaire français est encore jeune. Mais avec le temps qui passe, il va falloir un peu plus d'argent pour le rénover, pour en rallonger la durée de vie (...) et donc il faut augmenter un petit peu les tarifs chaque année", a-t-il expliqué au Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé. "Cette année, l'augmentation est de 2,5%. C'est une augmentation qui est nécessaire à la reconstruction, à la rénovation du parc. Nucléaire : Areva et EDF face à une facture imprévue - Les Echos. Banque - Assurances Scandale Swissleaks : la banque HSBC sous pression L’enquête du « Monde » est accablante pour la banque britannique.

Nucléaire : Areva et EDF face à une facture imprévue - Les Echos

HSBC assure avoir mis fin aux pratiques frauduleuses de sa filiale suisse. Onde de choc... La facture astronomique du nucléaire. Poursuivre le nucléaire coûtera cher, très cher.

La facture astronomique du nucléaire

Un document interne à EDF, que le JDD s’est procuré, dresse les estimations des coûts futurs pour l’entretien et le renouvellement du parc nucléaire français. Les chiffres donnent le tournis. Près de 300 milliards d’euros devront être investis dans les cinquante prochaines années si les centrales actuelles sont reconstruites à l’identique.

Une hypothèse toutefois difficile à tenir pour remplir l’objectif de réduction de 75 % à 50 % de la part du nucléaire dans la production électrique française. Depuis plusieurs mois, EDF chiffre à 55 milliards d’euros le coût des travaux nécessaires pour prolonger la durée de vie de 58 réacteurs français de quarante à cinquante ans. Retard et surcoût de l'EPR : les patrons de la sûreté nucléaire taclent EDF. Denis Baupin: «Il y a un mythe du nucléaire bon marché» Les députés veulent se mêler au débat.

Denis Baupin: «Il y a un mythe du nucléaire bon marché»

Chasse-gardée du gouvernement et de l’Elysée, la politique nucléaire de la France va être étudiée de près par les députés qui ont voté la mise en place d’une commission d’enquête, mercredi. A l’initiative de cette démarche, le député de Paris Denis Baupin en sera vraisemblablement le rapporteur. Quel est le but de cette commission ? Nucléaire : "Il va falloir investir 2 milliards d'euros par réacteur !"

Nucléaire: EDF détaille les coûts de son "grand carénage" Paris (AFP) - Un responsable d'EDF a détaillé jeudi les coûts du plan de "grand carénage" de l'énergéticien, qui prévoit de mener pour 55 milliards d'euros de travaux de maintenance sur ses 58 réacteurs français à l'horizon 2025.

Nucléaire: EDF détaille les coûts de son "grand carénage"

Sur cette enveloppe, 10 milliards d'euros concernent des investissements de mise aux normes des centrales après la catastrophe de Fukushima, en 2011 au Japon, a expliqué Dominique Minière, directeur délégué à la direction Production-Ingénierie d'EDF lors d'une audition devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la filière nucléaire. Gregory Jaczko (ex-président de l'autorité de sûreté nucléaire des États-Unis)

Prolongement du fonctionnement des centrales, jusque quand ?

Proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête relative aux coûts de filière nucléaire, la durée d’exploitation des réacteurs et à divers aspects financiers de cette production. Le groupe Ecologiste à l’Assemblée Nationale vient de déposer une proposition de résolution pour la création d’une commission d’enquête sur les coûts de la filière nucléaire, la durée d’exploitation des réacteurs et à divers aspects financiers de cette production.

Pas trop tôt. Je me demande d'ailleurs comment cela se fait que le pays ait pu se lancer dans un tel programme sans considérer le coût total ! – alwen

Le groupe a décidé d’utiliser son « droit de tirage » annuel pour cette commission.

Proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête relative aux coûts de filière nucléaire, la durée d’exploitation des réacteurs et à divers aspects financiers de cette production

Celle-ci devrait être validée et mise en place dans les semaines à venir. Elle aura 6 mois pour remettre son rapport. La commission d’enquête proposée aura pour tâche d’interroger la filière nucléaire française sous l’angle de son coût pour l’État, les contribuables et les consommateurs. Elle pourra examiner notamment les coûts actuels et futurs de la filière sous tous ses aspects, ainsi que les incertitudes financières pesant sur l’avenir de cette technologie. Proposition de résolution n° 1507, novembre 2013 Mesdames, Messieurs,

Contrats EPR en Grande-Bretagne: la sortie du nucléaire devient un impératif économique. EDF et le gouvernement britannique sont enfin parvenus à un accord final pour la construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR en Angleterre, après de longs mois de négociation concernant le tarif de rachat de l’électricité produite.

Contrats EPR en Grande-Bretagne: la sortie du nucléaire devient un impératif économique

Réaction de Michèle RIVASI député européenne vice-Présidente du groupe des Verts-ALE au Parlement européen, et Denis Baupin député EELV vice-Président de l’Assemblée nationale. Pour Michèle RIVASI : « Après de longues négociations, EDF et le gouvernement britannique se sont finalement accordées sur un prix de 92,5 livres par mégawattheure (109 euros du mégawattheure). Le maintien du nucléaire entrainerait un coût de 746 milliards d’euros. Energie Tribune Avec un art consommé du scoop, le Figaro du jour donne la parole au Haut Commissaire à l’énergie atomique. Bernard Bigot plaide, avec foi, pour une France nucléaire. La somme des contre-vérités diffusées dans cette interview prêterait presque à sourire si elle n’émanait pas d’un personnage aussi influent. Rapport de la cour des Comptes: "le mythe du nucléaire pas cher s'effondre" , selon Eva Joly - Flash actualité - Politique - 31/01. « Le nucléaire est un pari perdant » Notez l'article « Enfin !

Enfinle sujet est mis sur la table. Enfin il est sorti de sa cache, tiré de son tabou, porté à la lumière. « Il » ? Le nucléaire. Pourquoi est-il si important que le nucléaire soit une thématique débattue, un enjeu clairement compris ? Une menace pour nous tous Il représente bien au contraire une menace pour nous tous, citoyens, citoyennes, qui vivons – sans en avoir le choix – au contact de ces installations potentiellement mortifères. Coût du nucléaire: Des «incertitudes» à préciser pour Nathalie Kosciusko Morizet. Le rapport de la Cour des Comptes sur les coûts de la filière de l'électricité nucléaire, qui doit être dévoilé ce mardi, relève des incertitudes, et il faudra les «préciser», a estimé la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. «Ce qui ressort du rapport à ce stade, ce que j'en ai vu, c'est qu'il y a des incertitudes sur certains des coûts, et il va falloir préciser pour être sûr que tout soit bien intégré», a déclaré la ministre sur France 2.

Rendre les débats «plus solides» La Cour des comptes, qui publiera en fin de matinée un rapport très attendu sur les coûts complets de la filière de l'électricité nucléaire, espère que cette expertise inédite permettra d'élever les débats autour de l'atome. «Nous espérons que cela va rendre les débats plus solides, même s'il y aura toujours des polémiques. Rapport de la Cour des Comptes : le nucléaire a mangé son pain blanc. La Cour des Comptes rendra public mardi 31 janvier un rapport sur les coûts du nucléaire qui fera date. 1) Il fera date car il met en pièce le mythe du nucléaire bon marché. D'ores et déjà, les chiffres accumulés par la Cour sont sans appel : depuis des décennies, on a menti sur le coût réel du nucléaire. Celui-ci se trouve au minimum (et malgré les inconnues rappelées ci-dessous) à 20% plus cher que les évaluations précédentes. Et cela même si, de l’aveu même de la Cour, les coûts faramineux de la recherche nucléaire n’ont pas été intégrés dans ce surcoût. 2) Il fera date car il confirme le coût faramineux du nucléaire futur.

Le rapport financier qui punit Areva. Opacité. Acquisition désastreuse. Comptabilité mystérieuse. Le rapporteur de la Commission des finances a remis hier soir un audit au vitriol sur Areva et la filière nucléaire française. Publié en intégralité par OWNI. Areva: l'ardoise d'une gestion désastreuse. Un rapport parlementaire prône une réduction de la part du nucléaire. Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe" Observatoire du nucléaire Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe" En ces temps de catastrophe nucléaire au Japon, les promoteurs de l'atome ne cessent de répéter que, "grâce au nucléaire", la France bénéficierait des tarifs d'électricité "les plus bas d'Europe", voire du monde ! D'abord, on ne voit pas en quoi cela justifierait de vivre avec la perspective d'une catastrophe similaire ou pire que celle en cours à Fukushima.

Mais, surtout, cette affirmation est totalement fausse. Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe" Sociétés : La sortie du nucléaire coûterait 750 milliards. Le rapport de la commission baptisée Énergie 2050, remis au début d'année prochaine, permettra de statuer sur les conséquences financières exactes de l'évolution du paysage énergétique. Sortir du nucléaire est un choix politique. Untitled. Corinne Lepage: Le nucléaire est en train de ruiner la France. EDF alourdit la facture de l'EPR de Flamanville de 2 milliards. Le coût de l'EPR de Flamanville encore revu à la hausse. Le groupe énergétique français EDF a annoncé, lundi 3 décembre, avoir relevé de 2 milliards d'euros son estimation du coût de la construction du réacteur pressurisé européen (EPR) de Flamanville, portée à 8,5 milliards, inflation comprise, en partie à cause des retards subis par le chantier. Les Français paieront aussi l'allongement de la facture de l'EPR finlandais.

EPR : le mythe de l’électricité pas chère s’effondre un peu plus… Une fois de plus, EDF annonce une augmentation du coût de l'EPR. Evalué au départ autour de 3 Md€, il est rendu à plus de 8 Md€. La facture du nucléaire a flambé depuis 2010. Nucléaire : les rapports qui contredisent Montebourg. Les coûts du nucléaire ne vont cesser de croître, selon la Cour des comptes. L'industrie nucléaire n'est plus compétitive. Mycle Schneider: «L'énergie nucléaire n'a plus de perspective» Nucléaire : vers « un krach industriel »

Eva Joly tance Arnaud Montebourg après ses déclarations sur le nucléaire. Dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France publiée mardi 28 août, l'ancienne candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle, Eva Joly, s'en prend à Arnaud Montebourg.