Culture Teragora

Facebook Twitter

Eclm: des ouvrages sur la gouvernance, le commerce équitable, la. Internet, un outil au service de la démocratie ? - Le journal du. TERAGORA. Teragora, le réseau intelligent by Ter Agora on Prezi. TERAGORA CONCEPT INTRO. Sagesse en réseaux : la passion d’évaluer - La vie des idées. Where is the wisdom we have lost in knowledge ?

Sagesse en réseaux : la passion d’évaluer - La vie des idées

Where is the knowledge we have lost in information ? [Où est passée la sagesse que nous avons perdue avec la connaissance ? Où est la connaissance que vous avons perdue avec l’information ?] T.S. Eliot Avec la capacité remarquable du Web 2.0 de rassembler l’information répartie socialement afin d’obtenir des résultats intelligents, l’idée même d’intelligence collective est entrée dans une ère nouvelle. Pourtant, les méthodes pour saisir la sagesse des foules sur le Web sont nombreuses et bien plus clairement multiples qu’on ne le reconnaît ordinairement. James Surowiecki détermine une liste très éclairante de conditions pour la caractérisation d’une foule sage.

Le statut épistémique de ces hiérarchisations produites collectivement ouvre ainsi une série de questions épistémologiques : 1/ Pourquoi fait-on confiance à ces hiérarchisations, et doit-on leur faire confiance ? 1/ Intelligence collective à partir de choix individuels 2. 2.1. Internet, nouvel espace démocratique ? - La vie des idées. Internet enrichit les manières de pratiquer la démocratie.

Internet, nouvel espace démocratique ? - La vie des idées

Dans cet entretien, Dominique Cardon définit cette « forme politique originale » qui présuppose l’égalité des participants et offre un modèle vertueux de coopération. Il note les évolutions actuelles liées à la massification des usages et à la diversification des publics, tout en pointant les risques de reproduction sur la toile des hiérarchies sociales traditionnelles. Dominique Cardon est sociologue au Laboratoire des usages de France Télécom R&D. Ses travaux portent notamment sur les transformations contemporaines de l’espace public, sur les relations entre les usages des nouvelles technologies et les pratiques culturelles et médiatiques.

Entretien réalisé lors du Forum « Réinventer la démocratie » qui s’est tenu à Grenoble les 8, 9 et 10 mai 2009. Internet, un outil de la démocratie ? - La vie des idées. Depuis qu’internet commence à se diffuser dans le grand public, une controverse réapparaît régulièrement : ce nouveau dispositif de communication favorise-t-il le débat démocratique ?

Internet, un outil de la démocratie ? - La vie des idées

Cette discussion a trouvé une nouvelle actualité avec l’apparition des blogs et plus largement des applications du web 2.0 qui permettent à l’internaute de s’exprimer encore plus facilement que précédemment. Internet, contrairement à la radio ou à la télévision, met en situation d’égalité l’émetteur et le récepteur, c’est donc, à première vue, l’outil idéal pour une démocratie participative où le citoyen pourrait intervenir très régulièrement dans le débat public. Je me propose dans ce papier d’examiner comment cette question a d’abord été abordée au démarrage de cette nouvelle technologie, puis dans la période actuelle.

Vertus démocratiques de l’Internet - La vie des idées. Ce texte est issu d’une présentation à la table ronde « Internet et renouveau démocratique » (avec Daniel Bougnoux et Patrice Flichy), animée par Caroline Broué au forum « Réinventer la démocratie » (organisé par La République des idées à Grenoble le 9 mai 2009).

Vertus démocratiques de l’Internet - La vie des idées

À la question de la place d’Internet dans le renouvellement des figures de la démocratie, beaucoup de réponses très diverses et contradictoires peuvent être apportées. Car, à considérer Internet comme un tout, à la fois objet technique, média, espace public, support ou instrument politique, on prend le risque de fondre ensemble des choses si différentes que toute généralisation glisse sur cet improbable objet, sans parvenir à le spécifier.

Je voudrais cependant prendre ce risque en avançant, sans beaucoup de précautions, six propositions relatives à l’expérience de la démocratie sur Internet. Les six vertus politiques d’Internet 1. Vers La richesse des réseaux. Les Presses universitaires de Lyon viennent de faire paraître la traduction française de La Richesse des réseaux de Yochaï Benkler, ce spécialiste des sciences politiques, professeur à la Harvard University, codirecteur du Centre Berkman pour l’internet et la société.

Vers La richesse des réseaux

Nous vous proposons à cette occasion de découvrir cet ouvrage, qui fait déjà figure de classique, en publiant sa longue introduction qui à l’avantage de donner un réel aperçu des modalités de l’argumentation de Yochaï Benkler… Pour lui, l’enjeu de la société de l’information repose tout entier sur la transformation du mode de production de l’information, de la communication et de la connaissance. L’émergence de l’économie de l’information en réseau nous permet de faire davantage “pour et par nous-mêmes”. Internet est-il la voix du peuple ? - novövision.

Internet, une arme des classes moyennes contre les élites médiat. Yochaï Benkler : Dépasser l’analyse de la topologie des réseaux. Par Hubert Guillaud le 02/06/09 | 9 commentaires | 7,797 lectures | Impression Comment construire de nouvelles approches et de nouvelles formes d’observation pour comprendre comment se transforme la politique à l’heure de la participation dans les environnements en réseaux ? Telle était le fil directeur de la foisonnante conférence ( voir les slides de sa présentation ) qu’a donné Yochaï Benkler à l’occasion de l’inauguration du MediaLab de Sciences Po la semaine dernière ( voir également les objectifs du laboratoire ).

Entourage windows. La coordination des groupes. Document préparé par le groupe Intelligence Collective de la Fing à partir des contributions et relectures de François Ansermet, Godefroy Beauvallet, Jacques Chaurand, Jean-Michel Cornu, Bruno Decroocq, Laura Garcia, Malo Girod de l’Ain, Isabelle Gonon, Thierry Groussin, Yann Le Guennec, Emmanuel Josse, Daniel Kaplan, Arnaud Lafont, Janique Laudouar, Pierre Levy, Pierre Magistretti, Daniel Memmi, Jean-Christophe Mielnik, Roger Nifle, Joël Quinqueton, Jean-Michel Penalva, Michel Paillet, Bernard Prieur Smester, Sebastien Sauteur.

La coordination des groupes

Rapporteur : Jean-Michel Cornu. Version finale du 19 août 2005 Sommaire Annexe 1 : Tableau des tâches de coordination Annexe 2 : Comment aller plus loin ? Annexe 3 : Lexique des mots clés introduits 1. Le monde est complexe L’effet global n’est pas la somme des actions individuelles Dans notre monde, les hommes échangent entre eux, les groupes interagissent entre eux, nous disons qu’il est « complexe ».