background preloader

Facebook

Facebook Twitter

Facebook, nouvelle frontière des MOOC ? - Mooc et Compagnie : l'intelligence sociale de la formation. Connue de tous, facile à utiliser, la plateforme Facebook pourrait-elle servir de support ou de vitrine à des MOOC ?

Facebook, nouvelle frontière des MOOC ? - Mooc et Compagnie : l'intelligence sociale de la formation

Petit inventaire de ses avantages et inconvénients dans ce cadre d’utilisation… Beaucoup de MOOC ont créé une page Facebook dédiée, pour se donner de la visibilité gratuitement. Framasphère : un pod Diaspora* - Alternative à Facebook. Framasphère a fêté ses un an il y a quelques jours ; aujourd’hui, je fête mes un an sur ce pod du réseau social Diaspora*.

Framasphère : un pod Diaspora* - Alternative à Facebook

C’est l’occasion pour moi de vous livrer mon avis sur cette alternative à Facebook et de vous en expliquer le fonctionnement. Diaspora*, Framasphère : qu’est-ce que c’est ? Présentation de Diaspora* Diaspora* est un réseau social libre et décentralisé créé en 2010 par 4 étudiants de l’Institut Courant des mathématiques de l’Université de New York : Max Salzberg, Dan Grippi, Raphael Sofaer et Ilya Zhitomirskiy. Facebook, espace public ou privé ? - Vidéo - Juriécole. Facebook sera interdit avant 16 ans sans l'autorisation des parents - Politique - Numerama. Chargé de dépoussiérer le cadre législatif inventé avant Internet, le nouveau règlement européen des données personnelles en cours de finalisation prévoit que l'autorisation des parents sera requise lorsqu'un mineur voudra consentir à ce que ses données personnelles soient collectées et traitées.

Facebook sera interdit avant 16 ans sans l'autorisation des parents - Politique - Numerama

Le Conseil de l’Union européenne, le Parlement européen et la Commission se réunissent ce mardi en trilogue pour poser les dernières pierres du futur règlement européen des données personnelles, qui fixera pour de nombreuses années à venir le cadre législatif dans lequel (notamment) les entreprises pourront collecter et exploiter des données personnelles, en particulier sur Internet.

D’une incroyable complexité puisqu’il pèse pas moins de 180 pages dont près de 120 pages d’articles, le règlement entrera en application dans tous les états membres de l’Union européenne deux ans après sa promulgation. En France, 79 % des moins de 18 ans sont déjà sur Facebook Lire. Facebook a enfin compris qu'il vous connaissait moins bien que vous. Le réseau social a décidé de rendre la main aux utilisateurs sur ce qu'ils préféraient voir apparaître en premier sur leur fil d'actualité.

Facebook a enfin compris qu'il vous connaissait moins bien que vous

Une petite défaite symbolique pour son célèbre algorithme. Depuis toujours, le principal grief formulé contre Facebook(1) concerne l’impossibilité de contrôler ce qui apparaît dans le fil d’actualité. Voilà qui est enfin en train de changer. Facebook a annoncé jeudi l’arrivée d'un nouvel assortiment d'options qui vous permettront de spécifier, entre autres choses, quels sont les amis dont vous voudriez voir les posts en priorité dans votre fil lorsque vous ouvrez l’appli ou le site Internet. Donc, si vous voulez voir les dernières nouvelles de votre meilleur pote, de votre conjoint(e) et de votre meilleur faux-ami avant de passer à des connaissances plus vagues, vous en avez désormais la possibilité. Et si l’on payait pour Facebook. "Si c'est gratuit, vous êtes le produit.

Et si l’on payait pour Facebook

" L'antienne de l'économie à l'heure d'Internet a tellement conquis les esprits que rares sont ceux qui prennent la peine de la contester. Zeynep Tufekci fait partie de ceux-là. "Je veux être une cliente, pas un produit", lance la sociologue américaine, spécialiste des interactions entre technologie et société, dans une tribune à fort retentissement publiée samedi 6 juin dans le New York Times, intituée "Mark Zuckerberg, laissez-moi payer pour Facebook".

Déroulant un raisonnement aussi simple qu'efficace, Mme Tufekci rappelle qu'un utilisateur ne rapporte en moyenne au réseau social que 20 cents (18 centimes d'euros) par mois, issus de publicités de plus en plus ciblées affichées par les annonceurs sur la base de leurs informations personnelles. Et ce, alors que nous passons en moyenne 20 heures par mois sur Facebook. Signaler ce contenu comme inapproprié.

Les trois grands profils d’utilisateurs sur Facebook. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par David Larousserie On l’imaginait soucieux de parler de lui sur sa page Facebook, d’y poster ses photos, de partager à outrance des liens, d’augmenter le nombre de ses amis, de « liker » à tout va.

Les trois grands profils d’utilisateurs sur Facebook

Pourtant, la figure de l’internaute égocentré a vécu. Des sociologues et des informaticiens révèlent en effet que ce n’est vraiment pas l’usage dominant du réseau social aujourd’hui. Facebook sert plus à la conversation, en écrivant sur la page de ses amis, et à la veille passive, pour rester en contact avec son réseau, qu’à l’activité tous azimuts. Autre enseignement, les liens que partagent les cadres et les professions libérales sont fort différents que ceux que transmettent les ouvriers et les employés. Facebook, qui nous influence le plus : l’algorithme ou nos a-priori.

Claire Richard pour Rue89 revient sur l’étude publiée dans le magazine Science par trois chercheurs de Facebook, dont Eytan Bakshy, venant remettre en question la “bulle de filtres” d’Eli Pariser que les algorithmes des réseaux sociaux favoriseraient.

Facebook, qui nous influence le plus : l’algorithme ou nos a-priori

“En examinant les « informations dures » (hard news, c’est-à-dire la politique, l’économie, etc., par opposition au divertissement ou au sport) partagées par ces utilisateurs ainsi que la couleur politique de ces articles, les chercheurs ont mesuré l’exposition à des contenus « transversaux » (cross-cutting) – indice d’une exposition à des contenus politiquement variés – et comparé l’influence de trois biais de sélection : l’homophilie, l’algorithme et le comportement des utilisateurs.”