background preloader

Alexis

Facebook Twitter

Le préjudice écologique et les néonicotinoïdes, enjeux de la loi sur la biodiversité. Les députés, qui commencent l’examen du texte en deuxième lecture, devraient confirmer l’inscription dans le code civil du principe du « pollueur-payeur ».

Le préjudice écologique et les néonicotinoïdes, enjeux de la loi sur la biodiversité

Deuxième tour de piste pour le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Le texte, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale en mars 2015 et modifié par le Sénat en janvier 2016, arrive en deuxième lecture devant les députés, de mardi 15 à jeudi 17 mars, après avoir été amendé et voté le 9 mars par la commission du développement durable. S’il contient soixante-douze articles (sans compter les sous-articles), deux d’entre eux, sur le préjudice écologique et sur les néonicotinoïdes, focalisent l’attention par leur caractère emblématique. En janvier, le Sénat avait introduit la reconnaissance du préjudice écologique dans le code civil en adoptant un article selon lequel « toute personne qui cause un dommage grave et durable à l’environnement est tenue de le réparer ». Abeilles, taxe «Nutella», cotons-tiges… Ce que la loi biodiversité va changer. ENVIRONNEMENT Protection des abeilles, taxe « Nutella » ou interdiction des cotons-tiges en plastique, tour d’horizon de la loi « pour la reconquête de la biodiversité »… Audrey Chauvet.

Abeilles, taxe «Nutella», cotons-tiges… Ce que la loi biodiversité va changer

Loi biodiversité : quelques avancées et de gros manques. Que contient finalement la loi sur la biodiversité, votée mercredi soir par le Parlement après deux ans de pénible gestation au gouvernement puis deux ans de rebondissements législatifs, sous la pression continue des lobbies de l’agro-industrie, de la chasse ou de la pêche maritime ?

Loi biodiversité : quelques avancées et de gros manques

Revue des avancées et des manques de ce texte, le premier sur ce sujet crucial pour le sort de l’humanité depuis la loi de 1976. Et alors que des chercheurs tiraient une nouvelle fois la sonnette d’alarme la semaine dernière dans la revue Science, après avoir établi que 58,1% de la surface terrestre – abritant 71,4% de la population mondiale –, connaît une telle perte de biodiversité que cela menace le fonctionnement des écosystèmes de la Terre et donc la pérennité des sociétés humaines. Débat sur les pesticides néonicotinoïdes Interdire ou ne pas interdire ces pesticides qui tuent les abeilles et moult autres bestioles et dont l’impact sur notre santé inquiète de plus en plus ? Et si oui, quand ? Le flupyradifurone est une menace pour les abeilles: interdisez-le!

La Commission européenne vient tout juste d'autoriser Bayer à mettre sur le marché un nouvel insecticide qui pourrait bien se révéler le prochain grand fossoyeur d'abeilles.

Le flupyradifurone est une menace pour les abeilles: interdisez-le!

Le flupyradifurone a été développé par Bayer CropScience, qui affirme que ce nouvel insecticide est «plus sécuritaire pour les abeilles» que les néonicotinoïdes, dont la toxicité n'est plus à démontrer. Néanmoins, les scientifiques soutiennent que le flupyradifurone ressemble aux néonicotinoïdes d'un point de vue chimique et qu'il pourrait avoir les mêmes effets nocifs et mortels sur les abeilles, les oiseaux et plus encore. Après avoir interdit trois néonics toxiques pour les abeilles en mai 2013, la Commission européenne vient d'approuvé l'utilisation du flupyradifurone sans vraiment évaluer sa potentielle toxicité pour les abeilles. Mais comment cela peut-il être possible? Pour protéger les abeilles, nous avons besoin de tests systématiques et d'une réglementation cohérente pour bannir les insecticides dangereux. Pesticides, néonicotinoïdes… Ce qu’il faut savoir de la loi sur la biodiversité - Sud Ouest.fr.

Les députés ont adopté le 17 mars l’amendement qui interdit totalement l’usage des insecticides néonicotinoïdes (connus notamment sous les marques Gaucho ou Cruiser), accusés de décimer les abeilles.

Pesticides, néonicotinoïdes… Ce qu’il faut savoir de la loi sur la biodiversité - Sud Ouest.fr

Cette interdiction a toutefois été repoussée à 2018, un an après la date prévue. L’avenir de l’article 51 de la loi biodiversité qui donne les dispositions de la mesure, une avancée historique pour la biodiversité, était incertain. Alors que 76% des Français sont favorables à cette interdiction (sondage IFOP du 1er mars) qui a recueilli sur la pétition en ligne lancée par Agir pour l’environnement plus de 130 170 signatures, le débat sur les néonicotinoïdes a mis le feu au Parlement jusque dans les rangs du gouvernement. Explications. 1. L’utilisation de l’ensemble de cette famille d’insecticides [les néonicotinoïdes, NDLR] sera interdite à partir du 1er janvier 2017, pour tous les usages et toutes les cultures, y compris les semences enrobées avec ces produits. 45 amendements 2. 3. 4. 5. 6.

Pour sauver les abeilles, des députés s’opposent aux néonicotinoïdes - La Croix. La commission du développement durable de l’Assemblée nationale examine, le 1er et le 2 mars, en deuxième lecture, le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Pour sauver les abeilles, des députés s’opposent aux néonicotinoïdes - La Croix

Un collectif de députés mené par Delphine Batho présente un amendement au projet de loi : l’interdiction totale des néonicotinoïdes en 2017. Un collectif d’une soixantaine de députés socialistes et écologistes, dont l’ex-ministre Delphine Batho, revient à la charge contre les néonicotinoïdes, nocifs pour les abeilles. Il a présenté mardi 1er mars un nouvel amendement au projet de loi sur la biodiversité visant à interdire l’usage de ces pesticides.

Une telle interdiction avait été votée en première lecture à l’Assemblée en mars 2015, contre l’avis du gouvernement. Mais le Sénat était revenu sur cette disposition en janvier. Loi sur la biodiversité : où en est-on ? - Sud Ouest.fr. A Cuba, les abeilles sont en très bonne santé car il n'y a pas de pesticides. Image crédit : source Cuba, une île bio où le miel coule à flot, alors que partout ailleurs les abeilles souffrent Pour cause d’embargo, les agriculteurs cubains n’ont pas eu accès aux produits phytosanitaires pour protéger leurs cultures.

A Cuba, les abeilles sont en très bonne santé car il n'y a pas de pesticides

Un article publié dans « the guardian » en février 2016, montre que ce fut un mal pour un bien. Bio malgré elle, l’île est aujourd’hui le seul endroit au monde où les abeilles sont en bonne santé. Le miel bio cubain s’exporte très bien, et l’apiculture s’y développe. Depuis bientôt 25 ans, Cuba n’avait plus accès aux pesticides pour la protection de ses productions agricoles Après l’effondrement de l’Union Soviétique en 1991, qui était le principal partenaire commercial de Cuba, l’île a été dans l’incapacité de se fournir en pesticides, par manque de devises étrangères et à cause de l’embargo des États-Unis.

La production de miel bio prend une place de plus en plus importante dans les exportations cubaines de denrées agricoles Source : www.tigoo-miel.com. Pourquoi les abeilles disparaissent. Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides figurent au premier rang des coupables présumés. Mais certaines pratiques des apiculteurs seraient également en cause. Le point dans cet article publié dans le numéro 2 de la revue Carnets de science. « Le changement de reine a fonctionné, il y a des larves dans le couvain !

», s’enthousiasme Lionel Garnery en brandissant un cadre couvert d’ouvrières. Un tiers de l’alimentation mondiale dépend de la pollinisation. . « Ces vingt dernières années, la production de miel dans l’Hexagone a été divisée par deux », confirme Vincent Bretagnolle, écologue au Centre d’études biologique de Chizé2, dans les Deux-Sèvres. Des pratiques agricoles néfastes Ruches suivies par le Centre d’études biologiques de Chizé.