background preloader

RC1 La contribution des pouvoirs publics à la justice sociale

Facebook Twitter

Prezi RC1 La contribution des pouvoirs publics à la justice sociale. Les bénéficiaires de l'aide sociale ont-ils des comptes à rendre ? Depuis le 5 février désormais dans le département du Haut-Rhin il n’est théoriquement plus possible de toucher le RSA sans s’acquitter d’abord de 7 heures par semaine de bénévolat.

Les bénéficiaires de l'aide sociale ont-ils des comptes à rendre ?

Ce revenu minimum, dernier rempart contre la pauvreté, serait-il un privilège ? Une décision prise par un conseil départemental suscite rarement l’intérêt médiatique national. C’est pourtant ce qui s’est produit suite à la décision de l’assemblé plénière du Haut-Rhin de revoir les règles de versement du RSA. Désormais, sur ce territoire pour en bénéficier il faudra s’acquitter en échange de sept heures de bénévolat hebdomadaires. Répétez après moi : l’assurance chômage est excédentaire. Lundi 22 février, les partenaires sociaux entament leurs négociations sur l’avenir de l’assurance-chômage.

Répétez après moi : l’assurance chômage est excédentaire

Le gouvernement, relayé ces derniers jours par l’Association française des entreprises privées (AFEP), oriente le débat depuis plusieurs semaines vers la nécessité de réduire l’aide aux chômeurs en mettant en avant l’idée de dégressivité des allocations. En clair : les chômeurs nous coûtent trop cher. Un constat complètement erroné : contrairement à ce que racontent la vulgate gouvernementale et patronale, le régime français d’indemnisation du chômage est excédentaire.

La France championne du monde de la protection sociale. Mettons-nous dans la tête d'un salarié qui chercherait le pays le plus compétitif pour la protection sociale.

La France championne du monde de la protection sociale

Il choisirait sans doute la France. Elle arrive en tête de l'Union Européenne, avec le Danemark et l'Espagne. Comparatif européen de ces droits menacés par la crise. Et si pour une fois, on se mettait à la place d'un salarié? Travaux d'intérêt général Humeur de Guillaume Erner France culture 9 fév 2016. Quelles conceptions de l'égalité dans les sociétés démocratiques ? Comment assurer la justice sociale ? RSA contre bénévolat dans le Haut Rhin : Monnayer la solidarité nationale ? Inacceptable !

Arthur Laffer (né en 1941) : Son « trop d’impôt tue l’impôt » a influencé Reagan et… Sarkozy - Les plus grands génies de l’économie - Histoire éco - Enquêtes - 2. Contrairement aux raccourcis qui ont pu être faits ici ou là, il ne s’agit pas de ponctionner les trois quarts des revenus des contribuables les plus fortunés, mais de taxer plus fortement tout ce qui dépasse le million d’euros.

Arthur Laffer (né en 1941) : Son « trop d’impôt tue l’impôt » a influencé Reagan et… Sarkozy - Les plus grands génies de l’économie - Histoire éco - Enquêtes - 2

«Confiscation fiscale», «marxisation du PS», ont dénoncé les ténors de l’UMP. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, en réalité : cette mesure symbolique – quelques milliers de foyers seulement seraient concernés – ne rapporterait, d’après les calculs du Syndicat national unifié des impôts, que 200 à 250 millions d’euros par an. Plus instructive est la lecture d’un récent rapport du Sénat sur le projet de loi de finances 2012.

On y apprend que les 1% des foyers les plus riches font l’objet d’un taux moyen de prélèvement de 18,3%. Les 0,001% – ceux qui déclarent plus de 4 millions d’euros par an – s’en tirent encore mieux avec un taux moyen de 15%. Patrick Eveno. Wauquiez sonne la charge contre l'assistanat. Allocations chômage : le retour de la dégressivité. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Faut-il rendre le chômage dégressif ?

Allocations chômage : le retour de la dégressivité

La question, qui revient périodiquement dans les débats, est cette fois posée par le gouvernement, et plus précisément par la ministre du travail, Myriam El Khomri, qui a évoqué cette piste dimanche soir. Lire aussi : Vers un retour de la dégressivité des allocations chômage ? Retour aux années 1990 A l’heure actuelle, un chômeur indemnisé touche une allocation de retour à l’emploi (ARE) correspondant à 57 % (ou 40,4 % et 11,72 euros par jour si ce calcul lui est plus favorable) de son ancien « salaire journalier de référence » (la moyenne des salaires bruts des douze derniers mois, moins les absences maladie notamment).

Ce principe n’a pas toujours été en vigueur. Un système en place en Europe L’intérêt de ce système dégressif fait débat. Si on compare les courbes du chômage sur dix ans entre pays appliquant la dégressivité et pays ne l’appliquant pas, il paraît difficile de dégager une tendance. Allocations chômage, 35 heures, TVA sociale : quand la gauche concrétise les rêves de la droite. C'est une nouvelle volte-face qui s'annonce pour l'exécutif.

Allocations chômage, 35 heures, TVA sociale : quand la gauche concrétise les rêves de la droite

Alors que la renégociation des règles de l'assurance chômage approche, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, le ministre des Finances, Michel Sapin, puis le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, ont, tour à tour ces derniers jours, laissé la porte ouverte à un retour de la dégressivité des allocations touchées par les demandeurs d'emploi. Une mesure pourtant critiquée par François Hollande durant sa campagne présidentielle, puis en 2014, et réclamée par de nombreuses figures de l'opposition.

Mon copain Bismarck. Comment calcule-t-on l’impôt sur le revenu ? La protection sociale. Comment fonctionne le système de retraite par répartition ?